Magazinevideo > Accessoires Photo-Vidéo > Micros, cartes, sacs photo, optique > Micros vidéo

Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

Test micro Rode Videomic NTG

le bon micro à tout faire

 

08 janvier 2020 par Thierry Philippon

Acheter

VideoMic NTG

Aide Digit-Photo

Le site de vente en ligne DIGIT-PHOTO est un spécialiste du secteur photo-vidéo, pour amateurs comme pour professionnels. C'est une enseigne sérieuse que nous vous recommandons. Le site est basé en France (à Metz), il applique le droit français (TVA) et paye ses impôts... en France ! :)
Les tarifs sont alignés sur ceux des autres sites avec la TVA, ce qui vous évite tout problème ultérieur avec les douanes.
Les frais de port sont gratuits dès 40 € d'achat, avec une expédition en 24H.

Retourner le matériel est possible et facile. Il dispose d'un magasin physique si vous souhaitez y tester un appareil.

C'est un site que nous avons testé avec des ventes réelles avant de devenir partenaire. Et les résultats ont été très bons.

Nous percevons un petit pourcentage sur les ventes, sans que le prix soit plus élevé pour vous, bien entendu.

Prix fabricant : 299 Euros
 

Videomic NTG

Fabricant australien qui bénéficie déjà d'une solide réputation tant son Videomic a rencontré de succès, Rode parvient à se renouveler et propose un micro aux caractéristiques très attractives, le Videomic NTG.


Micro versatile, le Videomic NTG est un microphone canon (un shotgun) avec une directivité marquée (supercardioïde). C'est un micro que l'on pourrait qualifier de grand-public dans la mesure où il ne dispose pas de connecteur XLR mais comme nous allons le voir, ses performances en font un micro redoutable pour un public assez large.


pattern

Le NTG privilégie les sons provenant de l'avant (interview ou autre) selon un diagramme en forme de coeur, mais également légèrement sur les côtés et un peu vers l'arrière. Le micro Rode parvient donc également à capter un peu les bruits environnants, ce qui est parfois bien utile pour une restitution des sons d'ambiance en arrière-plan. Mais si ces sons environnants sont trop présents et forts, le Videomic NTG aura évidemment du mal pour lutter. Globalement, le Rode est bien adapté aux reportages, aux documentaires et aux événements tels que des vidéo-mariages.


Les deux premières lettres de sa référence (NT) qu'on retrouve aussi sur le NT-1, cachent une facétie. Révélé par le vidéaste Philip Bloom - et confirmé par Rode - le nom Rode NT vient en réalité d'un jeu de mot en rapport avec un animal (le rat) car "rodent" signifie "rongeur" en anglais. Cette idée de nom est venue au fabricant lorsqu'il a vu les ventes de modèles Rode décoller à la vitesse à laquelle court un rat sur un tuyau ! :) Le nom d'origine du premier Rode NT était d'ailleurs Rodent-1, puis au final, Rode NT a été conservé. Qui l'eût cru ?


Le Videomic NTG est un "micro vidéo numérique", en d'autres termes ses performances peuvent être accrues via la prise USB-C par le téléchargement des mises à jour logicielles. Pas mal... Par exemple la dernière mise à jour (1.1.1) améliore la performance des appareils Panasonic Lumix séries G et H.


Passons au test.


Videomic NTG

> LIRE LA SUITE : Le test du micro Videomic NTG

Le test du micro Videomic NTG

Videomic NTG
Le NTG est de construction légère (94 grammes seulement contre 176 grammes pour un Videomic pro) et c'est un modèle objectivement très compact (21,6 x 171 mm) en aluminium. On retrouve la suspension rouge dont le principe est déjà présent sur d'autres modèles Rode Videomic. Une fois de plus, elle montre une belle efficacité quand on marche avec le boîtier photo-vidéo (ou son smartphone) tout en enregistrant avec le Videomic NTG connecté.
Videomic NTG videomic NTG

Fixé sur sa griffe grâce au sabot, puis verrouillé sur celle-ci, le micro de Rode bénéficie d'un petit rail coulissant de 63 mm de long et d'une seconde molette de verrouillage, qui permet au micro d'être déplacé d'avant en arrière. Ce petit rail permet de gérer la distance de proximité de la source, d'éviter d'être gêné (en avançant le rail) si l'on vise au viseur, ou également de tenir compte des optiques grands-angles en reculant le rail, afin d'éviter que l'extrémité du micro ne soit visible dans le champ de la caméra.


