Magazinevideo > Caméra & Photo, Stabilisateur, Drone > Tests de caméras > Tests de caméscopes conventionnels

article archivé

Canon Legria HG21 / HG20

24 Mbps !

 

08 août 2008 par Thierry Philippon

 

Canon HG21   Canon HG21
Canon HG21
Format : AVCHD

Encore un nouveau modèle à disque dur HDD ? Pas tout à fait. Celui-ci est un peu spécial. Jugez plutôt. Le HG21 est d'une part le successeur attendu du HG10 dont on se rappellera qu'il a été initié les modèles à disque dur Canon. Le HG21 peut aussi être vu comme une réponse de Canon aux Sony HDR-SR12 ou au JVC GZ-HD6 - car les trois modèles partagent un même DD de 120 Go - et tous trois sont plutôt des modèles pour amateurs exigeants, ne serait-ce qu'en raison du prix "conseillé" affiché respectif de chacun : 1500 euros pour le Canon, 1400 euros pour le JVC et 1300 euros pour le Sony (en septembre 2008). Le Sony et le JVC ne disposent pas de réglage manuel du son ni de mode 24 Mbps. Le JVC est dénué de viseur et enregistre en mpeg-2 HD uniquement. Du côté des gros disques durs, citons aussi le Toshiba GSC-AF100, au disque dur de 100 Go et grand-angle de 36 mm. A la différence du Canon, le GSC-A100F est toutefois très différent puisqu'il intègre un format mpeg-4 propriétaire et est dénué de viseur, de prise micro et de griffe !


Les points forts du HG21 sont au nombre de trois. D'abord, une capacité d'enregistrement portée à 120 Go, soit le triple de celle du HG10. L'autonomie disponible atteint ainsi des durées plus que confortables : 11H05 en MXP et 15H45 dans le très bon mode FXP à 17 Mbps ! Ces temps d'enregistrement sont à comparer avec les 5H30 de l'ex-HG10. D'autre part, c'est un des modèles de la nouvelle gamme Canon à revendiquer un débit maximal de 24 Mbps, soit le "plafond" auquel peut prétendre le format AVCHD, tel que nous le connaissons aujourd'hui. C'est un peu une surprise car on aurait pu penser que les fabricants se garderaient une marge de progression et proposeraient d'année en année des débits améliorés (en 2008, le maximum atteint est une valeur moyenne de 17 Mbps). A l'usage, difficile de dire si ce débit maxi de 24 Mbps représente un vrai plus en fonction des différents sujets filmés. Nous vous laissons vous forger votre opinion d'après nos images "comparatives" de 3 séquences en mouvement. Dans le mode 24 Mbps (comme dans les autres), le débit reste variable (VBR), c'est-à-dire que selon la complexité des scènes, il évolue souvent entre 21 et 24 Mbps. En revanche, ce débit de 24 Mbps, s'il n'est pas converti dans un codec plus souple (cas de l'AIC sur Mac), s'avère bien évidemment plus lourd à gérer au montage qu'un débit de 16 ou 17 Mbps


Troisième point fort du HG21, son viseur étirable, devenu si rare aujourd'hui, même s'il n'est pas relevable sur ce modèle. En outre, ce viseur est couplé à un excellent écran multi-angles.


Enfin, on peut mentionner la partie son, très soignée : on y trouve les prises Micro (connecteur mini-Jack) et casque (par switch avec la sortie audio) qui n'ont pas été oubliées, avec en prime - quel bonheur ! - un réglage manuel du son, absence remarquée sur le HG10.


J'ajouterais également que le HG21 n'a pas choisi d'intégrer un détecteur de sourires ou la reconnaissance de visages sur laquelle tant de rédacteurs se sont extasiés, preuve qu'on peut très bien vivre sans de tels joujoux marketing !


