Magazinevideo > Caméra & Photo, Smartphone, Drone > Tests de caméras > Tests caméras GoPro, Action Cam (sport)

Sony ActionCam contre GoPro Hero 3 Black

Choisir entre l'ActionCam ou la Hero3

 

25 avril 2013 par Antoine Desir

 

Si GoPro a déjà de nombreux concurrents (Contour, Drift…), c'est maintenant le leader des caméscopes, Sony, qui investit ce marché avec une gamme nommée "ActionCam". Le choc entre deux leaders est toujours intéressant, surtout quand ils n'ont pas la même approche... GoPro, qui a une bonne cote auprès des pros et dont le rayonnement médiatique est au zénith (films de promotions magnifiques, saut de Félix Baumgartner...), a-t-il du souci à se faire ?
Gopro contre ActionCam

Avertissement : nous avons testé la Sony ActionCam AS15 face à la GoPro Hero3 Black qui coûte presque le double (il y a 200 euros d'écart chez certains vendeurs) ! Nous ne pouvons donc pas en tirer de comparaison sur la qualité d'image pure. L'ActionCam AS15 est plutôt en concurrence avec la Hero3 White (le modèle entrée de gamme de GoPro), très proche en prix réel. Cependant, hormis la qualité d'image, la comparaison entre les deux produits est possible sur la quasi-totalité des autres points. Ajoutons que Sony a joué le jeu de la comparaison en nous confiant deux fois son modèle HDR-AS15. A l'inverse, la société GoPro est restée dans l'incapacité de nous prêter un modèle ni même de planifier une date de prêt, malgré des demandes répétées et espacées dans le temps.


Hero3
REMERCIEMENT
Nous remercions vivement la société TRM à Boulogne qui nous a spontanément prêté une GoPro, nous permettant ainsi d'informer les visiteurs de magazinevideo. TRM distribue du matériel de tournage et de post-production professionnel / grand-public haut de gamme, ainsi que des consommables (Blu-ray Sony, cartes mémoires, etc.). N'hésitez pas à leur rendre visite de notre part ou à consulter leur site Web www.trm.fr.

> LIRE LA SUITE : Ergonomie

Ergonomie

Même si ce n'est pas vraiment un aspect ergonomique, l'aérodynamisme du caméscope peut participer à la facilité d'utilisation. De ce point de vue, le design en longueur de l'ActionCam est bien supérieur, face à celui plus carré de la GoPro, taillée comme un camion.


GoPro contre ActionCam

Les boutons sont importants puisqu'ils sont l'interface physique entre l'utilisateur, éventuellement ganté, et le caméscope. Le bouton de déclenchement est plus typé caméscope sur l'ActionCam et plutôt pratique, avec un verrouillage aisé. Celui de la GoPro est proche de celui des appareils photo. Il n'est pas verrouillable et peu pratique à l'usage. Nous verrons que cela incite à utiliser la télécommande.


Pour la navigation dans le menu, l'ActionCam utilise trois boutons, la GoPro deux. Cela fait une vraie différence à l'usage : la navigation dans les menus de la GoPro est pénible avec uniquement deux boutons. C'est bien mieux sur l'ActionCam avec ses trois boutons et une logique plus adaptée. Par contre, lorsque les appareils sont dans leur caisson, ce qui est le cas en utilisation "normale", la GoPro reste réglable avec les boutons qui sont reportés sur le caisson, alors que l'ActionCam ne peut plus que se mettre en route ou s'arrêter. Dans la pratique, ce n'est pas si grave, car les réglages sont peu nombreux et toujours effectués avant le tournage. S'il faut les modifier avec la caméra installée, il est plus simple d'utiliser un téléphone évolué ou une tablette, ou la télécommande optionnelle dans le cas de la GoPro.


ActionCam contre GoPro

Les écrans des deux caméscopes embarqués sont moyens, mais ils sont là. A l'heure des superbes écrans couleur sur les baladeurs de poche, le retour à un écran LCD basique, évoquant les calculatrices du collège, fait une triste impression. Mais ce sont des écrans relativement lisibles en pleine lumière et très peu consommateurs. Si celui du Sony paraît un peu meilleur, on ne peut pas dire que c'est à son avantage, vu la qualité assez faible des écrans. Encore une fois, c'est une incitation à régler ces appareils à l'aide de "contrôleurs" évolués que sont les applications pour téléphones et tablettes (Android ou iOS, pour être précis).


