Magazinevideo > Caméra & Photo, Smartphone, Drone > Tests de caméras > Tests de caméscopes conventionnels

Canon Legria HF G30

Le haut de gamme de Canon

 

10 juillet 2013 par Thierry Philippon

 

Legria HF G30
Après deux ans d'attente et environ trois mois de décalage avec d'autres concurrents du même acabit, voici le nouveau HF G30 de Canon. Un camescope conventionnel haut de gamme très attendu après la longévité exceptionnelle (pour un camescope) du prédécesseur, le HF G10. Ses concurrents les plus directs sont les Panasonic HC-X920 et le Sony HDR-PJ780, proposés respectivement à 1000 et 1400 euros et avec lesquels nous avons effectué de fréquentes comparaisons. Mais chez Canon même, on peut dénicher des rivaux : d'abord le curieux HFG25, un modèle sans grande différence avec l'ancien HFG10, technologiquement assez en retard (pas de 1080p par exemple) et proposé à 1000 euros. D'autre part deux modèles pour prosumers, les XA20 et XA25 qui sont les équivalents pros du HF G30, c'est à-dire avec un cahier des charges professionnel (prises XLR, poignée, etc.). Mais déjà le HF G30 est loin de faire de la figuration !
Legria HF G30

Ses atouts : bague "multifonctions" (zoom /Focus), un gros capteur CMOS 1/3 pouce, toute la connectique indispensable (prises micro et casque compris), un enregistrement manuel du son (avec réglage possible en cours d'enregistrement et mixage), un grand écran OLED 3,5 pouces, un viseur optimisé de 0,61 cm (0,24 pouces) à 1,56 Mp étirable et relevable, un mode 1080p, un mode mp4 en 1080p à 35 Mbps, un stabilisateur optique dynamique, 2 griffes, 2 slots pour carte mémoire, de nombreux débrayages, une commande de zoom assez exceptionnelle, un pare-soleil efficace et un grand-angulaire aux environs de 26,8 mm.


Proposé à 1500 euros, le HF G30 reste néanmoins le camescope le plus cher du moment, d'autant que le modèle le plus onéreux jusqu'alors - le Sony HDR-PJ780 à 1400 euros - intègre une système complet de picoprojection et un GPS. Alors le prix du Canon est-il justifié ? Réponses dans ce test complet.



> LIRE LA SUITE : Modes et durée d'enregistrement

Modes et durée d'enregistrement

Le HF G30 enregistre sur 2 cartes mémoire de type SD Class 4 ou 6, il peut aussi assurer un enregistrement-relais d'une carte à l'autre. C'est le seul modèle à disposer de deux logements pour carte dont l'intérêt n'est toutefois pas probant de mon point de vue. J'aurais préféré de loin une mémoire intégrée en sus de la mémoire amovible sur carte à l'instar du le Sony HDR-PJ780.

Canon s'est mis à la page avec 2 modes Progressif 1080p qui faisaient défaut au HFG10 (et même au HFG25 !) et 2 modes 24 Mbits/s. La différence avec et sans LPCM ne joue que sur l'audio, c'est-à-dire que le LPCM procure un enregistrement PCM linéaire 2 canaux à 48 KHz. Sinon On obtient du Dolby Digital.


HF G30

Le HF G30 peut aussi enregistrer en MP4 en 1080p (entre autres) avec un étonnant mode à 35 Mbps qui reste difficile à traiter par un ordinateur courant (sauf si votre logiciel peut convertir ce mode dans un format intermédiaire) mais qui procure une excellente qualité d'image. La différence entre le 28 et le 35 Mbits/s n'est toutefois pas évidente à déceler, même en images comparatives. De notre trio, Canon est seul à proposer un tel débit en grand-public si l'on fait exception des GoPro et autres GH3 (mais est-ce toujours du grand-public ?). Globalement, Canon offre plus de choix que ses rivaux, c'est indiscutable. Notez toutefois l'absence d'enregistrement en mpeg-2 (présent chez Sony).


