Magazinevideo > Caméra & Photo, Stabilisateur, Drone > Tests de caméras > Tests de caméras prosumer / pro

Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

Test Panasonic HC-X2000

Caméra semi-pro légère et portable

 

13 janvier 2020 par Thierry Philippon - Mis à jour le 13 mai 2020

Acheter

Panasonic HC-X1500

Panasonic HC-X2000

Aide Digit-Photo

Le site de vente en ligne DIGIT-PHOTO est un spécialiste du secteur photo-vidéo, pour amateurs comme pour professionnels. C'est une enseigne sérieuse que nous vous recommandons. Le site est basé en France (à Metz), il applique le droit français (TVA) et paye ses impôts... en France ! :)
Les tarifs sont alignés sur ceux des autres sites avec la TVA, ce qui vous évite tout problème ultérieur avec les douanes.
Les frais de port sont gratuits dès 40 € d'achat, avec une expédition en 24H.

Retourner le matériel est possible et facile. Il dispose d'un magasin physique si vous souhaitez y tester un appareil.

C'est un site que nous avons testé avec des ventes réelles avant de devenir partenaire. Et les résultats ont été très bons.

Nous percevons un petit pourcentage sur les ventes, sans que le prix soit plus élevé pour vous, bien entendu.

Prix fabricant : (TTC) 1700 Euros Prix fabricant : (TTC) 2200 Euros
 

HC-X2000

On peut affirmer que le camescope amateur a été remplacé par les boîtiers photo-vidéo hybrides, les actioncams ... et les smartphones. Mais dans ses versions pro, ce concept, né au tout début des années 80, fait plus que résister. Et comme les tarifs descendent en entrée de gamme pro, ils deviennent intéressants... pour l'amateur un peu fortuné ou intéressent le pro à la recherche d'une" vraie" caméra légère passe-partout. Encore faut-il que les fabricants osent sortir des modèles vidéo qui peuvent venir concurrencer leurs propres boîtiers photo-vidéo. Ainsi la gamme semi-professionnelle légère de Panasonic avait totalement disparu. Elle resurgit avec un camescope HC-X2000, proposé à 2200 euros TTC, qualifié de plus petit et plus léger du marché dans cette catégorie. Des prises XLR avec des réglages indépendants, et une lampe LED d'intensité réglable sont intégrées. On a là un modèle "run and gun" qui pourrait parfaitement servir pour du news.


Même si la commercialisation de ce beau spécimens, pas trop cher, reste logique (ne pas laisser le terrain à Sony...), cette commercialisation reste une surprise. Même la référence étonne car le HC-X2000 n'est pas le successeur du HC-X1000 testé dans nos colonnes. En effet ils n'appartiennent pas du tout à la même gamme, le HC-X1000 étant plus lourd et plus imposant.


A 1,5 kilos avec tous les accessoires, poignée-XLR comprise, et des dimensions qui n'excèdent pas (hors poignée) 129 x 93 x 257 mm, le HC-X2000 est à peine plus lourd que les NX80 / Z90 de Sony (1,32 kg / 1,390 kg), réputés pour être les plus légers. Ils y font d'ailleurs penser à tel point (gamme et allure similaire, déclinée en 2 modèles) qu'on se demande si Panasonic ne s'était pas "réveillé" devant un possible succès des modèles Sony. Je n'ai pas les chiffres de vente mais les tutos que magazinevideo a réalisés marchent plutôt bien. La carrière des Panasonic pourrait suivre le même chemin.


lampe

Disons-le tout-de-go, la principale concession visible de Panasonic est de s'être contenté d'un capteur 1/2,5'' de 8.29 Mp, ce qui peut jouer sur la sensibilité et les effets Bokeh tout en favorisant théoriquement l'efficacité du stabilisateur. Aidé par son processeur Venus Engine (identique à celui du S1H), le HC-X2000 enregistre en 4K 50p / 60p en interne en 4:2:0 8 bits, ou en 4:2:2 10 bits en interne jusqu'à 30p en HEVC. Le 4:2:2 10 bits en 60p est toutefois possible en externe sur un enregistreur Atomos par exemple. Enfin, en mode FHD, l'enregistrement en slow-motion est disponible à 120 ips/100 ips (60/50 Hz).


Pour éviter la surchauffe, Panasonic semble avoir conçu un système de ventilation performant et peu encombrant. 


La couverture optique du zoom 24x (25-600mm) est sans égal avec une ouverture à F1.8-4.0.


On dispose de deux bagues, l'une de mise au point, l'autre de zoom / iris, et de 3 filtres ND (1/4, 1/16, 1/64 et off). Le zébra est prévu en tant qu'aide visuelle, pas l'histogramme.

L'écran 3,5 pouces (8,8 cm) revendique 2760K points, une rareté, mais on se contente d'un petit viseur inclinable de 1555K points. 

Le stabilisateur est optique et électronique. Il est annoncé comme performant.

Les fonctions réseaux font aussi partie des propositions du Panasonic. Sans égaler JVC, elle intègrent un module Wi-Fi 2.4 GHz qui se se connecte directement à internet avec le caméscope, sans module LAN ni fil externe.


Le modèle n'est pas très complexe à utiliser. La quasi absence de fonctions photo a pour conséquence que la notice d'à peine 200 pages, est plus réduite que celle d'un boîtier photo-vidéo.


HC-X1500

Panasonic propose aussi un second modèle fabriqué en Malaisie, le HC-X1500 (un peu) moins ambitieux pour 500 euros de moins, à 1700 euros TTC, sans prise SDI et surtout, dépourvu de poignée-bloc XLR-torche. Enfin l'AG-CX10, déclinaison professionnelle du HC-X2000 pour 2758€ TTC (2299 € HT), en reprend toutes les fonctions en y ajoutant l'enregistrement de fichiers P2 MXF, le support du streaming Ethernet HD et la compatibilité avec l'interface NDI|HX. A l'étranger, on trouve aussi les références CX7 / CX8.


