Magazinevideo > Caméra & Photo, Stabilisateur, Drone > Tests de caméras > Tests de caméscopes conventionnels

article archivé

Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

Test Panasonic HC-V700

Un milieu de gamme prometteur

 

09 février 2012 par Thierry Philippon - Mis à jour le 21 février 2012

 

HC-V700
J'ai choisi de tester le Panasonic HC-V700 qu'il m'a paru intéressant d'ausculter en raison de son prix attractif (550 euros à son lancement) et de certaines de ses caractéristiques communes avec son grand frère tri-CMOS HC-X900. Le HC-V700 comble le trou qui pouvait exister en 2011 entre deux stars, le HDC-SD80 (pour l'anecdote, un des modèles les plus consultés sur magazinevideo) et le SD900 (très prisé des amateurs avertis). Sans lui ressembler totalement, le HC-V700 se rapprocherait davantage - côté données techniques et prix de vente - du HDC-SD90, modèle sorti en 2011 et à la diffusion plus confidentielle (on ne le trouvait qu'à la FNAC). Pour être complet, sachez que le HC-V700 est aussi décliné en version HC-V500 pour 150 euros de moins.


HC-V700
Le HC-V700, revendique bien des atouts à commencer par un grand-angle 28 mm qui rejoint presque celui des modèles Sony (26,3 mm), un écran 3 pouces de 460 Kp et un impressionnant zoom 26x (sans compter l'iZoom à 46x). Ajoutez une mini-lampe. Mais on retrouve aussi nombre de fonctionnalités du HC-X900 comme les 6 débits de prises de vues dont le mode Progressif 50p/28 Mbits/s, l'écran tactile, l'enregistrement sur carte SDHC, le réglage manuel du son et la prise Micro, la griffe amovible (insérable par l'arrière), ou encore le stabilisateur hybride O.I.S avec verrouillage, que Panasonic semble avoir particulièrement travaillé. On trouve un zoom aussi "pro" que sur celui du HC-X900, manipulable depuis la commande au sommet du camescope, ou sur écran.

HC-V700


Bien sûr, il manque au HC-V700 des caractéristiques qui justifient le prix plus élevé de son grand frère : le viseur fait défaut ainsi que la bague de réglages de mise au point ou encore la prise casque. Par ailleurs, le HC-V700 concède un seul capteur au lieu de trois. Mais la qualité d'image en souffre assez peu en regard du prix de 550 euros. Pour améliorer l'ordinaire, il est possible d'adjoindre au HC-V700 la nouvelle optique 3D Panasonic VW-CLT2E-H pour transformer le mono-CMOS en bête de course. Cependant, l'optique fait flamber l'étiquette de près de 250 euros, soit la moitié du prix du HC-V700. A vous de voir. A noter que le HC-V700 est dépourvu de télécommande.

> LIRE LA SUITE : Le test du HC-V700

Le test du HC-V700

HC-V700


HC-V700
 
AVCHD sur carte
Le HC-V700 reste peu encombrant et très léger : 313 grammes au complet. On doit cette légèreté à la compacité des modèles à carte mais aussi à l'éviction du viseur, le faible poids de la batterie, et dans une moindre mesure, la griffe amovible.
menu modes

On apprécie qu'on puisse enregistrer en mode Progressif 1080 /50p, par exemple pour rendre plus nettes les scènes de mouvement au ralenti. Un rappel du mode choisi s'inscrit lorsqu'on touche l'écran. Le progressif du HC-V700 a toutefois deux inconvénients qu'il faut connaître : d'une part, il réduit d'environ 35% l'autonomie d'enregistrement disponible. Ainsi pour une carte 16 Go, on descend de 2 heures en 17 Mbit/s (mode HA) à 1H20 en progressif. De plus, le traitement direct du mode progressif par un logiciel de montage n'est pas forcément possible sans passer par un logiciel tiers. C'est le cas sur Mac où aucun logiciel à ce jour ne permet d'importer directement des fichiers 1080 /50p (mais on peut convertir avec l'excellent Movie50p60p entre autres).


C'est pourquoi les autres modes, tous en Full HD également, ne sont pas à négliger : le 17 Mbit/s (HA), voire même le 13 Mbit/s (HG) procurent de très bons résultats, et ne vous causeront aucun souci de montage. A noter l'existence du mode iFrame, compatible avec iMovie et procurant une "grande" image (taille spécifique au Mac) de 960 x 540 pixels.