Pour ceux qui ne veulent ni 35 Mbits ni même du 28 Mbits/s, le Canon HFG30 est bien entendu capable d'enregistrer dans des modes moins exigeants et néanmoins de très bonne qualité comme le 24 Mbits/s en AVCHD ou MP4.


La durée sur carte standard de 16 Go est de 1H15 dans la qualité la plus haute en AVCHD à 28 Mbits/s et de 1H en MP4 à 35 Mbits/s.


mode cinéma Canon HFG30

On trouve aussi comme sur le HFG10 un intéressant mode "Cinéma" qui a pour effet que le Canon HF G30 ajuste la vitesse séquentielle et associe des réglages d'images précalibrés pour produire un "rendu film". Au total, on dispose de 9 filtres distincts. Certains sont assez exploitables comme l'effet standard (ci-dessus) ou encore l'effet N&B dramatique ou Souvenir. Aucun effet n'est paramétrable. Cette palette de modes est directement accessible depuis le commutateur de modes puis via "Filter (numéro)" sur écran, avec prévisualisation en temps réel. Les vidéastes avertis l'utiliseront-ils ? Eux seuls le diront ! Cependant, ces modes ont du charme, ils ne coûtent rien et les rivaux n'ont rien de comparable. Attention, en mode Cinéma, pas de 28 Mbits/s ni de 35 Mbits/s, le débit maxi est "limité" à 24 Mbits/s.



(Canon Legria HF G30)

Capteur, objectif

capteur Canon Legria HFG30

Le HF G30 possède un seul capteur de belle facture. Il s'agit d'un capteur Canon CMOS HD Pro qu'on retrouve également sur les modèles Canon XA20 et XA25. Un unique capteur peut parfaitement faire jeu égal avec 3 capteurs (on pense au HC-X920) en termes de piqué et de rendu des contrastes. théoriquement, la sensibilité est meilleure, surtout quand le capteur n'est pas trop petit et que l'ouverture est avantageuse, deux conditions remplies par le HFG30. Pour rappel, Canon affiche un capteur CMOS 1/2,84'' de 2,9 Mo et l'objectif ouvre à F/1?8 au grand-angulaire.


Ajoutons que sur le papier, la zone de collecte de la lumière du capteur CMOS HD Pro de Canon est 160% plus étendue que celle de la plupart des capteurs CMOS conventionnels, ce qui améliore l’acquisition de lumière en conditions de faible éclairage et garantit une plage dynamique plus étendue. La surexposition des hautes lumières est ainsi évitée et le détail dans les ombres, préservé.


Disons que le capteur du HFG30 réagit incontestablement bien aux situations les plus critiques. Il est tout aussi vrai qu'en faible sensibilité, c'est sans doute celui - avec Sony - qui est le plus convaincant par la richesse des détails et la gestion du bruit.


objetcif Canon Legria HFG30
L'objectif est de diamètre 58 mm, un gros diamètre. L'ouverture est remarquable à f/1,8-f/2,8. Le stabilisateur est globalement très bon en raison de la grosseur de l'optique car le débattement est plus grand que sur un petit capteur. Le stabilisateur dynamique paraît d'autant plus spectaculaire qu'il bénéficie d'un mouvement de coulé favorisé par le grand-angle de 26,8 mm, un point qui s'est amélioré depuis le HFG10. Au télé, au zoom x20, l'image est quasiment aussi stable qu'avec le zoom x12 du HC-X920 ou du zoom x10 du Sony.
volet

Le paresoleil imposant remplit très efficacement son rôle, les images comparatives avec le Panasonic par exemple, dénué de pare-soleil aussi large et profond, atteste bien de l'efficacité du pare-soleil.


bokeh
On obtient de jolis effets "bokeh" grâce au diaphragme à iris à 8 lamelles et à l’utilisation d’une grande ouverture permettant d'obtenir une faible profondeur de champ. C'est particulièrement le cas en tout début de soirée, en été, lorsque la lumière vient à manquer. Un mode Priorité à l'ouverture peut faciliter cet effet, mais son utilisation m'a paru décourageante car peu ergonomique. L'image ci-dessus a d'ailleurs été obtenue dans un mode automatique. La réussite de l'effet Bokeh n'est pas systématique bien évidemment.


