Magazinevideo > Caméra & Photo, Smartphone, Drone > Tests de caméras > Tests de caméscopes conventionnels

Panasonic HC-X920 / HC-X929

Le HC-X920, plus fort que le HC-X900 ?

 

22 février 2013 par Thierry Philippon - Mis à jour le 23 février 2013

 

HC-X920

Le Panasonic HC-X920 reprend de très près les grandes lignes du HC-X900, à tel point que 90% des caractéristiques sont communes aux deux modèles. Je vous invite donc à vous référer au test complet du prédécesseur qui complétera utilement ce test express. Le HC-X900 fut l'un des tout meilleurs camescopes de 2012, tant sur le plan de la qualité d'image que de certaines fonctionnalités (stabilisateur, taille écran, molette de mise au point...). Le modèle de 2013 est donc à considérer comme un prolongement du même appareil ou presque. Une version à mémoire intégrée de 32 Go existe (HC-X920M) tout comme une version sans Wi-Fi (HC-X910) mais toutes deux ne sont pas distribuées en France. L'équivalent du HC-X920 est le HC-X929, notamment distribué en Allemagne et en Suisse.

Wi-Fi HC-X920

Les différences principales entre les HC-X900 et HC-X920 sont maigres bien qu'elles existent. Le modèle de 2013 dispose d'une connexion Wi-Fi intégrée qui permet notamment de diffuser sans fil sur une TV DLNA ou surtout, de télécommander le HC-X920 depuis un smartphone (iPad compris). Autre différence, l'adoption d'un capteur BSI (BackSide Illumination) améliorant la sensibilité d'après son fabricant. Le capteur du HCX920 est en théorie plus grand (1/2,3'' au lieu de 1/4"), ce qui semble très étonnant à première vue, les focales étant rigoureusement identiques. A notez que le HC-X920 perd la télécommande, la logique étant que le Wi-Fi "remplace" cet accessoire depuis n'importe quel smartphone, relié en Wi-Fi. Il existe d'autres petites améliorations que j'évoque plus loin.


HC-X920

Héritage aidant, le HC-X920 reste une bête de course : on retrouve les 3 capteurs MOS (dont la cible a changé), le mode Progressif 1080/50p en 28 Mbps, le grand écran 3,5 pouces, le bel objectif-zoom 12x, le viseur 0,24'' de 263 Kp, le son 5.1, la bague manuelle de réglages pour la mise au point / zoom, et la totalité des débrayages, audio compris. Ajoutez le remarquable stabilisateur HYBRID O.I.S. + (avec verrouillage), la prise casque et micro, ou encore la griffe porte-accessoires détachable. Le HDC-X920 reprend aussi le toucher pro de la bague de réglages du HC-X900, une quasi exclusivité en grand-public.


Point éventuellement discutable, le "grand-angle" demeure à 29,8 mm, c'est moins bien que celui du Sony HDR-PJ780 et même celui du Sony HDR-PJ650V qui en a fait un argument commercial en descendant respectivement sa focale grand-angle à 26 mm et 26,8 mm. Mais cela permet au HC-X920 de bénéficier d'une focale télé à chaque fois plus lointaine : 368 mm contre 260 mm (HDR-PJ780 et son zoom x10) ou 321,6 mm (HDR-PJ650V et son zoom x12).


Par ailleurs, le HC-X920 reprend la quasi totalité des petits défauts que j'avais constatés avec le HC-X900 comme le viseur non relevable. J'y reviens plus en détail dans la section "le test express".


A 990 euros, le HDC-X920 reste moins cher que le plus haut de gamme des produits Sony, le HDR-PJ780, proposé à 1400 euros. Mais ce dernier dispose notamment d'une mémoire intégrée, d'un viseur relevable et d'un système de vidéoprojection performant incorporé. Le vrai concurrent du HC-X920 est donc davantage le Sony HDR-PJ650V, également pourvu d'une vidéoprojection intégrée, mais proposé à 990 euros.