HC-V700

Par rapport aux modèles hauts de gamme chez Panasonic (HC-V700), l'image du HC-V700 est moins piquée mais fait plus que se défendre. Certes, les contours bavent un peu, et le rendu des couleurs est moins éclatant. Le contraste est un peu plus dur aussi. Mais tout n'est que comparaison : le primo-accédant (celui qui acquiert un camescope HD pour la première fois), ne sera pas frappé par ces écarts qualitatifs qui sautent davantage aux yeux lorsqu'on place le HC-V700 face à un modèle de la gamme supérieure.


En revanche, la différence de piqué est bien réelle entre un zoom 12x tel celui qui équipe le HC-X900 et le zoom optique x26 du HC-V700. L'utilisation du "i.zoom" à 46x ne fait qu'amplifier la différence (à pleine résolution).


HC-V700   HC-V700
Cela dit, comme on le voit sur la séquence ci-dessus de l'abbaye prise depuis le même point de vue au Grand-angle puis au Télé, le zoom x26 va réellement chercher les détails tout en conservant une certaine tenue. On note juste que l'image est un peu affadie, un peu "molle" diront certains en raison de la difficile fabrication optique (à prix modéré) d'un tel ratio de zoom.
HC-V700
Le zoom mérite qu'on s'y attarde. Il existe pas moins de 3 façons de zoomer ! La commande classique sur le dessus, n'est pas très rapide mais on profite de cet inconvénient pour accomplir des zoomings lents remarquables de progressivité, d'autant que la commande de zooming est confortable. Il existe un second zoom sur écran disposé verticalement et un 3e zoom représenté par une barre horizontale sur l'écran également, tout aussi lent. Ce dernier est astucieux : vous pouvez déterminer approximativement à quelle focale le zoom doit s'arrêter en positionnant votre doigt sur la barre horizontale à l'endroit voulu. A noter : l'amplitude du zoom s'affiche sous forme de valeur numérotée (de 1 à 26). C'est assez pratique pour mémoriser une position de zoom donnée.
izoom
Nous ne vous recommandons pas spécialement l'utilisation du iZoom à 46x bien qu'elle soit mentionnée partout comme exploitable et malgré l'excellence du stabilisateur. Les zooms surpuissants n'ont jamais fait les bons films !

 


L'autonomie est faible : 45 à 50 minutes seulement selon le mode utilisé. C'est pourquoi prévoyez dans votre budget une batterie plus capacitaire (VW-BG360, 3580 mAh), qui permet de passer à 1H35-1H45.

 


Toujours pas de chargeur séparé, et on ne peut pas recharger et alimenter simultanément le camescope car il faut passer par l'adaptateur / chargeur pour alimenter le HC-V700.

 


La mise en marche / extinction du camescope est facile : on ouvre / ferme l'écran ou on appuie sur le bouton d'alimentation situé sur le flanc gauche (de façon prolongée pour éteindre). La plupart du temps, vous ouvrirez / refermerez l'écran et le tour sera joué ! le démarrage est vraiment rapide en mode Quick Start (0,6'').

 


Un sélecteur de modes situé sur le flanc droit à l'arrière, permet de passer du mode Lecture au mode Vidéo (au centre) puis au mode Photo. Je trouve que la position centrale n'est pas la plus adéquate dans l'urgence car il faut sentir le cran, mais c'est un détail étant donné qu'on ne change pas si souvent de mode.

 


HC-V700

L'écran 3 pouces du HC-V700 est supérieur en taille aux 2,7 pouces du SD80. Une résolution de 460 Kp - le double de celle du SD80 - s'imposait puisqu'il n'y a pas de viseur, Nous avons critiqué de nombreuses fois cette absence par des conditions de fort ensoleillement, on vous aura donc averti de cet inconvénient. Les modèles haut de gamme ont d'ailleurs maintenu le viseur, preuve qu'il est un gage de confort. Compensation : outre la bonne résolution de l'écran, l'angle de vision est suffisamment bon pour voir de côté. Un stylet est fourni. Cependant, au doigt, les touches nous sont semblé moins dures à la pression et un peu moins sujettes à des erreurs de proximité qui caractérisent les petits écrans 2,7 pouces où les items du Menu se touchent. Là avec un écran 3 pouces, le problème est moins fréquent.