(Canon Legria HF G30)

Viseur, écran

viseur HFG30

Le viseur couleurs du HF G30 est le mieux défini de notre trio puisqu'à diagonale égale avec celui du HC-X920, il totalise 1.560.000 pixels contre 263.000 pixels sur le Panasonic. De plus, l'oeilleton est agréable. Toutefois, le viseur du Canon reste petit. Celui du Sony, plus grand, est toutefois proportionnellement pas vraiment mieux défini (202.000 pixels)i.


Surtout, le viseur du HFG30 est étirable et relevable (comme chez Sony), ce qui s'avère pratique pour filmer depuis le sol ou en contre plongée, alors que celui du HC-X920 est seulement étirable. Canon a rattrapé son retard sur ce point car le viseur du HFG10 n'était pas relevable.


Autre fonction très pro que canon est seul à revendiquer : le viseur reste allumé alors que vous ouvrez l'écran. En fait, à partir du moment où le viseur est étiré, le moniteur interne s'active. A l'usage, c'est bien pratique pour passer rapidement de l'un à l'autre, même si c'est source de consommation supplémentaire.


écran HFG30

L'écran tactile OLED propose une diagonale avantageuse quoique classique de 3,5 pouces, à égalité avec celle du Panasonic. C'est une diagonale en conformité avec la taille de l'appareil, mais on pourrait même imaginer un écran 3,8 pouces, voire 4 pouces ! Entre le HFG10 et le HFG30, la résolution a grimpé de 921.000 pixels à 1.230.000 pixels. Pas mal mais peut mieux faire. D'ailleurs, l'écran du Canon ne nous a pas paru spécialement mieux défini ou plus lumineux et il est aussi inexploitable que les autres en plein soleil (le viseur compense bien sûr) malgré le gradateur OLED (positionnable sur Lumineux ou Normal). L'écran m'a même semblé plus sensible aux traces de doigts !


zoom adouci Canon legria HFG30

On peut afficher sur l'écran une fonction start/stop (désactivée par défaut) ainsi qu'un zoom combinable si besoin avec ce que Canon nomme "zoom adouci". Dans ce mode, le zoom commence et /ou s'arrête au choix graduellement. Je n'ai pas été très convaincu par l'utilité de cette fonction (c'est d'ailleurs une constante que j'ai souvent ressentie sur ce modèle) Pour le start/stop, à l'usage, il y a erreur de conception de mon point de vue : la commande est trop à droite, rendant difficile le déclenchement de l'enregistrement sans bouger le doigt et faire bouger le camescope.


A noter quelques particularismes néanmoins plaisants du Canon : la possibilité de faire appel à une Grille de couleurs ou encore l'affichage d'un "niveau" (blanc ou gris), utile pour maintenir l'horizontalité du plan. Sur le côté de l'écran également, deux boutons sont personnalisables parmi une liste de 6 fonctions. On peut ainsi avoir à portée de main une fonction comme le stabilisateur dynamique par exemple. Par défaut, le bouton supérieur est affecté à la très touche AF/MF. On l'utilise constamment car elle est bien placée. Autre bon point à distribuer même si Canon n'est plus seul à fournir cette indication, l'écran affiche clairement (en haut à droite) la durée d'autonomie restante, exprimées en minutes. Enfin, la pression de l'écran tactile est correcte mais on peut se tromper de ligne entre deux lignes de menus trop proches.



(Canon Legria HF G30)

Batterie, autonomie

batterie Canoin Legria HFG30

L'autonomie de la batterie Canon BP-820 permet de tabler sur 95 à 110 minutes, en utilisant l'écran comme le viseur (habituellement il y a une différence), selon le mode d'enregistrement choisi. C'est une autonomie très confortable, de loin supérieure à celle des rivaux qui plafonnent à 55 minutes. De plus, Canon vous prévient 15 minutes avant de lâcher. Par contre, le chargeur de batterie n'est pas séparé. Optez dans ce cas pour le chargeur externe de référence Canon CG800E (il existe aussi un modèle compatible).


