Magazinevideo > Caméra & Photo, Stabilisateur, Drone > Tests de caméras > Tests de caméras prosumer / pro

article archivé

Sony HVR-Z5

le camescope HDV pour prosumers

 

08 décembre 2008 par Thierry Philippon

 

Le HVR-Z5 est un modèle CMOS à gros capteurs 3 x1/3 pouce et objectif G-Lens non-interchangeable, ce qui permet d'en diminuer le prix. Il est fourni avec un micro cardioïde XLR externe XM1 qui complète le micro interne. Le Z5 tente de succéder au HVR-Z1E tout en se différenciant du HVR-Z7 avec lequel il partage de nombreux points communs. Il est aussi l'équivalent pro du HDR-FX1000 grand-public (environ 2600 euros). Le modèle pro offre notamment en plus ses 2 entrées audio XLR, un contrôle plus sophistiqué des couleurs (contrôle du gamma), des modes supplémentaires (1080/60i, 30P, 24P, HDV, DV, et DVCAM), la synchronisation de plusieurs caméras), la double compatibilité Pal et NTSC, et une sortie possible vers l'enregistreur de carte mémoire (compact Flash) HVR-MRC1K. Bref un vrai numéro d'équilibriste pour Sony (toutefois habitué à ce type d'exercice) surtout que le marché a bien muté depuis 2005 où les premiers Z1E ont fait leur apparition...Sony HVR-Z5En effet, comme on le voit ci-dessus, le HDV se décline selon plusieurs modèles, du modeste HVR-HD1000 grand-public jusqu'au fabuleux HVR-S270E en passant par le HVR-A1E (équivalent pro du HC1 grand-public) ou le Z7 sans oublier le V1 !Sony HVR-Z5D'autre part, aujourd'hui, le HVR-Z5, au format HDV et sans objectif interchangeable, doit aussi lutter avec l'attractivité des camescopes à carte SxS EX1 ou EX3, respectivement positionnés à 6500 et 9600 euros (avec 1 ou 2 cartes SxS selon les cas).



> LIRE LA SUITE : Concept, allure générale

Concept, allure générale

Sony HVR-Z5   Sony HVR-Z5

Sony HVR-Z5


Ce qui caractérise ce nouveau modèle, c'est son comportement triplement hybride, comme le Z7 nous y avait habitué. Hybride car le HVR-Z5 lit et enregistre en HDV mais aussi en DV et DVCam (il peut aussi downconvertir de différentes façons).

Sony HVR-Z5Hybride également car il accepte indifféremment K7 DV (facilitant l'archivage) et surtout carte Compact Flash II (facilitant le transfert) grâce à l'adaptateur Sony HVR-MRC1K (voir plus bas).


Les Z5 et Z7 peuvent aussi stocker sur l'unité optionnelle à disque dur HVR-DR60 (60 Go, 230 grammes, environ 1050 euros HT) mais les signaux de type Progressif ne sont pas enregistrables. L'enregistrement est aussi possible sur carte Memory Stick Pro Duo ou Pro HG Duo grâce à un logement situé dans la poignée-dragonne !


Au final et compte tenu de toutes ces considérations, le Z5 se positionne à un prix bien étudié d'environ 5300 euros HT (6391 euros TTC) mais il faudra ajouter 850 euros si l'on souhaite le MRC1K en prime.


Le HVR-Z5 est vraiment une évolution de la Z1 même si elle lui ressemble. Ainsi, les principales différences avec cette dernière concerne notamment la nouvelle optique dite « G Lens » revendiquant un grand-angle appréciable de 29,5 mm (en équivalent 24x36), un très étendu zoom x20, trois filtres à densité neutre 1/4, 1/16, et 1/64 (il n'y en avait que deux sur le Z1) et 3 bagues indépendantes (sans butée, dommage) assurant le réglage de la mise au point, du zoom et du diaphragme. Des arguments suffisamment parlants pour pardonner la non-interchangeabilité de l'objectif du Z5.


Le constructeur revendique également une sensibilité optimisée pour la captation en faible éclairage, et un vaste éventail de fonctions conçues pour la production télévisée.


