Magazinevideo > Caméra & Photo, Stabilisateur, Drone > Tests de caméras > Tests caméras GoPro, Action Cam (sport)

Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

Test GoPro Hero 10 Black

Nouveau processeur pour la Hero10 !

 

30 septembre 2021 par Thierry Philippon

Acheter

Prix fabricant : 529,99 Euros
 

GoPro Hero10 Black

J'ai 10 ans ! La GoPro annonce sa dixième version. La forme du cube, son aspect reconnaissable entre 1000, ont été assez peu modifiés depuis l'origine. Toute rivale qui l'imite, fait penser à l'original. Rares sont les produits électroniques à tenir dans la durée aussi longtemps sans changer de formule.


GP2

La Hero10 se distingue de la Hero9 (et des prédécesseuses par voie de conséquence) par une évolution du processeur (GP2 à la place de GP1 apparu en 2017), permettant, couplé au capteur "amélioré" de la Hero9, de proposer des combinatoires résolutions / fréquences telles que le 5.3K60 ou le 4K/120p au lieu du 5K/30p ou du 4K/60p. Ce même processeur aurait aussi pour avantage d'améliorer la sensibilité, un des talons d'Achille des Hero Black. Cependant, la cible du capteur (1/2.3'') ne passe pas au format 1 pouce comme des rumeurs l'avaient laissé présager. On reste donc avec un capteur, certes amélioré depuis la Hero9 pour enregistrer du 5K, mais petit.


Hero10 pack

On acquiert la HERO10 Black pour 529,99 € (sans abonnement). Ajoutez 50 euros à 579,99 euros avec le pack incluant un Shorty (mini-perche extensible + trépied), un clip magnétique, une carte microSD de 32 Go et (surtout) une batterie supplémentaire.


Qu’il s'agisse de la version de base ou de celle en pack, les nouveaux tarifs de la Hero10 peuvent faire tiquer... (*) C'est pourquoi GoPro propose de nouveau (pour la version de base) un tarif inférieur de 100€ à 429,98 € moyennant un abonnement GoPro d’un an. Compte tenu du prix élevé de la Hero10, cette fois, cet abonnement pourrait en valoir la peine. L’abonnement offre l'avantage d'une sauvegarde illimitée dans le Cloud GoPro, le remplacement de la caméra "sans poser de questions" 2 fois/an, une utilisation illimitée de l'application Quik, et jusqu'à 50% de remise sur les accessoires disponibles sur le site GoPro.com. C'est un abonnement d'autant plus tentant que le coût réel de l'abonnement (49,99€/an) ne s'exerce qu'au bout de la première année... Cependant, des frais de remplacement s'appliquent et ne sont pas totalement négligeables : jusqu'à 99$ par exemple pour une Hero10. De plus, concernant les 50% de réduction, il faut acheter obligatoirement sur le site GoPro (frais de livraison parfois importants), et certains accessoires courants sont exclus (tels que chargeur, carte SD...). Enfin, l'abonnement fonctionne sur le principe d'un prélèvement automatique. Or on sait combien ce dispositif est avantageux... pour le fabricant !


(*) Notez que les Hero9 et Hero8 sont toujours en vente : pour la Hero9, 429 euros chez les distributeurs classiques et 379,98 euros en abonnement sur le site GoPro. Même la Hero8 est encore disponible au prix de 309.98 euros avec abonnement.


étui gopro

On notera parmi les accessoires fournis d'origine l'emballage sans plastique avec étui réutilisable (étui de voyage durable qualifié "haut de gamme"). Observez que la GoPro Hero10 est compatible avec les modules médias, d’affichage, d’éclairage et d’objectif Max, du moins ceux déjà compatibles avec la Hero9.


Mais passons au test !


GoPro hero 10 black

> LIRE LA SUITE : Le test de la GoPro Hero10 Black

Le test de la GoPro Hero10 Black

   
Gopro hero10 Mise à jour

La mise en route de la GoPro, il faut le mériter ! Traduction : une fois sortie de son emballage, chargée puis allumée, la Hero 10 Black vous invite de façon obligatoire, à mettre à jour votre caméra via l'application Quik de GoPro. Avis à ceux qui rencontreraient des soucis dès cette phase (ce fut mon cas), supprimez de votre application toute autre référence de caméra GoPro anciennement connectée, sinon cette présence semble créer des conflits.


