Magazinevideo > Caméra & Photo, Stabilisateur, Drone > Tests de caméras > Tests de caméscopes conventionnels

article archivé

Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

Sony DCR-HC46

Le milieu de gamme Sony

 

01 mars 2006 par Thierry Philippon

 

Sony DCR-HC46   Sony DCR-HC46

Milieux de gamme horizontaux de la série DCR-HC, les DCR-HC46 et DCR-HC44 se différencient par la présence d'une entrée DV sur le premier, absente du second. Le HC46 succède au DCR-HC42 à la belle carrière, qui lui-même prenait la suite du DCR-HC40. Un peu chétif en apparence, le HC46 est aussi compact que léger (445 g au complet), il perd même quelques grammes par rapport à son prédécesseur, ce qui en fait un compagnon de voyage idéal.


Par rapport au grand frère trimégapixel DCR-HC96, le HC46 et son capteur 1/5,5'', a une qualité d'image et une sensibilité inférieures (le HC96 bénéficie d'un gros capteur 1/3 de pouce). Mais le HC96 vaut 250 euros de plus et ne dispose que d'un zoom x10 au lieu de x12 sur le HC46.


Ce Handycam est fourni avec une station d'accueil dont on connaît le caractère pratique puisqu'un tel accessoire évite de débrancher/rebrancher le caméscope sur son ordinateur (ou sa TV) constamment.


Le HC46 est aussi à l'aise en vidéo 16:9 qu'en 4:3, un peu moins, en photo. La mise en route entre la position d'Arrêt et de Pause à l'enregistrement ne dépasse pas 4 secondes environ. Du coup, le camescope est rapide "à dégainer". D'autant plus véloce que l'enregistrement est immédiat entre la position Standby et Record.


Le caméscope est livré avec le logiciel Sony Picture Package qui n'est toutefois pas nécessaire si vous possédez déjà une suite logicielle photo-vidéo.



> LIRE LA SUITE : Capteur, objectif

Capteur, objectif

Sony DCR-HC46 capteur   Sony DCR-HC46 objectif

Le DCR-HC46 est un mégapixel dont le petit capteur HAD 1/5,5 pouce totalise 690 000 pixels pour la vidéo, 1 million pour la photo. Le capteur est plus petit que son prédécesseur (1/5''). On retrouve le DXP 14 bits du HC42 qui délivre une image très étonnante pour un "simple" mégapixel : de beaux contrastes, pas de dominante marquée et un rendu qui vaut celui de ses prédécesseurs. Le DCR-HC46 sait aussi enregistrer en "vrai" 16:9 sans recadrer l'image.


L' optique, signée Carl Zeiss comme à l'accoutumée chez Sony, est servie par une ouverture classique à f/1,8 en grand-angle et une ouverture correcte de f/2,5 au télé. On peut fixer un grand-angle car la focale minimale du HC46 correspond en 4:3 à un équivalent Photo 24x36 de 48 mm, ce qui est assez faible.


L'objectif se couvre d'un capuchon classique, dommage. On a vite fait de le tacher comme il est dépourvu de protection, faites-y attention.



(Sony DCR-HC46)

Viseur, écran

Sony DCR-HC46 viseur   Sony DCR-HC46 écran

Le viseur couleur s'avère moins design que sur l'ex-DCR-HC90 mais au moins étirable. Rappelons l'importance d'un viseur en cas de fort ensoleillement ou parfois, pour obtenir une vision plus précise de la mise au point. Par ailleurs, un réglage dioptrique est (presque?) toujours proposé sur un viseur. Par contre, il n'est pas relevable, là aussi comme souvent. Le moniteur du viseur est petit mais au format 16:9, il est à réserver à des situations où vous ne pouvez pas faire autrement.


Côté écran, on retrouve l'écran tactile propre à la marque, en 16:9 et de diamètre 2,7" (6,9 cm). Il ne souffre guère de reproche malgré sa résolution standard de 123 kp. Par fort ensoleillement, l'écran conserve ses limites de contraste mais on distingue tout de même une image. On peut visualiser l'image de côté, ce qui n'est pas le cas de tous les modèles.


Comme on le discerne sur la photo, si on utilise l'écran (ou le viseur) en mode 4:3, des bandes noires s'affichent de part et d'autre du cadre et la diagonale est plus petite qu'avec un écran conventionnel non-16:9 de 2,5'' (6,3 cm).


L'intégration sur l'écran du report de commande de zoom (à vitesse fixe) et de start/stop sur écran, permettent une prise en main un peu plus stable lors d'une tenue à deux mains. On trouve aussi un accès direct au changement de format (Wide Select) à croire que Sony a prévu que l'utilisateur change souvent de format !


L'écran est aisé à ouvrir/fermer, par contre il ne permet pas de sortir le camescope de la position Veille comme c'est le cas sur des modèles JVC ou Panasonic.