Le HG21 est aussi décliné en version HG20, sans viseur et au disque dur moins généreux (60 Go). Les temps d'enregistrement diminuent en proportion (MXP : 11H05, FXP : 15H45. XP+ : 21H40. SP : 36H. LP : 45 heures 55 minutes). Par ailleurs, l'écran du HG20 n'est pas multi-angle, contrairement à celui du HG21. Contrepartie de ces privations, la forte différence de prix entre les deux modèles, le HG20 étant proposé à 1000 euros au lieu de 1500 euros pour le HG21. Le HG20 est par ailleurs proposé en 2 coloris : argenté ou noir.


Canon HG21   Canon HG21

Le HG21 propose 2 types de résolutions et 5 niveaux d'enregistrement au lieu de 4 habituellement, sans compter ses 2 supports ! En effet, le HG21 enregistre également sur carte SDHC afin de faciliter les échanges d'images. A noter que même au maximum du débit (24 Mbps), on peut facilement se contenter d'une carte SDHC de classe 4.


La nouveauté la plus surprenante est ce 5e mode d'enregistrement à 24 Mbps (ici nommé MXP) qui nous a donné l'occasion d'effectuer plusieurs comparaisons. Comme toujours, les différences de qualité ne sont pas évidentes à déceler car elles ne se voient guère sur des sujets "standards", surtout s'ils sont peu mobiles ou s'ils se traduisent par une absence de mouvement de caméra. De plus, des essais que nous avons menés sur le mode LP (le plus bas à 5 Mbps) attestent d'une tenue remarquable du signal ! Le mode à 24 Mbps ne se justifie en théorie qu'avec des sujets très mobiles, ou des scènes complexes. Attention, par défaut, à la première mise en route du camescope, celui-ci n'est jamais positionné sur les modes les meilleurs, mais en SP.


Un peu comme en photo avec les fortes résolutions, le débit le plus élevé n'a pas que des avantages car bien entendu, le fichier étant plus lourd, la capacité d'enregistrement finale du camescope s'en trouve réduite. Par ailleurs, certains lecteurs AVCHD ne sont (pour l'instant) pas compatibles avec le 24 Mbps, la notice précise ce point.




Canon HG21   Canon HG21

A tout moment, le HG21 vous renseigne sur la capacité utilisée et restante du disque. Indispensable ! Canon a même corrigé un défaut du HG10 : l'écran communique désormais la durée en temps et non plus seulement en Go. C'est mieux ainsi car 13,4 Go utilisés, ça ne parlait pas forcément à tout le monde en termes de nombre d'heures !


Disque dur oblige, on peut enregistrer de longues séquences et bien entendu supprimer autant de séquences que souhaitées en les éliminant dans le camescope. Une procédure de double validation écarte tout risque d'erreur.


La section Navigation est très riche et plutôt réussie. De même, les débrayages manuels sont accessibles même s'ils ne sont pas aussi aboutis que sur un Sony SR11/SR12.


Comme sur d'autres modèles Canon, on retrouve les 2 modes Autofocus (AF classique et AIAF), les vues fixes en 3,1 Mp, soit 2048x1536 (4:3) ou en 2 Mp, soit 1920x1080 (16:9), ainsi que les modes Programme comparables à ceux qu'on trouve en photo (Priorité ouverture, Priorité vitesses…). Le HG21 récupère aussi le mode Progressif 25p, c'est-à-dire avec 25 images non entrelacées, ce qui procure une certaine texture "cinéma" aux images. Le mode 25p génère un léger effet de saccade en présence de sujets mobiles.


A déplorer deux détails agaçants : d'une part, l'absence de torche intégrée - un point fort habituel des modèles Canon - qui pousse à l'achat de cet accessoire toutefois proposé au catalogue. Par ailleurs, la mini-griffe rend impossible toute fixation d'un accessoire standard que l'on posséderait déjà, même s'il est de marque Canon !


Enfin, le design du Menu a complètement changé.



