Magazinevideo > Caméra & Photo, Stabilisateur, Drone > Tests de caméras > Tests de caméras prosumer / pro

Test Panasonic AG-AC30

du reportage bien au poing

 

04 novembre 2016 par Thierry Philippon - Mis à jour le 01 mars 2017

Prix fabricant : (HT) 1600 Euros
 

ag-AC30

Panasonic a lancé ce nouveau caméscope de poing FullHD à l'automne 2016. Il se destine plutôt aux vidéastes filmant de l'événementiel. C'est un modèle amené à remplacer l'AG-AC90 qui a eu une carrière très appréciée ici même. Le prix est un peu plus faible à sa sortie : 1600€ HT, soit 1920€ TTC. L'AC90 était à 2150€ TTC. Chez les revendeurs, on trouve l'AG-AC30 entre 1600 et 1900€ TTC. Il est conçu et fabriqué au Japon.


A la différence de l'AC90 (tri-capteurs), l'AG-AC30 est un caméscope Full HD mono-capteur. Pesant seulement 1,5 kg (1,780 kg au complet, idem AG-AC90), ce caméscope compact est l'un des plus légers de sa catégorie.


Le cahier des charges de l'AG-AC30 est celui d'un caméscope pro : 2 entrées XLR avec alimentation 48V, réglage niveaux audio, 3 bagues (zoom, focus, iris), large commande de zoom à bascule, nombreux boutons directs pour fonctions de base, viseur étirable avec oeillère, chargeur séparé, peaking, zebra réglable, batterie haute capacité en standard, griffe standard et même double emplacement pour carte mémoire.


L'AG-AC30 est équipé d'un nouveau capteur rétro-éclairé de type 1/3.1, plus large que celui de l'AG-AC90 (1/4,7''). Il intègre un puissant éclairage vidéo LED de 300 lx à un mètre. Un atout assez malin pour contrer les situations de pénombre.


Le caméscope est doté d'un nouvel objectif offrant une plage focale très large. On retiendra surtout le zoom x20 (F1.8 29,5-612 mm), une tendance du moment, contrastant avec le x12 "seulement" de l'AC90.


La stabilisation est améliorée. L'AG-AC90 étant sorti en avril 2012, il n'est pas étonnant que 4 ans plus tard, ce soit le cas.


Il est également doté d'une bague lumineuse innovante, qui indique clairement lorsque le caméscope enregistre. Et surtout d'une puissante lampe LED intégrée sur le devant.


Notez aussi la faculté de connaître le nombre d'heures d’utilisation (Menu Maintenance). Ainsi notre modèle avait 19 heures d’utilisation.


Passons au test à présent.


AG-AC30

> LIRE LA SUITE : Prise en mains

Prise en mains

AC30

Au premier contact avec l'AC30, la prise en mains est bonne et donne une impression de caméra costaude, malgré le moulage plastique de la coque. L'allure ramassée et le centre de gravité bien étudié (la lourde batterie arrière y contribue) assure la stabilité.


Les 1,8 Kilos au complet ne provoquent que peu de fatigue de l'opérateur et dans le même temps, la caméra est suffisamment lourde pour être stable.


L'emplacement intelligent de la plupart des commandes en font un "prêt à dégainer" idéal. Pas de déséquilibre vers l'avant.


bagus

Sur le terrain, les 3 bagues alliées et la commande souple du zoom x20 sont un plaisir même si la bague des focales est un peu dure à manier sans levier et même si celle de la MAP est sans fin.


L'AG-AC90 est assez réactif au démarrage. La sensibilité du déclencheur d'enregistrement est immédiate. L'enregistrement se déclenche facilement sans constater de ratés au déclenchement.


L'allumage On / Off n'est pas dur à manoeuvrer. A l'aveugle, la bascule du mode iA au mode Manuel (à l'arrière) est particulièrement intuitive, je trouve même que l'emplacement est optimisé en regard de l'AC90. En revanche, on peut confondre quelque boutons sur le côté, pas bien grave.


On apprécie aussi l'accès direct à la touche OIS qui permet à l'utilisateur de débrayer le stabilisateur à tout moment, par exemple sur trépied.