Gopro hero10 batterie

BATTERIE, AUTONOMIE

D'emblée, saluons la gestion améliorée (quoique plus complexe) de la batterie sur la Hero10. En effet, contrairement à toutes les GoPro précédentes, la Hero10 vous indique l'autonomie restante en fonction de la "gourmandise" du couple résolution / fréquence (et l'utilisation éventuelle de l’HyperSmooth par exemple) choisi. Ainsi une batterie qui semble proche de la fin en 5,3K / 60p pourra en réalité poursuivre l'enregistrement en 4K/30p, 2,7K, ou a fortiori en 1080p.


Hero10
Hero10

Comme on le voit ci-dessus : en passant simplement d'un 4K60 à un 4K30 en Linéaire, l'autonomie restante passe de 25% à 35%. Globalement, en utilisation classique, c'est à dire en 4K30 avec stabilisation, j'ai atteint 1H10 d'autonomie (temps de standby compris), un temps assez moyen, pas meilleur que les GoPro précédentes, voire inférieur. La puissance du processeur GP2 en est probablement la cause. De plus, dès qu'on force sur un des paramètres gourmands en énergie, on descend au-dessous de l'heure d’autonomie. On peut tenter de désactiver l'écran avant, ce qui fera gagner un peu d'autonomie en toute logique. Ou encore désactiver le stabilisateur Hypersmooth ou mieux, le GPS si vous n'en avez pas besoin.


Au pire, la caméra peut chauffer, particulièrement en 4K/120p et / ou si vous utilisez la fonction Boost de l’HyperSmooth. C'est ce que j'ai constaté en 5.3K/30p : la caméra s'est arrêtée d'elle-même au bout de 33 minutes alors qu'il lui restait une autonomie batterie suffisante de 20%. La notice le signale d'ailleurs page 113 : "votre caméra chauffera plus vite si vous enregistrez une vidéo à une résolution et à une fréquence d’images élevées, tout particulièrement dans des environnements chauds." Il faudra laisser refroidir la p'tite bête, ou passer dans un endroit plus frais, ce qui interdit toute utilisation prolongée de la caméra (de type concert en intégralité ou autre) en intérieur, voire en plein soleil, ce qui est tout de même embêtant. D'autres caméras ont connu bien des déboires quand elles chauffaient trop, l'usage montrera si la Hero10 s'en sort bien dans ce ce type de situation, tout de même fréquente.


À signaler aussi - c'est probablement lié - que l'indication de la charge de la batterie ne se met pas à jour immédiatement, ce qui crée des moments de panique (quand on part en tournage et qu 'on croit la batterie toujours proche de zéro). Il faut presser (par exemple) le bouton Mode pour que le pourcentage correct de charge s'affiche.


Ce qui ressemble à un bug sera peut-être corrigé lors d'une prochaine mise à jour.


Hero10
Toujours sur la batterie, j'ai constaté un autre défaut qui passera probablement inaperçu : si l'on retire la porte de la trappe sur le côté, la batterie a du jeu, suffisamment pour se décaler et réserver la mauvaise surprise de ne plus alimenter provisoirement la GoPro. Attention à ce point par conséquent. Enlever la trappe est un geste pas si rare, la porte est d'ailleurs conçue à cette fin, soit pour rendre plus aisé le branchement en USB-C, soit pour insérer la GoPro dans le Medias Module (en option) si vous en faites l'acquisition.
Gopro hero10 Hero10

LA HERO10, MÊME ALLURE QUE LA HERO9 ?

Sur l'ergonomie générale, la Hero10 a vraiment l'allure d'une Hero9. On retrouve les deux écrans, l'un arrière (2,27''), l'autre (1,4'') pour Selfie ou écran de données ou rien du tout (à choisir dans les Préférences), qui reste la grosse avancée de la Hero9. La fréquence d’images de cet écran avant "de contrôle" a été optimisée, la plus grande fluidité annoncée se vérifie, il faut dire que la précédente était vraiment perfectible. De plus, GoPro annonce aussi une meilleure réactivité de son écran tactile arrière : ce qui se remarque également, même si vous ne serez jamais à l'abri d'appuyer plusieurs fois sur la même fonction. l'écran est aussi plus lumineux.