> LIRE LA SUITE : Capteur, objectif

Capteur, objectif

Canon HG21   Canon HG21

Le HG21 possède un capteur CMOS 3,2'' qui capture un signal dit "Full HD" en 1920x1080 : le signal est enregistré soit en 1920x1080 (dans les deux premiers modes), soit en 1440x1080 (dans les trois modes restants). Dans ce dernier cas, le signal est néanmoins affiché en 1920x1080 sur un afficheur Full HD. Aujourd'hui, la plupart des logiciels de montage dignes de ce nom gèrent les deux types de résolutions mais le 1440x1080 (résolution du HDV) facilite le traitement du montage.


Le capteur 3,31 mégapixels est associé à un filtre couleurs primaires RVB et au fameux processeur Digic DV II, garantissant un résultat au moins égal au DXP 14 bits chez Sony. Le capteur délivre env. 2,07 mégapixels en vidéo et des photos en. 2,76 mégapixels (en 4:3).


Les avantages du capteur CMOS pour le consommateur tiennent à une moindre exposition au Smear et des détails renforcés dans les contrastes. Le CMOS génère toutefois du bruit vidéo car son rapport signal/bruit est faible, l'obligeant à intégrer un amplificateur de gain plus ou moins capable de corriger le tir. Le HG21 n'échappe pas à cette règle, sa sensibilité reste modeste. Munissez-vous d'une torche !


L'objectif du HG21, de fabrication Canon, est de très bonne qualité (lentilles asphériques, traitement Super Spectra). On apprécie particulièrement le zoom x12 à vitesses variables, ouvrant à f/1.8 (Grand-angle) et 3.0 (Télé). La macro est possible à 1 cm, de quoi réaliser des vues dantesques !


La focale grand-angle obtenue n'est pas excellente puisqu'avec 42,9 mm, elle reste en-deçà de celle des Sony SR11/SR12 (40 mm)… Elle est un peu meilleure en mode Photo (39,3 mm) mais c'est une maigre consolation. La solution est donc d'adopter un complément optique. Le diamètre du filetage est passé de 43 mm sur le HG10 à 37 mm, ce qui augmente le choix de grands-angles adaptables (les 43 mm sont plus rares que les 37 mm). Parmi les choix possibles, Canon propose à son catalogue le nouveau grand-angle WD-H37 II moins cher que ses prédécesseurs (169 euros, construction optique plus élaborée) ou le convertisseur télé Canon TL-H37. Si malgré tout, investir plus de 150 euros dans un accessoire est hors de votre portée, rien ne vous empêche de sonder les accessoiristes.


L'objectif est muni d'un volet protecteur qui s'enclenche à l'allumage/extinction du caméscope. Le bouchon sur l'objectif appartient à une époque révolue !


Le petit stabilisateur, optique, est tout à fait convaincant. Images à l'appui, la différence avec et sans stabilisateur est réelle.



(Canon Legria HG21 / HG20)

Viseur, écran

Canon HG21   Canon HG21

Le viseur couleurs du HG21 est bien là, preuve qu'on peut concilier camescope AVCHD et viseur ! En effet, sur de nombreux camescopes HDD actuels (ou à carte mémoire), le viseur est souvent sacrifié par souci de miniaturisation. Ici Canon a fait preuve d'intelligence ou de sens marketing. Le moniteur intégré est plus grand que sur le HG10 (0,27'' contre 0,23''), et de résolution standard (123000 pixels) mais il dépanne efficacement, d'autant qu'il est étirable quoique non relevable. C'est l'inverse de celui des Sony SR11/SR12 qui est relevable mais non étirable. Le système Sony me semble préférable mais quitte à choisir, je préfère un viseur imparfait à aucun viseur ! C'est pourquoi il faudra bien réfléchir si vous optez pour le petit frère HG20, dénué de viseur. Mais après tout, Canon offre un choix, pourquoi pas car une certaine catégorie de population n'utilise jamais le viseur, même sur les appareils qui en sont dotés !