videomic NTG
Videomic NTG
plaquette videomic NTG

En pratique, on utilise le câble de raccordement SC10 du Videomic NTG qu'il faut enfoncer à fond. Ce câble est branché sur la prise mini-jack 3,5mm du Videomic et sur l'entrée Micro 3,5mm standardisée du boîtier photo-vidéo ou du smartphone. Ce câble assure ainsi à la fois la conduction du son et la commande d'allumage / extinction de la caméra (Auto-Power) lorsqu'elle fonctionne. Mais elle fonctionne justement dans pas mal de cas !


Introduite sur le VideoMic Pro+, l'Auto-Power est une fonction de mise sous tension / hors tension dite "intelligente" (automatique en fait) qui évite d'oublier d'allumer le Videomic et de rater une scène importante, ou d'oublier de l'éteindre, épuisant la batterie ! Me concernant, la connexion a marché du premier coup avec plusieurs produits photo ou vidéo. J'ai pourtant utilisé un "ancien" boîtier photo-vidéo de 1994 (un Lumix GH4) et même un très vieux camescope de 2007 (un Sony SR11) qui ont réagi au doigt et à l'oeil. Seul un Canon HV20 de 2008 n'a rien voulu savoir. Mon smartphone Android (une marque peu répandue) a bien voulu s'éteindre mais pas s'allumer. Rien de très grave. Précisons que l'allumage du micro est immédiat tandis que son extinction est un peu plus lente (plusieurs secondes) mais il finit toujours par s'éteindre sans faillir !


câble raccrodement Videomic NTG

Par ailleurs, le câble de raccordement est très mou et malléable et conserve ainsi la forme qu'on lui donne, pouvant s'adapter selon la disposition des commandes du boîtier, sans trop gêner l'opérateur. Rode a poussé le raffinement jusqu'à disposer des rainures sur la plaque qui supporte le micro pour pouvoir y faire passer le câble et le maintenir.


potentiomètre videomic NTG

Habituellement, le Gain audio se règle plutôt en aval sur la caméra car il n'existe pas toujours un potentiomètre sur le micro. Le Videomic Pro+ fait exception avec un bouton-poussoir (poussif plutôt !) sur lequel on peut élever les dB mais il n'est pas très pratique à utiliser. Ici, au contraire on découvre un potentiomètre ergonomique (bouton) de niveau variable à l'arrière du micro. On règle le niveau choisi entre 1 et 15, paliers visibles grâce à une échancrure dans le tube du micro. Le niveau sonore de sortie est ainsi amplifié par palier de gain, selon une amplification que Rode qualifie de "contrôlée". Le fabricant précise qu'il en résulte un signal / bruit optimisé, sans avoir besoin de régler l'ampli de l'appareil qui sert d'enregistreur audio. Bref, le micro et son réglage font le "gros du travail audio".


Il est donc conseillé, comme pour le VideoMic Pro+ par exemple, de désactiver tout contrôle automatique du Gain sur le boîtier photo-vidéo / camescope et d'y abaisser le plus possible le Gain puis d'augmenter progressivement le Gain sur le Videomic NTG de telle manière que les niveaux audio soient satisfaisants (aidez-vous du casque en plus). Rode recommande de choisir un niveau 10 à adapter selon les circonstances. En cours d'enregistrement, on peut bien évidemment moduler ce niveau, même si ce n'est pas forcément conseillé sur le principe.


Le bouton est très doux à manipuler puisqu'il se règle comme le bouton de volume d'un ampli. D'ailleurs, il permet de régler le volume du casque en configuration micro USB sur ordinateur (voir ci-après).


safety channel
Videomic NTG
safety channel

On dispose d'un très intéressant atténuateur (Pad) de -20 dB, ce qui peut s'avérer utile en cas de sons trop forts (orchestre, son d'une trompette de près ou simplement bouche trop près du micro...) ou de vent. Si on prévoit que ce cas de figure risque d'arriver, on peut enclencher par défaut cet atténuateur de - 20 dB qui n'affectera que le canal droit (comme on le voit sur le visuel ci-dessus) alors que le canal principal à gauche, restera au niveau choisi sur le potentiomètre. Le micro offre ainsi un précieux "canal de "secours" (safety Channel) plus faible, au cas où il y aurait du grabuge sur une portion de son. On "répare" ensuite au montage en reboostant la piste audio droite de -20 dB à 0 dB. Toutefois le fabricant déconseille de réutiliser ce canal de secours sur l'intégralité de votre enregistrement audio, car le boost de 20 dB au montage risque de produire du bruit. Il convient de l'utiliser seulement si des pics audio sont survenus accidentellement.