Le Quick Start permet de démarrer la caméra en un éclair depuis le mode d'attente d'enregistrement. La réactivité est inférieure à 1 seconde alors qu'elle est plutôt de 2 à 2,5 secondes normalement. Revers de la médaille, le mode Quick Start consomme. Pour ne rater aucun événement inattendu, on peut aussi faire appel au Pre-Rec, inspirée du grand-public.


asignation
Le zoom x20 combiné aux touches assignables donne beaucoup de liberté de focales et de réglages. Ces touches assignables sont au nombre de 5.


(Test Panasonic AG-AC30)

Viseur, écran

AG-AC30

L'emplacement du viseur est conventionnel, dans le prolongement de la poignée. La bonne qualité du viseur est moyenne (1550000 Kp), et même inférieure à celle de l'AC90 malgré des dimensions communes (0,24'', soit 0,61 cm). Le viseur est évidemment relevable pour former un angle de 90° (sans se tirer). Le sens de l'oeillère est inversable, permettant une visée de l'oeil gauche.


Le viseur est bien sûr réglable en dioptrie (par le dessous) mais surtout, on peut forcer une visée en N&B et / ou choisir la luminosité (3 positions).


écran AC30

Côté écran, il s'agit d'un 3 pouces seulement, une diagonale plutôt petite en pro, suffisante pour du FullHD mais inférieure à celle de l'AC90 (3,5''). La résolution de l'écran est faible (460 kp) mais pour du FullHD, ce n'est pas scandaleux. Cependant un écran comme celui du Canon XA30 propose du 3,5'' pour 1.230.000 px. La Couleur, le Brightness et le Contraste du moniteur sont ajustables dans le Menu.


L'écran est tactile, ce qui n'est pas toujours le cas en pro. Les touches tactiles sont bien réactives. Cependant, Panasonic n'a pas négligé plusieurs boutons externes d'accès direct qui évitent de recourir à l'écran tactile et risquer de le tâcher.


AG-AC30

L'écran se rétracte dans son logement, singularité initiée sur un ancien modèle, le Z10000 et imitée depuis. Pour le sortir, on le tire puis on l'incline à environ 50 °. Cette disposition est avantageuse car quand on extraie l'écran de son logement, il est positionné dans l'axe exact de visée. D'autre part, refermé, il ne bloque ou ne masque aucun bouton.


Tirer un écran et le faire pivoter peut être plus long que d'exercer un mouvement d'ouverture / fermeture. A vous de voir. Une certitude : la solidité du système a été éprouvée sur les modèles antérieurs équipé de ce même dispositif.


écran
Enfin, retenez qu'on peut permuter entre l’affichage de l’écran ACL et celui du viseur grâce au bouton extérieur LCD / EVF. C'est très bien vu !


(Test Panasonic AG-AC30)

Batterie, autonomie

batterie

La batterie VW-VBD29 de l'AG-AC30 (7,2 V/2900 mAh), toujours aussi profondément encastrée à l'arrière, est une batterie de moyenne capacité, puisqu'elle tient entre 2H10 et 2H15. On perd une qualité de l'AC90 puisque la batterie fournie de ce dernier durait 3H30 à 4H réelles.


C'est pourquoi il faudra au moins une seconde batterie pour tenir un tournage sur une journée pleine, voire même une demi-journée. L'AG-VBR89 est le Must puisqu'elle tient... 7 heures réelles ! Elle est même dotée de diodes permettant de connaître le taux de charge par tranche de 25%. Toutefois, comme elle est assez chère en proportion du prix de la caméra (environ 310€ HT), une solution intermédiaire est d'acquérir l'AG-VBR59 à 190 € HT qui tient tout de même 4H35 réelles. Ou pour la même durée, la VW-VBD58 à 175 HT. Enfin, il reste la solution basique mais économe d'acheter une seconde batterie VW-VBD29 à des prix variables (30 à 50 euros).


Malgré la profondeur du logement, la batterie est aussi facile à extraire qu'à remettre en place. Et la batterie est extractible sur trépied. Des détails appréciés des pros.