Dans la partie ergonomie, on notera que Sony a pris soin de relier toutes ses trappes (sous et derrière le caméscope) au corps de l'appareil. Aucun risque de perdre une pièce. Ce n'est pas la cas de GoPro. Si vous vous servez souvent de la Hero3, vous finirez par égarer ces petites pièces, laissant quelque ports trop accessibles...



(Sony ActionCam contre GoPro Hero 3 Black)

Autonomie

Saviez-vous que Sony est concepteur et fabricant de batterie ? Et bien ça se sent ! Tout d'abord, le fabricant peut se permettre d'utiliser une batterie qu'il fabrique déjà pour ses APN compacts Cybershot. Et pour enfoncer le côté "si vous avez déjà un Sony c'est mieux", il propose un berceau pour utiliser des batteries de type NP-BG1/FG1. Pour GoPro, c'est plus classique avec une batterie spécifique, de moindre capacité (15% en moins). Le résultat sur l'autonomie est assez net : l'ActionCam tourne plus longtemps que la GoPro, qui vous laissera plus facilement sans jus pendant une sortie. C'est peut être pour ça que GoPro propose une option Battery BacPac pour doubler l’autonomie.


GOPro contre ActionCam
Pour les deux caméscopes, la recharge via un port USB est assez longue, du fait même de la puissance limitée fournie par les ports USB. Utiliser un chargeur plus puissant (du type de celui de l'iPad) permet de raccourcir sensiblement la durée de recharge.


(Sony ActionCam contre GoPro Hero 3 Black)

Réglages d'image

Les caméras embarquées essayées étaient l'ActionCam AS15 et la Hero 3 Black, deux appareils dont le prix diffère fortement. Sur le marché, l'ActionCam se compare à la Hero 3 White. Car sur les définitions et les fréquences d'image possible, la Hero3 Black fait beaucoup mieux que l'ActionCam, mais pas la version White qui est honnêtement comparable. Dans les deux cas, on retrouve du 1080p à 30 images par seconde, du 720p à 60 ips. La Hero3 offre du 960p à 30 ips, alors que l'ActionCam pousse la fréquence à 120 ips. Mais on notera que la Hero3 permet les fréquences "PAL" européenne (25 et 50 ips) alors que l'ActionCam reste sur des fréquences "NTSC".


ActionCam contre GoPro

Parler de réglages d'image est un bien grand mot pour ces caméras qui sont entièrement automatiques. A part la fréquence et la définition, vous ne contrôlez rien. Enfin presque...



(Sony ActionCam contre GoPro Hero 3 Black)

Angles de vue

Un des rares paramètres réglables sur ces caméras est l'angle de vue : 120° ou 170 °. C'est à dire très large ou très très large ! Pourquoi un angle de vue aussi large ? D'abord par mimétisme avec la vision humaine qui atteint 170° en bougeant les yeux. Ensuite car plus l'angle de vue est grand, plus l'impression de stabilité est grande. Enfin, parce que les effets de très grand-angulaire subliment les exploits sportifs auxquels la GoPro ou l'ActionCam sont souvent associés. Mais pour les deux caméras, cela produit une image trop déformée et introduisant trop facilement des éléments parasites dans le cadre.


ActionCam contre Gopro

L'angle de 170° est en outre limité par d'autre facteurs. Sur l'ActionCam, le stabilisateur ne fonctionne qu'avec l'angle de 120°. Sur la Hero3 White, le mode 1080p ne fonctionne pas avec l'angle de 170°. Est-ce grave ? Pas forcément. Car une fois revenu de l'effet "fish eye" à la mode, il est préférable de rester à l'angle de 120°. L'absence de zoom sur ces appareils ne permet pas de limiter l'angle de vue, c'est d'ailleurs un manque trop partagé.



(Sony ActionCam contre GoPro Hero 3 Black)

Contrôle

Il y a plusieurs façons de contrôler ces caméscopes :


- par les boutons physiques. Une fois dans son caisson, on ne peut plus régler l'ActionCam via les boutons. La Hero3 reste manipulable, GoPro ayant choisi de reporter les boutons à l'extérieur du caisson.


- par le WiFi à l'aide d'une application sur un appareil Android (tablette ou smartphone) ou iOS (iPod Touch, iPhone, iPad).