Canon HG21   Canon HG21

L'écran 2,7" de type "Vivid" du HG21, quoique petit par rapport à l'écran "géant" 3,2 pouce d'un Sony SR11/SR12, est remarquable, moins en raison de son nombre de pixels (211.000 pixels) que par son aspect multi-angle (135°), que Canon avait d'ailleurs été initié sur le HG10. Le multi-angle permet de filmer de côté ou de revisionner à plusieurs, un vrai plaisir ! Il faut toutefois noter que Sony revendique également une technologie multi-angles. Par contre, je trouve illogique que le HG20 n'en bénéficie pas. En effet, le HG20 ne peut s'appuyer sur un viseur en complément.


En plein soleil, le HG21 se comporte plutôt très bien. J'ai tourné par forte luminosité à de nombreuses reprises sans être gêné. Interrogé sur ce point, Canon met en avant la technologie Vivid qui serait à l'origine de ce contraste amélioré.


Curieusement, le HG21 a très peu de réglages écran/viseur hormis la luminosité de l'écran (Forte/Normal) que j'ai d'ailleurs activée par erreur car elle résulte d'une pression de plus de 2 secondes sur la touche Display que j'avais maintenue appuyée par mégarde.


A noter trois particularismes du Canon : d'une part, une possibilité de faire appel à une Grille (2 couleurs au choix en gris ou en blanc) qui divise l'écran en 9 cases égales. L'idéal pour les débutants qui peuvent ainsi placer leurs sujets aux points-clés du cadre (Règle des Tiers). D'autre part, l'affichage possible d'un "niveau", utile pour maintenir l'horizontalité du plan. Enfin et surtout, la possibilité conjointe de laisser écran ouvert et viseur allumés sans que l'on soit obligé de fermer l'écran pour allumer le viseur. C'est à ma connaissance la première fois que Canon offre ce dispositif.


Plus classique, en bas de l'écran, on trouve un second déclencheur start/stop qui reste pratique. On y recense aussi une touche "fourre-tout" contrôlant à la fois le contrejour (BLC) et le Stop. Le "Joystick" sur le côté est mieux conçu que sur le HG10. Il permet de déambuler au sein du Menu ou d'accéder aux diverses fonctions de paramétrages.


Une fois fermé, l'écran ne dissimule aucune fonction importante située derrière lui, hormis l'accès à la prise USB-2 et au logement de la carte mémoire.



(Canon Legria HG21 / HG20)

Batterie, autonomie

Canon HG21    Canon HG21

L'autonomie est toujours la première préoccupation du vidéaste. Vous n'y couperez pas, il vous faudra une seconde batterie. En effet, la batterie tient 50 minutes réelles dans des conditions normales d'utilisation. Toutefois, et c'est un paramètre intéressant à connaître, l'autonomie varie dans d'assez fortes proportions selon le support (DD ou carte) ou le mode. Ainsi, l'autonomie va jusqu'à 60 minutes en SP et LP et jusqu'à 55 minutes sur carte par rapport a l'utilisation du disque dur.


Notez que Canon propose deux batteries de plus forte autonomie : la BP-819 (169€), donnée pour 105 minutes en MXP ou FXP et la Canon BP-827 qui revendique 170 minutes. Malgré son encombrement plus important, elle ne gêne pas trop lorsqu'on vise avec le viseur.


Le chargeur CG-8000E est intégré, il monopolise donc l'appareil durant la charge. Un chargeur indépendant optionnel existe (CB-2LW). Heureuse surprise, on peut désormais vérifier l'autonomie sur l'écran car elle est enfin exprimée en minutes. On peut aussi aller chercher cette info dans le Menu.


 



(Canon Legria HG21 / HG20)

Griffe, télécommande

Canon HG21   Canon HG21

La mini-griffe porte-accessoires est bien présente mais, curieusement, elle impose de tirer le viseur pour y accéder et de dégager le cache (solidaire). Cette griffe, dite "avancée", est une mini-griffe, qui impose d'y fixer des accessoires compatibles, autant dire "propriétaires" (Canon). On peut ainsi ajouter la mini-torche de 7 Watts Canon VL-5, pourvue d'un mode Auto, étant donné que le HG21 en est dépourvu, ou encore le micro Canon DM-100, toutefois un peu onéreux (249 euros).