Si la somme de 990 euros pour le HC-X920 reste trop importante, vous pouvez lorgnez sur le HC-V720, à 550 euros seulement, un modèle étonnant de performance, malgré son faible prix, qui concède une absence de viseur, un écran plus petit (3"), pas de prise casque, etc.



> LIRE LA SUITE : Test du Panasonic HC-X920

Test du Panasonic HC-X920

qualité image HC-X920

La qualité d'image du HC-X920 est toujours ce qui plaide autant en faveur de ce modèle. Le HC-X920 bénéficie d'un piqué flatteur, une absence de colorimétrie marquée, et pas de moirage. Ce bon rendu global s'explique par la combinaison entre 3 capteurs performants (*), un processeur haut de gamme (Crystal Engine Pro II), une optique de qualité (Leica Dicomar) qui supprime les effets de flare et d'image fantôme. Et même un plus côté sensibilité, avec un senseur BSI (Back Side Illumination) intégré qui fonctionne sur le principe d'un rétro-éclairage.


On n'ose dire que cette qualité équivaut même celle du grand frère AG-AC90 qui se démarque (heureusement pour lui !) par des atouts spécifiques au pro (XLR, 3 bagues, poignée, stabilité naturelle...).Le HC-X920 se comporte bien dans les mouvements du sujet (en tout cas en 50p), et son stabilisateur reste hyper efficace.


(*) Ne nous excitons pas sur les chiffres donnés par Panasonic qui fait état de capteurs 1/2,3" sur le HC-X920. Soit il y a erreur, soit c'est incompréhensible puisque les focales et les équivalents focales sont les mêmes que sur le HC-X900 au capteur plus petit (1/4,1''). Déjà les capteurs étaient annoncés comme différents entre le AG-AC90 (1/4,7'') et le HC-X900 (1/4,1'') alors que les focales et équivalents focales étaient les mêmes. Déjà, nous avions posé la question concernant cet illogisme à Panasonic qui n'a pas encore répondu... Alors on va arrêter de perdre du temps... L'image est belle. Point.


sensibilité HC-X920

Concernant la sensibilité, la technologie BSI semble agir sur la luminosité pour les scènes faiblement éclairées. La différence à 12 lux en mode Auto au 1/50 est assez probante : globalement l'image est plus lumineuse, comme en atteste également le site slashcam.de qui a pu se livrer à une comparaison des modèles 2012 et 2013. Mais le vrai bénéfice qu'on en tire n'est pas si évident en termes de maîtrise du bruit, et certaines conclusions du site allemand me laissent perplexes. Une certitude : l'effet de "voile transparent" constaté avec le HC-X900 est ici bien moins présent.


Une alternative est possible, celle d'acquérir la torche Panasonic VW-LDC103 optionnelle (ou une autre) qui offre un complément d'éclairage apprécié.


Comme avec le HC-X900, les hautes lumières sont marquées car le camescope a tendance à surexposer légèrement quand il rencontre des lumières vives. Il faut dans ce cas sortir de l'automatisme et jouer avec l'iris en Manuel (le HC-X920 sait bien le faire). Pour sa part, le Smear est discret.


menu HC-X920

L'adoption du 50p 28 Mbit/s qui existait déjà sur le HC-X900 et le SD900 est une chance car ce mode procure une image plus nette dans les mouvements, les arrêts sur images et pour des Ralentis.


Toutefois le mode entrelacé 50i ne démérite pas, d'autant qu'au mode HA (17 Mbit/s) s'ajoute désormais le mode PH (24 Mbits/s) comme sur l'AG-AC90. Avantage de l'entrelacé : augmenter l'autonomie d'enregistrement (1H30 à 2H au lieu de 1H20 sur une carte 16 Go) et réduire tout problème de montage que pourrait poser le 50p.


vue ensemble HC-X920

Côté poids, avec ses 485 grammes au complet, le HC-X920 reste à la fois plus léger qu'un Sony HDR-PJ650, un Canon HG25 ou a fortiori un Sony HDR-PJ780. Malgré cette (relative) légèreté du HC-X920, la prise à deux mains est quasi obligatoire pour que le camescope ne penche pas.