Le HVR-Z5E comporte également - comme le HVR-Z7 - un mode d'enregistrement progressif 1080/25p et, comme son prédécesseur, permet de basculer du mode d'enregistrement HDV/DVCAM au mode DV (1080/50i, 576/50i). Le HVR-Z5E assure la down-conversion HD/SD et la transmission de ces signaux vidéo via son interface i.LINK et d'autres connecteurs SD. Il comporte également une sortie HDMI.


Le nouveau rejeton est équipé d'un système tri-CMOS ClearVid 1/3 pouce optimisé par la technologie Exmor (*). Avec sa disposition unique (photo-capteurs pivotant à 45°), le système tri-CMOS ClearVid offre d'après Sony une grande surface de captation tout en maintenant une excellente résolution.


(*) La technologie Exmor utilise une technologie unique de conversion analogique-numérique à colonne parallèle avec fonction annulateur de bruit, qui se traduit par un excellent rapport signal/bruit équivalent à celui du modèle PMW-EX1. L'intégration de ces deux nouvelles technologies permet d'obtenir de meilleurs résultats en conditions de faible éclairage, avec une sensibilité de 1,5 lux en vitesse d'obturation de 1/25, diaphragme automatique et gain automatique.


Comme le HVR-Z7E et le HVR-S270E, le HVR-Z5E est équipé d'un écran LCD XtraFine de 3,2 pouce (idem EX1 ou d'un EX3 ) et d'un viseur électronique XtraFine, qui restituent des images haute résolution à contraste élevé et un rendu des couleurs impeccable.


vidéo promotionnelle du HVR-Z5


site Sony



(Sony HVR-Z5)

Sony HVR-MRC1K (carte CF)

Sony HVR-Z5 HVR-MRC1K   Sony HVR-Z5 HVR-MRC1K

L'enregistrement en HDV sur carte CF (Compact Flash) s'effectue grâce au lecteur--enregistreur de carte optionnel Sony HVR-MRC1K. En soi, l'enregistrement sur carte Compact Flash libère le cadreur de bien des contraintes par rapport à l'enregistrement sur bande. Ses avantages ne manquent pas : transfert à haute vitesse (3 à 4 fois plus rapide qu'en temps réel), capacité de stockage supérieure à celle de la bande DV, support média amovible, résistance aux vibrations... Il faudra toutefois débourser environ 850 euros HT (prix public, plutôt 650 euros en réel) pour le lecteur-enregistreur en question, ce qui calmera les ardeurs de ceux qui n'en ont pas une réelle utilité.


Sony HVR-Z5 HVR-MRC1KSur le camescope HVR-Z5, le lecteur-enregistreur Sony n'est pas inclus d'origine à la différence du Z7 ou du HVR-S270. C'est un choix marketing de Sony. Mais du coup, le boîtier est maintenant vendu séparément. Il est notamment possible de fixer le HVR-MRC1K sur les autres modèles HDV Sony. On dispose pour cela d'une station d'accueil (HVRA-CR1) et d'un support de fixation fourni avec l'unité, la griffe porte-accessoires du caméscope supportant l'ensemble. C'est pourquoi on peut envisager une adaptation sur bon nombre de camescopes HDV et même DV ou DVCam. Parmi les camescopes compatibles, on trouve les PD150/170, V1/Z1, FX1/FX7, HVR-A1E, FX1000, HD1000 ou même les DV antédiluviennes DCR-VX2000 et VX2100 ! Même des modèles non Sony seraient compatibles.


Sur carte CF, le HDV/DV conserve son débit (constant) de 25 Mbit/s. Une carte de 16 Go (environ 80 €) peut stocker jusqu'à 72 minutes de signal HDV natif. Attention, une carte Compact Flash rapide de 133x au minimum est nécessaire (ou mieux, 300x). Pour le HDV, la résolution des fichiers est bien sûr en 1440x1080 et porte l'extension m2t (MPEG-2 TS) alors qu'en DV/DVCam, vous obtenez des fichiers en AVI-type 1 (.AVI) ou "RAW DV" (.DV) en 720x576.


Rien n'empêche d'enregistrer en HD sur bande pendant qu'on stocke parallèlement en SD sur carte. Ce choix est en effet possible si le convertisseur intégré du camescope est activé.