(Sony DCR-HC46)

Batterie, autonomie

DCR-HC46 batterie   DCR-HC46 autonomie

Avec la batterie fournie (NP-FP30), l'autonomie réelle est de 40 à 50 minutes réelles environ selon qu'on utilise l'écran ou le viseur. C'est légèrement inférieur à celles de certains modèles concurrents mais des batteries de plus forte capacité peuvent s'insérer sans difficulté à l'arrière telles que les batteries optionnelles NP-FP70 ou NP-FP90 d'une autonomie de 125 à 225 minutes réelles et coûtant de 99 à 149 €. Des batteries équivalentes, moins onéreuses, existent aussi mais attention, il existe une protection sur le camescope et ce dernier risque de vous demander une info-lithium (Sony) spécifiquement.


Comme toujours chez Sony, et c'est bien agréable, on peut visualiser précisément le temps d'autonomie restant (à l'arrête du camescope) ou de charge en cours. A noter : la charge nécessite 115 minutes. Le chargeur est intégré, il monopolise donc le camescope durant la charge.



(Sony DCR-HC46)

Griffe, éjection K7

Sony DCR-HC46 griffe   Sony DCR-HC46 éjection K7

La griffe porte-accessoires est inexistante. Cela dit, l'absence de prise micro sur le HC46 va dans la même logique. Il faut chercher du côté des DCR-HC94 et DCR-HC96 pour la trouver.


Détail bien appréciable, la K7 du DCR-HC46 s'extraie par le haut, permettant de ne pas être gêné lorsqu'on souhaite changer de cassette alors qu'on filme sur trépied ou lorsqu'on pose son camescope sur une simple table.



(Sony DCR-HC46)

Zoom et focales

Sony DCR-HC46 zoom   Sony DCR-HC46

Grâce à un report de zoom sur l'écran, on peut maintenir l'écran tout en zoomant, assurant une meilleure stabilité. Par ailleurs, on est sûr d'effectuer un zoom régulier car la vitesse de ce zoom auxiliaire est constante.


Sony DCR-HC46 zoom   Sony DCR-HC46 zoom

Un zoom optique x12 ou x24 en numérique (et un déraisonnable x800), acheminent la focale télé jusqu'au 576 mm en 4:3. Suffisant. La progressivité du zoom est correcte. Moins de deux secondes sont requises pour balayer l'ensemble des focales, le zoom est donc rapide à sa vitesse maximale. Et 27'' à sa vitesse la plus lente, ce qui est conforme à un zoom lent.


En mode vidéo : avec une focale vidéo allant de 3 à 36 mm, la focale équivalente en 24x36 varie de 48 à 576 mm en 4:3, et guère mieux, de 46 à 628,5 mm en 16:9. En mode photo, c'est un peu mieux, de 40 à 480 mm en 4:3, et de 43,6 à 523,2 mm en 16:9. On peut acquérir un grand-angle additionnel X0,6 compatible avec le diamètre de 25 mm de l'objectif du HC46 : on trouve ainsi le Sony VCL-625S (79 € environ) ou même un modèle x0,5 de marque non-Sony adaptable tel que le Cokin X0,5 R730-M qui existe aussi sous forme de kit grand-angle+télé.


La stabilité au maximum de l'amplitude du zoom est assurée par le stabilisateur numérique d'une bonne efficacité, étant donnée la puissance raisonnable du zoom.



(Sony DCR-HC46)

Automatismes et réglages

Sony DCR-HC46 backlight   Sony DCR-HC46

Hormis la touche BackLight, ou le mode Easy, ou encore le SuperNightshot accessibles depuis le corps de l'appareil, le HC46 permet l'accès aux réglages par le seul Menu, via l'écran tactile. Certes, on ne change pas de balance des blancs à tout moment et l'expo peut rester en Auto. Mais nous désapprouvons toujours l'absence de touche ou de Joystick pour la MAP manuelle qui reste quasi inutilisable en tournage.


Heureusement, l'Autofocus est rarement pris en défaut, si les conditions sont standard. Par ailleurs, on trouve les réglages particuliers à Sony de mise au point (Spotfocus) ou d'expo (Spotmeter) par toucher de la zone souhaitée sur l'écran tactile. C'est une alternative à la fois au tout-automatique et aux réglages manuels inaccessibles.


Sony DCR-HC46 automatismes   Sony DCR-HC46

On trouve aussi un mode Ralenti ainsi que 6 effets spéciaux et 6 effets numériques, ils sont toutefois inutiles si vous disposez d'outils de montage.



(Sony DCR-HC46)

Mode Photo

Sony DCR-HC46 mode Photo   Sony DCR-HC46 mode photo

En termes qualitatifs, ce n'est pas le gros point fort de cet appareil dont la résolution plafonne à 1152 x 864 pixels et qui ne possède pas de Flash (le DCR-HC96, si). Le mode Photo est donc à considérer comme une solution de dépannage. Cela dit, les modes classiques ne sont pas oubliés pour autant tels que le mode Diaporama ou l'enregistrement continu (13 images fixes en 640x480à un intervalle de 0,5’)’.Un mode Bracketing est même présent. Par ailleurs, un enregistrement MPEG4 sur carte est possible en résolution Web (320x240 ou 160x112). La durée de vidéo enregistrable est bien entendu fonction de la contenance de la carte.


