Magazinevideo > Caméra & Photo, Smartphone, Drone > Tests de caméras > Tests caméras GoPro, Action Cam (sport)

Sony ActionCam HDR-AS30V

Le deuxième Action Cam de Sony

 

25 janvier 2014 par Antoine Désir

Sony HDR-AS50

Prix fabricant : 220 Euros
 

Avec le HDR-AS15, Sony a débarqué sur la marché des caméscopes de sport. Avec un seul modèle, la tâche était compliquée, malgré un prix abordable. Pour mieux concurrencer GoPro, Sony a donc sorti un second modèle plus haut de gamme et affiche de nouvelles ambitions. Ce marché est en effet actuellement un des rares qui soit en expansion dans le domaine de la prise de vues, et Sony ne peut le laisser entièrement au leader historique.


Le HDR-AS30 est certes une évolution du HDR-AS15, mais une partie de son intérêt réside dans un accessoire inédit, une télécommande de poignet avec écran. Que vaut cette nouvelle évolution de l'ActionCam, en attendant la version "pro", le HDR-AS100 ?


Sony Action Cam HDR-AS30

> LIRE LA SUITE : Le test express du Sony HDR-AS30

Le test express du Sony HDR-AS30

Sony n'a pas opéré de gros changement pour le capteur. L'AS15 reprenait déjà le "gros" capteur de type 1/2,3" des Cybershot entrée de gamme comme le DSC-W630. Les APN compacts de Sony ayant évolué, le capteur de l'AS30 suit cette évolution. Ce n'est pas exactement le même, mais la différence est imperceptible. Profitons-en pour répéter que ce capteur a trop de pixels pour de la vidéo HD : chaque photosite est minuscule et peut avoir du mal à capter la lumière. L'objectif ne change pas, toujours badgé Zeiss, ouvrant à F/2,8, avec une focale fixe de 2,5 mm, ce qui est équivalent à 15 mm en plein format. L'angle de vue n'a pas bougé : 170° si la stabilisation reste désactivée, 120° avec la stabilisation. Sony n'a pas amélioré la protection de son objectif, toujours protubérant, donc exposé aux agressions...


Sony ActionCam HDr-AS30
Un des points faibles, assez inexplicable, du AS15 était l'absence de fréquences "PAL", pourtant répandues dans de nombreux pays dans le monde. Sony a corrigé ce problème en proposant des fréquences de 25 et 50 images par seconde en HD et en VGA. Mais le travail n'a pas été terminé, même avec le firmware 2.0 car les ralentis à 100 ips ne sont pas proposés en mode PAL. Pour nettement augmenter la fréquence et capter avec un gros ralenti, il faut repasser en mode NTSC (obligeant à reformater la carte SD au passage) pour basculer en 60 ou 120 ips. C'est une limitation que nous espérons voir corriger rapidement dans une nouvelle mise à jour du firmware tellement elle est lamentable !
Sony ActionCam HDr-AS30
La taille du caméscope en lui-même n'a pas bougé. La nouvelle compacité est celle du boîtier dont les parois sont plus fines et plus proches du caméscope. Ce boîtier optimisé est plus facile à manipuler, en particulier à fermer et ouvrir. Il permet en plus une meilleure captation audio et la modification des réglages via des boutons traversant. La contrepartie est une fragilité supérieure et une étanchéité moindre. Mais pour les tournages standards, c'est un net progrès. Par contre le verrouillage pivotant du bouton d'enregistrement à l'arrière du boîtier est devenu pénible.
Sony ActionCam HDr-AS30

A noter qu'il est possible d'utiliser un ancien boîtier et les anciens accessoires avec l'AS30, puisque le coeur du système est identique. Du coup, la forme arrondie qui l'empêche de le poser simplement sur un support quelconque pour filmer perdure...


L'écran LCD n'a pas progressé, c'est dommage. Cependant, la nouvelle télécommande est une réponse à ce défaut, même si elle est coûteuse. L'application WiFi a un peu progressé depuis l'AS15, bien qu'elle devienne moins indispensable si la télécommande est utilisée.