Plus gadget, et surtout piège si l'on se trompe, la faculté laissée par Rode de cumuler à la fois le safety Channel et une baisse globale de -20 dB. Méfiez-vous de ne pas sélectionner cette option qui abaisse tous les niveaux fortement.


Videomic NTG fréquence

On bénéficie aussi d'un filtre passe-haut classique des fréquences à 75 Hz et 150 Hz. Bien que le 150 Hz m'ait toujours semblé un peu gadget, le 75 Hz peut s'avérer utile si l'on a besoin de modifier la tonalité d'un son ou d'une voix par exemple. Un dispositif de boostage des hautes fréquences existe aussi en maintenant la pression sur le bouton durant 3 secondes.


Notez que si une diode verte s'allume en rouge à droite dans la zone des réglages des dB du Videomic, l'atténuateur de - 20 dB peut être enclenché.


A l'écoute, notamment en comparaison d'un Videomic ou même d'un Videomic pro+, le son est plus clair, naturel, bien enveloppant tout en restant très directionnel. La plage dynamique est d'ailleurs bonne (79 dB). Le bruit de fond est vraiment très faible, c'est un plaisir, en raison d'un excellent niveau de réduction de bruit (79dBA) qu'on retrouve aussi sur les Videomic Pro et Pro+. Le vent est (très !) modérément atténué, ce qui peut générer des crépitements, car la bonnette dite "anti-vent" fournie fait ce qu'elle peut comme toutes les bonnettes Rode d'ailleurs.


vraie bonnette antivent

Possibilité (fortement conseillée) d'ajouter une vraie bonnette à poils longs (Fur cover) mais il n'est pas toujours aisé de se la procurer, la "chaussette" devant être parfaitement adaptée à la longueur et la largeur du micro. Je vous avoue avoir utilisé une bonnette qui a fait le job mais qui était un peu courte. Notez enfin que le Videomic NTG est conçu pour rejeter les interférences HF (émises par les mobiles entre autres), je n'en ai pas constatées lors du test.


WS11 deadcat rode
Mise à jour du 08/02/2020 : Une bonnette antivent dédiée au Rode NTG vient de sortir de référence Deadcat Rode WS11. Elle mesure longueur 12,5 cm pour un diamètre de 85 mm. Son poids n'excéde pas 21 grammes. Outre le paravent, elle sert également à empêcher les explosives (les "p", les "b").
videomic NTG camescope
smartphone videomic NTG
Le Videomic NTG est pourvu d'un auto-détecteur qui le renseigne s'il est connecté à un boîtier photo-vidéo / camescope (vers une entrée TRS) ou un smartphone / tablette (vers une entrée TRRS) ou encore à un enregistreur portable. Cette auto-détection, outre le côté pratique de l'automatisme, permet une grande universalité d'utilisation du microphone et évite d'avoir un câble pour la liaison TRS et un autre pour la liaison TRSS. Le seul cas où un adaptateur est requis est si vous voulez connecter un iPhone. Dans ce cas un adaptateur Lightning est nécessaire.
rode cables

Si l'on examine le connecteur du Videomic NTG et celui d'un Videomic classique, on voit la différence : le connecteur du NTG, plus long, et exploite à la fois le protocole TRRS et TRS, là où celui du Videomic classique se contente d'un connecteur TRS. Aucun adaptateur n'est donc nécessaire. Et si jamais l'automatisme ne fonctionnait pas, ou si on utilisait le Videomic seul, il reste bien sûr possible d'allumer / éteindre le micro manuellement en appuyant pendant 3 secondes.


videomic NTG

Côté confort, ceux qui connaissent bien les Videomic observeront que la bonnette anti-vent est bien plus facile à enlever que sur les modèles Videomic antérieurs car on la fait coulisser sans effort. Rappelons toutefois que cette bonnette ne suffit pas à contrer les effets du vent s'ils sont trop importants.


