Magazinevideo > Caméra & Photo, Smartphone, Drone > Tests de caméras > Tests caméras GoPro, Action Cam (sport)

Test Sony ActionCam HDR-AZ1VR

minicam mais elle fait le job !

 

12 janvier 2015 par Thierry Philippon - Mis à jour le 12 janvier 2015

Sony HDR-AZ1VR Remote Edition

Prix fabricant : 249 Euros
 

HDR-AZ1

La HDR-AZ1 ? Une « serial killer » pour GoPro entend-on ici ou là. En attendant de tester la future Action Cam 4K FDR-X1000V qui semble mieux armée pour prétendre détrôner la caméra californienne, Sony est parvenu à un degré de miniaturisation stupéfiant sans faire (trop) payer le prix de cette technologie (la HDR-AZ1 est moins chère que son équivalente chez GoPro) et tout en préservant une qualité d’image type Sony.


J'en ai rêvé, Sony l'a fait disait le slogan. J'avais rêvé d'une caméra-stylo, qu'on tient dan la main discrètement, à tout moment. Une caméra qui peut filmer dans une voiture sans craindre le manque de recul, pour capter - comme je l'ai expérimenté - votre voix à chaud, façon selfie avec le son... Une caméra qui vous suit partout, avec l'idée d'un bloc-notes électronique qui sait se faire tout petit et discret. C'est un rêve devenu réalité, aussi intéressant - même si le marketing des ActionCam ne met pas l'accent dessus - que de voir pour la 1239e fois l’auto filmage d'une descente à ski ou la 856e acrobatie en skate...


HDR-AZ1

La HDR-AZ1 est fournie avec ou sans la télécommande qui lui sert dans ce cas d’afficheur et de commande de menus. Si la caméra est achetée seule, il faut donc la coupler à un smartphone ou une tablette, ce qui est parfaitement compatible, et plus économique, à défaut d’être pratique.


La HDR-AZ1 est une version plus minimaliste que l’AS100 avec des dimensions plus réduites. Elle est aussi un peu moins destinée au grand bain, puisque le caisson (dite "housse" SPK-AZ1) qui est fourni ne descend qu’à 5 mètres et ne tient que 30 minutes à la fois. En dehors de cela, sa très petite taille lui offre de multiples applications. Je l’ai donc essayée dans plusieurs configurations, en tests réels de reportage sur le terrain, associée à quelques accessoires connus de la marque. La caméra a été mise à profit en complément d’un matériel de prisses de vues plus costaud (un DSLR haut de gamme) et je peux garantir que ans elle, je ne sais pas si j’aurais pu tourner certaines scènes !


Un essai en snorkeling était également prévu mais le caisson est arrivé trop tard, deux petites heures après être parti en direction de Roissy, à cause d'une confusion (de Sony) avec le caisson des précédentes ActionCam… Quand on cale toute la préparation 3 mois avant, on est quelque peu en pétard...


Passons au test.


HDR-AZ1 + housse

> LIRE LA SUITE : Le test du HDR-AZ1

Le test du HDR-AZ1

HDR-AZ1

La HDR-AZ1 peut s'utiliser de deux façons. Dans sa formule pack, elle est livrée avec sa housse étanche ("caisson"), et sa télécommande RM-LVR2 (pour 350 euros le pack). Cette dernière est un « afficheur instantané à distance » une sorte de grosse montre permettant de contrôler le cadre grâce à son écran de visualisation en couleurs, et d’accéder aux menus, ou même de déclencher l'enregistrement à distance. C’est aussi ce même afficheur qui intègre le GPS qui équipe le prédécesseur de cette caméra et qui a été supprimé de celle-ci pour gagner de la place. Le GPS ne marche pas très bien mais une mise à jour (version 1.0.1) est sortie le 18/12/2014. Il était trop tard pour que j'en profite. Pour exploiter ce GPS, on peut associer le logiciel gratuit Action Cam Movie Creator décrit comme intuitif avec des superpositions de vitesse et de distance (comme la Garmin Virb Elite !).