Du côté de l'audio, pas de changement notable, la prise micro est toujours là. Le nouveau boîtier étanche laisse mieux passer les sons grâce à de petits orifices étanchés par une membrane.


Sony ActionCam HDr-AS30

La batterie est la même que celle de l'AS15. C'est une bonne chose, car l'ActionCam bénéficie d'une autonomie convenable.


Le format d'enregistrement de l'AS30 n'a pas changé par rapport à l'AS15, c'est toujours du H.264 avec un débit assez faible, compatible avec les appareils mobiles et les logiciels de montage. Il faudra attendre l'AS100 pour bénéficier d'avancées dans ce domaine.


Malheureusement, l'insertion d'une carte microSDHC est toujours délicate, toujours à cause de la double compatibilité du slot mémoire, microSDHC et microMS. Sony serait bien inspiré de renoncer à la compatibilité MemoryStick pour résoudre ce souci.


Sony ActionCam HDr-AS30

Depuis l'apparition du premier ActionCam de la marque, les fixations proposées par Sony sont devenues nombreuses, et elles sont compatibles avec l'AS30 aussi bien que l'AS15, bien vu ! Le pas de vis standard présent sous le caisson permet de fixer celui-ci sur tout pied vidéo ou photo, mais aussi avec des fixations plus originales, comme le GorillaPod que nous avons utilisé.


Le boîtier n'est toujours pas livré avec une porte plate qui serait mieux protégée et dégraderait moins l'image. Les rayures et salissures continueront de contrarier la qualité de l'objectif. Dommage...


Sony ActionCam HDr-AS30


(Sony ActionCam HDR-AS30V)

Télécommande RM-LVR1

Si l'AS30 ne progresse pas beaucoup par rapport à l'AS15, la télécommande au poignet RM-LVR1 améliore sérieusement la prise de vue. Cette télécommande intègre un écran qui montre ce que filme le caméscope (mais elle peut aussi afficher l'heure comme une montre) et permet quelques réglages. La connexion se fait en WiFi, avec l'apport du NFC (Near Field Communication) qui permet d'appairer la télécommande et le caméscope en les approchant. La connexion devient très simple et reste stable tant que les deux appareils ne sont pas trop éloignés : l’émetteur WiFi du caméscope est faible et l'image se fige lorsque la télécommande s'éloigne de quelques mètres (environ 5, selon les conditions). Mais si vous portez la télécommande et le caméscope sur vous, aucun problème. Le temps de latence est suffisamment faible pour que l'écran soit utilisable pour cadrer, même si le retour n'est pas celui d'un écran direct, comme celui d'une Drift.


LVR1 poignet

Le fait d'avoir un écran déporté facilite beaucoup le positionnement de l'AS30 et ses réglages. C'est plus pratique que d'utiliser votre téléphone évolué car la télécommande au poignet se connecte bien plus facilement et peut endurer les mêmes conditions que le caméscope, supportant l'eau (étanche à 3 m pendant 30 min) et la poussière.


Cependant, la qualité de cette télécommande est perfectible : l'écran possède une définition médiocre (115 200 points pour une diagonale de 1,5") mais surtout un angle de vision très faible qui rend sa lecture impossible dès qu'on est plus dans l'axe. Pour le prix demandé (150 €), c'est indigne d'une marque comme Sony, qui se vante fréquemment de la qualité de ses images.


LVR1 AS30

Le bouton de déclenchement est fiable et pratique (ouf) et utilisable avec des gants s'il ne sont pas trop épais. Les autres touches sont plus difficiles à manipuler, en particulier les deux touches de réglage sur le côté gauche de l'écran, très dures.


A noter que cette télécommande est compatible avec l'AS15, mais sans la facilité de connexion qu'apporte le NFC.



(Sony ActionCam HDR-AS30V)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Voir les avis d'internautes et donner le vôtre