Une télécommande est fournie avec le camescope. Elle permet notamment d'accéder aux commandes les plus usuelles (Zoom AV/AR, Marche/Arrêt, Ralenti, etc.).



(Canon Legria HG21 / HG20)

Prise en mains

Canon HG21   Canon HG21

La prise en mains du HG21 est assez agréable, avec la main gauche qui maintient l'écran et enclenche si besoin le start/stop, ou la mise au point/expo manuelle, via le Joystick latéral. Le zoom du HG21 est également agréable à manipuler. Mais les grosses mains devront desserrer la sangle de poignée, sous peine de mal "négocier" la commande de zoom.


Le camescope reste léger en toutes circonstances même si on lui ajoute le grand-angle Canon WD-H37 II, qui ne pèse que 120 grammes environ (à comparer avec le grand-angle 43 mm du HG10 qui pesait 330 grammes !).


Canon HG21   Canon HG21

J'ai apprécié l'ingéniosité du commutateur marche/arrêt, situé à un emplacement inhabituel, sur le dessus, à gauche (quand on tient le camescope). En fait, pour une fois, il est dissocié du sélecteur gérant les mode de prises de vues vidéo/photo ou de lecture vidéo/photo. Cela permet, si l'on reste toujours dans le même mode (prises de vues vidéo par exemple) de se borner à presser sur le bouton On/Off.


Le Joystick tout plat que nous avions critiqué sur le HG10, a disparu, remplacé par une manette plus facile à manipuler.


La mise en route est assez rapide (5 à 6'') entre l'arrêt complet et la première image enregistrée. Et si besoin, le délai de mise en route du mode Rapide (Veille) est inférieur à 1''. Cela m'a permis de ne rater pratiquement aucune prise. Bien sûr, ce mode consomme, il faut donc l'utiliser avec parcimonie. Quant au délai de déclenchement, il est immédiat ou presque.


 



(Canon Legria HG21 / HG20)

Zoom et focales

Canon HG21   Canon HG21

Deux vues, la première au grand-angle, la seconde au maximum du zoom optique (x12). La position Télé reste plus confortable que la modeste amplitude x10 habituelle de certains modèles. Au télé, l'équivalent 24x36 est de 514,8 mm.


La position grand-angle correspond à une focale de 42,9 mm (en mode 16:9 comme 4:3). La solution du complément grand-angle s'impose avec un objectif de filetage moins contraignant : 37 mm.


  Canon HG21

Canon propose son x0,7 Canon WD-H37 II moins cher que son prédécesseur (199€ contre 212€) et qui procure l'équivalent d'un 30 mm, indispensable dans des situations de manque de recul. Traitée multicouche, sa construction optique est annoncée comme excellente (accessoire non fourni au moment du test). L'accessoire est léger en raison du diamètre 37 mm, n'entraînant pas de contrainte de poids de l'optique comme on en a connu avec le diamètre 43 mm.


Vous pouvez trouver des alternatives moins chères à la solution Canon chez Kenko (ou Cokin) ou Vivanco dont la construction optique n'est pas toujours aussi bonne.


A noter le zoom numérique, qui, à son 1er palier (x40), permet de conserver l'efficacité du stabilisateur.


Canon HG21   Canon HG21

Le zoom du HG21 est disposé sur le sommet, près du bouton Photo. A l'usage, la commande de zoom est confortable sans être exceptionnelle. Elle n'empêche ni d'exercer des mouvements de travelling optique très lents (29'') et coulés, ni d'effectuer des zooms rapides (2,04''). D'autant que Canon offre toujours la faculté de choisir dans le menu son mode de zoom (Fixe selon 3 vitesses ou surtout Variable).


Attention, la Vitesse 3 n'atteint absolument pas la rapidité "coup de poing" du mode Variable. Elle correspond à environ 5 secondes de zoom, ce qui n'est pas très rapide.