AG-AC30
C'est un chargeur externe (fourni) qui s'occupe de la recharge, comme il est d'usage en pro. La charge requiert 3 heures et 15 minutes avec la batterie fournie, et 8 heures (!) avec la AG-VBR89. Au moins, durant ce temps, si l'on a 2 jeux de batteries, le camescope n'est pas monopolisé.


(Test Panasonic AG-AC30)

Capteur, objectif, stabilisation

optique

Exit les trois capteurs CMOS de 2,6 mégapixels de l'AC90 et la petite cible de 1/4,7'' qui produisait toutefois de bien belles images. Place à présent au mono-capteur rétro-éclairé BSI 1/3'' (1/3.1'' très exactement) de 6 mégapixels (6.03 très exactement). On est donc passé de 3 à 1 seul capteur mais la technologie a bien évolué. La qualité d'image n'en pâtit pas.


Parallèlement, adieu au bloc optique non stabilisé x12 de l'AC90. Il faut compter désormais sur le nouveau bloc optique x20 stabilisé de l'AG-AC30. Là, c'est une différence majeure. On retrouve d'ailleurs ce même bloc optique stabilisé sur le VXF990 grand-public, sauf que ce dernier dispose d'un capteur plus petit (2/3").


Le capteur 1/3'' de l'AC30, lui, est plus grand (plus large) que celui de l'AC90 : sur le papier cela favorise la sensibilité. Mais cela permet aussi d'obtenir - dans des conditions adéquates à moyenne ou longue focale - des arrières-plans un peu plus flous qu'avec un 1/4,7''.


Le capteur est dédié à la vidéo (et au FullHD), l'AG-AC30 faisant le pari, comme sur le Canon XA30, qu la cible à laquelle s'adresse à cette caméra produit des films diffusés ou downloadés en FullHD. Et n'a donc pas besoin de UHD / 4K ni de mode Photo. En effet, les capteurs grand-publics sont souvent hérités de la photo, ici tout le capteur est dédié à la vidéo et / ou à la stabilisation.


Toutefois, un réalisateur de mariages devra peut-être faire preuve de pédagogie pour expliquer à de jeunes mariés un peu "geek" que leur GoPro Hero 4 Black ou Hero 5 black, muni du 4K, a bien une résolution supérieure à son gros camescope, mais que l'actioncam n'est pas supérieure en qualité.


stab

Le stabilisateur 5 axes est un stabilisateur hybride, optique et électronique. Il s'avère efficace même au téléobjectif x20, mais aussi en marchant ou dans un véhicule en mouvement qui roulerait sur un sol instable. N'en attendez pas trop, juste ce qu'il faut. A mon avis, il n'est pas franchement meilleur que celui de l'AC90, malgré les quelques années qui séparent les deux modèles.


On recense aussi une autre fonction qui corrige à sa manière : c'est la nouvelle fonctionnalité Level Shot particulièrement appréciée sur le petit HC-VXF990. Cette fonction détecte et corrige (j'insiste !) automatiquement l'inclinaison des images filmées. J'ai plusieurs fois loué les qualités de cette petite fonction bien utile. A défaut de l'utiliser, l'activation du Level Shot permet aussi de vérifier que l'horizon est bien droit.


sans prise à niveau

SANS prise à niveau


 


prise eà niveau

AVEC prise à niveau


 


Attention, cette fonction nommée en français par un terme abscons dans la notice (Prise à niveau") est différemment nommée dans le Menu ("Niveau Auto On / off"). Cette fonction existe depuis plusieurs générations (notamment depuis le HC-X920), mais à l'époque, elle ne corrigeait apparemment rien du tout (!). Bug ou limite du dispositif, on n'a jamais su la vérité, le service Consommateurs de Panasonic contredisant la notice.


Attention aussi à une confusion possible : la correction s'effectue quand la fonction est activée mais selon l'ordre dans lequel vous faites les opérations, vous pouvez penser qu'elle ne marche pas et pourtant, elle "fait le job" en arrière-plan !


Sur un modèle pro comme l'AGAC30, il faut par exemple assigner la fonction Prise à niveau à une des touches "User" et appeler cette touche. Dans ce cas, vous voyez en direct le résultat de la correction.