Notez que l'utilisation de ce chargeur réduit le temps d'attente lors de la charge dans des proportions importantes (190 minutes au lieu de 275 minutes).


On peut remplacer la batterie existante par une BP-828 (difficile à trouver pour le moment) pour atteindre 145 à 155 minutes d'autonomie.


batterie Canon Legria HFG30
Trois (petits) points de déception pour finir : c'est toujours par le dessous qu'on extraie la batterie, Canon ne pense pas aux opérateurs sur trépied. D'autre part, la prise DC In est noire sur fond noir : elle oblige à tâtonner lorsqu'on est dans un endroit sombre. Enfin, l'information concernant l'autonomie précise de la batterie (en minutes) ne marche que si le Canon est éteint.

 



(Canon Legria HF G30)

Griffe et télécommande

griffe avancée

Le HFG30 est le seul des camescopes "amateurs" à disposer de 2 griffes et même en semi-pro, c'est une denrée rare. La griffe arrière est une mini-griffe avancée, compatible avec certains accessoires Canon (Mini Advanced Shoe), "propriétaires" (Canon). On peut ainsi fixer la mini-torche 7 Watts Canon VL-5 (environ 100 euros) ou le micro Canon DM-100 toutefois onéreux (environ 200 euros) ou le micro sans fil WM-V1.


griffe

La deuxième griffe, à l'avant, est une griffe classique permettant de fixer n'importe quel accessoire, autre que Canon. C'est bien que le fabricant ait donc prévu les deux cas de figure, il s'est sans doute dit qu'il disposait de suffisamment de place.


Une télécommande est aussi fournie avec le camescope. Elle permet d'accéder aux commandes usuelles (Start / Stop, Zoom AV/AR, Marche/Arrêt, Pause, Ralenti...).


 



(Canon Legria HF G30)

Prise en mains

La prise en mains sur le terrain du HF G30 contraste singulièrement avec celle d'un HC-X920 ou d'un Sony HDR-PJ780. C'est moins le poids que l'encombrement qui peut constituer une vraie contrainte lors du transport, surtout qu'à la différence du modèle équivalent pro XA20, le HFG30 ne dispose pas de poignée. Passé ce cap de l'encombrement, l'appareil est parfaitement équilibré, et bien stable. Le maintien de l'horizontalité des plans est plus sûr du fait même du volume du camescope alors qu'avec un HC-X920 par exemple, le camescope peut filmer légèrement incliné sans qu'on s'en rende compte. Mais comme la caméra est large, elle est aussi plus dure à empoigner et plus lourde.


Attention, sur le HFG30, les grosses mains devront desserrer la sangle de poignée pour négocier au mieux la commande de zoom.


prise en mains HFG30

La bague de mise au point, le bouton AF/MF sur le côté, la large commande de zoom, sont assez bien pensés. La mise en route est assez rapide (5 à 6'') entre l'arrêt complet et la première image enregistrée. Le mode Veille peut même être réglé selon trois durées : 10, 20 ou 30 minutes... Seul Canon autorise ce réglage. Bien sûr, le mode Veille consomme, il faut donc l'utiliser avec parcimonie. Le délai de déclenchement est immédiat ou presque, comme à l'accoutumée. On peut exploiter la fonction Pré-Record (comme chez Panasonic) pour capturer quelques secondes d'un événement qui vient de se produire mais était-ce si utile d'affecter un bouton dédié à cette fonctionnalité très accessoire ?


D'autant qu'il manque selon moi un vrai bouton d'enregistrement permanent sur le côté de l'écran, le bouton sur écran étant imparfait, car il ne s'affiche que si on fait appel à lui. Légère critique également (habituelle et non-spécifique à Canon) envers le positionnement de la bague en regard de l'écran : quand ce dernier est incliné, la main éprouve une gêne pour tourner la bague.


