Magazinevideo > Caméra & Photo, Smartphone, Drone > Tests de caméras > Tests caméras GoPro, Action Cam (sport)

article archivé

Panasonic HX-A100

Le prêt à filmer de Panasonic

 

04 juillet 2013 par Antoine Desir

Panasonic HX-A100

Prix fabricant : 300 Euros
 

HX-A100

Face aux caméscopes "d'action" de GoPro, Sony, Drift et autres, Panasonic propose un produit décalé. Pas vraiment conçu pour le sport, il fait plutôt évoluer la paluche traditionnelle, en la transformant en accessoire "prêt à porter". Les sportifs pourront pourtant l'utiliser dans nombre de situations, mais elle s'adapte bien à des usages plus "mondains" ou originaux, tous ceux ou la caméra peut être portée sur soi et non fixée à un support. On peut penser à des travaux manuels, à la cuisine, à la conduite ou au pilotage. On pourra même l'utiliser professionnellement pour montrer des interventions. Par contre, pas sûr que les joueurs de poker supporteraient la présence d'une telle caméra, bien qu'elle soit plutôt discrète.


Depuis quelques années, Panasonic a choisi de ne pas abuser sur les prix. Et pourtant, le HX-A100 n'est pas spécialement bien placé, avec des prix constatés entre 270 et 300 euros, supérieurs à ceux de l'ActionCam de Sony ou de la Hero3 White de GoPro. Est-ce la nouveauté, la qualité ou l'originalité qui justifie un tel prix ? Mais que vaut cet appareil qui reprend le concept ancien de la paluche connectée par câble à un enregistreur, pour en faire une innovation en grand public ?


Mise à jour du 02/06/2014


Quelques améliorations grâce à la version 1.10 du firmware


  • - modification du correcteur de niveau,
  • - mode d'enregistrement retardé,
  • - ajout d'images repère,
  • - découplage possible de l'enregistrement audio,
  • - ajout d'un indicateur du niveau de batterie par les voyants.

> LIRE LA SUITE : Capteur, objectif et micro

Capteur, objectif et micro

HX-A100

Sur la fiche technique, le capteur du HX-A100 est un MOS BSI (Backside Illuminated) de 1/4,1" comprenant 3,32 Mpixels. Cette taille de capteur est classique chez Panasonic, on retrouve les mêmes spécifications sur le HDC-SD60 de 2010. En mode super grand angle (Wide), 2,8 Mpixels sont utilisés. En passant en mode standard, on descend à 1,62 Mpixels. Le stabilisateur électronique mange encore des pixels pour n'en laisser que 1,31 Mpixels. C'est évidemment insuffisant pour faire de la vraie HD : on trouvait ce nombre de pixels sur des caméscopes DV haut de gamme chez Panasonic il y a 10 ans...


L'objectif est bien sur à focale fixe, comme c'est l'usage sur ce genre d'appareil. Il ouvre à F/2,5, ce qui est correct. L'angle de vue en mode super grand angle (Wide) est de 160° (équivalent d'un 4 mm en plein format). Il passe à 117° (équivalent 13 mm) en mode standard, ce qui est plus utilisable, et à 104° (équivalent 17 mm) avec le stabilisateur. Étonnamment, la distance de point au point minimale est d'environ 30 cm, ce qui est beaucoup pour un petit capteur.


Le micro mono est moyen, il est surtout destiné à enregistrer la voix du porteur de la caméra : le petit micro est placé à quelques centimètres de sa bouche, comme sur un micro sans fil de téléphone mobile. Capter le son ambiant demandera donc un silence total du porteur et une absence de frottement.


Pas de prise casque, bien entendu, ni de réglage audio. C'est du tout automatique, ce qui est assez cohérent, les bruits captés par le micro n'ayant souvent que peu d'intérêt sur les caméras embarquées.



(Panasonic HX-A100)

Réglages et ergonomie

Aucun réglage de la qualité d'image n'est possible sur le caméscope, on est en mode tout automatique. Les automatismes font correctement leur travail, mais leurs erreurs ne pourront être rattrapées qu'au montage. Par contre, il existe un certain nombre de modes vidéo :


- Full HD : 1920 x 1080p, 25 ips ou 50 ips
- HD Ready avec des fréquences d'image élevées : 1280 x 720p, 25 ou 50 ou 100 ips (ralenti) !
- VGA 16/9 : 848 x 480p, 25 ips ou 200 ips (ralenti)


Les fréquences sont celles en usage en Europe. Contrairement à Sony avec son ActionCam, Panasonic a décliné l'A100 en une version PAL (Europe et monde) et une version NTSC (USA et Japon). A l'arrivée, il n'y aura pas de souci technique pour mélanger les images issues de l'A100 et d'autres caméscopes au standard européen.


HX-A100


Aucun réglage vraiment ? En fait, aucun directement de l'appareil. Mais à l'aide de l'application iOS ou Android Image App, donc à partir d'un téléphone évolué ou d'une tablette, certains réglages deviennent possibles :


- mode d'enregistrement,
- balance des blancs (auto, 4 réglages, personnalisée),
- stabilisation et niveau (horizontal),
- vision nocturne en couleur,
- contre-jour.