Autre confusion, on peut croire que la barre ne se penche que lorsque la caméra n'est pas droite. Or on réussit à incline légèrement la caméra sans que la barre ne réagisse. C'est peut-être d'ailleurs intentionnel car la notice précise bien que la barre penchée signifie en réalité "que l'inclinaison dépasse la portée de la correction". Franchement, ce n'est pas clair du tout, on pensait que cela signifiait juste que la caméra n'était pas droite !


Notez enfin que sur un AG-AC30, la correction s'effectue sans dégâts, probablement parce que l'électronique utilise le surplus de pixels du capteur et "décale l'image" sans rogner. Ce n'est donc pas un recadrage. Revrs de la médaille, la fonction ne marche pas en dynamique comme le ferait un stabilisateur, mais seulement en statique, sur un plan fixe.


Enfin, si la correction excède la portée de la correction (+ de 45°), le correction s'effectue quand même mais la compensation reste très partielle, la vue reste en partie penchée.


objectif AG-AC30

L'objectif est coiffé d'un imposant pare-soleil qui est malheureusement inamovible. Dommage pour le transport, il faudra choisir le bon sac ! Du coup, le "moulage" évite de filmer en oubliant le pare-soleil. C'est vrai, sauf qu'on peut perdre le capuchon d'objectif en plastique très cheap qui tient plutôt mal en place ! Bien sûr, quand on a tout son temps, on fait les choses calmement.


La plage de zoom 20x est une amplitude très confortable et avantageuse procurant un équivalent 612 mm ! De quoi valoriser les détails architecturaux, un gros plan de visage, ou de l'animalier.


Cependant le ratio x12 de l'AC90 était déjà bien suffisant dans la plupart des situations. Les esprits chagrins pourront aussi faire remarquer qu'il est plus difficile de construire une bonne optique x20 qu'une optique x12.


C'est sans doute ces mêmes contraintes de construction optique qui "limitent" le grand-angle à 29.8 mm, sans pouvoir descendre au-dessous. Sony et son FDR-AX53 grand-public parviennent - à ratio x20 égal - à descendre à 26,8mm mais le capteur assez spécifique (1/2,5'') semble voir été créé pour l'occasion. Il faut comprendre que d'un point de vue logique industrielle, Panasonic ne fabrique pas autant de capteurs que d'autres rivaux (comme Sony), exception faite de celui de la Varicam, a double ISO native. Pour ce modèle prosumer "de niche", Panasonic stipule qu'il s'agit d'un capteur propriétaire de la marque.


zoom

Notez que le zoom x20 est extensible à x40 ("intelligent Zoom"). Si vous avez lu d'autres tests, vous connaissez nos réserves sur ces zooms artificiels qui, vu la forte amplitude de l'optique de l'AC30, peut rester désactivé. Réservez-le à certaines circonstances très spécifiques (animalier).


Le professionnel exigeant dispose aussi d'un connecteur ZOOM S/S (super mini jack d'un diamètre de 2,5 mm).


commande à bascule zoom

La commande de zoom à bascule est toujours aussi agréable. On progresse par zooms lents sans à-coups, ou à vitesse moyennement rapide. J'entends par là sans "effet coup de poing" possible à la M6, d'autant que la plage à balayer est longue. Il faut environ 2,8 secondes...


zoom dessus

L'utilisateur peut zoomer de deux autres manières : soit par la commande de zoom du dessus. Attention celle-ci est à vitesse constante quelle que soit la pression exercée sur la bascule. On dispose toutefois de 3 vitesses au choix réglables dans le Menu. Cette commande peut être désactivée pour éviter d'appuyer dessus par mégarde en tenant la poignée. Notez que cette bascule sert aussi au volume sonore à l'écoute des rushes.


Dernier moyen de zoomer, la bague de zoom, qui nécessite du doigté et qu'il vaut mieux réserver à la position standby ou pour effectuer un zoom court.


A noter une aide visuelle discrète mais bien utile : l'affichage du multiplicateur de focale de zoom, en bas à droite du viseur ou de l'écran. Elle va de Z1 (=x1) à Z99 (=x20) et sert de précieux repère.


bagues AG-AC30
Enfin et peut-être surtout, le bloc optique est prolongé par 3 bagues de réglages - comme sur le AG-AC90 - sur laquelle nous revenons dans le chapitre consacré aux réglages manuels.