La mise en route est rapide, en tirant le viseur ou l'écran. L'ouverture de l'écran est le geste le plus rapide pour "dégainer". Pour réagir encore plus rapidement, on peut enclencher le mode "Quick Start", le temps d'allumage descend ainsi à 0,6 seconde.


zoom HC-X920

Le zoom x12 est toujours un régal de lenteur et sait aussi faire preuve de rapidité même si les Sony réagissent plus nerveusement. On apprécie que l'amplitude s'affiche par des chiffres réels (de x1 à x12 ou de x1 à x25 selon réglage). On peut aussi changer de focale via la bague de réglages (mais la fluidité est quasi impossible) ou verticalement, via une commande tactile sur l'écran. Il existe aussi une option tactile sur écran sous la forme d'une barre horizontale qui fixe la focale à laquelle le zoom doit stopper en plaçant votre doigt sur la barre horizontale à l'endroit désiré.


Au maximum du télé, le stabilisateur optique s'impose. C'est un stabilisateur dit "Hybride+". Comprenez optique et électronique, agissant sur 5 axes (dont le tangage). Rien à redire, il est parfait, au télé x12 ou en marchant, même si le grand-angle plus avantageux d'un Sony HDR-PJ780 ou d'un HDR-PJ650 accroît la sensation de stabilisation.


Le stabilisateur est activable / désactivable depuis une touche extérieure, qui a juste changé de place par rapport au HC-X900, et remplacé celle, assez inutile, de l'accès direct au mode 1080 / 50p.


HC-X920 écran

L'écran 3,5 pouces offre toujours un confort de vision remarquable, eu égards à sa résolution supérieure à un million de pixels. Seul le Canon HG25 dispose d'un écran aussi grand. L'écran est compatible 2D /3D.


En plein soleil, il faut toutefois recourir obligatoirement au viseur 0,24'' de 263 Kp. Sa résolution est plutôt bonne, et il s'étire mais il n'est toujours pas relevable, ce qui est incompatible avec des vues au ras du sol par exemple. Bonne nouvelle tout de même : contrairement au HC-X900, la dioptrie a tendance à moins se dérégler lorsqu'on referme le viseur avec vigueur.


batterie HC-X920

Le HC-X920 consomme beaucoup, sans doute à cause de l'effet combiné du grand écran et du faible ampérage (1250 mAh). Du coup, l'autonomie descend à 45 minutes avec écran (55 minutes avec viseur).


Dans ces conditions, il est recommandé d'acquérir une seconde batterie : soit une batterie identique à celle fournie (VW-VBN130). Soit une VW-VBN260 à 2500 mAh pour une autonomie de 1H40 à 2H selon le mode et le mode de visée utilisé.


Pas de chargeur séparé. Solution possible : acquérir le chargeur séparé VW-BC20ek pour Panasonic VBN130/VBN260. Un détail agaçant au passage, l'obligation d'ouvrir l'écran pour extraire la batterie.


mise au point HC-X920

Bien que le HC-X920 possède plusieurs réglages débrayables, vous utiliserez le plus souvent le mode Auto Intelligent (iA), qui fait office d'automatisme intégral et d'adaptation à chacune des situations que vous pouvez rencontrer (de jour comme de nuit). Les automatismes se comportent avec une certaine excellence. C'est particulièrement frappant pour l'Autofocus, très réactif et souple à la fois. La balance des blancs est aussi sans reproche car on ne déplore aucune dominante marquée.