Passons au test.


modèle testé : Panasonic HC-X2000 sans n° de série.


téélcharglé
Vous pouvez vous rendre compte de la qualité réelle de certains fichiers natifs du Panasonic HC-X2000 en consultant la section Téléchargements du Forum.

> LIRE LA SUITE : Le test complet du HC-X2000

Le test complet du HC-X2000

Avec le HC-X2000, on est dans la logique d'un "prêt à dégainer". Au premier contact, la prise en mains est bonne, et le produit fait sérieux. Pesant 1,5 Kilos au complet, la caméra fatigue peu le cadreur, surtout en comparaison d'un HC-X1000, affichant 270 grammes de moins. On tombe même à 1,2 kilos au complet avec le HC-X1500. Seul le Sony NX80 est un peu plus léger (que le HC-X2000) à 1,390 kilos au complet.


Le camescope fonctionne parfaitement en automatique grâce à un mode tout Auto parfois boudé par les pros, mais apprécié en situation d'urgence. Le bloc poignée-XLR-lampe est très rapide à glisser (ou retirer) grâce à une trappe souple, infiniment plus facile à positionner que la poignée Sony équivalente. Le dessus de la poignée peut accueillir un autre accessoire sur la griffe ou un micro grâce à un support de microphone fourni (réf : 1AC2HCX2500Z).


poignée HC-X1500
Pour le HC-X1500, on peut se procurer ce même bloc poignée-XLR-lampe en option si besoin (référence VW-HU1) pour le prix de 300 dollars. A la réflexion, la différence de prix peut valoir le coup d'acheter un HC-X1500 si la prise SDI du HC-X2000 vous indiffère. Pour le moment, cet accessoire n'est pas disponible en Europe, mais uniquement au Royaume-Uni ou aux USA (B&H). Certes, rien n'empêche de commander par delà les frontières... Mais il faudra voir le prix une fois converti en euros et tenir compte des taxes (on a noté 77,66$ de duties and tax et 21,71$ de livraison). Enfin, la notice précise qu'en cas de panne de la poignée, il faudra aussi donner le camescope car l'avarie peut provenir de ce dernier ! Pas très pratique si vous achetez outre-Atlantique. :)
HC-X2000

 


CAHIER DES CHARGES HC-X2000

Le cahier des charges du HC-X2000 est celui d'un caméscope professionnel : large commande de zoom à bascule, poignée et zoom sur poignée, 2 entrées XLR avec alimentation 48V, réglage niveaux audio, 2 bagues, boutons directs, peaking, grossissement, zebra réglable, batterie de haute capacité en standard, griffe standard et double emplacement pour carte mémoire. Il n'existe pas de "mode de prises de vues photo" ni d'ailleurs de mode Photo 4K comme sur les gamme "GH" et "G". La seule possibilité est de capturer une photo d'une vidéo enregistrée en mode Lecture du camescope.


Assignation User

 


TOUCHES "USER"

Très prisées en pro, les nombreuses touches d'assignation (User) sont réparties sur le camescope. Il existe ainsi 5 touches User physiques + 7 sur écran. On affiche ces dernières de manière un peu indirecte puisqu'il faut sélectionner la mention" ICONS" puis valider cette option pour accéder à l'ensemble des touches User sur écran. Et si la mention ICONS n'est pas à l'écran, il faut manipuler le sélecteur Sel / Push / Set. Je préfère donc (et vous recommande !) un raccourci qui consiste à maintenir la pression sur l'écran pour afficher le même résultat.


HC-X2000 touches User

Ces touches User sont très utiles, surtout celles qui sont physiques (accès rapide), car elles permettent d'appeler quasiment n'importe quelle fonction. Je dis "quasiment" car par exemple, les résolutions d'enregistrement ne sont pas assignables. Dommage d'ailleurs !


Signe d'une autre fonction professionnelle, on peut aussi sauvegarder des fichiers de la configuration du camescope, et les charger d'un camescope à l'autre. En cas de tournage multicam, cela permet d'obtenir exactement les mêmes réglages entre 2 ou plusieurs camescopes HC-X2000 / HC-X1500.


capteur petit HC-X2000

 


CAPTEUR 1/2,5''

Le capteur CMOS est a priori le "parent pauvre" du HC-X2000 puisqu'il se contente d'une cible 1/2,5'', un peu plus grand qu'un 1/3 de pouce, mais plus petit que le 1 pouce des Sony venant en concurrence (Z90 / NX80), voire de certains APN, et même du HC-X1 de la marque. Interrogé sur ce point, Panasonic argue que le produit a été créé pour être un parfait équilibre entre haute qualité d’image, grand-angle et zoom puissant dans un format très compact pour les réalisateurs en Run&Gun. Un capteur plus grand aurait impacté la taille de la caméra.


Une certitude : le petit capteur est peu pixellisé (8,29 Millions de pixels), sans quoi la sensibilité aurait dégusté, mais c'est suffisant pour créer une image UHD (dite 4K). Ce petit capteur concoure aussi à faciliter en théorie la stabilisation en 4K, et à permettre un zoom 24x à grand ratio. Un coup d'oeil dans le rétroviseur montre que Panasonic nous a habitués à des petits capteurs sans que l'image n'en souffre trop. Déjà le HC-X1000 concédait un petit capteur quasiment comparable de 1/2,33'' pour 8,83 millions de pixels.