(Canon Legria HG21 / HG20)

Micro, audio

Canon HG21   Canon HG21

Sur le plan des spécifications techniques, le Canon HG21 enregistre l'audio en Dolby Digital 2 voies. Bravo à Canon d'avoir pris en compte les prises Micro et Casque. Un bon point, si rare à souligner. Cette connectique est complétée par une précieuse faculté de régler manuellement le son à l'enregistrement, qu'il s'agisse du micro intégré ou d'un micro externe. L'enregistrement peut même s'effectuer au cours de la prise de vues. Cette faculté, présente sur les camescopes à bande Canon HV20/HV30, est en revanche inconnue sur le Canon HG10 et sur les rivaux Sony SR11/12 et JVC HD6.


Pour compléter ce tableau déjà avantageux, le son est plutôt bien restitué dans les médiums et les aigus. De plus, le camescope est assez silencieux (voir notre vidéo): HV10


Rien à voir ici avec le bruit un peu strident et aigu d'un camescope à bande… Canon !


Canon HG21   Canon HG21

L'écoute au casque implique de paramétrer correctement le Menu sur la bonne sortie (Casque), sinon c'est la sortie audio/vidéo qui prend le dessus. En branchant le casque, comme sur d'autres camescopes, le HP du camescope s'inhibe.


Un filtre anti-vent, qui coupe les basses fréquences, a pour effet que les sons graves produits par le vent sont suffisamment atténués pour rendre une séquence ventée plus audible.


Attention en revanche à l'atténuateur Micro (Att Mic), il atténue le niveau sonore sans faire dans le détail ! Cet atténuateur a pour but de ne pas risquer d'enregistrer des sons saturés, par exemple si vous filmez près d'un circuit de Formule 3000…



(Canon Legria HG21 / HG20)

Automatismes et réglages

Canon HG21   Canon HG21

Le HG21 est un camescope fonctionnant correctement en automatique dans la plupart des situations, même si les automatismes peuvent être pris en défaut. C'est notamment le cas de la balance des blancs qu'il est parfois nécessaire de placer sur une valeur préréglée "Intérieur" ou "Lumière naturelle". J'ai notamment observé qu'elle réagissait mal en présence d'éclairage mixte. Aussi nous vous recommandons vivement l'apprentissage des différentes positions de balance de blanc, toujours plus nombreuses chez Canon. Attention, elles peuvent toutefois compliquer l'utilisation du camescope et provoquer des erreurs si vous maintenez un type de lumière qui ne convient plus à la scène suivante.


Canon HG21   Canon HG21

Les réglages s'obtiennent par appel du Menu et déplacement du Joystick latéral.


L'autofocus - très important en vidéo HD car le moindre défaut est criant avec une grande taille d'image - est régi par deux modes : le plus classique est l'AF normal qui s'ajuste en fonction du centre du cadre. Il donne satisfaction dans la plupart des cas. Le second fait le point à l'aide de différents cadres (jusqu'à 9) qui s'affichent, tenant compte de la globalité de la scène mais aussi de sujets en mouvements. Mais ce mode n'a pas notre préférence, il provoque des hésitations dans la mise au point à chaque mouvement dans l'image.


Faute de bouton de réglage (comme le très efficace bouton du Sony SR11/SR12), j'ai beaucoup utilisé l'assistance à la mise au point (Aide MAP). Celle-ci permet d'affiner la netteté grâce à un grossissement provisoire de la scène (x2 à x3) qui ne vaut que pour l'affichage (le grossissement n'est pas enregistré). Les contours sont également accentués. Puis, avec le pilotage du Joystick, on parvient à réaliser une mise au point très rapide et surtout très précise. Dès l'enregistrement effectif, l'Aide MAP se débraye et votre image retrouve sa distance normale (sans grossissement). C'est assez bien conçu, comme le montre cette scène que nous avons filmée (voir la vidéo). Le seul inconvénient de ce système est qu'il n'est pas totalement adapté à un rattrapage de mise au point en cours d'enregistrement puisque l'Aide MAP ne fonctionne qu'en position d'attente d'enregistrement.