HVR-MRC1K   HVR-MRC1K

Sur le Z5, le HVR-MRC1K s'emboîte à l'arrière du camescope par connexion directe. L'unité est ainsi automatiquement synchronisée avec la fonction d'enregistrement du camescope. Le boîtier est alimenté directement par le camescope ou fonctionne sur batterie autonome ou encore sur secteur.


On peut aussi coupler la carte à la caméra de telle façon que lorsqu'on presse l'enregistrement principal (celui sur bande), la carte enregistre en parallèle. Ce couplage n'est pas obligatoire ("Cam link" débrayé). On peut enfin - et bien sûr - enregistrer sur la carte seule, même si le compartiment cassette est muni d'une cassette.


Sony HVR-Z5  
HVR-MRC1K
HVR-MRC1K   HVR-MRC1K

Sur carte CF, l'extension des fichiers est en m2t (MPEG-2 TS) pour le HDV et en AVI ou "RAW DV" pour les modes DVCAM/DV.


Sous Windows XP SP2 ou Vista, il convient d'utiliser - si nécessaire - l'utilitaire Sony Recording Unit Utility Software, également fourni sur le CD d'un camescope comme le Z5. A noter toutefois que des logiciels comme Sony Vegas 7 (et supérieures) ou GrassValley Edius Pro 4.5 intègrent un module qui permet d'importer directement les fichiers de la carte Compact Flash vers le disque dur du PC. A noter que le plug-in pour Windows s'applique aussi si vous connectez l'unité optionnelle à disque dur HVR-DR60 (60 Go, environ 1050 euros HT) aux Z5/Z7. Seule différence, les signaux de type Progressif ne sont pas enregistrables.


Sur Mac, les fichiers m2t se montent aisément à l'aide d'un plug-in téléchargeable pour Final Cut Pro 6 (Sony Recording Unit RAD Plugin for Final Cut Pro). Pour Final Cut Express, le plug-in est malheureusement incompatible. Mais on peut transcoder les fichiers HDV avec le logiciel de conversion MPEG Streamclip et les récupérer sous FCE 4. Le fichier obtenu (.mov) est de bonne qualité. Vous pouvez même créer des lots afin d'encoder plusieurs fichiers à la fois.



(Sony HVR-Z5)

Viseur, écran

Sony HVR-Z5
Sony HVR-Z5
Sony HVR-Z5
Sony HVR-Z5

Un bon confort de vision pour ce 3,2 pouce (meilleur par rapport à celui du Z1) même si les 921 000 annoncés de résolution sont probablement à diviser par 3 selon la base de calcul choisie (pixels ou photosites). Ouvert, l'écran laisse apparaître les commandes de navigation, le volume sonore, le Display, etc.


Contorsionnable sur 270°, éclairable selon deux niveaux, l'écran se replie complètement (fermé) ou se présente replié, face vers l'utilisateur. En plein soleil, sa conception hybride le rend bien exploitable. Par contre, nous n'aimons pas forcément sa tendance, lorsqu'on le tient de la main gauche, à se déboîter légèrement. Si on n'y prend garde, il s'incline en remontant. Ici pas de menu tactile, pourtant cher à Sony (en grand-public) ! Donc pas de traces de doigts sauf si vous filmez en mangeant ! J'en connais :-).


Le confort du viseur couleurs 0,45'' (1,1 cm) est également grandement à salue. Le viseur est affublé d'un gros caoutchouc protecteur, et relevable sur 90°. Il est muni de 1 226 000 pixels (appréciables !) et bien sûr, est doté d'un réglage dioptrique. Il est commutable couleurs ou N&B.



(Sony HVR-Z5)

Batterie, système d'éjection

Sony HVR-Z5   Sony HVR-Z5

L'adaptateur chargeur AC-VQ1050 est un chargeur pro séparé pour 2 batteries vraiment agréable qui accepte la NP-F570 fournie (donnée pour 65 minutes réelles, ou 70 minutes en DV) ou une batterie optionnelle telle que la NP-F970 (195 minutes réelles). Les temps de chargement varient de 145 minutes (NP-F570) à 310 minutes (NP-F970). Il est à noter que la batterie se loge profondément dans son logement.