Du coup, cette catégorie de petit capteur se marie avec la logique de favoriser un tournage rapide, caractéristique de la vidéo de reportage classique, sans flou de mise au point. Panasonic laisse ça aux boîtiers photo, comme les GH ou les hybrides FullFrame. Ca se tient, même s'il est évident que le fabricant ne veut pas cannibaliser ses caméras et appareils photo plus performants.


Malgré tout, les fans du "bokeh" peuvent générer tout bêtement des flous d'arrière-plan et en plus, assez facilement, grâce aux seules lois de l'optique. En effet une petite profondeur de champ, accentuant l'effet de flou, peut être obtenu facilement moyennant l'utilisation d'une longue focale. Une belle lumière adaptée fait le reste... comme avec le griottier ci-dessus (fichier natif disponible en espace téléchargement).


Leica HC-X2000

 


OBJECTIF

L'objectif est coiffé d'un petit parasoleil qui est amovible. Pas de capuchon d'objectif, mais un volet ouvrant manuel. C'est bien mais pensez au bruit dans un édifice religieux ! L'optique 4.12-98.9mm (équivalente 24-600mm) est signée Leica Dicomar dans le cadre du partenariat habituel avec Panasonic. Elle bénéficie d'une belle ouverture à F/1.8 au grand-angle (f 4.0 sinon). Surtout, la plage de zoom 24x est une amplitude très importante - une des plus généreuses actuellement sur un camescope de cette catégorie. Les focales obtenues - de 25 à 600 mm - offrent une latitude très intéressante, avec tout de même un grand-angle généreux, c'est un peu le beurre et l'argent du beurre !


iZoom
Cette amplitude facilite les prises de vues animalières ou sportives par exemple ou encore des détails architecturaux. Panasonic propose aussi une extension de type zoom intelligent, nommée iZoom, égale à x48 en FHD ou x32 en 4K qu'il aurait pu cependant ne pas mettre en avant sur le sommet de la coque. Le très généreux x24 suffisait. Et d'ailleurs l'exploitation de l'iZoom me semble superflue. La marge de gain est peu significative, en tout cas en 4K. On n'aime d'ailleurs pas trop l'affichage de l'iZoom qui se traduit par la mention IZ (au lieu de Z) en bas d'écran, sans délimitation entre la section Zoom et iZoom, ce qui permet sur d'autres appareils, de se repérer. En revanche, on peut troquer l'affichage arbitraire Z0 à Z99 contre un affichage en mm (focales).
sytabilisation HC-X2000

 


STABILISATION

La stabilisation était attendue au tournant en UHD / FullHD. La stabilisation repose sur la fameuse technologie O.I.S hybride (optique + numérique) avec compensation sur 5 axes. On peut désactiver l'O.I.S hybride pour ne conserver que la stabilisation optique. Le 4K produisant une image plus qualitative, il est préférable d'opérer la stabilisation sur un plan optique, sans l'aide de l'électronique pour ne pas altérer le signal. La stabilisation est efficace mais trouve ses limites, surtout en 4K. Cela ne m'étonne pas plus que cela : stabiliser une image de résolution 4 fois plus grande (4K vs 1080p) au 600 mm n'est pas chose aisée. Mais même en 1080p, ne vous attendez pas à une stabilisation telle qu'on peut la rencontrer avec des focales moins élevées. Ca bouge nettement moins que sans stabilisation mais ça bouge un peu. L'activation de l'hybride, pourtant dévolue aux longues focales, ne changera rien fondamentalement.


HC-X2000 hybrid
En marchant, on obtient une image qui impose de bien maintenir la caméra, pour essayer de s'approcher du rendu d'une Actioncam, sans l'égaler du tout. Le gimbal est l'alternative éventuelle. Enfin, signalons que sur trépied, Panasonic recommande de désactiver tout stabilisateur. Pourtant, mes essais avec et sans stabilisateur sur trépied sont sans appel : si on provoque des soubresauts sur le trépied sans activer le stabilisateur, l'image tressaute. Alors que si on active le stabilisateur, l'image bouge à peine (à moins de tapoter très fort), même en iZoom. Ce détail peut être important si vous êtes dans un salle où le sol répercute des tremblement dus aux pieds des spectateurs par exemple. Interrogé sur cette question, Panasonic reconnaît que cela dépend de l'état de stabilité du trépied, et argue que sa recommandation n'est pas une injonction.
Mode O.I.S

On note aussi 3 modes possibles de l'O.I.S pour lesquels je n'ai pas perçu une nette différence. Ces modes sont : Normal (utilisation classique), Pan / Tilt (quand on utilise le panoramique et l’inclinaison de la caméra) et Stable (rien compris).


Plus simple à manipuler, l'objectif est garni de 2 bagues de réglages MAP et Zoom / iris. Pas 3 bagues comme le HC-X1000 donc. Elles restent assez pratiques à utiliser mais elles sont sans butée et sans repères sur l'objectif.


En aveugle, on bascule facilement du mode Auto au mode Manuel car c'est la dernière touche vers soi sur le flanc gauche. J'apprécie l'accès direct aux touches OIS, Gain, Iris, Shutter qui restent visibles, même écran fermé. On sent que Panasonic a multiplié les touches pour éviter que l'utilisateur n'ait à plonger dans les menus. Le fabricant a aussi dispatché des raccourcis comme ceux qui s'affichent en bas à gauche de l'écran ou sur la page des fonctions User sur écran. En tournant le multicadran (bouton-poussoir / molette Sel/Push/Set), on alterne entre le Gain, l'AE Level, le Volume audio (en monitoring) et l'accès aux icones des touches User.