Panasonic a ajouté sur le HC-X920 un second mode Auto Intelligent nommé iA+ qui permet de régler manuellement l'exposition (touche +- à gauche sur écran) ou la balance des couleurs (du bleu au rouge). Mouais...


Deux simples regrets : la fonction de Compensation de Contrejour existe mais pour y accéder, il faut actionner sur écran une molette qui tournicote à la façon d'un présentoir de cartes postales; or avec 5 "pages", c’est agaçant de chercher la fonction, d'autant qu'on ne sait jamais dans quel sens tourner la molette ! Une touche Contrejour aurait été plus pertinente. Autre regret : l'absence troublante de vitesses lentes, qui ne fonctionne qu'au 1/25s si l'obturateur lent Auto est sur Marche.


Il existe comme sur beaucoup de camescopes 2 menus: le Menu "rapide" (Q. Menu) assez rudimentaire en mode iA. Quant au menu complet, il n'est pas visible en permanence pour la même raison que la fonction de Compensation de contrejour. Bref, dommage que Panasonic n'ait pas adopté l'ingénieux système Sony "Mon bouton" qui permet d'afficher sur écran un accès direct aux fonctions les plus utilisées (en touchant l'écran). Le fabricant s'obstine aussi à ne pas proposer en mode Lecture le "saut" manuel d'une scène à l'autre. Il faut passer par le Stop si l'on veut accélérer.


bague Hc-X920

La bague du HC-X920 est ce qui caractérise les modèles tri-CMOS Panasonic depuis plusieurs générations de modèles. Même si celle-ci peut assigner indifféremment les Focales (Zoom), le Focus, la Balance, le Shutter, ou l'Iris, vous utiliserez cette bague surtout pour la mise au point. Attention, prenez garde à l'accès au bouton Camera Function (derrière l'écran), toujours aussi mal placé lorsque l'écran est incliné.


Pour la mise au point, le HC-X920 a conserve l'ingénieux contourage (en bleu) du sujet à mettre au point (la zone qui se teint de bleu avertit l'utilisateur que le sujet devient net).


suivi écran

Autre possibilité très appréciée, la détection par toucher sur écran qui concerne d'ailleurs aussi bien l'AF que l'AE. Focus et expo ajustent la zone (donc le sujet) que vous touchez à l'écran et si c'est un sujet mobile, le suivent dans ses déplacements. Cette fonctionnalité peut aussi servir à effectuer un beau rack Focus. Le même regret que pour le HC-X900 pour conclure : aucun débrayage de la mise au point en mode iA.


micro HC-X920
L’audio est toujours appuyé par un micro 5.1 qui offre un rendu sonore tout à fait satisfaisant. Un filtre coupe-vent et un précieux réglage manuel du micro intégré, viennent en appui. Les niveaux sonores se modulent sur une échelle allant de -30 à + 6 dB. Ajoutez un réglage des basses. Sinon, le mode tout-automatique fonctionne aussi très bien !
menu audio HC-X92°0
L'audio est toujours un peu desservi par le bruit du ventilateur interne destiné à refroidir l'appareil, mais le bruit n'est vraiment pas très fort. Aucun des rushes que j'ai tournés dans une atmosphère sonore normale n'ont été affectés par le bruit du ventilateur. Il faut vraiment tourner dans des lieux très silencieux (église, pièce fermée sans bruit...). Si besoin, vous pouvez abaisser le niveau sonore grâce au réglage manuel du son.
niveau HC-X920

Un petit indicateur de niveau fait son apparition (ici à droite) sous la forme d'un triangle surmonté d'une barre horizontale. Après avoir indiqué que la caméra n'est pas droite, cette fonction corrige l'inclinaison horizontale/verticale de l'appareil si souhaité. Bien que la notice ne le précise pas, l'image est donc recadrée légèrement (zoomée) pour qu'aucun bord noir n'apparaisse. L'aide est utile si le camescope penche très légèrement car c'est là où les erreurs sont les plus fréquentes. On aime donc bien le principe mais il ne faut pas en abuser, en raison de la déperdition qualitative.


il ne faut pas confondre cette fonction avec le repère de niveaux (fonction activable dans le Menu) qui permet, grâce à une sorte de gyroscope, de savoir précisément si votre plan n'est pas droit.