L'ergonomie est le grand point fort de ce caméscope : elle est très différente des autres caméscopes d'action, car le HX-A100 n'est pas destiné aux même usages.


Tout d'abord, la "tête vidéo" est très légère et se porte donc sans effort, principalement autour de la tête, sous l'oreille gauche. Pas aussi discrète qu'une oreillette-micro sans fil pour téléphone, elle s'en approche pourtant sans engendrer de contrainte sur le cou. On peut ainsi "porter" cette caméra plusieurs heures.


Un des secrets de cette légèreté, c'est l'absence de caisson étanche. Autant il impossible de fixer une ActionCam sans caisson, autant le A100 se monte directement sur le serre-tête. Il est résistant à la poussière et aux éclaboussures. Il n'est pas conçu pour faire de la plongée, mais l'eau (pluie, embruns) ne lui fait pas peur.


En contrepartie, il n'y a aucune commande sur cette paluche. Les commandes essentiels (mise en route, connexion) se font à l'aide du boîtier qui contient l'électronique, la batterie, la carte SDHC. Les réglages se font dans Image App.


Il n'y a pas non plus d'écran, que ce soit pour visualiser les réglages ou cadrer l'image. Cela oblige encore à passer par l'application externe et la liaison WiFi. Pour un certain nombre d'utilisations, ce sera rédhibitoire, mais c'est le prix à payer pour la simplicité et la portabilité de l'appareil. Par exemple, pour bien régler la caméra et qu'elle pointe correctement vers le même endroit que les yeux, vous devrez régler son positionnement en regardant un miroir (dans la voiture, une vitrine, une fenêtre un peu réfléchissante, tous les astuces sont bonnes). Car on est bien sur une ergonomie de type "caméra lunette", un peu comme des Google Glass spécialisées.


Le câble de liaison entre la paluche et le boîtier est parfois trop court. Car si ce boîtier est prévu pour être attaché au bras, il finit fréquemment dans une poche. Malheureusement, la poche du pantalon est trop loin pour le câble de liaison, qui ne peut être rallongé. Une diminution du diamètre et une amélioration de la souplesse de ce câble serait aussi bienvenues, mais le compromis avec la transmission du signal et la solidité ne doit pas être facile.


HX-A100
L'application Image App, dans les faits indispensable, est assez complète mais frustre, avec un design qui laisse les adeptes des interfaces bien finies sur leur faim. Il faut dire qu'elle est disponible sous de multiples plate-formes (iOS à partir de la version 4.3 et Android à partir de la version 2.2) et qu'elle pilote de nombreux appareils Panasonic. Mais un effort dans la finition et la traduction serait appréciable.
HX-A100

Panasonic maîtrise la connexion WiFi, aussi bien que Sony et bien mieux que GoPro. Le délai entre l'image captée et celle affichée dans l'application est faible.


HX-A100


(Panasonic HX-A100)

Batterie et fixations

La batterie est intégrée dans le boîtier de commande et n'est pas amovible. Le manuel fournit des instructions d'accès à la batterie, mais uniquement pour sa mise au rebut ! L'autonomie est correcte pour un usage loisirs mais n'est pas suffisante pour remplir une grosse carte mémoire. En cas de voyage ou tournage long (concert, etc) il faudra donc recharger souvent ou utiliser ces alimentations portables qui servent à recharger les téléphones mobiles, comme le QE-QL201.
HX-A100

La recharge se fait, comme pour les caméras comparables, via le port mini USB. Et comme d'habitude, la charge est plus rapide avec un chargeur (comme celui des BlackBerry) que via la connexion USB d'un ordinateur.


Le HX-A100 n'est pas vraiment une caméra de sport, faite pour être fixée sur des supports divers. Non, elle est destinée à rester accrochée près de votre visage. A la rigueur sur un casque avec la fixation optionnelle. Mais pas de gamme étendue d'accessoires de fixation, ce n'est pas une GoPro ou une ActionCam.



(Panasonic HX-A100)

Format

Le format d'enregistrement du HX-A100 est classique : du H.264 encapsulé dans des fichiers MPEG-4. Ce n'est pas du AVCHD, mais une variante plus simple du H.264, le profil Main@L4.0. La compression est donc simple, les fichiers sont directement lisibles par la plupart des appareils, de l'ordinateur au téléphone évolué, en passant par les lecteurs vidéos intégrés aux boîtiers courants. Pas d'incompatibilité, donc, mais une qualité de compression moyenne. Les vidéos sont enregistrées sur carte microSDHC dans des fichiers MPEG-4 (.MP4).
HX-A100

Le montage des images se fait sans souci, sur Mac et sur PC. Les logiciels sachant traiter les vidéos des APN (la plupart) prendront en charge les fichiers issus de l'A100.


Heureusement, car il n'y pas de sortie vidéo sur le boîtier, pas plus que de possibilité de lancer la navigation parmi les vidéos enregistrées. Encore une fois, tout passe par l'application Image app ou par la lecture sur ordinateur connecté en USB ou directement sur la carte microSDHC.



(Panasonic HX-A100)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Donner un avis

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu d'un nouvel avis
Votre avis (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon avis