Côté autonomie, la batterie lithium-ion de 350mAh est intégrée et dure jusqu'à 30 heures d'enregistrement / veille, ce qui laisse - selon utilisation - plusieurs jours de tournage devant soi sans recharger. C'est bien. Quand la batterie vient à faiblir, elle passe en rouge et se met à clignoter, signal d'alerte définitif. Mais on aurait apprécié qu'il y ait une visualisation plus segmentée du niveau de la batterie. La recharge complète s'effectue en 2 heures environ via le connecteur réversible USB-C qui s'allume en bleu pendant la recharge (vert quand celle-ci est terminée). Un système grandement préférable au Videomic ou Videomic pro qui contenait un compartiment à piles. Cependant sans prise USB-C quelque part, pas de recharge ! C'est l'inconvénient de l'avantage. Il existe toutefois des petits systèmes de recharge portatifs.


On notera que la fait que la batterie soit interne pose toujours la même question : comment continuer à utiliser son micro Videomic si la batterie a une déficience ? Sur ce point, les fabricants répondent généralement que le produit s'use avant sa batterie, mais rien ne le prouve, les batteries restant des éléments potentiellement "usantes" avec le temps !


videomic NTG USB-C

Le connecteur USB-C sur le côté droit est un autre grand intérêt du Videomic NTG car ce port USB-C ne sert pas qu'à recharger, mais est utilisable aussi comme micro de studio pour faire du voice over : c'est à dire pour agrémenter une vidéo avec des commentaires (voix off) ou concevoir un tutoriel vidéo. C'est une des particularités frappantes de ce micro !


Videomic computer
usb rode
On branche simplement le micro depuis le port USB-C du micro vers le port USB de l'ordinateur grâce au câble fourni USB-C / USB. Attention la compatibilité suppose d'avoir au minimum Windows 10 / ou Mac OS 10.12 (Sierra). Les systèmes d'exploitation antérieurs sont a priori incompatibles. La liaison est immédiate. On récupère le son en entrée Line du logiciel utilisé, qu'il s'agisse d'un logiciel de montage ou de capture audio (tel que Audacity par exemple).
Rode videomic stereo

La qualité restituée est tout à fait remarquable (écoutez notre vidéo), sans interférence ni distorsion, ni réverbération, une qualité idéale pour réaliser des tutoriels vidéo ou des commentaires de documentaires. Il faudra bien sûr approcher le micro à la distance appropriée de la voix en prenant soin de contrôler le rendu en branchant un casque à la prise mini-jack du micro. Astuce : on peut mettre à profit le fameux mode Safety Channel qui va réduire de 20 dB le niveau du canal droit pour parer d'éventuels pics sonores qu'on n'aurait pas réussi à maîtriser.


Pour positionner le micro devant son ordinateur, il existe bien des solutions comme le mini-trépied ou laisser le micro sur son boîtier photo-vidéo ou son camescope, ou encore utiliser une perche de microphone sur pied avec un bras de déport. Chacun trouve sa solution, l'idéal étant la perche sur pied avec un bras de déport, solution la plus professionnelle mais pas forcément la plus simple à mettre en oeuvre ! Un regret pour finir : dommage que le pas de vis soit en 1/4'' sans adaptateur fourni pour fixer le micro sur un pas de vis 3/8".


Retenez que le fonctionnement du micro reste simple. Il existe un Quick start Guide uniquement visuel qui peut dépanner dans la compréhension du fonctionnement du Videomic. Mais le fait qu'il soit uniquement visuel provoque aussi des interrogations. L’idéal est de consulter la FAQ que propose Rode, malheureusement celle-ci est en anglais uniquement.


Boompole

Enfin, parmi les accessoires disponibles, il y a le conventionnel pied de table (toutes marques) mais surtout, le Boompole, perche ajustable en aluminium que propose Rode et qui est compatible avec le Videomic NTG. Elle est d'une longueur réglable entre 0,84 mètres et 3 mètres. Le mécanisme de blocage est simple. Prix : environ 95 euros. Les perchman devront savoir qu'elle est légère mais pèse tout de même 950 grammes. Pas de vis : 3/8''.