Sony DCR-HC46 mode Photo   Sony DCR-HC46 mode Photo

Le logement, situé derrière l'écran, accepte le standard de carte Memory Stick. La carte est ici non fournie, comme toujours.



(Sony DCR-HC46)

Micro, audio

Sony DCR-HC46 micro   Sony DCR-HC46 audio

Le micro, légèrement décalé au-dessous l'objectif, capte assez peu les bruits de la section magnétoscope ou du zoom.


Vous pouvez vérifier la présence ou non de bruits de fonctionnement ici :


A noter, c'est assez rare, l'absence de tout filtre coupe-vent intégré. En revanche, la position du micro est contestable car l'utilisateur a tendance à le masquer malgré lui, assourdissant le son, notamment lorsqu'il utilise le viseur.


En lecture, on retrouve le choix classique en 12 bits entre la piste ST1 et ST2, donnant la possibilité d'un mélange mixé des deux.


Evidemment, pas de réglage manuel de l'audio, que Sony réserve à ses modèles sophistiqués. Mais surtout, pas non plus de prise micro ni de prise casque, l'appareil est vraiment fait pour M. "sans-souci". Consolation, le micro restitue bien les sons environnants dont la voix humaine.



(Sony DCR-HC46)

Sensibilité, Nightshot

Sony DCR-HC46 sensibilité   Sony DCR-HC46 sensibilité

Donnée pour 7 lux, la sensibilité du HC46 n'est pas exceptionnelle à travers ces 2 exemples (vous pouvez comparer ces vues avec d'autres au sein du comparatif vidéo). La raison principale est la petitesse du capteur 1/5,5 pouce.


Sony DCR-HC46 sensibilité   Sony DCR-HC46 sensibilité

Des dispositifs d'aide à la sensibilité - qui restent des palliatifs - viennent au secours du DCR-HC46, tels que le fameux Nightshot, à la dominante monochrome, ici décliné en version "Plus" (équivalent 0 lux) et le mode Color Slow Shutter qui joue sur les vitesses d'obturation lente, provoquant des saccades à l'image. A réserver par conséquent aux "effets spéciaux".


Sony DCR-HC46 sensibilité   Sony DCR-HC46 sensibilité

A noter aussi l'existence d'un mode Auto Shutter On/Off qui ne change rien dans ce contexte.



(Sony DCR-HC46)

Connectique, station d'accueil

Sony DCR-HC46 connectique   Sony DCR-HC46 connectique

Le DCR-HC46 a regroupé la majeure partie de sa connectique sur une station d'accueil Handycam, petit accessoire bien pratique qui existe sur 4 modèles de la série (HC46/HC44/HC96/HC94). Cette Handycam station permet de gagner en encombrement sur le camescope. La base se compose d'une entrée/sortie DV (sortie seule sur le DCR-HC44), d'une sortie analogique multiconducteur, prise USB, et DC In. Attention, la prise AV Out est bien câblée s-vidéo mais d'une part il n'y a pas de prise dédiée, d'autre part il faut acquérir un câble optionnel. Pas non plus de fonction de conversion du signal analogique en numérique au programme, puisqu'il n'existe pas d'entrée analogique. En fait, le HC46 perdu du terrain sur ce point par rapport au HC42 qui disposait d'une entrée analogique.Les fabricants considèrent apparemment que l'analogique est suffisamment en régression pour ne plus justifier cette fonctionnalité. Discutable…


Comme partout, le câble DV (tout comme la K7 DV) ne sont pas fournis.


Sur le corps du camescope, on ne retrouve pas la prise DV mais le connecteur audio/vidéo analogique a été doublé, ce qui permet de visualiser ses images sur sa TV, même si on n'a pas emporté la base avec soi. Dans la même logique, la prise d'alimentation secteur (DC In) est aussi présente sur le camescope. Pas de prise Micro (ni prise casque) en revanche nulle part, ni la possibilité de raccorder un micro optionnel Sony puisqu'il n'existe aucune griffe sur ce modèle.


   

Pas davantage de prise Lanc, ce qui exclue l'utilisation d'un caisson sous-marin avec pilotage des commandes par la prise Lanc. On peut toutefois exploiter la protection étanche Sony SportsPack SPK-HCB jusqu'à 5 mètres de profondeur. De quoi permettre du snorkeling au milieu des poissons multicolores !


A noter l'existence, même si nous nous étendons peu sur ces fonctions, la norme Pictbridge : celle-ci vous permet de contrôler vos options d'impression à partir du menu du caméscope. Quant à la fonction Click to DVD, elle sert à graver des DVD directement sur un PC Sony Vaio.


 



(Sony DCR-HC46)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Voir les avis d'internautes et donner le vôtre