Toutes les caractéristiques qui ont fait la force des GoPro au fil des ans sont conservées : les modes SuperPhoto (proposé par défaut) et HDR, le mode Protune, la Vidéo de nuit en accéléré, les photos en RAW, l'Audio stéréo et RAW, ou encore les Préréglages et raccourcis d'écran personnalisés, c'est à dire la faculté de composer son écran comme on le désire pour appeler les fonctions auxquelles vous accordez le plus d'importance.


Le Contrôle vocal de la caméra marche plutôt bien. Mais on observe toujours quelques déclenchements intempestifs quand la caméra croit reconnaître un ordre. De plus, la caméra fait toujours l'impasse sur "Allumer caméra" , elle reconnaît "GoPro Éteindre", "GoPro Enregistrer vidéo", "GoPro Arrêter vidéo" ou encore "GoPro, prendre Photo".


On retrouve aussi le choix entre les fonctions HindSight (capture de 30s de vidéo avant le début de l’enregistrement), LiveBurst (1,5 seconde avant et après), Capture planifiée et Durée d'enregistrement pour se fixer une limite de temps (1 minute, 5 minutes, 30 minutes...).


Gopro hero10 photo

Large


 


Gopro hero10 photo

Linéaire


 


Gopro hero10 photo

Étroit


 


gopro hero10

LES ANGLES DE LA GOPRO, L'HYPERFOCALE

Sur la GoPro, on bénéficie toujours de 5 angles au maximum (parfois 4 ou 3) : SuperView (16mm), Large (16-34mm), Linéaire (19-39mm, mon angle préféré), Linéaire avec maintien de l'horizon (pas mal aussi) et Étroit (27mm). Aucune autre caméra ne permet un tel choix. Et à bien y réfléchir, GoPro reste dans une forte tendance actuelle : celle d'un nombre croissant de smartphones (dont les iPhone) à intégrer d'origine plusieurs optiques pour permettre à l'utilisateur de varier les angles et les focales.


Les mode Superview et large de la GoPro, prisé des bikers, skieurs et parapentistes (parachutistes) est à utiliser avec prudence étant donné la déformation qui en résulte. L'angle Superview est même à proscrire en cas de Vlog pour la même raison : il déforme beaucoup trop le visage et les bords de l'image.


Notez que l'angle sélectionné se répercute évidemment sur les 2 écrans.


Vlog Gopro Hero10 Vlog Pocket2

GoPro Hero10


 


DJI Pocket 2


 


vlog

GoPro propose toujours des vues en hyperfocale, c'est à dire nettes du 1er plan jusqu'à l'infini, sans jamais pouvoir bénéficier d'un flou de profondeur de champ, même en mode selfie, et jamais d'Autofocus bien évidemment. Pourquoi s'embêter ?


Pourtant DJI et sa Pocket 2 proposent un avant-plan net et un arrière-plan légèrement flou, aidé par un capteur légèrement plus grand (1/1,7''). L'Autofocus se focalise parfaitement sur le visage. Je préfère de loin ce dispositif plus "cinéma". Outre le rendu plus doux de ce type de plan sur la Pocket2, ma préférence s'explique par le fait qu'il n'existe pas de justification en termes de langage cinéma à accorder la même importance, de manière systématique, à la netteté d'un arrière-plan par rapport à celle d'une personne qui se montre en avant-plan.


Macro

De plus, la macro est impossible avec la GoPro alors que la Pocket 2 de DJI parvient à faire le point sur un visage très rapproché (la GoPro est limitée à environ 25 à 30 cm). Consolons-nous : c'est pire avec la One R et son capteur 1 pouce (distance minimale = environ 60 cm) !


Précisons que contrairement à GoPro, la focale grand-angle de la Pocket 2 de DJI est unique, correspondant à un 20mm (93°), sauf lentille additionnelle de 110° (15mm).


Hypersmooth
hypersmooth

STABILISATION HYPERSMOOTH

La stabilisation vidéo fait toujours merveille. Nommée Hypersmooth, elle est disponible en 5,3K/30, 4K/60 et 2,7K/120 (elle est donc indisponible dans les autres valeurs). Elle passe en version améliorée HyperSmooth 4.0 de nouvelle génération, mais les précédents algorithmes étaient déjà si convaincants qu'on se demande comment GoPro a pu encore l'améliorer.