Il va sans dire qu'entre la médiocrité de l'écran intégré et la difficulté de manipuler les boutons physiques, il vaut mieux passer par son téléphone pour effectuer les réglages (quoique l'établissement de la connexion WiFi freine la prise de contrôle). En contrepartie, on aura un retour d'image précieux pour le cadrage. Car il ne faut pas oublier que, sans option, on ne peut voir directement l'image filmée par ces caméscopes.


GoPro contre ActionCam

Par contre, les écrans tactiles sont incompatibles avec les gants de sport habituels, ce qui ne simplifiera pas forcement les manipulations. Et emmener son précieux auxiliaire de communication au même endroit qu'une caméra embarquée étanche peut être fatal au premier bien plus qu'à la deuxième !


Pour un contrôle plus facile et sûr, il faudra investir dans une Hero3 Black (et sa télécommande fournie) avec l'option écran BacPac, ce qui donne un budget conséquent...



(Sony ActionCam contre GoPro Hero 3 Black)

Connexions

Dans les deux cas, il y a deux connexions possibles : via un câble USB 2 ou sans fil en WiFi.


Les connecteurs USB sont standards et servent aussi bien à transférer les photos et vidéos qu'à recharger la batterie. Peu de surprise ni d'innovation de ce côté.


ActionCam contre Gopro

La connexion WiFi semble mieux maîtrisée par Sony que par GoPro. Cela se traduit par un décalage d'image moindre entre l'ActionCam et le contrôleur (un iPad 2 lors de nos essais) qu'entre la Hero3 et le contrôleur. Dans le cas de la GoPro, ce décalage est tellement important qu'il gêne tout réglage du cadre : vous bougez la caméra, l'image ne bouge pas tout de suite à l'écran, donc vous pensez avoir mal cadré, vous recadrez mais l'écran se met à jour pour proposer le cadre précédent. Bref, un vrai jeu de patience ! L'ActionCam ne répercute pas toujours immédiatement l'image mais cela reste utilisable.


La sortie vidéo se fait dans les deux cas par une prise microHDMI. Il faudra se doter des adaptateurs nécessaires, en privilégiant les câbles fins (par exemple chez PNY) s'il faut les transporter.



(Sony ActionCam contre GoPro Hero 3 Black)

Audio

Chacune des deux caméras testées est équipé de micro-capsules stéréo. Une fois dans le caisson étanche, la qualité est sérieusement dégradée, c'est certain. Mais la bonne surprise a été la captation audio de l'ActionCam dans son caisson, que nous avions supposée mauvaise et qui n'est que médiocre. L'explication est dans les 4 petits guides d'onde étanches astucieusement placés par Sony devant le micro. La Hero3 ne bénéficiant pas d'une tel développement est de ce point de vue inférieure.


L'ActionCam est doté d'une entrée micro stéréo sous forme d'un mini-jack. L'utilisation de cette prise micro est cependant assez énigmatique, puisqu'on se demande bien dans quelle condition (et avec quel accessoire) elle pourrait être utilisée... Le caisson étanche condamne bien sûr cette prise, elle ne pourra donc servir que hors caisson, usage a priori inhabituel.


AS15

Pas de prise casque, bien entendu, ni de réglage audio dans ces appareils. Cependant l'option BacPac LCD de la Hero3 ajoute une prise casque, si jamais vous vouliez utiliser la Hero3 comme un caméscope standard.



(Sony ActionCam contre GoPro Hero 3 Black)

Format

Le MPEG-4 contenant du H.264 est le format roi dans ces caméras sportives. Pas de AVCHD ou de MPEG-2, vive les standards modernes et universels ! De même, pas d'entrelacé, que du progressif. Encore un bon souffle de modernité !


On notera le débit un peu plus élevé sur le Hero3 que sur l'ActionCam : environ 20 Mbps pour GoPro contre 16 Mbps pour la Sony, pour du 1080p à 30 ips. C'est plutôt faible, sachant que le AVCHD, un peu plus efficace que le simple H.264, monte à 24 Mbps pour ce même réglage. Mais la priorité des ces caméscopes n'est pas la qualité d'image maximale qui reste l'apanage des caméscopes traditionnels.


ActionCam contre GOpro

De même, les deux concurrents se rejoignent sur le support d'enregistrement : la carte micro SDHC, mis à la mode par les téléphones évolués (à part l'iPhone). Parce que Sony reste Sony, il propose aussi l'utilisation des cartes microMS, possibilité inutile.