HFG30

Enfin et surtout, le système des menus déroulants est agaçant, il semble mal adapté aux gros doigts, les zones tactiles étant assez rapprochées les unes des autres et peu ergonomiques. Même avec de l'habitude, on va trois fois plus vite à changer un réglage sur le HC-X920 ou le PJ780 que sur le HFG30. L'astuce possible avec le Canon est d'assigner à l'un des 5 boutons attribuables des raccourcis ou de n'utiliser - en mode Manuel - que le Menu raccourci. L'assignation est un bon principe en soi, mais les touches sont tellement fines et profondes que je ne vous conseille pas de faire appel à une fonction assignée dans l'urgence. C'est une aberration d'avoir conçu des boutons aussi malaisés à manipuler. En plus, leur dispersion sur le camescope nécessite de se remémorer bouton 1 = fonction X, bouton 2 = fonction Y, etc. Le système Sony sur écran, pourtant plus archaïque - nommé "mon Bouton" et permettant d'assigner 3 fonctions (quelles qu'elles soient) - a largement ma préférence.


Globalement, le Canon HFG30 m'a souvent laissé l'impression que rien n'était intuitif. Signe qui ne trompe pas, c'est un modèle où les allers-retours avec la notice ont été constants (et ça fait perdre un temps monstrueux !). Imaginez : par exemple, vous êtes en extérieur et cherchez à réaliser une msie au point manuelle. Le sigle MF s'affiche sur écran, signe d'une mise au point manuelle active. Mais ça ne marche pas car le MF n'est pas en fonction, il faut appuyer dessus et valider le petit sigle orange à côté, assez dur à discerner en plein soleil.



(Canon Legria HF G30)

Zooms et focales

La position grand-angle du Canon HFG30 correspond à 26,8 mm, c'est presque aussi bien que Sony et c'est mieux que Panasonic. L'utilisation du stabilisateur dynamique fait perdre 2 mm (28,8 mm) car le stabilisateur recadre l'image (à noter un bug : la mention Dynamique s'affiche, que le stabilisateur soit sur Dynamique ou pas). Si vous souhaitez encore plus large, la grimace vient du diamètre du filetage habituel à Canon : du 58 mm ! Or ce diamètre est rare. Canon s'est un peu réservé ce créneau avec son grand-angle x0,75 WD-H58.
grand-angle Canon Legria HFG30

Grand-angle


 


 
 
teléobjectif Canon HFG30

Télé


 


 
 

Au télé, l'équivalent 24x36 est de 576 mm, c'est bien plus puissant que les 368 mm du HC-X920 (zoom x12) et encore davantage que le Sony PJ780 (zoom 10x, soit 260 mm). inutile de dire que cette plage de focale est un des gros points forts du Canon car elle offre une grande variété de prises de vues. Du coup, le HFG30 ne recoure pas au subterfuge de ses rivaux, contraints d'utiliser un mode iZoom, multipliant la focale par deux au prix d'une légère perte qualitative.


A noter le zoom numérique x400 si besoin.


zoom HFG30

Le zoom du HFG30 est disposé sur le sommet. A l'usage, la large commande de zoom est la plus confortable du trio Canon-Panasonic-Sony, et même de tous les camescopes confondus (en grand-public). Elle permet d'exercer des mouvements de travelling optique excessivement lents (jusqu'à 4'45" pour parcourir à la plus grande lenteur le zoom 20x !!) et coulés, ni d'effectuer des zooms très rapides (environ 2'').


zoom rapide
Le menu permet de choisir la vitesse du zoom : lent, moyen ou rapide, constant ou progressif (= variable). On trouve aussi un zoom placé sur la gauche de l'écran. Notez que la bague de mise au point peut aussi être commutée de façon à changer de focale (mais pourquoi avoir mis le bouton de commutation focus /zoom à l'arrière ??). La maniement reste poussif, mais si vous affectionnez cette manière de filmer, ça reste possible.