(Test Panasonic AG-AC30)

Automatismes et réglages

L'AG-AC30, est autant à l'aise pour gérer un tournage dans l'urgence que pour permettre de régler la plupart des paramètres de tournage. Côté urgence, on peut se fier au mode iA qui commute tous les principaux paramètres sur l'automatisme intégral. Le "i" (pour "Intelligence") s'explique par l'adaptation de l'automatisme aux différents modes Scène dont dispose l'AC30. C'est un choix de prise de vues qui ajuste la balance des blancs et l'exposition tandis que dans le même temps, il règle la vitesse d'obturation et l'Autofocus.


iA

L'iA est aussi une touche "Panique" dont on peut se servir souvent quand les réglages manuels ne permettent pas d'obtenir le résultat prévu et que l'on doit enregistrer dans l'instant ! Notez que l'iA n'empêche pas d'utiliser la bague de zoom, mais inhibe celle de l'iris et de la mise au point manuelle qui ne fonctionnent qu'en mode Manu.


Côté aides visuelles, le zebra est présent tout comme l'histogramme. Pratique !


user

L'AC30 offre des facultés d'assignation de fonctions (5 boutons physiques User 1, User 2, User 3, User 4, User 5) auxquelles il convient d'ajouter 4 touches sur écran (User 6, User 7, User 8, User 9). Les touches User peuvent être affectées à de très nombreuses fonctions (28 au total) comme la compensation du contre-jour, l'Assistance au Focus, la sortie LCD/EVF, l'affichage de l'histogramme, le mode Zone, le blocage de la balance des blancs, etc. Je me suis surtout servi de l'Assistance au Focus et du Push AF.


focus assist

Côté mise au point, celle-ci peut être appuyée par l'aide "Focus Assist" qui en Manuel, grossit la zone souhaitée de l'image (par défaut au centre) pour permettre d'affiner la mise au point manuelle. On peut ensuite déplacer cette "loupe", par exemple si la mise au point doit s'effectuer sur un sujet au bord de l'écran. On peut aussi grossir la zone du Focus. Bref c'est très souple mais le grossissement ne fonctionne qu'en standby. L'Assist Focus superpose aussi des bordures en rouge - en standby comme en enregistrement - sur le sujet sur lequel la mise au point est faite. C'est précis. On aime !


Autre aide, le Push AF (P. AF). La touche n'est pas directement disponible - mais il suffit depuis le Menu de l'assigner à l'un des boutons "User" physiques.


Au niveau des aides visuelles, notez - outre le contrôle classique sur écran / viseur des bargraphs audio - l'affichage du zoom (x1 à x99) et de l’ouverture en bas de l'afficheur. Très pratique. Par contre un mauvais point pour le contrôle du Focus en manuel, la lettre "M" (comme Manuel) est absolument illisible sur écran et très discrète dans le viseur.


user


(Test Panasonic AG-AC30)

Micro, audio

audio AG-AC30
La section audio se divise en plusieurs parties : à l'avant, on trouve un regroupement de capsules audio qui offrent un rendu sonore honorable pour capter un son d'ambiance. L'emplacement étant hors de portée de la main du cadreur, il ne risque pas de masquer les capsules. Exit les modes : Surround, Micro zoom, ou Focus mic de l'AC90. Pas plus mal.
audio

Panasonic propose deux types d'enregistrement : Dolby Digital ou PCM linéaire (LPCM). Le choix est imposé par la norme d’enregistrement choisie : Dolby Digital en AVCHD, PCM en MOV / MP4.


Les entrées Ch1 / Ch2, leur type de connexion (Line / Mic / +48v) et leur volume sonore respectif (potentiomètres) sont déportés à l'arrière à gauche. Les niveaux agissent aussi sur le micro intégré comme externe.


audio

Placées à la fois sur le côté à l'arrière, et à l'avant au sommet, les prises XLR sont "éclatées", à l'inverse de Canon par exemple. Personnellement, je trouve cette disposition plus agréable car elle offre plus de latitude. Plus discutable est l'absence de prise mini-jack (une obstination !), nécessitant un adaptateur pour connecter un micro grand-public. Bien sûr, la logique pro a l'habitude des prises XLR. Mais qu'est-ce que ça coûte de proposer un connecteur mini-jack ? Rien. Pour preuve, Canon en a équipé son XA30.