La télécommande est aussi apte à piloter jusqu’à 5 Actioncam.


télécommande HDR-AZ1

Certes, la télécommande est pratique car elle se fixe au poignet à la façon d’une montre. Cependant l’écran couleurs reste relativement petit, pas toujours très lisible en extérieur par temps ensoleillé à cause d'un fort contraste. J’ai raté pas mal de cadrages. De plus, l'appairage entre la télécommande et la caméra par système NFC est magique quand il fonctionne (la connexion s’établit en une quinzaine de secondes maxi) mais désespérant quand il bugue. C'est indigne de Sony, sauf si une mise à jour firmware résout ultérieurement ce souci qui semble récurrent. Quatre bugs complets se sont produits sur trois semaines, bloquant toute visualisation / menu, et obligeant à réinitialiser la caméra selon une procédure mal expliquée dans la notice. C’est bien la télécommande qui bugue puisqu’avec une tablette, tout fonctionne. Notez au passage que les options de configuration Wi-Fi / NFC sont fort mal expliquées dans la notice en ligne, ce qui a le don d'irriter en cas de blocage…


Précisons également que la télécommande Live-View ne fonctionne sous l'eau qu’à une profondeur de 3 mètres alors que le caisson du HDR-AZ1 est capable de descendre à -5 mètres. Pas très cohérent. Enfin l’achat de la télécommande semble impossible hors pack, il faut donc se décider au départ, sans pouvoir se raviser ensuite. Une petite erreur commerciale je trouve.


HDR-AZ1

Dans le 2e cas, vous achetez la caméra seule (pour 250 euros). Vous faites le choix de cadrer "à l’aveugle" durant la prise de vues, mais bien sûr vous associez la caméra à un smartphone ou une tablette lorsque le besoin s’en faut sentir ou pour relire vos images.


L’utilisation d’une caméra à l’aveugle n’est pas inepte. Le contrôle (en permanence) par écran devient superflu lorsque la caméra est fixée sur un casque, un serre-tête ou sur un harnais, voire au bout d’un monopode (Sony propose un modèle dédié). Il peut même s'avérer inconfortable ou dangereux. Par ailleurs, j’ai fréquemment utilisé la HDR-AZ1 pour des scènes au jugé, sans contrôle direct, après un temps d’adaptation pour bien mesurer l'angle de vue. Ce n'est pas idéal mais c'est faisable. On a tendance à cadrer un peu trop haut en général, il faut s'habituer.


HDR-AZ1

Si l'on utilise son smartphone ou sa tablette, il faut juste télécharger gratuitement le logiciel PlayMemories Mobile (de Sony), compatible Android et iOS. On accède ainsi non seulement à la visualisation des images en direct, à leur relecture, mais aussi à l'ensemble des réglages de la caméra. Sinon il n'y a aucun moyen d'y accéder par la caméra seule.


Pour ma part, j’ai utilisé un iPad ancienne génération qui marche excellemment bien avec l’AZ1 (*) et le logiciel Play Memories Mobile. Attention juste au passage de la lecture des images au mode de prises de vues qui s’effectue via le symbole « appareil photo » même s’il s’agit de vidéos.


(*) Ce n’est pas le cas avec la minicam Kodak SP360 qui a fait régulièrement planté cette même tablette avec l’indication « low memory ».


mini-écran HDR-AZ1

Signalons aussi que l’AZ1 dispose d’un mini-écran. Celui-ci est minimaliste : il fournit juste les indications de liaison Wi-Fi / NFC, le niveau de batterie ou l’indication de fin de carte mémoire. De plus, il est tellement petit à lire en extérieur que l’avertissement de fin de carte mémoire par exemple peut passer complètement inaperçu ! Small is beautiful ? Pas cette fois…


Caméra et télécommande ont leur propre système de batterie : on peut remplacer la batterie NP-BY1 de la 1re si besoin (qui se recharge en 2 h 25 min), pas celle de la seconde qui est interne et se recharge via un ordinateur (en 4 h 05, ce quiet bien long ou via un AC-UD10 en 2 h 55 min.). Le branchement s’effectue via la prise micro-usb qui est aussi celle par laquelle on peut transférer ses images (si on ne veut pas extraire la carte mémoire) car pour gagner de l’espace, il n’y pas de connecteur de type mini-HDMI séparé. C’est un système assez contraignant car on doit organiser une double charge l’une après l’autre, un seul câble étant fourni. De plus, l’autonomie de la batterie de la caméra - comme tout a été miniaturisé - est assez faible. Le fabricant fait état de 45 minutes Wi-Fi activé (50 minutes sans). J’ai plutôt constaté 35 à 40 minutes maxi pour ma part, Wi-Fi activé, en mode XAVC-S (voir plus loin ce mode) et je suspecte Sony de communiquer le temps d’autonomie en format mp4 et non en XAVC-S, ce qui expliquerait l’écart constaté. Surtout, pensez à activer sur « 5 minutes » le Menu Veille. Ou n’hésitez pas dans l’achat d’une seconde batterie. A signaler : un kit d'accessoires ACC-TRDCY combine une batterie et un chargeur USB.