HC-X920

Une autre nouveauté est l'effet Miniature (diorama) qui est assez astucieux dans son principe puisqu'il a pour effet de mettre au point une zone horizontale de votre image (que vous définissez vous-même), le reste étant flou. Vous pouvez modifier la taille de la zone (3 tailles) , son emplacement, la luminosité (3 paliers) ainsi que le niveau d'éclat (3 paliers également). L'ensemble crée un effet Miniature pas aussi probant qu'un vrai Tilt-shift avec objectif à décentrement (!) ou une grande maîtrise de Photoshop, mais c'est éventuellement utilisable. L'idéal est une vue plongeante avec une profondeur dans l'image. Le résultat n'est probant qu'en grand-angle. L'effet Miniature repose sur un enregistrement de 1 seconde toutes les 6 secondes environ, pour obtenir l'effet d'animation souhaité. Inconvénients : la zone floutée est rigide, la quantité de flou n'est pas dosable, et le mode Miniature ne fonctionne pas en 1080/50p. La scène est non-sonore évidemment. Globalement, ça reste un peu gadget...


Autre nouveauté éventuellement plus intéressante, le mode de copie / lecture directe vers un disque dur externe USB, qui permet de copier depuis la carte mémoire du HC-X920 vers un DD externe. Pratique pour purger sa carte mémoire. On peut même sélectionner les seuls plans qu'on désire copier. Pareil dispositif existait déjà chez Sony, c'est bien que Panasonic s'y mette !


On retrouve une myriade de petits fonctions ou d'aides à la prise de vues comme le mode Pré-Rec, l'Histogramme, le Zébra ("Hachure"), ou encore le réglage complet de la nature de l'image (Netteté, Couleur, Exposition, Réglage Balance des blanc)s.


On recense aussi des fonctions un peu plus gadget à mon goût comme le contrôle de contraste intelligent, Le Digital Cinema Color (couleurs faussées car trop vives), le mode Grain de peau (très spécifique) ou l'AGS (anti-filmage des pieds).


Connectique HC-X920

La connectique est complète. Le cordon HDMI n'est pas fourni.


HD Writer 5.0 HC-X920

Pour la gestion des images, le logiciel HD Writer 5.0 pour Windows (XP, Vista, et Seven) succède à la version 4.0. Vous pouvez vous référer au test complet de HD Writer 3.0, car il y a relativement peu de différences cruciales entre les versions. HD Writer est un logiciel gratuit qui a l'avantage d'être très pratique pour les opérations courantes.


HD Writer permet de visualiser instantanément les fichiers quel que soit le format dans lequel ils sont enregistrés. HD Writer permet aussi d'importer / sauvegarder les fichiers enregistrés avec le HC-X920 puis de les récupérer sous n'importe quel logiciel, par exemple Magix Video Deluxe, PowerDirector ou Pinnacle Studio.


Pour exploiter le logiciel HD Writer AE 5.0, un Intel Core 2 Quad 2,6 GHz ou supérieur est recommandé pour utiliser l’édition ou la fonction de conversion intégrée notamment.


Vous pouvez bien évidemment exploiter votre logiciel de montage habituel si vous en avez déjà un. A ce propos, autant le HC-X920 est compatible avec les logiciels de montage sous Windows sans créer de doute dans l'esprit de l'utilisateur, autant une confusion est engendrée par Panasonic et Apple car on dispose d'un mode dit "iFrame" qui enregistre en 960 x 540 et se présente comme compatible iMovie sur Mac. Sachez qu'en 2013, même en 1080p, n'importe quel mode convient pour le Mac, moyennant adoption d'un autre logiciel (Final Cut Pro X, Premiere Elements) ou l'ajout d'un plug-in AVCCAM Importer qui permet à iMovie d'accepter directement le 1080p.