 



(Canon Legria HF G30)

Micro, audio

 


micro audio HFG30
Le Canon Legria HF G30 enregistre l'audio en Dolby Digital 2 voies ou 5.1 si on lui connecte un micro externe 5.1 Canon, par exemple le modèle HF Bluetooth Canon WM-V1 (environ 180 euros). La captation s'effectue via deux capsules stéréo plutôt bien placées (pas de risque de poser ses doigts dessus) en retrait de l'objectif.
micro HFG30

Le Legria HFG30 est le seul modèle à intégrer à la fois les prises micro et casque, l'enregistrement manuel du son y compris en cours d'enregistrement, et un mixage possible du micro intégré et externe ! Un très bon point. De plus, le réglage est assez simple à effectuer, à condition de comprendre qu'il faut passer à "réglages perso". On peut donc soit moduler le niveau manuellement sans arrêter l'enregistrement, mais aussi passer de Manuel à Auto et vice versa. On peut doser l'équilibre entre les 2 sources, jusqu'à inhiber la source interne ou à l'inverse, la rendre dominante. Seule impasse du HF G30 : pas de prise XLR ni vumètres sophistiqués mais on retrouve ces caractéristiques sur le Canon XA20, XA25, équivalent "pro" du Legria HF G30.


niveau micro HFG30

En dehors du mixage audio, le HF G30 sait régler - en position Manuel du sélecteur de modes - le niveau sonore par le biais de la touche Function puis du pictogramme Niveau Micro (qu’il faut chercher un peu si on ne l'a pas assigné à une des 6 touches assignables).


Globalement, le HF G30 est plutôt silencieux, nous n'avons pas constaté de bruit intempestif généré par le camescope en lui-même, hormis la bague et la commande de zoom qui lorsqu'elle est manipulée très rapidement. Mais seule l'écoute au casque au niveau maximum, permet vraiment de l'entendre. En zoomant doucement, on ne l'entend pas.


filtrages Canon HFG30

On dispose aussi d'un certain nombre de filtres audio préformatés accessibles selon que vous enregistrez de la musique, un discours, des forêts et oiseaux, etc.


Retenez aussi qu'un filtre nanti-vent, coupeur de basses fréquences, a pour effet que les sons graves produits par le vent sont suffisamment atténués pour rendre une séquence ventée plus audible. Prenez garde en revanche à "l'atténuateur microphone" car celui-ci atténue le niveau sonore sans faire de détail ! Cet atténuateur a pour but de ne pas risquer d'enregistrer des sons saturés, par exemple si vous filmez près d'un circuit de Formule 1.


La directivité du micro peut être réglée selon 4 modes. La plupart du temps, il y a fort à parier que vous resterez en Normal.


 



(Canon Legria HF G30)

Automatismes et réglages

AF moyen HF G30
L'Autofocus est régi par trois modes : le plus classique est l'AF normal qui s'ajuste en fonction du centre du cadre et donne satisfaction dans la plupart des cas. Le second mode est l'AF moyen qui est une position intermédiaire entre l'AF Normal et l'AIAF. De nuit, il réagit lentement. De jour, il est correct. Enfin, le troisième type d'Autofocus (AiAF) fait le point à l'aide de 9 cadres. L'AIAF tient compte de la globalité de la scène mais aussi de sujets mobiles. En résumé, conservez l'AF moyen s'il vous donne satisfaction.
bague HFG30

La mise au point manuelle sauve bien entendu les éventuels égarements de l'AF. De plus, le passage de l'Autofocus à la mise au point manuelle est bien conçu, la touche AF/MF située sur le côté de l'écran étant immédiatement accessible. Avec la bague, on peut s'aider d'un système de relèvement (terme Canon) qui colorie les contours pour une mise au point plus précise.


Seul regret, il n'y a pas à proprement parler de Push Auto, solution de panique appréciée sur d'autres camescopes. Attention à l'assignation de cette touche qui, malgré son nom, peut être affectée à une toute autre fonction (c'est pas très malin de la part de Canon de l'avoir nommée ainsi). Cela dit, vous ne changerez probablement pas ce bouton, réglé par défaut sur cette fonctionnalité AF/MF.