Panasonic propose en revanche un porte-micro amovible. Ce support est conçu pour qu'un microphone externe de 21 mm (par exemple l'AG-MC200G en option) puisse y être fixé. Mais un autre microphone de même dimension pourra éventuellement y être fixé.


La prise casque est passée de l'arrière à un emplacement latéral, on préfère. Quant au haut-parleur, situé sous la barre de la poignée, il reste excellent avec un réglage du volume du son pratique des nivaux d'entrée que (via la touche Zoom).


Parmi les configurations audio possibles, on notera l'existence d'un filtre coupe-bas (sur Ch.1 et / ou Ch.2), mais il réduit baucoup la texture de la voix.


Mais globalement, le rendu audio est tès bon, et la machine ne fait aucun bruit ou presque, même la commande de zoom reste remarquablement discrète. Vous pouvz écouter nos fichiers-tests pour vous en convaincre.



(Test Panasonic AG-AC30)

Qualité d'image

quliaté

Globalement, on retrouve l'excellente qualité des modèles Panasonic, que l'on connaît déjà avec l'ancien AG-AC90 et les modèles grands-publics commercialisés depuis (HC-X990). Le niveau de détails et de contraste sont très valorisés chez ce constructeur. On obtient une image propre, sans fioritures, faisant de l'AG-AC30 un "prêt-à-dégainer" efficace. Même au maximum du Téléobjectif, alors qu'on pouvait craindre une optique moins probante que celle du zoom x12 de l'AG-AC90, le résultat est bluffant pour du FullHD. Le résultat en grand-angle est légèrement moins convaincant sur les bords, qui manque de piqué. On se méfiera aussi de la colorimétrie de la balance lors de changements brutaux intérieur-extérieur par exemple. Et bien sûr, on évitera les ciels légèrement brûlés que l'automatisme génère malheureusement assez facilement, la faute au capteur essentiellement.


Malgré tout, on rearquera la possibilité de réaliser des plans en longue focale qui se détachent rudement bien (comme l'image ci dessus), presque des bokehs dites-moi...


qualité

Du coup, on regrette d'autant plus l'absence de filte ND que l'on retrouve pourtant chez ce même fabricant sur le bridge FZ2000, censé être grand-public ! Tout bonnement incompréhnsible...


En revanche, ni smear, ni rolling shutter à déplorer comme il est d'usage sur les caméscopes équipés de capteurs CMOS. Ls panoramiques ne souffrent pas de saccades comme ce qu'on peut parfois observer en 4K.


AG-AC30

Signe que l'AG-AC30 est bien un modèle professionnel si l'on en doutait, plusieurs paramètres de personnalisation de l'image sont proposés : ajustement de la température de couleurs auto, couleur, netteté, niveau diaph auto, ou encore l'amplificateur de plage dynamique, plus connu sous le nom de DRS. Naturellement, vous n'avez pas à vous soucier de l'utiité de tous ces réglages si vous vous bornez au mode iA, ces réglages personnalisés resteront d'ailleurs en grisé dans ce cas.


En revanche, l'AC30 perd quelques fonctions qui étaint présentes sur l'AC90 telles que la phase chroma, le master ped, le sniveau de chroma, le coring (réduction du bruit), ou encore le détail des teintes de la peau.


mode Scène


(Test Panasonic AG-AC30)

Sensibilité, Lampe LED

sensibilité

Les caractéristiques chiffrées de l'AG-AC30 donnent une sensibilité de 1,2 lux en mode Super Gain 36 dB, obturateur à 1/25s (ou 1,4 lx au 1/30s).