Comme sur tous les modèles Sony, on peut visualiser précisément le temps d'autonomie restant ou de charge en cours.


La K7 s'éjecte par le haut du Z5. La trappe est solidement calfeutrée, aucun jour n'apparaît. Il faut environ 10 secondes pour charger la K7. Pour passer du Stop à l'enregistrement, 7 secondes : c'est correct sans plus.


 



(Sony HVR-Z5)

Capteur, objectif-zoom

Sony HVR-Z5   Sony HVR-Z5
 

Trois beaux capteurs CMOS 1/3 pouce de 1,12 Mp ne laissent pas indifférent tout comme l'objectif stabilisé x20, ouvrant à f/1.6-3.4 et offrant un très avantageux 29,5 mm (4,1 - 82 mm alors que le HVR-Z7 affichait 4,4 - 52,8mm) ! La sensation de grand-angle (et non de semi-grand-angle) est agréable et réelle (mieux que Z1 et Z7 = 32,5 mm, et même mieux que EX1 et EX3 = 31,4 mm). La focale maxi n'est pas mal non plus avec ses 590 mm que les chasseurs (de fauves en tous genres ?) apprécieront sans doute. On le constate d'ailleurs avec les deux vues ci-dessus : les deux passants à droite, sont pris au télé x20 , alors qu'ils traversent une rue située au fond de l'image de gauche, prise à la focale grand-angle 29,5 mm.


Cette plage de focales impressionnante et réellement confortable justifie peu ou prou la non-interchangeabilité de l'objectif.


L'objectif bénéficie par ailleurs d'un revêtement lui assurant l'absence de reflets parasites. Le stabilisateur optique nous a paru également très convaincant, même en effectuant des mouvements latéraux.


L'objectif est muni d'un petit clapet protecteur en 2 parties, bien pratique. On retrouve aussi le pare-soleil amovible à volets rabattables qui coiffe l'objectif.


Le zooming est un régal. Agréablement motorisé, l'intégralité des focales est balayée en 2,5 secondes environ à la vitesse la plus rapide et 35 secondes, à la plus lente. La commande de zoom du Z5 est disposé sur le côté droit, les doigts de l'opérateur tombant naturellement dessus. Un report de cette commande est aussi accessible sur la poignée (au même titre que le second déclencheur d'ailleurs). Sa vitesse est réglable en Fixe mais aussi en Variable. Très pratique !


Enfin, pas de zoom numérique à signaler excepté quand on enclenche l'Expander.



(Sony HVR-Z5)

Automatismes et réglages

Sony HVR-Z5   Sony HVR-Z5

Grâce aux préréglages A et B, on dispose de 2 valeurs mémorisables.


Les Picture Profile sont des profils utilisateurs très complets (au nombre de 6) destinés à personnaliser des réglages...On peut ainsi régler le NIveau Couleur (-7 à +7), la Phase couleur (vers le vert, vers le rouge), la Netteté, la Nuance de la peau (type 1 à type 3), le Réglage expo auto, la limite de CAG, le réglage de la Bal. B. la limite de l'iris auto, les fonctions CInemaTone et Cineframe25, etc.


7 boutons d'assignation sur le côté (contre 6 pour le HVR-Z1) permettent d'assigner des valeurs à choisir dans une liste.


L'iris avec sa grosse molette argentée est très pratique avec ses 17 paliers. Dans le menu, on peut le paramétrer sur Lent, Moyen ou Rapide pour parer toutes les situations selon que l'on souhaite que l'iris s'ouvre et se ferme vite ou pas.


On retiendra aussi :


-La mise au point qui a été particulièrement soignée avec la très pratique fonction Push Auto qui côtoie la position Infinity pour réagir avec empressement. Sur l'écran, on peut faire apparaître une croix centrale (facultative) pour affiner la mise au point.


On bénéficie aussi de repères de distance (en mètres ou pieds !) qui s'adaptent en fonction de la focale utilisée et qui s'affichent durant quelques secondes. Nous les avons utilisés avec une certaine efficacité.