Acheter le Boompole sur Digit-Photo


deity

Un rival s'impose : le V-Mic D3 pro (*) de Deity, marque chinoise peu connue. Commercialisé depuis environ 1 an, le V-Mic D3 pro ressemble, tant dans le détail de son ergonomie que dans ses qualités, de très près au Rode Videomic NTG, pour un prix moindre d'environ 25%. Certaines différences semblent tout de même exister sur le papier :


Les moins du micro Deity V-Mic D3 pro :


Il est un peu plus long (189 mm contre 171 mm).


Il est plus lourd (143 grammes avec fixation contre 94 grammes pour le Rode).


Son câble est un TRRS et non un câble doublement compatible TRRS / TRS.


Le Deity serait plus sensible aux interférences d'après un tutoriel que j'ai pu voir. Des descriptifs et vidéos comparatives (en anglais) existent sur le Web.


Un choix de de revendeurs français moins important que Rode.


Les + du micro Deity V-Mic D3 pro :


Fourni avec une petite mallette de transport semi-rigide.


Le fabricant annonce 50 heures d'autonomie d'enregistrement, ce qui ferait 20 heures de plus que le Videomic et même 74H en mode Standby.


Le potentiomètre est réglable entre 1 et 20 (au lieu de entre 1 et 15 sur le Videomic NTG).


On peut lui connecter un adaptateur D-XLR Phantom Power.


Son prix est environ 25% inférieur (226 euros sur certains sites).


(*) à ne pas confondre avec le modèle non-pro



(Test micro Rode Videomic NTG)

Conclusion

Videomic NTG

Un micro qui va faire du bruit (!) tant son potentiel est intéressant tout en restant d'une manipulation très simple.


Les points forts


l'usage versatile (usage terrain + utilisation en USB pour commentaires),


la compacité du micro,


le principe astucieux du Safety Channel,


l'Auto Detection qui fonctionne avec un très grand nombre d'appareils connectés,


la petite plate-forme coulissante.


la simplicité de fonctionnement malgré le potentiel


le téléchargement possible de mises à jour du micro


J'apprécie aussi le fait que le potentiomètre de niveau à l'arrière bénéficie de repères gradués de 1 à 15.


 


Les points faibles


le principe de la batterie interne ne laissant pas d'autre solution alternative si l'appareil venait à tomber en panne à cause de cet élément.


la nécessité d'une vraie bonnette pour contrer les effets du vent et éviter les crépitements du son dans ce cas.


ca se discute


le prix un peu élevé de 300 euros TTC


même sortie pour micro et casque


la notice, indigente.


 


Bref, pas beaucoup de défauts pour ce microphone Rode mais le Deity V-Mic D3 pro est à considérer également, car il ressemble énormément au Videomic Rode, pour un prix moindre d'environ 30%. Faute de l'avoir testé, je ne peux pas vous garantir que sa qualité est identique. Par ailleurs, il est un peu plus long (presque 2 cm de plus), et un peu plus lourd. Par ailleurs son câble, entre autres différences, ne serait pas doublement compatible TRRS / TRS.



(Test micro Rode Videomic NTG)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Acheter

VideoMic NTG

Aide Digit-Photo

Le site de vente en ligne DIGIT-PHOTO est un spécialiste du secteur photo-vidéo, pour amateurs comme pour professionnels. C'est une enseigne sérieuse que nous vous recommandons. Le site est basé en France (à Metz), il applique le droit français (TVA) et paye ses impôts... en France ! :)
Les tarifs sont alignés sur ceux des autres sites avec la TVA, ce qui vous évite tout problème ultérieur avec les douanes.
Les frais de port sont gratuits dès 40 € d'achat, avec une expédition en 24H.

Retourner le matériel est possible et facile. Il dispose d'un magasin physique si vous souhaitez y tester un appareil.

C'est un site que nous avons testé avec des ventes réelles avant de devenir partenaire. Et les résultats ont été très bons.

Nous percevons un petit pourcentage sur les ventes, sans que le prix soit plus élevé pour vous, bien entendu.

Prix fabricant : 299 Euros
 

Je publie un avis

Mon pseudo
Mon email
(Votre email ne sera pas affiché)
Je souhaite être prévenu d'un nouvel avis (facultatif)
Mon avis (1000 caractères maxi)
Je valide