Considérant le "moyen" capteur qu'il possède (1/3,1''), et l'ouverture modeste au Télé (f/3.6), l'AG-AC30 ne peut faire de miracle lorsque la lumière vient à manquer. Mais la gestion électronique du bruit est assez efficace grâce au capteur BSI.


gain

Le gain se déclenche automatiquement au-delà de l'ouverture maximale (f/1,8 donc au grand-angle, f/3.6 au Télé). Mais l'avantage d'une caméra pro est qu'elle offre à la fois un réglage manuel du gain qui évolue entre 0 et 30 dB (ou 27 dB selon réglage de la limite du Gain Auto) et une limite de gain Auto réglable à loisir, comme sur un appareil Photo avec la limite Iso. Ne dépassez pas 18 à 21 dB en principe. Cette souplesse permet de contourner le simple automatisme qui a tendance à booster le gain sans discernement. Pour le gain manuel, c'est en appuyant sur Gain puis en manoeuvrant la petite molette de sélection qu'on incrémente / décrémente les dB par paliers de 3 dB en 3 dB.


L'AG-AC30 dispose en plus d'un nouveau mode dit "Super Gain" qui fonctionne uniquement en mode Manuel. Le Super Gain vous permet de régler la valeur du gain Auto sur 33 dB ou 36 dB.


On trouve aussi l'obturateur lent Auto qui abaisse la vitesse d'obturation au 1/25s (au lieu de 1/50s) et peut utilement dépanner.


lampe

La torche LED intégrée est un des gros plus avantages de cette caméra sur l'AC90 qui en était dépourvue. Cette petite source d'appoint composée de 8 diodes apporte un vrai plus en situation de forte pénombre ou pour supprimer le bruit à l'image (les pixels qui "dansent"). Son intensité est forte : 300 lx à 1 mètre, se réduisant à 70 lx avec diffuseur. La couleur de température est de 5000K pour un angle de 30°.


Comme on le voit sur nos séquences brutes, il faut étudier au cas par cas l'utilité du diffuseur : sur nos séquences, on s'aperçoit que la lumière et plus douce avec diffuseur, mais qu'il reste du bruit alors que sans filtre diffuseur, le bruit s'atténue presque complètement.


Ne comptez pas éclairer une pièce de château de Versailles avec, elle se destine à des plans rapprochés, ou à des interviews à la sortie d'un match en nocturne par exemple ou éventuellement pour déboucher un contre-jour en extérieur jour. La lampe s'active / se désactive en plus très aisément à droite de l'écran grâce à un accès depuis le bloc-poignée, juste sous le logement de l'écran.


diffuseur

La lampe est fournie avec deux filtres qu'il conviendra de ne pas égarer. L'un est un diffuseur qui réduit l'intensité de la lumière, je l'ai souvent utilisé. Il n'empêche pas complètement l'éblouissement en situation d'interview (prévoir une feuille de though spun ?), mais il est d'une aide efficace. En revanche, impossible de moduler l'intensité lumineuse comme on pourrait le faire avec un variateur de lumière présent sur certaines torches LED autonomes. Pas non plus de position précalibrée de couleurs (à 3200 K, 5600 K). Mais au moins, la lampe ne monopolise pas la griffe porte-accessoires sur laquelle vous pourrez par exemple fixer un micro. Toujours ça de pris !


Un 2e filtre - absent de notre package mais normalement fourni - est un filtre de conversion couleur. Il s'avère utile lorsque l'on souhaite baisser la température de couleur de l'éclairage DEL.


sans lampe sans diffuseur
Sans lampe LED avec lampe LED mais sans filtre de diffusion. Température : 5000K pour 300 lx à 1 mètre
avec diffuseur AG-AC30

avec lampe LED + filtre de diffusion. Température : 3000K pour 70 lx.


 


LED
Bien évidemment, l'utilisation de la torche pompe sur la batterie. Panasonic ne précise pas dans quelle proportion. Avec une utilisation relativement intense du LED, il faudra sérieusement songer à l'achat d'une des grosses batteries optionnelles que propose Panasonic. Pour une utilisation plus ponctuelle, la batterie intégrée peut suffire.