ATTRIBUER TOUCHE 1

custom


MENU function HFG30
Le Menu FUNC (fonctions) sur écran est pratique mais traître car les fonctionnalités accessibles varient selon qu'on est en Auto ou en Manuel. En Manuel, il offre l'accès à une quinzaine de réglages possibles.
touche Set

Un second raccourci Func est disponible à l'arrière, accompagné d'un Joystick (SET) dont le maniement est désespérément crispant. En plus, c'est pas très malin d'avoir placé deux boutons si près du déclencheur, car il en résulte des erreurs si l'on tâtonne à l'aveugle, d'autant que le bouton Func peut lui-même servir de déclencheur Start/Stop, situé juste à côté. Quand on vous disait que les ingénieurs de ce camescope avaient bu trop de saké… !


HFG30

La balance automatique des blancs est curieusement souvent prise en défaut (voir notre vidéo comparative à ce sujet) notamment lorsqu'on passe de l'intérieur à l'extérieur d'une pièce notamment. Au mieux, la balance finit par rétablir la bonne colorimétrie mais prend son temps ! Cette balance des blancs erronée m'a quand même fait louper deux plans non reproductibles . Cependant, Canon offre bien sûr jusqu'à 6 positions préréglées et une totale personnalisation. On peut aussi régler l'expo selon 13 paliers. On peut aussi activer la fonction Contrejour. Le Zébra est présent sur ce modèle.


Canon a soigné ses modes Programmes (modes P, Tv, Av,.). Mais l'accès aux réglages est tout sauf intuitif. Une belle "prise de tête" pour obtenir la combinaison recherchée et une sacré habitude du camescope. On retrouve une limite AGC, avec réglage par paliers de 3 dB comme chez Panasonic.


custom
Les fonctions les plus utilisées peuvent être assignées également via la touche Custom. C'est le cas des modes Priorité, de l'Exposition manuelle, de la limite AGC ou de l'Exposition. L'intention est louable mais que de réglages proposés ! On en perd son latin. Par rapport aux HC-X920 et au HDR-PJ780, le HFG30 est incomparablement plus compliqué. Je me suis surpris à consulter la notice plus de 10 fois et à concéder quelques abandons. Etonnant pour un camescope grand-public.


(Canon Legria HF G30)

Qualité d'image, sensibilité, Photo

Quand on investit dans un camescope à 1500 euros, il y a un critère sur lequel on ne transige que rarement : c'est celui de la qualité d'image. On attendait donc au tournant celle du Canon HFG30 qui avouons-le, tient une partie de ses promesses. La qualité d'image probante, sans artefacts marqués, pas de moirage. Les effets de Bokeh ne rivalisent pas avec ceux du DSLR type GH3 ou Eos 5D, mais on parvient à obtenir de jolis effets sur un mode net-flou malgré la relative petite taille du capteur.
Legria HF G30
Une image piquée, chaude et bien contrastée. Tels sont les critères caractérisant la qualité d'image du Canon HF G30. Le progressif est un gros atout de cet appareil puisqu'il propose deux modes élevés en AVCHD à 28 Mbits/s ou à 35 Mbits/s. Confirmant nos impressions lors d'une utilisation en Inde, l'image du tri-CMOS HC-X920 est moins contrastée en comparant les vues du Canon avec ce dernier et avec le Sony HDR-PJ780, à croire que le camescope Panasonic (ou la technologie des 3 capteurs) semble plus sensible aux hautes lumières. C'est pourquoi, en présence de lumière moins hautes, la différence ne se voit pas et le HC-X900 s'en tire excellemment bien. Par ailleurs, l'image du Canon est renforcée dans les contrastes, elle est donc plus valorisante mais parfois, moins naturelle.
Legria HF G30
Ici, on s'est efforcé de jouer sur l'arrière-plan flou avec une belle lumière de fin d'après-midi. Un effet "Bokeh" avec les limites inhérentes à un capteur qui n'est ni micro 4/3, ni Full Size.
Legria HF G30

Côté sensibilité, le Canon HF G30 avance plusieurs arguments en son avantage puisque sa cible est relativement grosse (1/2,84 de pouce pour 3,09 Mp), son ouverture, confortable (f/1,8-2,8) et son capteur CMOS HD Pro est conçu pour une meilleure captation de la lumière en conditions de faible éclairage.