Par contre, on notera que l’HyperSmooth est forcément sur "Élevée" dès que l'angle de champ correspond à Wide, Linéaire ou Étroit. La position "Standard" existe mais elle n'est proposée que si votre angle de champ correspond à l'angle SuperWide. Les autres alternatives possibles sont l'absence d'Hypersmooth ("Non") ou la fonction Boost qui est à utiliser avec précaution car elle resserre l'angle de champ au détriment partiel de la qualité.


grange

Stabilisateur Hypersmooth sur "Non" (en angle Étroit)


 


étroit boost

Stabilisateur Hypersmooth sur "Boost" (en angle Étroit).


L'angle se resserre un peu plus en comparant avec le stabilisateur désactivé.


 


Hero10 Black

Côté design, la mention 10 Black est devenue de couleur bleu nuit mais à part cela, on est en terrain connu, l’essentiel des changements cosmétiques ayant déjà eu lieu avec la Hero9. On retrouve également les fameuses tiges intégrées si pratiques, l'étanchéité à -10 mètres sans caisson, et strictement la même batterie rechargeable amovible de 1 720 mAh. C'est une éventuelle bonne nouvelle si vous possédez une Hero9 et que vous souhaitez interchanger les batteries avec une Hero10, nouvellement acquise.


GP2

CHANGEMENT DE PROCESSEUR

En fait ce qui change dans la GoPro, ce sont certains éléments informatiques et logiciels, ce n'est donc pas extérieurement visible. D'abord le processeur a changé : du GP1 en vigueur depuis 2017, on passe au GP2.


Hero 10 résolutions

Le fabricant centre son argumentaire sur l'augmentation des fréquences dans chacune des résolutions et la production d'un ralenti x2, x4 ou même x8 (en 2.7K) de grande qualité : ainsi la Hero10 propose du 5.3K60, 4K120, et 2.7K240 là où la Hero9 (et modèles antérieurs) se limitait à des fréquences réduites de moitié (le 4K plafonnait à 60fps, etc.). Inutile de dire que les sportifs et acrobates de tous poils vont être ravis. GoPro annonce une résolution vidéo supérieure de 91 % par rapport à la résolution 4K et de 665 % par rapport à la résolution HD 1080p.


H264 HEVC

L'enregistrement s'effectue en H264 mais la Hero 10 permet aussi de filmer en HEVC, autrement dit en H265, codec qui compresse davantage le signal et allège vos fichiers, pour une qualité équivalente, voire supérieure au H264. GoPro nomme ce mode "H.264 et HEVC", ce qui est source de confusion. En clair, la caméra donne la priorité à l'enregistrement en H.264, mais selon la résolution / fréquence choisie, le mode H264 peut se révéler indisponible. Dans ce cas, le HEVC "prend le relais". Par exemple le H264 est dispo en 4K30p mais pas en 4K60p ni en 5K60p bien entendu qui impose le HEVC H265.


Attention, pour rappel, le H265 peut entraîner des saccades de votre ordinateur, voire figer la séquence vidéo, s'il n'est pas suffisamment puissant.


Le fabricant met aussi en avant que son processeur améliore la limite d’inclinaison, ce dispositif corrigeant de lui-même un horizon penché, ce qui donne le mal de mer quand un skieur se filme par exemple. Ainsi le maintien de l’horizon a été augmenté à 45° au lieu de 27° en 4K60, 2.7K120 et 1080p120.


zoom optique

sans zoom x1 (en Large)


 


zoom numérique Hero10 Black

avec zoom numérique x1,4 (en Large)


 


ZOOM NUMÉRIQUE

Après avoir effectué un bon nombre d’essais en mode zoom numérique, j'ai la conviction que cette fonction, normalement inexploitable sur les précédentes GoPro, devient envisageable sur la Hero10. La GoPro produit des résultats vraiment acceptables, venant compenser partiellement, dans de bonnes conditions de luminosité, l'absence de zoom optique de la GoPro.


GoPro communique un peu moins sur la réactivité. C'est dommage car celle-ci est pourtant visible, qu'il s'agisse de la vitesse d'affichage après mise en route, du passage d'un écran à un autre ou de l'enregistrement de vues en RAW.


De même, dans le mode Quik Capture, on gagne facilement 1 seconde de temps de réaction entre une Hero10 et ses prédécesseuses. Du coup, la caméra commence à enregistrer en 2 secondes. Pas mal... De quoi ne pas louper votre chien qui bondit vers vous...


