Magazinevideo > Caméra & Photo, Stabilisateur, Drone > Tests de caméras > Tests caméras GoPro, Action Cam (sport)

article archivé

Sony HDR-GW66

après le GW55

 

16 janvier 2014 par Thierry Philippon

 

HDR-GW66

Les camescopes tout-terrains, insensibles à la pluie comme au sable, et capables de rester étanches à 5 ou 10 mètres de profondeur, ont le vent en poupe en 2013 (et encore plus en 2014), sans doute parce qu'ils répondent à une tendance forte. C'est aussi pour les fabricants de camescopes une manière de pouvoir se distinguer des smartphones qui n'ont pas (ou rarement) de telles propriétés.


L'étanchéité du GW66 - son point fort - a été doublée (de - 5 mètres à -10 mètres) et convient à de nombreuses activités comme le snorkeling, la planche à voile, le rafting, ou le ski. Ce camescope étanche résiste aussi aux chocs (1,5 mètre), à la poussière (norme IP5) et au froid (-10°). La particularité de ce modèle est qu'il s'agit également d'un camescope excellent dans toutes les situations et que le modèle s'avère très pratique à dégainer comme à ranger dans une poche de pantalon. Son côté "pistolet" en fait un outil bien maniable. Toujours aussi lilliputien , le HDR-GW66 pèse 215 grammes au complet (188 grammes, nu) et adopte comme d'autres caméras étanches (GoPro, etc.) une carte micro-SDHC (ou MS micro de Sony).


HDR-GW66

Le grand-angle est inchangé à 29,8 mm, l'objectif Sony G x10 stabilisé optiquement également tout comme les différents modes d'enregistrement (dont le 1080p) et l'écran tactile 3 pouces dont la résolution de l'écran est divisée de moitié (peut-être pour économiser de l'énergie) mais ça ne ne m'a pas gêné. A noter aussi le mode iAuto avec reconnaissance de mode sous-marin.


Les améliorations à présent : l'objectif est désormais protégé et l'autonomie de la batterie s'est améliorée de 25% (60-65 minutes au lieu de 45-50 minutes) mais elle était vraiment faible avec le GW55. Pour une fois, on note une absence de Wi-Fi mais le GPS intégré est conservé. Nouveauté, l'adoption d'un bouton d’auto-enregistrement situé à l’avant qui manquait au HDR-GW55. Enfin, une baisse de prix du HDR-GW66 par rapport au HDR-GW55 (-70 euros) ?


HDR-GW88
Notez aussi l'existence du HDR-GW88 (en Asie !) qui intègre une mémoire de 16 Go et un projecteur intégré ! Dommage que ce modèle ne soit pas proposé en Europe, d'autant que la présentation commerciale met en avant plutôt des occidentaux ! Au niveau accessoires éventuellement utiles, notez le chargeur de batterie BC-TRN2 et la sangle flottante STP-FSA.

> LIRE LA SUITE : Le test express

Le test express

HDR-GW66
Sous l'eau, ou sur terre, le HDR-GW66 procure un résultat étonnant en termes de qualité d'image avec son capteur 5 Mp et sa cible 1/3,91''. C'est l'une des grandes supériorités de ce modèle sur d'autres types de produits, GoPro Black exceptée. Mais le GW66 est un appareil beaucoup plus complet qu'une GoPro. le Sony peut en effet s'utiliser en toutes circonstances, de jour, de nuit, en extérieur, sur un bateau ou sous l'eau bien sûr, avec une visualisation agréable sur l"écran 3'' (7,5 cm). Je n'ai pas arrêté de "dégainer" l'engin en toutes circonstances, et les résultats image sont tout à fait probants. La manipulation du GW66 est d'autant plus agréable que le stabilisateur est absolument remarquable, rendant l'appareil utilisable pour de beaux travellings en marchant. Il faut juste se méfier du recadrage d'image qui en résulte qui aboutit à un certain effet de gondolement sur les bords. Pour finir, sachez que si vous lâchez le camescope, il peut tomber d'une hauteur de 1,5 mètre, sans s'endommager. Toutefois, les tests réalisés par Sony sur une plaque de contreplaqué et été effectués écran fermé. Or l'écran est toujours ouvert en utilisation. A mon avis, prudence quand même...
HDR-GW66
Le HDR-GW66 a même fait des progrès par rapport au GW55 : il plonge plus profond (10 mètres au lieu de 5). Cela ne change pas grand chose pour du snorkeling de base avec tuba mais cela pourra intéresser des plongeurs avec bouteille. Le zoom est parfaitement exploitable sous l'eau mais pas l'écran tactile. Il faut donc appuyer sur le gros déclencheur externe start/stop.
GW55