Menu

 


MENU

Le Menu justement pêche par sa conception et son accès peu pratique. Déjà, à l'aveugle, l'emplacement est contestable car la touche Menu est la 2e touche à partir de la gauche, invariablement on appuie sur la première (touche Exit) et il ne se passe (forcément) rien. Solution : assigner sans hésiter le menu à une des 5 touches User physiques, ce sera plus facile d'accès. La déambulation dans le Menu est aussi assez pénible : ici, il faut alterner entre une pression sur le "Multicadran" et tourner cette commande pour naviguer de haut en bas et de bas en haut.


Certes on peut préférer presser l'écran tactile mais ce choix oblige à changer à chaque fois la position de sa main gauche ou toucher l'écran avec la main droite. C'est peu pratique à l'usage. Par ailleurs ne vous attendez pas à une réactivité comme sur un smartphone : le toucher sur écran s'avère poussif car il s'agit d'un écran résistif, pouvant nécessiter une pression un peu plus forte (et qui se détériore au fil du temps). Autre reproche : pourquoi avoir placé le changement de Format Enreg. tout en bas dans "Système" et pas dans "Enregistrement" ou au pire, dans "Camera" ? Enfin, les Menus ont souvent plusieurs pages mais ce n'est pas du tout indiqué ! Une vraie aberration. Et comme ce n'est pas systématique, il faut deviner... Bref, on regrette beaucoup le système de Menu des Sony et le Joystick arrière. Globalement, leurs menus, sont bien plus conviviaux. Après, comme souvent, on s'habitue...


Pas de Quick Start sur cet appareil. Cependant, d'une part le déclenchement est très rapide et le déclencheur est sensible. D'autre part, pour ne rater aucun événement soudain, on peut appeler la fonction pré-enregistrement, toujours disponible chez Panasonic. Pratique pour la vidéo animalière par exemple.


HC-X2000

 


BOUTON THUMBNAIL

Pour visionner les scènes, il est possible de lire automatiquement les 3 dernières secondes du clip enregistré mais pour revoir une scène complète, il faut enclencher le bouton Thumbnail , choisir la vignette qui nous intéresse, et rappuyez sur ce dernier pour revenir au mode Caméra. Simple mais intuitif (seulement la deuxième ou troisième fois) ! Ensuite tout est tactile, de nouveau on cherche le Joystick arrière si ingénieux de Sony qu'on ne trouvera pas ici.


On aime bien que chaque vignette indique les 4 infos utiles : format / fréquence / codec / débit. On apprécie aussi que chaque séquence puisse bénéficier d'un détail complet, même si l'accès n'est pas très pratique. Par contre le n° de vignette ne semble pas correspondre au n° de fichier. Impossible de s'y retrouver dans ce cas !


Notez qu'en mode Pause, on peut capturer une image fixe d'une image vidéo. C'est d'ailleurs la seule fois qu'une fonction "Photo" est possible sur ce camescope !


commande -de zoom à bascule HC-X2000

 


ZOOM À BASCULE

La commande de zoom à bascule est classique mais fort agréable, les zooms lents se produisent évidemment sans à-coups et sans bruit. Compte tenu du zoom 24x, à la vitesse minimale du zoom, on balaie la plage des focales en 28 secondes environ, ce qui n'est pas excessivement lent. En effet, avec un tel ratio, certaines machines peuvent dépasser 60 secondes de zooming, voire plus. C'est parfois apprécié pour ne pas "sentir" le zoom. La rapidité n'est pas fulgurante non plus, de l'ordre de 3 secondes... Il existe toutefois un mode Zoom rapide (ultra dur à trouver !) avec effet "coup de poing" très rapide qui descend le zooming à 1 seconde 19. En atmosphère silencieuse, il ne s'entend guère plus que le zoom "normal". On peut donc l'utiliser sans souci. Bref, en conclusion, le HC-X2000 convient pour la majorité des usages d'un zoom, il est capable de zoomer rapidement mais pas très lentement.


L'utilisateur peut zoomer de deux autres façons : soit par la commande sur la poignée (vitesse fixe avec choix de 7 vitesses), ce qui ne change rien à la vitesse qui n'est ni plus lente ni plus rapide, muais qui est fixe en revanche. Ou utiliser manuellement la bague de zoom : mais on vous déconseille cet usage car il est hautement préférable d'assigner cette bague à la fonction Iris qui permettra en manuel de faire varier l’iris en tournant simplement la bague.


A ce sujet, les 2 bagues sont plaisantes à manipuler même si la bague des focales est un peu délicate à manier. A noter une aide visuelle appréciée : l'affichage du multiplicateur de focale de zoom (par exemple Z99), en bas à droite du viseur ou de l'écran.


batterie HC-X2000

 


BATTERIE, AUTONOMIE

La batterie AG-VBR59GC de 5900 mAh s'insère à l'envers, ce qui n'est pas courant et oblige à soulever le camescope pour vérifier l'état de charge matérialisé par 4 diodes. C'est ballot ! Le camescope consommant 15,5W, l'autonomie est donnée pour 4,50 heures en continu avec écran allumé, en 60p en HEVC, en 50Hz, un peu moins en 60Hz. Panasonic ne communique pas l'autonomie réelle. Le HC-X1500, moins gourmand, dure plus longtemps (5H20 à 5H40). Cela ne renseigne pas sur l'utilisation réelle quand on allume / éteint la caméra fréquemment par exemple. Mais vous pouvez compter sur 2 heures 30 à 3H, ce qui est déjà très bien. Attention au temps de charge, très long : comptez environ 5H30. En option, la VW-VBD58 (5800 mAh) existe, pour un temps de charge équivalent, l'ampérage étant très proche.