Hero10 débit standard

 


RÉGLAGES, EXPO

Notez qu'il existe (ce n'est pas nouveau) un discret réglage du débit : par défaut, il est sur Standard mais correspond à un usage normal d'utilisation. vérification faite, il s'agit d'un débit classique à 60 Mbps qu'on retrouve sur bon nombre de boîtiers photo-vidéo ou de camescopes. Il faut saluer GoPro de laisser cette option. Vous pouvez aussi pousser le débit sur Élevé en 4K et 2,7K : le débit atteindra dans ce cas les 100 Mbps. Attention, la différence doit valoir le coup car vos poids de fichiers vont s'en ressentir : ainsi une séquence de 12 secondes totalise 91 Mo à débit Standard contre 146 Mo à débit Élevé. Si la scène à filmer n'est pas très mouvementée, le débit Standard conviendra parfaitement.


Gopro hero10
La GoPro est aussi capable de faire varier l'exposition, soit en ayant recours à la compensation d'exposition disponible dans le Menu de chaque résolution. Soit en utilisant le Posemètre par appui (très) prolongé sur l'écran tactile qui fait s'afficher une zone entre crochets. Cette solution est appréciable car on peut déplacer les crochets sur n'importe quelle zone du cadre. Évidemment on ne peut pas en faire de même sur l'écran pour selfie qui n'est pas tactile.
COMPARAISON
La Hero10 a tendance à surexposer légèrement. Aussi, on se méfiera d'un ciel nuageux, et un peu voilé par exemple. La Hero10 aura tendance à éclaircir le reste de l'image, surexposant le ciel lorsque la Hero7, au réglage d'expo différent, se contentera de laisser toute l'image obscurcie.
hero10 verrouillage expo
Là encore la compensation d'exposition ou le réglage direct de l'expo sur écran sera la solution, d'autant que si on souhaite éviter des variations de la luminosité, on peut verrouiller l'expo (en appuyant de façon continue, un message confirme le verrouillage).
ralenti x2

L'accès à des fréquences plus variées mais aussi plus élevées permettant plus facilement d'obtenir des ralentis de qualité, GoPro a maintenu son raccourci direct depuis l'écran arrière. Sur une échelle verticale, s'affichent ainsi directement les mentions x1 (Vitesse normale à 24fps), x1 (Vitesse normale à 30fps), Ralenti x2 (60fps) et Ralenti x4 (120 fps). C'est d'ailleurs cette même logique verticale qui préside aux changements d'angle de prises de vues vidéo ou photo.


Pour les vues en accéléré, on retrouve le fabuleux TimeWarp 3.0 (sorte de timelapse stabilisé) en vitesse réelle et mi-vitesse déjà initié depuis la Hero9.


SENSIBILITÉ

Mais pour ma part - et je ne pense pas être le seul - le changement de processeur m'a surtout intéressé en matière de sensibilité, bête noire des GoPro. La sensibilité, ce ne sont pas seulement les images de nuit, mais des images prises au crépuscule ou même au petit matin, voire simplement dans des endroits un peu ternes ou complexes tels un sous-bois, une foret. Souvent, la GoPro panique, booste le gain, ou l'obturation, et vous donne une bouillie. Les ambassadeurs GoPro s'abstiennent très souvent de le dire (ou ne le voient pas car ils filment des images diurnes spectaculaires dans les meilleures conditions de luminosité), voire s'abstiennent de filmer dans ces conditions qui sont pourtant hautement révélatrices !


hero7

Hero7 à 1600 Iso


(voir aussi nos fichiers natifs)


 


Hero10

Hero10 à 1600 Iso


(voir aussi nos fichiers natifs)


 


sensibilité Hero10 Black

Alors qu'en est-il de la Hero10 ? En comparaison d'une Hero7 Black (on peut extrapoler aux Hero8 et Hero9, dotées du même processeur GP1), l'image de la Hero10 à la valeur maxi de 400, 800 et 1600 Iso, est légèrement plus lisse, plus lisible, en fixe comme en mouvement. La gestion du bruit, visible sur un carrelage de cuisine par exemple, est objectivement meilleure, et ce, même en image arrêtée. Bref, le processeur GP2 fait son job.