Le système de Menus est un peu contraignant (car incontournable) mais il reste assez facile à gérer car les fonctions les plus utiles sont généralement à accès semi-direct en manipulant l'écran tactile puis un curseur bidirectionnel (à gauche en bas) ressemblant à une molette. L'utilisateur peut régler certains paramètres comme la Balance, la Mise au point, l'obturateur de vitesses ou l'Iris en passant en mode Manuel (bouton) et en allant chercher la fonction correspondante. A noter que l'iris permet en outre de régler le Gain à pleine l'ouverture de l'Iris. La mise au point manuelle (MF+ et MF-) ne peut être réglée dans l'urgence car elle ne comporte aucune commande extérieure. Dommage.


menu HC-V700
On accède aussi à d'autres fonctions comme la compensation de contrejour, la lampe, le Pré-rec, le Fondu, ou le toucher de mise au point sur écran. Mais aussi - nouveauté apparue en 2011 - de zoomer à même l'écran, d'accéder aux trois modes de la mini-torche intégrée (Auto, Off, On), ou d'activer l'enregistrement. Attention à un piège : certaines de ces fonctions ne sont pas proposées par défaut, c'est à vous de choisir les 3 principales dans le Menu (page 4/8 du Menu Config, item "Sélect Icônes Opération") selon une logique de personnalisation qui trouble de prime abord mais qui s'avère bien utile par la suite. Pour ma part, j'ai personnalisé le Menu de façon à accéder directement au Contrejour, à la Torche et au Pré-Rec.

 


En mode Lecture, on notera qu'on peut diviser une scène, ou la lire plein écran, même image par image si souhaité. Dommage, on ne peut toujours pas "forcer" la lecture de la scène suivante (ou précédente) sans passer par le Stop. Consolation, le camescope passe de lui-même à la scène suivante, lorsque la précédente s'achève.

 


HC-V700

Le stabilisateur optique (O.I.S. Hybrid +) est sacrement efficace, même au zoom x26, ce qui surprend. Il s'agit (a priori) du même stabilisateur que celui qui équipe le grand frère HC-X900. C'est un hybride, mot un peu galvaudé qui signifie qu'il est à la fois optique et électronique. On peut choisir d'activer ce mode hybride ou non via un réglage du menu mais les explications du fabricant sont vraiment peu explicites. En activant l'hybride sur "On", on peut filmer en marchant, ou descendre un escalier sans que l'image ne tressaute. Mais j'ai trouvé que même sur Off, le résultat était probant. Il existe par ailleurs un "verrouillage" de la stabilisation censé améliorer la stabilisation, point excessivement mal expliqué dans la notice. Seules certitudes, la stabilisation est bonne dans presque tous les modes, mais sur trépied, il n'est pas inutile de rappeler qu'il est préférable de désactiver toute stabilisation. Cette activation / désactivation est facile et pratique via la touche extérieure "O.I.S.".


Le HC-V700 prend aussi des vues fixes de 6,1 Mo en 4:3, 3:2 et 16:9. La plupart des fonctions vidéo bénéficient au mode Photo. Le HC-V700 dispose aussi de plusieurs modes de Flash (Flash forcé, pas de Flash, anti-yeux rouges) et de 3 puissances d'éclair. Un mode Retardateur est disponible ainsi qu'un mode Rafale, et la stabilisation est disponible selon 2 niveaux.

 


Pas de bague de réglage sur le HC-V700 comme sur le HC-X900 mais le fabricant a conservé un système ingénieux de mise au point : on peut mémoriser un sujet sur l'écran tactile et le "cerveau" du camescope suit ce sujet s'il se déplace ! C'est une solution efficace et surtout rapide, pour effectuer la mise au point.

 


HC-V700
Du côté du nombre de lux, Panasonic annonce un éclairement minimum de 4 lux, qui correspond à la valeur obtenue au 1/25s en mode Obturation lente (débrayable). Vérifiez que ce mode vous convient, il provoque un léger "filé". Le fabricant communique aussi une valeur de 1 lux environ qui correspond au mode Vision nocturne en couleur. On peut abaisser la vitesse au 1/25 si l'obturateur lent Auto est sur On. Le Gain (0 dB à +18 dB) est réglable. Les automatismes ne vacillent pas, excepté l'AF dans la pénombre notamment.
sensibilite

La sensibilité reste tout à fait probante pour un appareil de cette gamme, aidée en partie par un capteur 1/2,33 pas trop petit. On constate un "voile" discret superposé à l'image. Mais les images sont exploitables dans le contexte d'un intérieur relativement tamisé. De plus, Panasonic accompagne le HC-V700 d'une mini-torche. Sa portée est donnée jusqu'à 2,5 mètre et au minimum 1 mètre. Le faisceau lumineux reste violent si vous l'orientez vers quelqu'un. On peut régler la torche de manière à ce qu'elle s'allume en continu ou en Auto, c'est-à-dire seulement quand les conditions d'éclairage le nécessitent.