En dépit de la profondeur du logement, la batterie est assez facile à extraire et mettre en place. Par contre la batterie n'est PAS retirable sur trépied. Un petit détail qui compte pourtant. Une alim' externe est incluse et bonne nouvelle, le connecteur d'alimentation n'est pas logé dans le logement pour batterie mais sur le côté.


chargeur externe
Par contre, on déplore l'absence de chargeur externe, comme c'est pourtant l'usage en pro, pour éviter que le camescope ne soit occupé tandis qu'on recharge. On sent là la contrepartie du prix attractif du camescope. Au pire, un chargeur double (AG-BRD50) existe en option pour... 250 euros TTC environ.
viseur HC-X2000

 


VISEUR ET ÉCRAN

L'emplacement du viseur EVF est connu, dans le prolongement de la poignée. Il est petit (0,24''), bien plus que celui d'un Z90 (0,39'') et sa résolution est honnête pour sa taille (1550.000 points). Mais sa petitesse rend la visée parfois inconfortable et la mise au point, sans aide, est difficile. Le viseur est par ailleurs relevable verticalement à 50° (en étant déployé), ce qui n'est pas énorme (il est incliné dans ce cas). On peut modifier sur une échelle de -15 à +15dB la luminosité, le niveau de couleurs, le contraste, et les nuances de couleurs. Autre atout, on peut forcer une visée en N&B ("Couleur VF"), c'est à dire passer du mode Couleur au mode Monochrome.


Notez plusieurs bons points pour finir : l’oeilleton détachable est compatible avec une visée de l'oeil gauche (en la faisant pivoter de 180°). Le réglage de la dioptrie, visible une fois le viseur déployé, est cranté, ce qui minimise les risques d'être déréglé quand on repousse le viseur. Enfin, viseur et écran peuvent fonctionner simultanément (sauf si le viseur n'est pas tiré), ce qui évite de presser un bouton pour faire fonctionner l'un ou l'autre.


écran HC-X200

L'écran est un 3,5'' pouces, une diagonale agréable par rapport aux petits écrans 3'' des caméras grands-publics. La résolution de l'écran est très améliorée (2 760 000 px), le bouton Focus Assist vient à son secours pour parfaire la mise au point. A noter : comme pour le viseur, tous les paramètres du moniteur sont ajustables tels que la Couleur, le Brightness ou encore le Contraste.


L'écran est tactile mais c'est un écran de type résistif, bien moins réactif que celui d'un smartphone. Panasonic a maintenu bon nombre de boutons externes d'accès direct qui évitent d'avoir recours à l'écran tactile, afin d'offrir le choix au pro, parfois rétif au tactile.


Le HC-X2000 est aussi bien pensé pour gérer un tournage dans l'urgence avec force automatismes que pour élaborer des réglages fins. Pour l'urgence, on démarre l’appareil en ouvrant l'écran ou en tirant le viseur. Idem pour éteindre. Un seul cas où ça ne marche pas : lors de la première utilisation ou si on a éteint via le bouton d'alimentation, il faut rappuyer sur le bouton d'alimentation pour allumer.


Auto HC-X2000

 


AUTOMATISMES ET DÉBRAYAGES MANUELS

Ensuite l'urgence se gère en se plaçant tout de suite en mode Auto qui est une touche "Panique" dont je me suis souvent servi. Elle commute sur Auto les paramètres de Balance des blancs et d'AutoFocus, mais selon la luminosité du sujet, elle modifie aussi la vitesse d'obturation, le diaphragme et le gain. Elle produit d'excellents résultats tout particulièrement l'Autofocus, qui se laisse rarement prendre en défaut. On peut le régler en Vitesse Normal (par défaut) ou Lente. Préférez Normal pour un usage courant.


On ne peut pas débrayer l'AF seul. Il faut d'abord commuter le sélecteur arrière Auto/Manu sur Manu pour être en manuel. J'avais déjà critiqué ce défaut. On peut par contre revenir en Focus Auto sans tout rebasculer en Auto en appuyant sur le bouton Focus A/M/infini. Pour vérifier qu'on est bien en AF ou MF, ce n'est pas évident, vu qu'il faut surveiller une très discrète mention AF ou MF en bas à droite de l'affichage.


griottes griottes

La bonne nouvelle est que le fait d'être en Focus Auto n'empêche pas de pouvoir tourner la bague pour parfaire la mise au point. Dénommée AF+MF sur d'autres appareils, cette fonction est ultra pratique car on peut avoir besoin d'un passage temporaire à la mise au point manuelle tout en voulant rester en Autofocus pour la majorité des scènes.


Autre chose intéressante : il n'existe pas de bouton Push Auto mais on peut le créer très facilement avec l'une des touches User qui permet ainsi d'affecter le Push Auto ou toute autre fonction, sans restreindre au seul Push Auto.


focus assist

La mise au point peut s'appuyer sur une double aide (cumulable), d'une part la fonction d'affichage agrandi grossit le cadre afin d'affiner la MAP (indispensable en 4K !). D'autre part, elle colorie les contours en rouge (Peaking) ou dans un autre coloris le sujet sur lequel la mise au point est faite. On peut en régler l'intensité. Mais l'action de l'un ou de l'autre nécessite de passer par une touche User, ce n'est pas direct quand on touche la bague de mise au point. On aime bien en revanche que l'agrandissement puisse cesser automatiquement après 10 secondes ou cesse lorsqu'on enregistre ou encore soit maintenu tant qu'on n'enclenche pas la touche User assignée à cette fonction.


La Détection de visages est une autre aide automatique qui joue à la fois sur une détection du Focus (AF) et de l'Expo (AE). Elle s'accompagne aussi d'une Fonction possible de suivi AE&AF qui permet, lorsqu’un sujet est touché, de poursuivre automatiquement mise au point et expo même si le sujet se déplace. [TRACK] s’affiche alors à l’écran.