Le gain qualitatif a toutefois de grosses limites en raison du fait que la cible reste la même. Pour compenser, GoPro exploite deux technologies : le réducteur de bruit (3DNR), et le LTM (Mappage tonal local), tous deux mieux aidés par le nouveau processeur GP2. Certes, en comparaison d'une Hero7, on obtient un léger mieux.


Mais la technologie fait ce qu'elle peut. Mes essais en foret à 200, 400 et 800 Iso, renouvelés plusieurs fois, et comparés à une Hero7 (qui aurait dû montrer une différence nette), ne m'ont pas pleinement convaincu. La Hero10 fait légèrement mieux en basse luminosité à 1600 Iso (moins de bruit, des couleurs moins ternes) mais une caméra doté d'un si petit capteur ne peut pas faire de miracles comme un boîtier à grand capteur en serait capable. On espérait un capteur 1 pouce à la manière d'une Insta360 One R, comme certaines rumeurs l'avaient présagé mais la taille de la caméra serait sans doute plus grosse et le prix, plus cher.


Iso Hero10
Notez que si vous voulez verrouiller le paramètre ISO sur une valeur définie sans que l'Iso fluctue, il suffit de régler des valeurs identiques pour les paramètres ISO Minimum et ISO Maximum.
Hero10

La Hero10 revendique aussi un nouveau cache de lentille de protection de conception hydrophobe qui repousse l’eau ou plus exactement qui évite d'avoir des gouttes d'eau qui se forment sur l'objectif. Notez que cette lentille est amovible (en tirant bien fort et en pivotant !). Le cache est même compatible au détail avec la Hero9. Pourquoi pas...


hero10 transfert


transfret filaire wifi Hero10

TRANSFERT, DIFFUSION

D'autres améliorations de la Hero10 concernent assez logiquement les possibilités de transfert et de diffusion :


-Transfert dans le Cloud, mais aussi transfert sans fil ou filaire. En effet, le transfert Wi-Fi et même par câble USB-C est désormais possible, moyennant la liaison d'un câble USB-C vers USB-C ou avec adaptateur Lightning vers USB-C.


Le Transfert du contenu est qualifié de plus rapide grâce au processeur GP2. Je confirme la plus grande rapidité de transfert, tant en Wi-Fi qu'en USB-C, connecteur par ailleurs destiné à la recharge bien évidemment. Côté chiffres, GoPro évoque une vitesse améliorée de 30% en Wi-Fi, mais encore plus rapide en filaire (50% de plus qu'en Wi-Fi).


Attention, il n'existe pas de sortie HDMI d'origine sauf si on ajoute le module Medias qui comporte une mini-HDMI.


Hero 10 USB-C
hero live Heor9

-Diffusion en direct en 1080p en bénéficiant de la stabilisation vidéo HyperSmooth 4.0 (ce n'était pas le cas auparavant). Un bon point qui permet d'envisager de faire du streaming en marchant (!). Ajoutez le Mode web 1080p. Toutefois la diffusion en direct reste soumise à des conditions : lisez-les bien comme sur YouTube, la nécessité d'avoir plus de 1000 abonnés sur son compte. Vous pouvez consulter notre article complet réalisé avec la Hero9 à cette occasion. Le principe ne change guère.



(Test GoPro Hero 10 Black)

Mode Photo, Profils, Audio

Hero10 mode Photo

 


MODE PHOTO

 


La bascule est toujours aussi aisée vers le mode Photo (bouton Mode ou encore mieux, commande vocale "GoPro mode Photo"). J'ai même l'impression qu'avec le processeur GP2, l'exécution de l'ordre est encore plus rapide !


Une certitude : un peu oublié, le mode Photo de la GoPro est un mode Photo intéressant avec de nombreuses options : Vue unique, Rafale, Liveburst, Photo de nuit, Photo de nuit en Accéléré. Il bénéficie aussi du zoom x1,4 ou x2.


Hero10
Hero10
Hero10
Hero10
Hero10
Hero10
Hero10 photo
Hero10
Hero10

SuperWide


 


Hero10

Large


 


Hero10

Linéaire


 


hero10 photo

Étroit


 


Vous pouvez obtenir des vues en JPEG ou en .GPR (=RAW 12-bits) de 23 mégapixels (contre 20 Mpx avec la Hero9), soit une résolution de 5568 x 4176 pixels, selon 3 angles différents (Large, Linéaire, Étroit). Par ailleurs, la Capture d’images à partir de vidéos atteint désormais 19,6 mégapixels à partir de vidéos 5K30 4:3 ou 15,8Mp à partir de vidéos 5.3K. Et les résultats sont honorables.


