Magazinevideo > Caméra & Photo, Stabilisateur, Drone > Descriptifs caméra, gimbal, drone > Descriptifs de caméras prosumer / pro

Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

Canon Eos C70

 

30 novembre 2020 par magazinevideo

 

Eos C70

Canon tente de lancer une caméra de 5400 euros TTC (4500€ HT), l’EOS C70, très compacte et utilisable à main levée plutôt avec Gimbal dans ce cas. Selon le fabricant, sa polyvalence la prête aux docus, news et tournages de clips. Elle dispose au passage du cadrage vertical pour pouvoir diffuser sur les réseaux sociaux. Étonnant pour une caméra pro !


Avec cet argument de la compacité, la Canon qui ne mesure que 16x13x11,6 cm, et ne pèse que 1,17 kilos nue (1,620 kilos au comple mais hors poignée et micro), cherche à répondre aux Blackmagic Pocket 4K et 6K, compactes elles aussi, qui enregistrent du RAW en interne et s'avère environ deux fois moins coûteuse (2699 euros pour la BM 6K). Le poids de la C70 est clairement plus léger que ses grandes soeurs (C300 et C300 Mark II notamment).

La particularité de la caméra Canon est de combiner le Système Canon EOS Cinema avec la gamme hybride EOS R, sortie en 2018. On est là dans un concept intermédiaire entre le hybride et le pro. Un segment de plus ! Le but de Canon est aussi de rendre sa gamme d'objectifs RF compatible car cette gamme comprend de beaux "cailloux" qui sont de plus en plus nombreux : des télés, des zooms, des focales fixes et des objectifs macro. C'est l’adaptateur de monture EOS EF-RF 071x (qu'il faudra se procurer) qui assurera la liaison pour monter des objectifs EF sur la monture RF de l’EOS C70. A l'aide d'une conversion optique, cela permet un cadrage correspondant au plein format d’un objectif EF utilisé sur une caméra à capteur Super 35 mm. Cet adaptateur permet aussi d'augmenter la transmission de la lumière, avec un gain de 1 IL. 

Canon mise aussi sur son capteur DGO (= Sortie à Gain Double) qu'on connaissait déjà sur l'Eos C300 Mark II, et sur un puissant processeur DIGIC DV 7. L’EOS C70 revendique une dynamique de 16 IL. Elle peut enregistrer en résolutions 4K DCI, UHD, 2K et Full HD aux fréquences 50p / 60p, ainsi que du ralenti en 4K 120p ou FullHD avec le mainitien de l'Autofocsu. Le 1080p est disponible pour sa part en mode Super16. L'enregistrement s'effectue dans le format XF-AVC (All-I ou Long-GOP) 4K 4:2:2 10 bits et en MP4 en HEVC (H.265) ou H.264. Pas de RAW (pas même en externe), et il n'y en aura probalement pas pour préserver le haut de gamme chez Canon.

L’EOS C70 n'est pas en reste côté stabilisation, avec une combinatoire dite "5 axes", comparable à celle de l'Eos C300 Mark II, entre l'optique des objectifs RF et la stabilisation électronique de la C70. Le fabricant assure que le résultats sont spectaculaires à main levée. Il faut toutefois savoir que la stabilisation électronique réduit généralement l'angle de champ d'environ 10%.

Autre point à noter, la distance-objet peut venir s'afficher sur l’écran articulable de la caméra. Cet écran tactile affiche une diagonale de 3,5'' pour 2,76 millions de pixels. Son aspect tactile permet notamment d'accéder aux menus du C70. Pas de viseur sur cette caméra, l'écran servant en fait de visée.

Tout comme l’EOS C300 Mark III, l'Eos C70 délivre des couleurs "de type cinéma", et de images qui seraient remarquables par faible lumière et dans le mode HDR.  L'Eos C70 est aussi pourvu d'un étonnant mode ISO AUTO, une première sur le système EOS Cinema car considéré plutôt comme "grand-public". Et elle dispose de filtres ND variables intégrés, qui permet de réduire la luminosité jusqu’à 10 IL, une souplesse appréciée des pros.

Deux logements pour cartes SD en UHS-II sont disponibles. Il est maintenant possible d’enregistrer sur chaque carte un format, une résolution, et une profondeur de couleurs différents. Une première, en tout cas sur une caméra EOS Cinema.


Côté audio, la caméra est dotée de 2 connecteurs mini-XLR à 3 broches complétés par deux "potars" permettant de contrôler les niveaux. Pour la vidéo, on recense un connecteur HDMI (type-A), et une USB-C. Prises casque et micro mini-jack achèvent le dispositif audio. Pas de SDI, ce qui classe cette caméra en retrait des usages pros vers un enregistreur externe en SDI.

Côté autonomie, on bénéficie d'une BP-A30 (incluse) mais il faudra probablement investir dans une autre BP-A30 ou un BP-A60 qui est compatible. 

L’EOS C70 intègre le système d’autofocus Dual Pixel à détection de phase, mais aussi le dispositif "EOS iTR AF X" déjà connu sur l'EOS R5. Ce système repose sur un algorithme qui détecte la tête et le visage à la façon du "deep learning".

L’EOS C70 comporte aussi : 
-13 touches assignables, 
-une poignée-grip multifonctionnelle,
-un système de ventilation indépendant (et de protection à l'humidité / poussière). Mais sans tropicalisation.


Eos C70

 


Points forts Points faibles Points discutables
concept intermédiaire hybride pro - crop avec stabilisation électronique
caméra très compacte
  connecteurs mini-XLR et non XLR
adaptabilité gamme d'objectifs R   Pas de tropicalisation (masi protection humidité).
Stabilisation 5 axes   Pas de RAW ni interne ni externe
13 touches assignables   Pas de bague d'adaptation fournie
Carte SD pour enregistrement XF-AVC ou MP4   Pas de viseur
poignée-grip multifonctionnelle    
système de ventilation indépendant    
filtres ND variables intégrés    
cadrage vertical    
durée illimitée d'enregistrement    
Autofocus (à confirmer)    
Maintien de l'AF au ralenti    


(Canon Eos C70)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

 

Je publie un avis

Mon pseudo
Mon email (facultatif)
Je souhaite être prévenu d'un nouvel avis (facultatif)
Mon avis (1000 caractères maxi)
Je valide