HC-X2000 waveform

A défaut d'utiliser la détection de visages ou si ce n'est pas un visage, l'Autofocus suit bien les sujets mais peut hésiter lorsqu'on dézoome. Ainsi un zoom arrière depuis la tête d'un cygne jusqu'à une vue en grand-angle, a fait décrocher la MAP une fraction de seconde à mi-parcours, peut-être parce qu'autour du cygne, les remous de l'eau "excitaient" l'Autofocus.


On bénéficie aussi de 2 zébras réglables entre 50% et 105%, d'un Waveform et d'un indicateur de niveau.


2160 50p HC-X2000

 


CODECS

Du côté des codecs d'image, les HC-X2000 / HC-X1500 ne font pas dans le trop compliqué : exit le vrai 4K DCI, considéré à tort ou à raison comme peu demandé par les utilisateurs classiques de ce type de "bécane". Panasonic propose donc de l'UHD et du 1080p en H.264 ou en HEVC (H.265) selon les cas en 4:2:0 8 bits ou 10 bits. L'enregistrement peut aussi profiter du 4:2:2 10 bits en 30p, 25p ou 24p mais jamais en 50/60p. En revanche, en FullHD, le 4:2:2 10 bits est disponible dans toutes les fréquences, 50p/60p compris, et même en slow-motion.


Le 200 Mbps est réservé à des enregistrements en HEVC ou à du All-I. En revanche en UHD 2160-25.00p et 4:2:0 LongGOP classique, du 100Mbps est suffisant.


Tenez compte que le HEVC est exigeant. Une machine puissante est nécessaire, sauf à pouvoir convertir la maquette en Proxy, ce qui allégera les fichiers de visualisation.


superlent
Même si Panasonic le met peu en avant, le HC-X2000 sait capturer en haute vitesse à 120 fps/100 fps pour effectuer des ralentis visibles immédiatement. Ceci est disponible dans le Menu [SYSTÈME] → [SUPER LENT]. Toutefois, les restrictions sont nombreuses, comme l'absence de son ou de stabilisation ou encore la désactivation du iZoom. Notez que la mise au point automatique peut être utilisée pendant le slow-motion, ce qui est rare et apprécié ! Attention la fonction Super Lent apparaît souvent en grisé car elle dépend totalement de la résolution et de l'extension utilisée.
cartes

 


CARTES MÉMOIRE

Le HC-X2000 dispose de 2 slots comme c'est d'usage aujourd'hui. Le principe, comme sur d'autres modèles rivaux, est d'autoriser un enregistrement double dit "de sauvegarde" qui peut servir à sécuriser un enregistrement crucial ou permettre de donner la 1re carte à un client ou un collègue pendant qu'on garde la 2e carte. Le second usage est de relayer la première carte sur la seconde.


Il existe même un 3e usage que je n'avais jamais remarqué, c'est l'enregistrement nommé "en arrière-plan" : le principe est d'enregistrer sans discontinuité sur la carte 2 pendant que l'on interrompt autant de fois que l'on veut l'enregistrement de la carte 1. Cela peut permettre de ne jamais louper un seul moment sur la carte 2 si l'on a des regrets.


Les cartes requises sont de type SD / SDHC / SDXC. L'avantage des cartes SD, c'est leur universalité et leur coût moindre par rapport aux cartes P2 de Panasonic (valables sur le CX10 de Panasonic) ou aux XQD de Sony. On peut même (c'est ce que j'ai fait) utiliser des cartes micro-SD avec adaptateur, elles se comportent aussi bien. Cependant Panasonic préconise des SDXC UHS Class 3 (U3), pour les débits évoluant entre 100 et 200 Mbps, cela concerne aussi bien l'UHD que le FHD ou le Ralenti.


Les cartes Class 3 qui montent à 90Mb/s peuvent s'avérer utiles car ainsi, votre carte ne descendra jamais au-dessous de 30 Mb/s. Les Class (U1), réservées au 50 et 72 Mbps ainsi qu'à l'AVCHD, sont théoriquement refusées par défaut dès le débit de 100 Mbps atteint, par un message "carte incompatible slot x". Mais en forçant, on parvient à enregistrer quand même, évitant d'être coincé. Ce qui ne veut pas dire que ce type de carte convient, l'enregistrement peut ne pas aboutir, c'est donc déconseillé.


Notez que les cartes 256 Go et 512 Go sont considérées comme incompatibles.


formats
Côté durées, bien sûr on a affaire à un camescope, sans limitation de durée. Mais les débits élevés sont de grands consommateurs d'espaces cartes. Avec une classique 64 Go, on peut enregistrer seulement 1H20 à 100 Mbps, 55 minutes à 150 Mbps et 40 minutes à 200 Mbps ! Vous filmerez surtout à 150 Mbps. Pour accroître ces durées en 4K, il faut prendre des cartes plus capacitaires comme la 128 Go qui permet de tenir 2H40 à 100 Mbps ou 1H50 à 150 Mbps. Ou bien il faut passer en MP4, en HEVC LongGOP ou 420LongGOP 25p, ce qui donne accès au débit plus léger de 72 Mbps. C'est plus simple en FullHD à 50 Mbps (2H40 avec la même carte 64 Go) ou en commutant carrément en AVCHD. Cet ancien codec est très léger puisque les débits vont de 8 Mbps à 25 Mbps. Même à 25 Mbps, on peut tabler sur 5H20 d'enregistrement avec la même carte 64 Go ! Mais ce n'est pas la même qualité qu'à 150 Mbps.
ventialtion HC-X2000

L’enregistrement UHD en 50 / 60p ou les longues durées pouvant entraîner un surcroît de chauffe, Panasonic a donc intégré un système de ventilation (visible sur le flanc droit au-dessus du déclencheur) adapté pour le refroidissement. Ce point n'est pas négligeable car le risque de chauffe est l'argument généralement invoqué pour justifier l'absence d'UHD en 50p / 60p. Peut-être faut-il le pousser à bout, toujours est-il que ce ventilateur ne produit pas le moindre bruit, c'est agréable.