Moralité : si la GoPro peut difficilement lutter avec les capteurs photo des smartphones, souvent excellents, en revanche la capture photo à partir d'une vidéo est une option que les smartphones savent moins bien faire.


Attention, le standard RAW ne permet pas de varier les angles, seul l'angle Large est proposé dans ce cas .


HDR HRO10

HDR


 


Superphoto

Superphoto


 


Par défaut, c'est le mode SuperPhoto, sorte d'automatisme intégral, qui est proposé, et les résultats sont remarquables, même parfois plus probants que le mode HDR à utiliser avec précaution selon la nature du sujet à photographier. Le mode Superphoto est un mode dit "intelligent" car il choisit à votre place la meilleure option parmi 4 options (dont le HDR). 


Bref, on connaissait la GoPro pour son rendu vidéo, moins pour ses performances photo. Cela pourrait ainsi changer quelque peu.


Gopro Hero7 Black

 


PROFILS

 


GoPro a aussi pensé - c'est un détail important - à diversifier ses modes Couleurs : auparavant, on disposait seulement de 2 modes : le mode Couleurs GoPro aux couleurs très saturées, avec une dominante orangé et d'autre part, le mode Plat (Flat) destiné à être retravaillé en post-production (même si ce n'est pas un s-log.)


Désormais sur la Hero10, on bénéficie de 3 teintes : un mode Plat, un mode Naturel et un mode Éclatante (bizarrement au féminin alors que Naturel et Plat sont au masculin). Ce dernier propose un Profil saturant la colorimétrie tandis que le Plat est similaire au Profil des précédentes GoPro. Le Profil Naturel est la vraie nouveauté intéressante, donnant une image beaucoup plus fidèle sans être saturée. On pourra la rendre plus ou moins nette si besoin en jouant sur le paramètre Netteté (valable pour les 3 Profils).


couleurs Naturel

Profil Naturel


 


profil Plat

Profil Plat


 


audio Raw

 


AUDIO

 


Passons à l'audio. La GoPro enregistre avec une capsule audio située au-dessus qu'il faudra veiller à ne jamais masquer. Il n'y a pas de prise Micro (sauf avec Module Medias, voir plus loin).


Le niveau sonore est toujours légèrement faible à mon goût, comme si l'amplificateur ne jouait pas pleinement son rôle. J'ai fait ce constat que l'antivent soit activé ou pas, ce paramètre est donc hors de cause. La comparaison avec une Hero7 (voir nos tests audio) montre bien la différence.


Quoi qu'il en soit, même si la plupart des utilisateurs de GoPro sonorisent leurs films sans se soucier de la voix ni du son ambiant (sauf en Vlog), c'est étrange que GoPro n'ait pas amélioré ce point déjà sensible sur la Hero9. Par contre, le son n'est plus poussif au démarrage comme il l'était encore sur d'anciennes GoPro (Hero7 par exemple).


Pour la Hero 10, il vous reste la solution d'activer l'Audio RAW (Élevé, Moyen, Faible, Non) qui permet ainsi de bénéficier d'un signal audio brut traitable en post-production. Avec un filtre rehausseur de Gain, vous obtenez un son correct bien évidemment.


gopro
module medias
La meilleure solution reste le module Medias ci-dessus, antérieurement testé avec la Hero8 (compatible cette fois Hero9 / Hero10) qui est le mieux adapté à une bonne prise de son lors d'un Vlog, car il comporte un micro dédié et un connecteur 3,5mm. Il coûte 89,95€. Attention, le module n'est pas étanche.


(Test GoPro Hero 10 Black)

Fichiers vidéo natifs

Vous pouvez aussi apprécier la qualité réelle de certains fichiers natifs de la GoPro Hero10 Black en consultant la rubrique Téléchargements du Forum.


téélcharger



(Test GoPro Hero 10 Black)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Acheter

Prix fabricant : 529,99 Euros

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

 

Je publie un avis

Mon pseudo
Mon email
(Votre email ne sera pas affiché)
Je souhaite être prévenu d'un nouvel avis (facultatif)
Mon avis (1000 caractères maxi)
Je valide