Le GW66 est toujours fourni avec une petite sangle pour éviter qu'il ne coule au fond si vous le lâchez dans l'eau (!) mais investissez éventuellement dans la sangle flottante (ci-dessus, en option) Sony STP-FSA qui maintient le camescope en flottaison.


Je n'ai eu aucun souci d'étanchéité après plusieurs longs essais réels passés dans l'eau. Juste une petite frayeur car l'appareil peut produire des bulles qui remontent à la surface. Ce n'est pas un mauvais fonctionnement, la notice précise d'ailleurs que l'on peut observer de telles bulles. Au chapitre gadget, il existe un mode Scène nommé "sous l'eau", destiné à atténuer les déformations. Je ne l'ai pas trouvé probant.


HDR-GW66

L'étanchéité parfaite du GW66 implique toutefois des précautions moins pour éviter un accident que pour prolonger la durée de vie du camescope sous l'eau. L'étanchéité est garantie pendant 60 minutes à -10 mètres maximum. Le loquet inférieur - qui déverrouille l'ouverture de la trappe est assez sécurisé car il faut vraiment forcer pour l'ouvrir. Même un geste involontaire a peu de chance de l'ouvrir car le loquet est très rentré.


HDR-GW66

Par contre, en cas de baignade dans de l'eau salée (cas le plus fréquent), il faut plonger le HDR-GW66 dans l'eau douce. Puis en théorie, le laisser sécher 1 heure avant d'ouvrir la trappe. Détail agaçant déjà constaté sur le GW55 : pour sécher le camescope, il faut ouvrir l'écran, mais si on ouvre l'écran, le camescope reste allumé ! Pas d'autre solution que d'attendre l'extinction de la veille automatique, soit 2 minutes mini.


En pratique, appliquer ces précautions à la lettre est assez contraignant. Voyez selon vos possibilités. Ensuite le joint qui protège la batterie et la carte mémoire micro-SD ne doit pas comporter d'impuretés (par exemple des grains de sable ou des impuretés). Auscultez bien ce joint avant de plonger ! Autre recommandation, ne placez pas le GW66 sous un robinet, c'est déconseillé. Enfin, en théorie, Sony préconise de changer ce joint tous les ans. Le prix n'est pas communiqué. Renseignez-vous si vous plongez régulièrement.


HDR-GW66

L'absence de bouton Marche/Arrêt (il faut ouvrir ou fermer l'écran) n'est pas gênant même si elle surprend de prime abord. J'ai parfois poussé des jurons en m'apercevant que je cadrais penché, il faut bien vérifier l'horizontalité car on penche facilement avec un camescope vertical. L'écran, quoique de résolution honnête et orientable (très pratique sous l'eau), est aussi pénible à voir en plein soleil que sur les autres camescopes.


Hormis cela, le HDR-GW66 bénéficie quasiment des fonctionnalités qu'on retrouve sur d'autres camescopes moyenne gamme. Bien sûr, la mise au point ne bénéficie pas de réglages très poussés, la camescope étant conçu pour fonctionner ne Auto. On notera tout de même la faculté de sélectionner son sujet sur écran pour la mise au point auto. On retrouve la très pratique fonctionnalité "Mon bouton" qui permet d'accéder à vos 3 fonctions préférées à même l'écran pour les désactiver / activer à tout instant.