 



(Panasonic HC-X920 / HC-X929)

Liaison Wi-Fi du Panasonic HC-X920

Le Wi-Fi, nouveauté du HC-X920, a plusieurs usages : l'usage le plus intéressant est sans nul doute la commande à distance, permettant de piloter le HC-X920 depuis un smartphone ou un iPad, moyennant le téléchargement gratuit de l'application Image App. La commande à distance peut s'avérer très intéressante pour la vidéo animalière ou tout autre application comme celle (vécue !) de placer sa caméra dehors par - 4 degrés puis de filmer depuis l'intérieur d'une pièce, bien au chaud !


Autre intérêt du Wi-Fi, la relecture sur écran TV compatible DLNA, en se passant de tout câble ou bien la vidéo-surveillance ou encore la diffusion en direct (Chaîne Live) en 720p maxi, moyennant enregistrement auprès de deux services nommés Lumix Club et Ustream. La procédure est un peu lourde, il faut donc en avoir un usage motivé.


HC-X920 Wi-Fi
On peut choisir un point d'accès classique de type Livebox mais le camescope peut aussi communiquer avec votre smartphone sous système Android ou iOs, sans intermédiaire supplémentaire. Bien sûr, il faut quelque réglage pour "appairer" le smartphone et le camescope, l'idéal étant que votre téléphone (smartphone) soit compatible avec le protocole WPS. Dans ce cas, poursuivez avec Connexion Directe, la liaison a toutes les chances de s'établir en patientant quelques dizaines de secondes au maximum. Un conseil : évitez de vous farcir les multiples pages du manuel d'utilisation qui sont assez indigestes ! Si vous le pouvez, fonctionnez à l'intuition.
Wi-Fi HC-X920

En termes de fonctions de base, l'application Image App permet d'enregistrer, et de zoomer (selon 2 vitesses). Si vous conservez le zooming à l'enregistrement, la séquence risque de saccader lors de l'affichage (transmission oblige) mais elle sera fluide à l'enregistrement. Côté paramétrages du Menu, vous pouvez choisir la qualité (le mode) d'enregistrement, mais aussi le mode iA ou encore la compensation de rétro-éclairage...


Wi-Fi HC-X920

On s'amuse ainsi à contrôler le HC-X920 à distance, pour ma part avec un vrai confort de vision sur tablette. J'imagine les applications pour un court métrage avec un tel "retour monitoring" qui permet à 3 ou 4 personnes de voir sur l'écran d'une tablette la scène filmée à 10 mètres.


Wi-Fi HC-X920
L'application Image App permet aussi de relire sur écran du smartphone / iPad toutes les scènes du camescope. Choisissez dans ce cas la qualité de lecture AVCHD la plus haute qui n'est pas proposée par défaut.


(Panasonic HC-X920 / HC-X929)

Exemples photo du Panasonic HC-X920

En positionnant le sélecteur sur le mode Photo, plusieurs ratios sont disponibles : 4:3, 3:2 et 16:9. L'utilisateur peut recourir à des résolutions (presque trop) importantes allant jusqu'à 20 Mp en format 3:2. En mode vidéo, une vue fixe peut être enregistrée en 16:9 dans différentes résolutions. Le HC-X920 dispose aussi de plusieurs modes Flash (Flash forcé, pas de Flash, anti-yeux rouges) et 3 puissances d'éclair. Notez que le Flash est toujours encastré au centre, en haut de l'objectif.


Voici quelques exemples de qualité photo obtenues avec le HC-X920 dans la plus haute résolution.


HC-X920
HC-X920
HC-X920
photos en 6016 x 3384


(Panasonic HC-X920 / HC-X929)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Voir les 16 avis d'internautes et donner le vôtre