(Test Panasonic AG-AC30)

Connectique

connectique

Hormis l'absence de prise mini-jack et de SDI pouvant servir à des applications pros éventuelles, la connectique est complète avec une vraie prise HDMI, composite, micro-USB High Speed (2.0), prise casque (mini-jack stéréo 3,5 mm), caméra remote télécommande zoom (mini-jack 2,5 mm) pour zoom S/S, entrée télécommande focus/iris (jack 3,5 mm), et prises XLR.


Connectique


(Test Panasonic AG-AC30)

La concurrence

XA30

Contrairement au Panasonic AG-AC90 qui n'avait pas de vrai concurrent réel, l'AG-AC30 a quelques rivaux directs ou virtuels. Le plus direct sans doute est le Canon XA30 (ou XA20). C'est un rival proche à la fois en raison de son prix (2000 € TTC pour le Canon avec le récepteur GPS GP-E2) mais aussi du bloc optique x20 et du capteur sensiblement comparable (1/2,84'' contre 1/3,1''). Les spécifications du viseur sont également quasiment les mêmes.


Par ailleurs, le positionnement marketing des deux produits est assez similaire : dépourvu tous deux d'enregistrement UHD, les deux modèles font les mêmes impasses sur les débits ou fréquences d'enregistrement élevés, les liaisons IP, l'ajout du GPS (en option toutefois chez Canon) ou le refus d'un vrai écran HD.


Cependant il n s'agit pas des mêmes modèles bien sûr : le XA30 met l'accent sur la transportabilité (1,1 kg contre 1,8 kg pour le AC30) et propose un grand-angle plus avantageux (26,8 mm), son écran est aussi plus grand (3,5'') et il revendique une prise micro mini-jack en sus des XLR. Par contre, il n'a ni torche intégrée ni chargeur autonome, et globalement, moins de fonctionnalités (pas de correction de niveau ou d'histogramme par exemple).


Vous pouvez comparer les deux modèles point par point grâce à notre mise en comparaison.



(Test Panasonic AG-AC30)

Support et modes d'enregistrement

enregistremnt

L'AG-AC30 enregistre en AVCHD, MP4 ou MOV en FullHD. Pas de 720p. Les résolutions sont très classiques : 1080/50p avec un débit variable de 50Mbps, 1080/50i à différents débits ou même 1080/25p. Vous l'avez compris, pas d'UHD et aucun débit qui épuise les cartes mémoire, ou les machines de montage, Je vous conseille d'éviter l'entrelacé et d'utiliser le 1080/50p, le plus oecuménique. Toutefois le mode PH, en 50i, à 24 Mbits/s, est de bonne facture. Il faut même parfois un oeil averti pour distinguer des enregistrements en Progressif et en Entrelacé.


Une seule norme fait exception : l'enregistrement Superslow. qui enregistre en 100 Mbps en 50p ou 25p. Il permet de produire des ralentis probants (à 1/2 de la vitesse normale en 50p et 1/4 de la vitesse normale en 25p), mais l'angle de champ est assez fortement réduit, et la qualité d'image est trop détériorée, limitant à mon avis l'intérêt de ce mode. Notez que le son n'est pas enregistré dans ce mode.


slots

Côté carte mémoire, une simple carte SDHC ou SDXC Class 10 encaissera facilement les 50 Mbps que propose au maximum l'AG-AC30. Seul l'enregistrement Superslow, qui monte à 100 Mbps en 50p, nécessite une carte UHS Speed Class3.


Comme sur l'AG-AC90 qui était "à la page" sur ce point bien qu'il soit sorti en octobre 2012, 2 logements (slots) pour carte mémoire SD sont disponibles, offrant d'intéressantes configurations :


-soit un Backup (enregistrement double)). Il sert à sécuriser un enregistrement important ou permet de donner la 1re carte mémoire à un client pendant qu'on garde la 2e carte. -soit un relais automatique de la première carte sur la seconde. De quoi éviter de couper un morceau en plein milieu !


menu ag-AC30
L'écran rappelle à l'opérateur quel mode d'enregistrement il a choisi, et lui indique le temps d'enregistrement restant, grâce à un affichage en haut à droite de la durée restante des 2 cartes.


(Test Panasonic AG-AC30)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Soutenez notre indépendance, bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !
Prix fabricant : (HT) 1600 Euros

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Voir les 2 avis d'internautes et donner le vôtre