Un mode Expanded Focus permet d'agrandir le centre de l'écran de deux fois. Le réglage de la mise au point en est facilité. L'écran retrouve sa taille d'origine après 5 secondes.


Enfin, nec plus ultra, une fonction Peaking accentue les contours, pouvant ainsi faciliter cette mise au point. N'en jetez plus ! Seul reproche éventuel, la bague de mise au point est sans fin (sans position de butée).



(Sony HVR-Z5)

Micro, audio

Sony HVR-Z5 micro   Sony HVR-Z5 audio

Sony HVR-Z5 micro


Le Z5 bénéficie d'un micro interne au-dessus de l'objectif ainsi que d'un micro cardioïde XLR externe XM1 qui complète le micro interne. L'attention est louable car le XM1 n'était pas inclus avec le Z1 ! Le réglage manuel du son est accessible depuis deux boutons situés sur le flanc gauche du camescope, derrière un volet en plastique (attention en le manipulant). Bon accès. Le switch Mic/line est assez intuitif et "physique", c'est bien vu. Bien sûr, le réglage est distinct selon le canal. Et les deux canaux sont commutables Line/Mic, c'est pas plus mal au i-niveau souplesse d'utilisation ! Le Channel 1 peut être assigné au micro interne ou sinon au Channel 2 si sur le 1, on branché au micro externe. Le réglage est facile et peut s'effectuer aussi bien en mode Veille qu'en cours d'enregistrement. Une prise casque complète l'ensemble.


Un mode Status pour l'audio permet de s'y retrouver "facilement".


A signaler que le camescope capte peu ou pas les bruits de fonctionnement (écoutez notre vidéo pour vous en convaincre).



(Sony HVR-Z5)

Prise en mains, ergonomie

Sony HVR-Z5   Sony HVR-Z5

L'ergonomie, la façon de prendre en mains une caméra professionnelle est souvent l'objet d'une grande attention de la part des pros car sur le terrain, c'est trop tard si la bête se révèle moins ergonomique que prévue dans le stress d'un tournage !


L'examen de la Z5 est d'autant plus intéressant que l'on dispose désormais de nombreux points de comparaison à l'intérieur même de la gamme Sony. Il suffit de mettre en perspective le Z5 avec les modèles Z7, l'ancienne Z1, mais aussi l'EX1 ou l'EX3 !


L'objectif ne pique pas du nez, c'est souvent l'un des premiers comportements que l'on observe à la loupe. Le maintien est bon. La caméra est lourde, juste comme il faut.


L'accès aux 3 bagues est vraiment bien pensé. Certes, celles-ci tournent "sans fin" mais franchement, je ne comprends pas que certains pros se crispent sur cet inconvénient très relatif. En quoi cela gêne-t-il vraiment un opérateur que le Focus manuel ou l'ajustement précis de sa focale n'ait pas de butée ?


Sur écran ou dans le viseur, la distance de mise au point s'affiche nettement en bas à gauche de l'afficheur.


La mise sous tension s'opère comme sur une bonne vieille caméra grand-public (et comme sur la Z1) au moyen du sélecteur Caméra/Power/VTR. On a parfois l'impression que le sélecteur est un peu "grippé", il n'en est rien. Ce sélecteur n'est pas pour faire honte au Z5 car en fait, ce système a fait ses preuves en termes d'efficacité. J'ai apprécié aussi le bouton Rec Review.


Les différents boutons du flanc gauche sont bien placés mais les ingénieurs japonais ont décidément du mal à admettre qu'il existe quelques millions de personnes en Occident nées avec de "grosses" mains et donc, de gros doigts ! Vous l'avez compris, certaines touches affleurent à peine de la surface. Scrutez donc les touches "iris/exposure", "Auto/Manual" ou encore "Balance", c'est frappant ! Sont-elles conçues ainsi pour ne pas provoquer de fausses manipulations ? Peut-être. Ou peut-être pas !


Les 7 boutons assignables sont plus faciles d'accès, les deux commandes de zoom (dessus et latérale) sont parfaites (quel plaisir ce zoom x20 !), d'autant qu'elles sont modulables (vitesse fixe ou variable).