Dans les deux cas, le montage des image se fait sans souci (sauf en cas de mélange avec d'autres sources de fréquence différente), sur Mac et sur PC. Les logiciels sachant traiter les vidéos des APN (la plupart) prendront en charge les fichiers issus de l'ActionCam ou de la Hero3, surtout si vous restez dans les définitions (1080p et 720p) et fréquences d'image standard (25, 30, 50 et 60 ips). Par contre, utiliser les définitions et fréquences particulières de GoPro peut vous exposer à des difficultés de montage et de diffusion. Pas ce genre de souci avec la Sony qui ne propose que du standard.



(Sony ActionCam contre GoPro Hero 3 Black)

Fixations

Pour une caméra embarquée, les systèmes de fixation sont très importants. Sony et GoPro livrent un caisson étanche en standard. Ils sont très différents et ont chacun leurs qualités et leurs défauts. Celui de Sony est assez facile à ouvrir et intègre un pas de vis standard qui permet de le fixer sur toute tête photo ou vidéo standard, mais sa porte peut se détacher du caisson et la protubérance devant la lentille est insuffisamment protégée et se raye facilement, dégradant irrémédiablement l'image.


Celui de la GoPro permet de garder le contrôle avec ses boutons, mais il est plus difficile à ouvrir et oblige à utiliser les fixations GoPro. Heureusement qu'un petit adaptateur (en option) permet de retrouver un pas de vis standard.


Hero3 HDR-AS15

En série, GoPro et Sony livrent de quoi fixer ce caméscope sur un casque ou une surface plane (carrosserie), ce qui reste le meilleur emplacement pour prendre des images.


Ensuite, les options pour fixer ces caissons sont assez nombreuses, avec un avantage certains pour GoPro dont la gamme est actuellement plus fournie, que ce soit pour les casques, les planches, le harnais, la voiture et même pour s'affranchir du caisson ! Sony par contre, livre un petit cadre avec écran externe et poignée qui transforme l'ActionCam en mini caméscope de poing. Attention, les accessoires sont parfois coûteux et il faut prévoir un budget conséquent pour tirer pleinement partie de ces caméscopes qui peuvent attirer par leur prix. On a vite fait d'arriver à un coût total similaire à un caméscope traditionnel !



(Sony ActionCam contre GoPro Hero 3 Black)

Forces et faiblesses

(Sony ActionCam AS15 ou GoPro Hero3 White Edition)


  • Ergonomie : ActionCam
  • Design : ActionCam
  • Angle de vue : égalité
  • Fixations : Hero3
  • Autonomie : ActionCam
  • Réglages d'image : Hero3
  • Résolution d'image : Hero3
  • Audio : ActionCam
  • Stabilisation : ActionCam


(Sony ActionCam contre GoPro Hero 3 Black)

Conclusion

Les deux caméras embarquées sont concurrentes et pourtant bien différentes. Leurs origines semblent influencer grandement le résultat qu'elles offrent : la société américaine parie sur la technique en sacrifiant la facilité d'usage, et la société japonaise utilise son expérience en vidéo pour APN pour faciliter l'usage au prix de moindres possibilités. Les deux concurrents ont encore de nombreux progrès à faire : GoPro sur l'ergonomie, l'autonomie et la partie logicielle, Sony sur la qualité d'image, la miniaturisation et les possibilités techniques.

ActionCam contre GOPro Hero 3

Le circuit de distribution et l'attrait de la marque Sony devraient permettre à la gamme ActionCam de percer sérieusement sur le marché, mais il faudra utiliser le meilleur de la technologie des caméscopes du fabricant si Sony veut faire oublier qu'une caméra embarquée pour le sport, c'est "une GoPro".

On attend de la part de Sony une version haut de gamme, capable de concurrencer le modèle Black de la la Hero3. La façon dont GoPro va utiliser son avance sur le marché sera décisive si ce leader actuel veut conserver cette avance. Il faudrait aussi que le distributeur français améliore son service clientèle et ses relations avec les médias qui n'appartiennent pas à la sphère sportive pour le droit à une information pluraliste.


(Sony ActionCam contre GoPro Hero 3 Black)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Voir les 10 avis d'internautes et donner le vôtre