VMS10

 


AUDIO

Côté audio, le HC-X2000 exploite du PCM non compressé (en MOV) ou de l'AAC (en MP4). Le camescope produit très peu de bruit, sauf peut-être quand le ventilateur se met en route, mais il faut que le camescope tourne depuis un bon moment pour que le ventilo fasse du bruit. Et ce n'est pas sûr que le micro captera ce bruit, selon l’environnement sonore du moment. En dehors de cela, la caméra reste silencieuse. Le zoom principal émet un peu bruit qu'on peut atténuer en utilisant le zoom sur poignée.


Le fabricant n'a pas négligé l'entrée micro stéréo 3,5mm qui permet de connecter un micro stéréo comme le Panasonic VW-VMS10E (129 euros) de 190 grammes ou tout autre micro (Rode Videomic...). A noter, le haut-parleur est correct et la gestion du volume du son s'avère bien pratique via la touche Zoom.


AUDIO ENTRÉE M%IC

Hormis cette parenthèse grand-public, le fabricant a exclu les fonctions Surround, Micro zoom, ou Focus mic, que les pros ou même certains amateurs répugnent souvent à utiliser. Le HC-X2000 parie plutôt sur des solutions éprouvées : des niveaux réglables, des connexions entrée Line ou micro, des potentiomètres, qu'il s'agisse du micro intégré ou d'un micro externe.


prises XLR HC-X2000
CH& CH2 HC-X2000
La section audio professionnelle est regroupée dans la même zone, ce qui est logique sur un petit camescope. Ainsi le bloc XLR inclue les 2 prises XLR et le pavé des interrupteurs / réglages des entrées / niveaux sonores. On trouve aussi dans le Menu des limiteurs et Coupe-bas. Un essai de son effectué avec un micro-cravate en XLR branché en Input 1 a révélé d'excellents résultats.
prises XLR

Un porte-micro (fourni) permet de fixer un micro qui viendra servir les entrées XLR, par exemple, le microphone unidirectionnel Panasonic AG-MC200G. Mais il coûte bien cher (environ 350 et 450 euros selon points de vente).


Connectique HC-X2000
connectique

 


CONNECTIQUE, RÉSEAUX

La connectique est plutôt complète puisqu'on recense une vraie prise HDMI type A (pas mini-HDMI), une USB 2.0 (pas d'USB 3.0, dommage), une sortie casque (mini-jack stéréo 3,5 mm), une entrée micro (mini-jack stéréo 3,5mm), une entrée Remote pour télécommande (jack 2,5 mm). Ajoutez les deux prises XLR et la fameuse prise 3G-SDI, présente sur le HC-X2000 mais absente du HC-X1500. Celle-ci permet de relier par exemple un enregistreur HD-SDI ou un mélangeur. A noter que la sortie SDI ne peut être utilisée conjointement à la HDMI. C'est l'un ou l'autre contrairement à ce que peut laisser croire le schéma de la page 166.


A la différence de la SDI, la HDMI reproduit toutes les résolutions en 3840×2160p (4:2:2/10 bits) ou en 3840×2160p (4:2:0/8 bits), 1920×1080p, 1920×1080i, etc.


Le montage ne pose aucune difficulté de compatibilité si ce n'est le débit qui peut handicaper les configurations peu musclées. Un essai s'impose avec votre système (vous trouverez sur magazinevideo plusieurs fichiers natifs à 150 et 200 Mbps). Enfin, si vous ouvrez votre carte mémoire, sachez que la structure des fichiers affiche des noms bizarres comme "001RCQAM", "OO2YCJAM", etc; qui dépendent des résolutions et extensions choisies.


Réseau HC-X2000

Les fonctions réseaux équipent aussi ce camescope, expliquées sur 10 pages de mode d'emploi. Sans égaler JVC, elle intègrent un module Wi-Fi 2.4 GHz qui se connecte directement à Internet avec le caméscope, sans module LAN ni fil externe. Par ailleurs, les protocoles RTSP/RTP/RTMP/RTMPS permettent la connexion directe et la diffusion en streaming sur Facebook, ou YouTube, d'événements divers ou de flash-infos. La condition à respecter est de streamer en Full HD à 60fps au bitrate de 24 Mbps au maximum. Streamer en 720p, voire en VGA ou en 320x180 (si la connexion est lente ou coûteuse) est aussi possible.


HC ROP
L'application HC ROP, téléchargeable gratuitement, est requise pour ce streaming. Très honnêtement, n'étant pas dans une configuration télévisuelle, je n'ai pas procédé à une connexion réelle. A réserver à une utilisation spécifique en configuration de reportage news.


(Test Panasonic HC-X2000)

Qualité d'image et réglages, sensibilité

qualité cygne

 


QUALITÉ IMAGE

 


L'image UltraHD du HC-X2000 est globalement bonne pour du news reportage. La petitesse du capteur 1/2,3'' ne nuit pas trop à cette qualité. L'image manque un peu de piqué pour un modèle pro, même si les gros plans sont toujours valorisés. La balance des blancs AWB (Auto) peut vite partir dans une direction non souhaitée. On réglera donc la balance des blancs en fonction d'une position préréglée. Il existe 2 positions préréglées Ach et Bch. On peut même régler la balance des Noirs.


L'image comme souvent, a tendance à surexposer en présence d'un ciel un peu trop lumieux ou pâlot. L'action du filtre ND - heureusement qu'il est là - atténue les effets indésirables. La compensation du niveau d'exposition (AE Level) pourra s'avérer utile.