AGC HFG30

Canon annonce une sensibilité de 1 lux au 1/25, vitesse désactivable qui correspond à une vitesse d'obturation lente. Si vous exploitez cette vitesse d'obturation lente auto, sachez que ce mode provoque une sensation d'image "filée". La sensibilité descend à 0,1 lux à vitesse très lente (Programme d'enregistrement basse lumière).


A noter que l'Autofocus réagit bizarrement en conditions de faible sensibilité, en position "AF Normal".


Comme chez Sony, et contrairement à Panasonic, on peut paramétrer une valeur d'AGC choisie (depuis le mode Manuel, puis Func, Limite AGC) entre 0 et 24 dB. N'hésitez pas à faire des essais pour trouver le bon compromis entre la luminosité et la réduction du bruit si elle s'avère possible selon l'éclairage ambiant.


photo HFG30

Le HF G30 reprend le concept du HFG10 : pas de mode Photo proprement dit ni de Flash dans la même logique. Canon considère sans doute qu'un camescope se destine à la vidéo et que pour la photo, vous avez un… un appareil photo, par exemple un Canon ! :-) C'est donc le seul des 3 à ne proposer qu'une simple capture photo (touche PHOTO sur écran) dans une seule taille (1920 x 1080 pixels) en direct ou d'après une vidéo lue. On peut toutefois enregistrer en simultané pendant la vidéo.



(Canon Legria HF G30)

Connectique, navigation, montage

connectique HFG30

Les prises du HF G30 sont toutes concentrées sur le flanc droit (c'est bien !), sous un volet coulissant ou masquées par un cache. Les câbles fournis sont le câble composite / composantes, HDMI (c'est bien, il faisait défaut au HFG10 !) et USB 2.0. A noter l'existence d'une prise Remote 2,5mm.


A noter un bon petit piège : si on ne ferme pas le clapet des cartes mémoire, et qu'on souhaite transférer le contenu d'une des cartes, celle-ci ne monte pas sur le Bureau et aucun message ne vous l'indique !


HFG30

La navigation d'un groupe d'imagettes à un autre s'effectue par glisser de type iPhone, manoeuvre qui n'est pas évidente au premier abord. Il est facile de passer d'une séquence à l'autre (comme chez Sony mais pas chez Panasonic) ou d'accélérer, de mettre en Pause, etc. Il est tout aussi facile de passer de la mémoire intégrée aux cartes mémoire.


editer copier Canon HFG30

Le HF G30 offre en outre plusieurs fonctions basiques d'édition comme la faculté de copier d'une carte sur l'autre, ou de convertir une séquence AVCHD en MP4. Cette possibilité existe aussi chez Sony mais pas chez Panasonic. On peut aussi diviser une scène comme chez les rivaux.


HFG30 avec Magix Video Deluxe

Côté montage, le logiciel exploite le logiciel ImageBrowser EX, un système de traitement de base de vos images. Sur le traitement de l'AVCHD ou du MP4 en général, nous vous invitons à consulter notre article synthétique consacré à cette question.



(Canon Legria HF G30)

Canon XA20, Canon XA25

canon XA25
Pour 2000 euros environ, notez que le Canon HF G30 est également décliné en version "pro" sous la référence Canon XA20 et Canon XA25. Deux modèles de la gamme pro dont les différences sont assez vite résumées. Sur le modèle "pro", on a intégré les prises XLR, ainsi qu'une poignée de portage amovible qui comporte un second déclencheur sur le dessus. Grâce à la poignée, on bénéficie ainsi à la fois d'une bonne portabilité et d'une facilitation des prises de vues en contreplongée ou au ras du sol.

Les XLR sont commutables Micro ou ligne, avec réglage indépendant des canaux gauche et droite.


Le XA25 fait payer 500 euros sa sortie SDI, seule différence avec le XA20.



(Canon Legria HF G30)

Tableau comparatif

tableau comparatif


(Canon Legria HF G30)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Voir les 19 avis d'internautes et donner le vôtre