A noter l'absence de Zébra sur ce modèle, mais cela ne m'a pas spécialement manqué.


  Canon HG21

Au moyen du Joystick, on règle aussi l'expo selon 13 paliers. Attention à bien régler l'écran, il magnifie la scène et peut la rendre plus claire qu'elle n'apparaîtra sur un afficheur standard. C'est d'ailleurs par cet écran qu'on peut aussi activer le contrejour (BLC).


On dispose également de modes Programmes (mode P, Tv, Av,) qui s'applique ici aux deux modes Vidéo ou Photo. La Priorité Vitesse par exemple vous donne accès à un réglage manuel jusqu'au 1/2000 et à des vitesses lentes jusqu'au 1/2s. On y recense aussi le mode Cinéma.


Parmi les effets à utiliser avec parcimonie mais qui sont dispos à l'enregistrement comme à la lecture, on trouve l'effet Eclatant, Neutre, Contraste bas, Tons Chair doux ou bien encore Personnalisé. Grâce à ce dernier mode, on peut modifier les couleurs, ou le contraste si besoin, via la touche Func.


Pour finir, pas de réglage du Gain, comme chez Panasonic. Rappelons enfin l'existence sur ce modèle du Mode 25p et du mode Easy, inhibant les débrayages et grossissant l'affichage des lettres.



(Canon Legria HG21 / HG20)

Mode et qualité photo

Canon HG21   Canon HG21

Le HG21 dispose d'un mode Photo très complet. Les photos peuvent s'enregistrer au choix sur le disque dur ou sur la carte SDHC/SD (non fournie) dans le logement situé derrière l'écran. On notera que ce logement coince dès lors que le camescope est posé sur pied. La carte SDHC/SD à intoduire est conventionnelle (24x32x21 mm).


La plupart des fonctions vidéo demeurent disponibles en Photo. Exclusif au mode Photo, on dispose de 3 modes de mesure de la lumière : Spot, Pondéré Centrale ou Evaluative.


Les résolutions photo atteignent des valeurs classiques : 1920 x 1080 pixels (nommé "LW") pour le format 16:9 ou 2048 x 1536 (nommé "L") en 4:3 théoriquement destinée à des tirages A4 puisque cette résolution correspond à 3,1 Mp (obtenus par interpolation). Trois autres résolutions sont disponibles, permettant d'engranger davantage de vues fixes. Enfin, il existe 2 qualités disponibles : Superfin, Fin.


A signaler que l'angle de champ s'élargit un peu avec le mode Photo : en 4:3, il atteint 39,3 (au lieu de 42,9 mm en vidéo).


Comme chez Sony, on dispose chez Canon d'un équivalent du mode "Dual Record", à savoir la capacité de capturer des vues fixes de haute qualité en 1920x1080 pendant l'enregistrement vidéo.


Canon HG21   Canon HG21

Le Flash, à droite de l'objectif, a une portée de 1 à 2 mètres. Il possède un anti yeux-rouges. On peut modifier à loisir le mode du Flash : Flash forcé, anti yeux-rouges, pas de Flash, etc.


Pour les experts, une pléthore de fonctions sont disponibles : prises de vues en Rafale (environ 4 /images/seconde), bracketing de l'exposition, Retardateur…


Le HG21 est compatible avec les imprimantes à la norme Pictbridge. Rappelons que cette norme évite d'utiliser un ordinateur pour imprimer ses photos.