De manière générale, les infos sur écran ne s'affichent que quelques instants. Il faut aller chercher une option dans le menu pour qu'elles s'affichent en permanence, ce qui peut être salvateur selon vos habitudes de prises de vues.


HDR-GW66

L'objectif-zoom (de type Sony G) s'étend à x10 (x17 en zoom étendu), là où les rivaux plafonnent à x3 ou x5 en général. Le gras ou la buée sur l'objectif est grandement atténué car Sony a désormais intégré un protège-objectif, preuve que le fabricant écoute les critiques ! La focale grand-angle (29,8 mm) est agréable et la faculté de pouvoir solliciter un téléobjectif puissant (298 mm) également. Les autres modèles Sport ne vont pas si loin au Télé (x5 en général au maximum). La commande zoom (doublée sur écran) est bien motorisée : à la fois constante et lente à souhait.


On préfère presque cette fonctionnalité à la commande physique rotative du zoom à côté du start/stop qu'on tourne trois fois sur quatre dans le même sens (!) car son maniement n'est pas intuitif, et dont le dosage de la vitesse n'est pas aisé.


L'autonomie a aussi été améliorée, passant de 45 minutes à 60-65 minutes avec la même NP-BG1 fournie (3,4 Wh/960 mAh). La taille de l'accu est limitée par son logement, il faudra donc une 2e batterie NP-BG1 pour accroître l'autonomie. A noter les 155 minutes requises pour recharger la batterie.


HDR-GW55

La carte mémoire est une micro-SD / micro-SDHC / Micro-SDHC disponible jusqu'à 64 Go ou ou Memory Stick micro (Mark 2) disponible jusqu'à 16 Go seulement. Un bon compromis est d'acquérir une ou deux SDHC 32 Go (entre 20 et 35 euros l'unité) ou 2 à 4 cartes de 16 Go (entre 15 et 25 euros). Pour ma part, j'ai toujours du mal à m'accoutumer à la petitesse extrême de cette carte que je vous conseille impérativement de ranger dans un boîtier après utilisation ! Un adaptateur pour insérer la micro-SD dans une SD standard est fourni. On tient avec une carte 32 Go entre 150 minutes en PS (Progressif) et 180 minutes en FX. A noter qu'on dispose de prises de vues spécifiques (Golf) et Enregistrement lent (3'' de Ralenti à la fois ) dont l'usage reste bien limité. Si vous voulez, vous pouvez aussi utiliser du MP4 mais uniquement en 720p.


Un mauvais point que Sony n'a pas amélioré : la carte n'est enregistrable que sur la face la moins intuitive. Mais surtout, rien n'indique qu'elle soit introduite dans le mauvais sens, jusqu'à ce que l'erreur déclenche un signal d'alerte lorsqu'on allume le camescope. La mention "Insérer carte mémoire" s'affiche alors. Problème, on risque d'endommager le lecteur.


L'affichage sauvage de cette mention m'a valu bien des soucis à tel point qu'il a fallu une course contre la montre de Sony (un coup de chapeau à mes interlocutrices qui se sont décarcassées) pour que je parte avec un produit opérationnel. En effet, un premier retour de produit a été rendu obligatoire par la mention "C.13.0", signe d'une anomalie de lecture ou d'identification de la carte. Cette mention s'affichait perpétuellement bien que la même carte était parfaitement détectée sur un autre appareil non Sony. Avec un 2e appareil, la même mention s'est affichée (horreur...) mais heureusement cette fois, en introduisant très doucement la carte, le message ne s'est plus manifesté. L’introduction lent de la carte ne pouvait résoudre le 1er problème du 1er camescope qui, à en lire certains forums de discussion étrangers, est fréquent (sur d'autres références Sony, APN ou camescopes) et semble provenir d'un lecteur interne de cartes fatigué. Je n'ai plus eu ce problème, durant tout le reste du prêt.