caisson + HDR-AZ1

Nue, la caméra résiste aux projections d’eau (norme IPX4) mais elle n’est pas étanche, sauf si on l’insère dans son caisson SPK-AZ1 (29 euros à l’unité) de 48 grammes qui protège aussi la caméra de la poussière et des chocs. Le caisson est toutefois moins performant que celui du HDR-AS100 (SPK-AS1) qui plonge à -60 mètres comme avec une GoPro. On regrette en plus que le caisson de la AZ1 soit fourni sans cordon d'attache même s’il reste possible d’insérer un cordon (non fourni) dans l’ouverture de fixation.


Du coup, la comparaison GoPro-Actioncam AZ1 est indiscutablement en l’avantage de GoPro sur ce point précis. Evitez même le robinet d’eau sur le caisson du Sony. Evitez aussi le fait de lancer l’accessoire dans l’eau. Avec le caisson, vérifiez le joint torique en l’inspectant, et / ou en plongeant le boîtier dans l’eau, sans insérer le camescope dedans.


HDR-AZ1 stabilisateur
vue avec stabilisateur activé correspondant à un angle de 120°


 


 


GDR-AZ1 stabilisateur non active
même vue avec stabilisateur désactivé correspondant à un angle de 170°


 


 


L'objectif ouvre à F/2,8, avec une focale fixe de 2,8 mm. Le bloc optique Zeiss de la HDR-AZ1 offre un angle de vue de 170° (soit 17,1 mm !), réduit à 120° (21,8 mm) avec stabilisateur. Pas de zoom évidemment, uniquement des vues au grand-angle, une netteté constante du sujet le plus proche à l'infini, du coup pas de problème d'Autofocus. J’ai trouvé l’angle de 120 degrés largement suffisant pour des besoins courants et je voulais bénéficier du stabilisateur en permanence qui s'avère excellement bon. J’ai donc maintenu l’angle de 120° qui est tout de même respectable.


Notez que si vous faites appel au mode Ralenti, le stabilisateur se désactive et dans ce cas, seul l’angle de 170° est opérationnel, c’est un peu dommage. Mais ralenti et vues déformées vont sans doute bien ensemble. La protection objectif est inexistante, mais pas d’inquiétude trop forte, elle oblige juste à nettoyer l’objectif. En fait, il faut avoir sur soi un chiffon doux et nettoyer presque par réflexe l’objectif avant chaque prise de vues. En un éclair c’est fait et vous garantissez la clarté de vos images.


HDR-AZ1

A l’usage la caméra est tellement légère avec ses 63 grammes (batterie comprise !) et ses dimensions réduites, surtout en hauteur (72,3 x 50,2 x 20,8 mm contre 81,5 x 46,5 x 24,2 mm) qu’on ne la sent absolument pas, même lorsqu’on la fixe sur soi. Ce serait presque la montre-télécommande qu’on sent le plus, avec ses 98 grammes ! Il faut dire que le volume a été réduit des 2/3 par rapport aux modèles précédents. Quoique maniable, elle tient plus ou moins debout sur une table ou un bureau, grâce au support fourni (l’adaptateur de trépied). La caméra peut également être fixée sans difficulté sur trépied ou tout autre support (monopode…) grâce à son pas de vis. Une fixation adhésive est également fournie.


J’ai beaucoup utilisé la AZ1 comme « caméra-stylo », un usage pour laquelle la minicam n’est pas forcément prédestinée mais que j’affectionne bien. Je certifie avoir obtenu des images intimistes que je n’aurais jamais obtenues avec un plus gros camescope ou un DSLR.


HDR-AZ1 quadrillage

Attention en pratique, l’horizontalité des plans s’avère difficile à soutenir avec un si petit engin dans la main. Beaucoup de plans penchés obtenus. Vous pouvez vous faire aider avec le quadrillage sur écran, affichable depuis une des options du menu. Lorsque l’on filme, une grosse lampe-témoin d’enregistrement (non désactivable) s’allume, on la voit très bien sous l’eau par exemple mais aussi sur terre.