Sur le reste, histogramme, marqueurs, zébra, Peaking, Expanded Focus, tout y est ! A noter que pour l'Expanded, c'est le contraire du grand-public où l'on ajoute de la couleurs sur les contours, soit-disant pour mieux voir. Ici on a plutôt fait l'inverse : on peut effectuer le réglage avec une image N&B.



(Sony HVR-Z5)

Sensibilité, gain

Sony HVR-Z5 sensibilité   Sony HVR-Z5 sensibilité

En soi, la sensibilité du Sony Z5 (ici à +21 dB) est bien aidée par ses gros capteurs 1/3 de pouce et son traitement numérique du bruit qui semble sacrement efficace. La sensibilité annoncée par Sony est de 1.5 lux au 1/25, en gain et iris auto à f/1.6. Plus parlant, cette sensibilité est largement l'égal d'un HVR-Z1 ou d'un Panasonic AG-HVX200. Du coup, de nombreuses prises de vues intimistes ou simplement dans la pénombre, semblent possibles.


Une des particularités du Z5 est d'autoriser un gain négatif jusqu'à - 6 dB. Celui-ci peut s'avérer pratique pour jouer par exemple sur la profondeur de champ.


En Auto, le gain s'ajuste en fonction de la luminosité de la scène (mode AGC). Le gain est limitable à différentes valeurs de 0 dB jusqu'à +18 dB par palier de 3 dB (le Off correspond à 21 dB). On peut aussi choisir, moyennant un ajustement entièrement manuel du gain, d'exposer une scène à +9 dB par exemple pour préserver une ambiance spécifique.


Trois valeurs assignables du gain sont accessibles directement sur le flanc gauche en bas, et correspondent à High, Medium ou Low. Si l'on repasse en Auto au moyen du commutateur Auto/Manuel, le gain est annulé et la caméra repasse en automatique.


A noter une fonction sympathique, le Smooth Gain qui permet de passer d'un palier de Gain à un autre en douceur et non pas en sautant brusquement un palier.


On dispose aussi dans le Menu d'un "Hypergain" un peu difficile à exploiter, il est vraiment destiné à des prises de vues dans la noir. Pas de mode Nightshot au sens où on l'entend en grand-public.



(Sony HVR-Z5)

Connectique

Sony HVR-Z5
Sony HVR-Z5

On retrouve toute la connectique d'un HDV pro, sortie HDMI comprise, sans omission particulière et avec deux entrées XLR mono Input 1 et 2 (commutables LINE/MIC/MIC+48v). Les prises DV et vidéo composite sont In/Out. L'essentiel de cette connectique est regroupée à l'arrière et sur le flanc droit, au-dessus de l'objectif. Les câbles composantes et composite sont fournis. Attention, le clapet de la prise HDV/DV est gêné si on raccorde le boîtier optionnel pour carte Compact Flash.



(Sony HVR-Z5)

Accessoires

Sony HVR-Z5 accessoires   Sony HVR-Z5 accessoires
Sony HVR-Z5 et VR-DR60   Sony HVR-Z5 VCT-SP1BP

Outre les accessoires déjà cités du HVR-Z5 : lecteur-enregistreur de cartes CF HVR-MRC1K, disque dur autonome Sony HVR-DR60, batterie Sony NP-F970, Sony propose d'autres accessoires plutôt originaux tels que l'impressionnante télécommande Lanc Sony RM-1000BP (qui permet de piloter principalement la MAP, l'iris et le Gain), ou encore le sac à dos Sony LCS-BP1BP. Par ailleurs, on trouve aussi, même s'il ne s'agit pas d'un accessoire, le moniteur LMD-2030W HDMI d'une diagonale de 20 pouces et d'un prix d'environ 1800 euros, qui nous a permis de contrôler les images issues du HVR-Z5.


A signaler aussi le sac Sony LCS-BP1BP, très pratique pour y loger sur le côté le support de camescope Sony VCT-SP1BP et surtout sur le côté, un PC/Mac portable à insérer entre le camescope et le dos de l'opérateur.


 



(Sony HVR-Z5)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Soutenez notre indépendance, bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Voir les 3 avis d'internautes et donner le vôtre