La mention "cette fonction est indisponible pour l'instant" s'affiche parfois pour lite une séquence. En retirant la carte, et en la réintroduisant, tout rentre dans l'ordre fort heureusement. A mon avis, le sens dans lequel on doit introduire la carte est tellement contre-nature qu'on endommage peut-être le lecteur interne. D'ailleurs, la notice le reconnaît à demi-mots "si vous forcez l’insertion de la carte mémoire dans le mauvais sens, vous risquez d’endommager la carte mémoire, le logement de carte mémoire ou les données d’image.".


HDR-GW66

Côté son, c'est plus simple : on peut jouer avec l'option micro-zoom ou filtre coup-vent. Le haut-parleur est suffisant. Pas d'entrée micro ni prise casque,. ni d’enregistrement manuel. Mais le son est bien restitué si ce n'est un défaut apparemment de série, qui serait inégal selon les appareils (cela reste à démontrer).


La manifestation du défaut est que le GW66 produit un cliquetis, assimilable au bruit d'un projecteur cinéma. Ce bruit est réellement audible, mais ne se produit pas en toutes circonstances mais "seulement" quand l'Autofocus a besoin d'agir. La position du micro "haut-bas" ne change pas grand chose. En revanche, et c'est logique, en position Télé, en mode micro-zoom, le bruit est quasi imperceptible. Vous pouvez aussi débrayer l'Autofocus et le bruit ne s'entendra pas.


Sur 30 Go de rushes, j'ai moins de 10 plans qui sont concernés par ce défaut. Car il s'agit de plans silencieux, généralement en intérieur. Tous les plans extérieurs ou presque ne font pas apparaître cette petite nuisance sonore.


Comme souvent, un défaut sonore va gêner ceux qui préservent le rendu sonore, et pas ceux qui sonorisent musicalement ou n'enregistrent que des sons d'ambiance "bruyants" qui sont les plus fréquents dans la vie courante. Il n'empêche que Sony exagère de ne pas avoir résolu ce défaut alors que déjà son GW55 en était affublé et qu'il s'agit d'un des cliquetis parmi les plus présents qu'on ait pu constater sur un appareil.


auto-filmage
Nouveauté, l'adoption d'un bouton d’auto-enregistrement situé à l’avant qui manquait au HDR-GW55. Et qui est bien pratique. Je l'ai utilisé plusieurs fois pour de vraies-fausses auto-interviews tout en marchant.
GW66

La sensibilité est par ailleurs très acceptable (l'objectif ouvre à f/1,8-3,2), et le mode Low Lux intégré dépanne écran efficacement mais pas de torche qui aurait pu se substituer au Flash intégré, moins utile sur un camescope.


GW66
GW66

La qualité photo n'est pas nécessairement l'ultra point fort du HDR-GW66. On apprécie la faculté d'utiliser le mode Dual, offrant de capturer des vues fixes en mode vidéo. Mais surtout, on a un faible pour les vues panoramiques faciles à réaliser et toujours très spectaculaires. En balayant l'horizon, on obtient ainsi des vues en mode Standard en 4912 x 1080 (Horizontal, photos ci-dessus) ou 3424 x 1920 (Vertical) ou même en mode Large en 7152 x 1080 ou 4912 x 1920. J'ai été confronté parfois à une dernière portion manquante. Pour remédier à cela, il faut bien maintenir l’enregistrement jusqu'au bout de la flèche et ne pas panoramiquer trop lentement (ni trop vite, car le panoramique peut décrocher !



(Sony HDR-GW66)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Soutenez notre indépendance, bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Voir les 6 avis d'internautes et donner le vôtre