Les nécessités du test m'ont conduit à soulever souvent les caches de connectique / Batterie. Ils paraissent solides car je les ai bien malmenés.


Hold HDR-AZ1
Côté pratique toujours, étudiez bien le bouton Hold qu’il faut pousser quand on range provisoirement l’actioncam ou qu’on la tient dans la main, sinon on risque d’allumer par erreur le camescope. De même, il faut désactiver la touche Hold de la caméra avant d’insérer celle-ci dans la caisson, sans quoi on ne peut pas enregistrer.
HDR-AZ1
carte mémoire

Côté enregistrement, la caméra stocke sur carte micro-SDHC ou microSDXC Class 10 U1. Attention, si vous enregistrez en XAVC-S (voir plus loin ce format) une microSDXC est obligatoire (de 64 Go minimum donc) ! Sinon un message d’avertissement s’affiche et la caméra refuse d’enregistrer. Le logement situé à l’arrière, requiert quelques précautions, notamment celle d’introduire la carte dans la bon sens, et doucement. Le bon sens signifie mention écrite de la carte vers vous si c’est une microSD et l’inverse si c’est une carte Sony MSMicro ! On vous conseille chaleureusement un étui pour carte car les micro-SD sont vraiment faciles à perdre !


menu
modes

Comme sur ses grand frères et sur les camescopes évolués de Sony, le AZ1 sait enregistrer en MP4 mais aussi et surtout dans le nouveau format XAVC-S au débit de 50 Mbits/s (en 50p ou 25p) qui exige des cartes microSDXC. En Pal, le XAVC-S n'est déclinable qu'en 50p / 25p, alors qu'en NTSC, on bénéficie des fréquences 60P / 30p et 24p.


Le XAVC-S, variante grand-public plus évoluée du H.264, est meilleur que le MP4 pour le sujets en mouvement (absence totale d’artefacts) mais le poids des fichiers est multiplié par x2 environ. Une carte de 64 Go contient ainsi « seulement » 2H35 de vidéo en XAVC-S. Pour prendre un exemple, un même plan de 20’’ pèse 62 Mo en MP4 alors qu’il pèse plus du double en XAVC-S (139, 5 Mo).


Le MP4 a tout de même quelques avantages : on bénéficie de plusieurs choix de débits. C’est aussi en mp4 qu’on trouve un excellent mode 720p (SSLOW, cadence de 4 images) en HD Ready 120p (à 6 Mbps) ou 100p (selon réglage Pal / NTSC). Notez qu’au Ralenti, le steadyshot est forcément désactivé. Bien sûr les esprits chagrins regretteront comme sur la GoPro ou l’AS100 l’absence d’un ralenti en WVGA en 800x480p à 240p mais on obtient déjà des séquences de bonne tenue avec le AZ1 au Ralenti en 720p. On trouve également en 720p une capacité d'enregistrement à haute vitesse (modes HS120 / HS100) pour des accélérés.


Signalons aussi la prise de vue en continu (Drive) qui s’adresse davantage à des applications de vidéosurveillance. Et la faculté de pouvoir retourner l’image (pratique avec un drone à). On peut aussi choisir entre les normes Pal ou NTSC si besoin.


HDR-AZ1

La qualité d’image de la AZ1 est assez satisfaisante pour un usage sportif, à peine en retrait d’une celle d’une AS100 et encore, au capteur assez proche : un CMOS Exmor R 1/2,3 de 12 Mp pour la HDR-AZ1, un capteur 13,2 Mp pour la AS100. L’automatisme fait monter (un peu trop facilement le gain), produisant des images parfois un peu délavées. Les images avec fort contraste réagissent de façon extrêmement… contrastés ! Tantôt on obtient des images correctement exposées, tantôt trop bouchées, tantôt enfin trop lumineuses, surtout dans les situations de plans très mobiles, avec de fortes variations de luminosité. Deux options de réglages - neutre ou éclatant (Vivid en anglais) - sont proposées. Préférez l’option Neutre a priori car les couleurs du mode Eclatant sont assez artificielles. Mais pas de précepte absolu: après tout, vous expérimentez les deux, et vous adopterez le mode que vous préférez à l’oeil. Sachez que le bleu du ciel est renforcé avec Eclatant. On recense aussi un mode « sous l’eau » pour mieux compenser la perte du rouge lors de vues sous-marines. Ce mode compense l'absence de lumière "rouge" à un certaine profondeur. Vous pouvez aussi consulter une excellente comparaison sur YouTube entre la Hero 4 et l’AZ1 :