HC-V700
Côté son, le HC-V700 revendique une prise micro, un son Dolby, un filtre coupe-vent, un micro-zoom, un contrôle automatique du Gain (réglable de -30 à + 6 dB), et même l'enregistrement audio manuel comme sur le grand frère X900, mais étonnamment pas de prise casque ! Le HC-V700 est relativement discret d'un point de vue sonore, excepté sur un seul point à relativiser : on entend la course du zoom avec la commande du dessus dans une atmosphère particulièrement silencieuse lorsqu'on tente un zoom "rapide". On ne l'entend pas si la pression sur le zoom est lente. Et aucun bruit ne vient perturber le zoom sur écran.

 


HC-V700
La connectique est sans mauvaise surprise : connecteur mini-HDMI, micro, USB 2.0 et AV Multi (composantes ou composite).
menu modes

La navigation en mode Lecture est agréable avec l'écran tactile avec mention "50p" quand c'est le cas (rien sinon). Une bizarrerie toutefois : si l'on tourne en 50p, la mention "50p" ne s'affiche pas dans la taille la plus petite des vignettes.


Enfin, quelques fonctionnalités annexes sont maintenues :

 


a) Une fonction Pré-Rec. Celle-ci permet à l’enregistrement des images et du son, si on a raté un événement, de démarrer environ 3 secondes avant que la touche de marche/arrêt d’enregistrement soit pressée !

 


b) Une utilisation simplifiée grâce à au mode Auto Intelligent iA : le caméscope effectue les réglages pour vous (détection des visages, sélecteur de scènes intelligent, contrôle du contraste intelligent, AF Tracking). S'il s'agit d'une personne, il se placera en mode Portrait, s'il s'agit d'une pièce sombre ou d'un crépuscule, l'automatisme se placera en mode Éclairage faible, etc.

 


c) L'AGS, système évitant de filmer ses pieds par accident. Mais crispant quand on souhaite faire des plans qui ne sont pas du goût du camescope ! A débrayer...

 


d) La Détection de visages, système de focalisation de l'Autofocus éventuellement utile.

 


e) Divers ajustements de l'image (Netteté, Couleurs, Exposition, Reg. Balance des blancs...) sont disponibles via le Menu.

 


f) Des grilles permettent de mettre l'horizon à niveau ou de placer correctement son sujet principal.



(Test Panasonic HC-V700)

Montage (HD Writer AE 4.0)

Les fichiers AVCHD du HC-V700 se montent sur tous logiciels Windows ou Mac, excepté le 50p qui oblige parfois à passer par un logiciel de conversion. Dans tous les cas, Panasonic propose son propre logiciel de "traitement d'images" - HD Writer AE 4.0 - pour Windows (XP, Vista, et Seven), fourni sur le CD d'accompagnement. Ce logiciel est incompatible Mac. Vous en découvrirez un test complet ici (des précédentes versions).


HD Writer AE 4.0

Pour résumer, le logiciel HD Writer AE 4.0 vous permet d'importer et de lire vos séquences, d'éditer les scènes de votre choix, d'ajouter des titres, de mixer un peu de musique (depuis la version 3.0), d'exporter vers YouTube / Facebook, ou encore de graver des images depuis la carte mémoire SDHC / SDXC, sur disque blu-Ray ou DVD.


HD Writer AE 4.0 n'apporte pas de modification fonctionnelle marquée par rapport à la version 3.0 qui avait déjà opéré un gros "nettoyage" avec la compatibilité 2D-3D, l'ajout de musique avec mélange des rushes, l'export vers Facebook, et une meilleure logique de progression dans le montage. Parmi les très petites différences, l'ajout de la fonction "Court métrage" ou encore le "Courriel vidéo".


L'ajout de titres s'effectue avec la police et la couleur de son choix ainsi qu'avec un éventuel fondu blanc / noir à l'ouverture. Le placement du titre est prédéterminé. On peut aussi archiver ses séquences. Le traitement du son reste basique. Cependant il s'est amélioré depuis la version 3.0.


HD Writer AE 4.0

Bien évidemment, le logiciel HD Writer 4.0 sait gérer le 1080 / 50p. On peut choisir d'afficher les seuls fichiers 1080 /50p, ou 1080 / 50i ou bien les fichiers 3D (lorsqu'ils existent) ou tout à la fois.


HD Writer AE 4.0
La fenêtre d'édition (Modifier) s'est un peu perfectionnée mais elle reste similaire à la précédente dans sa majeure partie.


(Test Panasonic HC-V700)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Soutenez notre indépendance, bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Voir les 11 avis d'internautes et donner le vôtre