Outre le gain réglable, on retrouve la fonction DRS (accessible via les Profils) qui étire la plage dynamique de l'image selon 3 niveaux de profondeur réglables. Cette fonction est utile dans certains cas pour renforcer la dynamique de zones à haute luminosité, ou pour déboucher des zones un peu sombres, je m'en étais aperçu sur d’autres caméras, la fonction n'étant pas nouvelle. Pas de HDR / HLG.


HC-X2000 zone
On aime bien aussi tout particulièrement le réglage du "Mode Zone". Ce réglage permet de déterminer le Focus ou le Diaph (ou les deux) sur la zone précise que l'on touche à l'écran. La grandeur de la Mode Zone peut être augmentée.
Cine-D HC-X2000

Signe que le HC-X2000 veut montrer qu'il en a sous la carrosserie, il propose de nombreuses personnalisations de l'image regroupées sous l'appellation "Fichiers scène" (=Profils). On trouve 6 de ces Fichiers scènes listés de F1 à F6 parmi lesquels on retrouve les Profils "cinéma" Cine-D, Cine-V, Fluo, Spark, ou encore le Profil Still. Ils sont précalibrés (hormis le F1 laissé libre) mais jusqu'à 18 (!) paramètres du Fichier Scène peuvent être modifiés à loisir. Ces paramètres, sauvegardables, concernent le niveau de détail, niveau de chroma, phase chroma, température de couleurs, DRS (amplificateur de plage dynamique), coring (réduction ou augmentation des détails), Knee, Matrice, détail des teintes de la peau, etc. Le mode Gamma peut être choisi selon 8 types de nuances dont 3 Filmlike. Mais les préférences personnelles de chacun vont parler car il est impossible de recommander le bon réglage d'un "bon" Profil.


Notez qu'on peut changer de Fichier scène rapidement grâce à un raccourci en appuyant longuement sur l'écran puis en choisissant le Fichier scène désiré.


On peut néanmoins s'interroger sur la cohérence de tous ces réglages sur un modèle voulu comme "prêt à dégainer". Autant de réglages pour un camescope destiné au news ou du reportage, font se poser la question de leur utilisation réelle. On aurait préféré du HLG, à défaut de Profil s-log.


Limite AGC

 


SENSIBILITÉ

 


Considérant le petit capteur qu'il possède (rappel : 1/2,5''), le HC-X2000 ne peut prétendre être un champion de la sensibilité car il existe un rapport direct entre la taille d'un capteur, le nombre de pixels qu'il revendique, l'ouverture de l'optique, et le bruit que l'image va générer. Booster la luminosité est séduisant pour un fabricant mais elle booste aussi le bruit. Conséquence, le plus souvent, la gestion électronique du bruit prend le relais et s'avère plus ou moins satisfaisante. Il est conseillé de ne pas trop laisser l'automatisme gérer tout à sa place ou d'abaisser la limite supérieure du Gain positionné à +30dB (!) par défaut en réglage usine. Avantage, une image très lumineuse, mais qui granule fortement. Sinon, il existe une solution alternative : faire appel (en Manuel) à l'obturation lente auto. Si vous aimez les légers filés sur l'image... Panasonic propose malgré tout un mode Super Gain augmentant encore plus... le gain ! Et même un mode Super Gain+ correspondant à une vraie bouillie de pixels... On peine à suivre.


lampe sans
sans lampe intégrée
lampe avec Hc-X2000
avec lampe intégrée

C'est pourquoi la lampe intégrée du HC-X2000 (5000K, angle de 30°) offre la solution la plus astucieuse, Panasonic était sans doute conscient que sinon, sa caméra serait difficile à exploiter pour toute image naturellement peu éclairée. Cette lampe LED est une précieuse alliée d'autant que la puissance de cette dernière (70lx à 1mètre) peut être ajustée de 30 à 100% via un variateur de lumière. Attention, dans le noir, l'interrupteur de la lampe n'est pas immédiat à sentir. Seul bémol, la lampe diminue d'autant l'autonomie batterie.


Signalons enfin la disponibilité d'un enregistrement infrarouge pour prises de vues nocturne sur ce modèle, dont la couleur (traditionnellement vert) peut être modifié en blanc. On recense même un intervallomètre pour faire du time-lapse !


lampe


(Test Panasonic HC-X2000)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Acheter

Panasonic HC-X1500

Panasonic HC-X2000

Aide Digit-Photo

Le site de vente en ligne DIGIT-PHOTO est un spécialiste du secteur photo-vidéo, pour amateurs comme pour professionnels. C'est une enseigne sérieuse que nous vous recommandons. Le site est basé en France (à Metz), il applique le droit français (TVA) et paye ses impôts... en France ! :)
Les tarifs sont alignés sur ceux des autres sites avec la TVA, ce qui vous évite tout problème ultérieur avec les douanes.
Les frais de port sont gratuits dès 40 € d'achat, avec une expédition en 24H.

Retourner le matériel est possible et facile. Il dispose d'un magasin physique si vous souhaitez y tester un appareil.

C'est un site que nous avons testé avec des ventes réelles avant de devenir partenaire. Et les résultats ont été très bons.

Nous percevons un petit pourcentage sur les ventes, sans que le prix soit plus élevé pour vous, bien entendu.

Prix fabricant : (TTC) 1700 Euros Prix fabricant : (TTC) 2200 Euros

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

 

Je publie un avis

Mon pseudo
Mon email
(Votre email ne sera pas affiché)
Je souhaite être prévenu d'un nouvel avis (facultatif)
Mon avis (1000 caractères maxi)
Je valide