HDR-AZ1 sensibilité

La sensibilité de la AZ1, donnée pour 6 lux, est passable, avec des fourmillements assez intenses car il n’y a pas de limiteur de bruit et pas de réglage des Iso comme sur la GoPro ou une alternative de type obturation lente comme sur certains camescopes Sony. Notez en revanche l’excellence de l’audio de la Sony HDR-AZ1, au moins égal à celui de la GoPro. Et aucun bruit produit par l’appareil. Attention à ne pas obstruer les capsules audio, situées sous l'objectif. Evidemment, les sons sont très étouffés lorsque l’actioncam est logée dans le caisson, mais elle reste audible.


HDR-AZ1
photo AZ1

mode Photo en 4608 × 2592 pixels


 


Pour finir, l’AZ1 est capable aussi de produire des photos de qualité, et des vues en mode rafale.



(Test Sony ActionCam HDR-AZ1VR)

Quelques accessoires du HDR-AZ1

Live view

D’origine, la caméra HDR-AZ1 n’est fournie qu’avec le caisson étanche SPK-AZ1, la batterie d'origine NP-BY1, l'adaptateur pour trépied, le support adhésif VCT-AM1, le câble micro-USB, et si l'on choisit le pack complet, la télécommande Live-view RM-LVR2V. Mais bien entendu, "logique GoPro" oblige, les accessoires optionnels possibles sont nombreux pour une caméra de sport, à tel point qu’on s’y perd un peu entre les différents accessoires existants !


4 kits pour Mini Action Cam sont en tout disponibles pour les motards, les snowboardeurs ou pour les adeptes de sensations fortes. On trouve par exemple le Kit HDR-AZ1VB (boîtier + fixation pour vélo) pour 399.00 euros ou le HDR-AZ1VW (Kit boîtier + fixation portable) au même prix.


On recense aussi un kit d'accessoires ACC-TRDCY qui combine une batterie et un chargeur USB.


HDr-AZ1 harnais de poitrine
HDR-AZ1

Harnais de poitrine Sony AKA-CMH1
prix : 45 euros


Très pratique et facile à installer, le harnais peut se fixer lors d'un déplacement à moto, ou en vélo, voire à pied (pas très discret, méfiez-vous !). Pour améliorer le cadrage, il peut s'avérer nécessaire de relever très légèrement l'inclinaison de la caméra (pas trop non plus pour éviter d'avoir trop de ciel dans le cadre).
HDR-AZ1
HDR-AZ1

Monopode Sony VCT-AMP1
Prix : 49 euros


-Poids maxi caméra : 250 grammes


-91,3 cm de longueur au maximum, une fois déplié. Replié : 30,2 cm.


-Extension et raccourcissement faciles. Conception étanche (rincer à l’eau douce si immergée dans eau salée)


-Format compact idéal pour rangement sur sac à dos


Le monopode Sony VCT-AMP1 est un accessoire très intéressant à uiliser en marchant, à ski ou à moto pour s'auto-filmer tout en visualisant le décor derrière soi. Selon l'inclinaison qu'on donne à la tête pivotante et le nombre de sections qu'on déploie, on peut donner l'illusion que le sujet est filmé par une caméra extérieure "volante" si le bras de la personne ne se voit pas à l'écran. Pour parfaire l'inclinaison, un contrôle sur télécommande ou smartphone est bien sûr indispensable !
HDR-AZ1
kit tour de tête universel

kit de fixation « tour de tête » Sony BLT-CHM1


Prix : 39 euros


La caméra se clipse solidement sur l'accessoire sans difficulté majeure, après avoir correctement positionnée et orientée l'actioncam Sony. Assez voyant, le kit de fixation tour de tête pourra intéresser les joggeurs par exemple. Pour des travelilngs en marchant, il n'est pas pleinement convaincant, car les mouvements de la tête rendent l'image artificielle à regarder.
fixation sac à dos

Et aussi... Fixation sur sac à dos VCT-BPM1 pour Action Cam
Prix : 39 euros



(Test Sony ActionCam HDR-AZ1VR)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Voir les 7 avis d'internautes et donner le vôtre