 

2048 x 1536 pixels (3,1 Mp)


 

1920 x 1080 pixels (2,07 Mp)



(Canon Legria HG21 / HG20)

Sensibilité

4 prises de vues en mode Obt. lent Auto sur Off
Canon HG21   Canon HG21
Canon HG21
 
Sony HDR-SR11
Canon HG21   Canon HG21
Canon HG21
Sony HDR-SR11
Canon HG21

Côté sensibilité, le Canon HG21 s'avère en théorie un peu plus sensible qu'un SR11/12 puisque, en mode standard, Canon annonce une sensibilité de 2,5 lux contre 5 lux pour le Sony. Chiffres que corroborent assez nettement les vues comparatives ci-dessus des deux modèles. Mais le rapport signal/bruit semble plus mauvais sur le HDD Canon : l'image "fourmille" énormément. C'est toujours un peu décevant. De plus, le HG21 n'intègre aucune torche, recul étonnant de la part de Canon qui dote habituellement ses modèles d'une telle lumière d'appoint. Toutefois, une petite torche peut être placée sur la griffe porte-accessoires; elle viendra vous dépanner utilement, nous ne saurions que trop vous la conseiller !


Pas de différence en revanche sur le Smear : le HG21 y est insensible, c'est l'apanage de tous les modèles CMOS et c'est bien appréciable.


Si vous exploitez l'obturation lente auto, sachez que ce mode ne provoque que des saccades légères, voire imperceptibles, la vitesse d'obturation évoluant généralement entre 1/50 et 1/25e en fonction des conditions de luminosité.



(Canon Legria HG21 / HG20)

Connectique, navigation, montage

Canon HG21   Canon HG21

Les prises du HG21 se répartissent à la fois sur le flanc droit, gauche et avant du camescope, sous des clapets en plastique (USB excepté), et non en dur.


On trouve donc :


  • 1 sortie mini-HDMI CEC autorisant le pilotage.
  • 1 sortie composite (jaune) multiconducteur. Cette même sortie sert de prise casque.
  • 1 sortie composantes (YUV) destinée à relier un afficheur HD ou à établir une connexion analogique.
  • la prise micro externe 3,5 mm.
  • 1 USB 2.0 située derrière l'écran, comme sur les HV20/HV30.

Les câbles de connexion fournis comprennent le câble composite, composantes et USB 2.0. Il faut donc acquérir par ses propres moyens le câble mini-HDMI optionnel Canon HTC-100 qui est malheureusement assez cher (env. 52 euros).


Canon HG21   Canon HG21

Le port USB 2.0est situé derrière l'écran. Une fois le port sollicité, la connexion à l'ordinateur s'effectue alors automatiquement mais elle contraint à se positionner sur secteur (c'est le cas aussi chez Panasonic). Toujours aussi agaçant, pourquoi Canon ne prend pas exemple sur les modèles HDD Sony qui n'obligent pas de brancher sur secteur ?


Canon HG21   Canon HG21

J'ai trouvé que la navigation était tout à fait intuitive et que les imagettes s'affichaient plus rapidement que sur l'ancien Canon HG10. On passe d'un affichage de 6 à 15 vignettes d'un simple coup de zoom. On peut aussi sauter des plages entières si besoin.


Le HG21 offre en outre une édition vidéo assez sophistiquée : on peut en effet ajouter, supprimer, concevoir des listes de lecture, copier du disque vers la carte et vice versa, etc. Concernant la suppression de clips, celle-ci, même avec des clips courts, m'a semblé toutefois un peu longue. On peut aussi diviser des scènes (comme chez Sony en somme). Bref, un mode Edition très complet !


Le camescope est bien sûr fourni avec des logiciels : Canon Solution Disk et surtout la suite Pixela ImageMixer 3 SE qui peut traiter l'AVCHD sous Windows XP SP2 et Vista (toutes versions). Celle-ci est assez riche puisqu'elle prend en charge la gestion complète des fichiers AVCHD depuis le camescope. Son incompatibilité Mac et un certain manque de souplesse au montage sont ses inconvénients principaux.


Pixela ImageMixer 3 SE - interface
Pixela ImageMixer 3 SE
Pixela ImageMixer 3 SE - édition
Pixela ImageMixer 3 SE
Pixela ImageMixer 3 SE - Bibliothèque
Sur le traitement de l'AVCHD en général, nous vous invitons à consulter notre article synthétique consacré à cette question.


(Canon Legria HG21 / HG20)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Soutenez notre indépendance, bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Voir les 11 avis d'internautes et donner le vôtre