Magazinevideo > Caméra & Photo, Stabilisateur, Drone > Tests de caméras > Tests de caméscopes conventionnels

article archivé

Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

Sony HDR-XR550VE / HDR-CX550VE

Tout pour plaire ou presque !

 

09 janvier 2010 par Thierry Philippon - Mis à jour le 25 mars 2010

 

Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE   Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE
HDR-CX550VE
HDR-XR550VE
Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE  
Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE   Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE

A ma gauche, un modèle à disque dur AVCHD de 240 Go (!), j'ai nommé le HDR-XR550VE, succédant au HDR-XR520. A ma droite, son homologue à mémoire embarquée de 64 Go, le Sony HDR-CX550VE, succédant au HDR-CX520. Le second vaut 200 euros de moins. En 2010, ce qui frappe l'observateur attentif, est que le modèle à mémoire embarquée - cas du HDR-CX550VE de ce test - fait jeu égal avec son homologue à disque dur, hormis la capacité d'enregistrement. En effet, tous fabricants confondus, les modèles à mémoire embarquée souffraient jusqu'à présent de certains manques comme l'absence de viseur ou la privation de prise Micro, ou encore de prise casque. Il fallait donc s'orienter vers les modèles HDD pour bénéficier de toutes les fonctions. Désormais, les deux concepts - disque dur ou mémoire embarquée - ont des caractéristiques équivalentes, hormis la capacité d'enregistrement comme nous le disions.


Les HDR-XR550VE et HDR-CX550VE partagent donc de nombreux atouts qui laissent pantois : l'angle proposé par leur grand-angle (un peu plus de 29 mm en débrayant le mode de stabilisation Active) est bien plus large que tout ce qu'on a connu jusqu'à présent sur les camescopes grands-publics HD, le débit maxi grimpe à 24 Mbit/s (au lieu d'un débit moyen de 16 Mbit/s). Par ailleurs, les deux modèles bénéficient d'un viseur (plus utile qu'on ne croit, quoique non relevable et tout juste étirable) et le logement pour cartes mémoire accepte, outre les Memory Stick Pro Duo / Memory Stick PRO-HG Duo HX de Sony, les cartes plus universelles SDHC. La carte mémoire reste pratique comme solution amovible pour passer d'un support à l'autre, d'autant qu'on peut copier les images d'un support vers l'autre.


Concernant le débit des cartes mémoire, beaucoup de contrevérités circulent, parfois entretenues par les fabricants ou les revendeurs. Comme nous l'évoquions dans un récent comparatif de cartes SDHC, pour l'AVCHD, une carte Class 4 garantit un débit minimal d'écriture de 4 Mo/s, de quoi absorber sans aucun problème tout flux AVCHD, qui plafonne à 3 Mo/s (24 Mbits/s). Théorie que confirment nos essais du CX550, même au mode 24 Mbps. Bien sûr, toute carte Class 6 sera également compatible et vous tranquillisera peut-être !


On note aussi la possibilité, abondamment décrite dans la notice et que nous avons pu tester, de réaliser une copie directe sur disque dur externe, sans PC, moyennant l'achat d'un câble adaptateur optionnel USB Sony VMC-UAM1. Cette faculté, longtemps ignorée par le fabricant, est une première chez Sony. Elle s'avère bien pratique pour décharger et sauvegarder la mémoire du camescope.


Plus gadget ou disons, ciblé, ajoutez aussi le ralenti Golf Shot, qui offre un ralenti à 200 images par seconde pour observer à loisir le ralenti d'un beau swing sans doute !


A cette liste déjà impressionnante d'atouts, il convient d'ajouter des caractéristiques déjà présentes sur le HDR-CX520 : la sensibilité améliorée grâce au capteur 1/2,9 pouce à technologie Exmor associée au mode Low Lux, le fameux stabilisateur 3 axes qui permet de filmer en marchant ou en descendant un escalier sans secousses marquées, un écran 3,5 pouces tactile de qualité remarquable (920.000 pixels), une géolocalisation GPS (valable en vidéo comme en photo sur les modèles "VE"), une molette de réglages assignable à l'avant (et non plus à l'arrière), et en prime des prises micro et casque externes s'il vous plait. Sans oublier le Mode Low lux.

Ce qui fait défaut ? Eh bien, il faut chercher un peu mais on trouve. Certains regretteront sans doute le zoom limité à x10 (on préfère une optique x12 mais la construction optique devait être difficile), l'absence de torche (classique chez Sony), la mini-griffe propriétaire (agaçante, quoique contournable), le viseur non relevable et très peu étirable, ou peut-être la relative légèreté du modèle à mémoire embarquée, de 100 grammes plus léger que son homologue à disque dur. Les esthètes de l'audio doivent aussi noter que le son n'est toujours pas réglable et les inconditionnels du mode 25p devront se faire une raison (ce mode n'existe pas chez Sony) ou choisir un autre modèle non-Sony ! Enfin, le camescope est livré sans station d'accueil, mais c'était déjà le cas des deux précédentes gammes.


La mémoire de 64 Go procure 6H d'autonomie dans la qualité la plus haute à 24 Mbps (FX) et 7H40 d'enregistrement dans la qualité habituelle aux autres modèles Sony (FH), enfin 15H35 en HQ. Rappelons que la mémoire embarquée (ou interne ou encore Flash ou encore SSD !), a bien des avantages, raison pour laquelle elle est très prisée de tous les fabricants : pas de mécanique, moindre encombrement, moins de consommation, pas de problème en altitude (le disque dur en pose au-delà de 5000 mètres d'après la notice *). A noter qu'une autonomie de 64 Go correspond grosso modo à la capacité d'enregistrement de 60 Go du modèle-phare de Sony en 2008, le HDR-SR11 qui fut en son temps, un authentique best-seller.


* même en utilisant la seule carte mémoire car le disque dur continue de tourner…


graveur Sony VRD-P1


Les Sony HDR-CX550VE et XR550VE sont aussi compatibles à l'enregistrement avec les signaux SD (MPEG-2) afin d'offrir une solution de flux alternative, compatible avec les DVD SD. Et ils savent convertir d'AVCHD en mpeg-2 (nous avons vérifié le bon fonctionnement qui est probant) si on les connecte au graveur Sony VRD-P1 (voir notre test express) ou au graveur DVD Sony VRD-MC6


Les facultés de gestion des séquences enregistrées sont toujours aussi abouties avec des listes de lecture qu'on peut éditer, et la faculté de Supprimer, Copier et même Diviser une scène à l'endroit de son choix. A noter l'évolution du logiciel phare de Sony, Picture Motion Browser, qui passe en version 5.


A noter l'existence de modèles sans GPS intégré (il faudra vérifier s'ils sont correctement distribués en France) de référence Sony HDR-XR550E et Sony HDR-CX550E et qui sont dénués de GPS. Mais attention, certains sites de vente en ligne se mélangent les crayons dans toutes ces appellations : on trouvera parfois à la fin de la référence ni "E" ni "VE" ou des inversions, vérifiez bien même si la plupart des vendeurs tentent de faire attention !


Dernière précision : la notice est fournie sur papier, mais écologie oblige, dans une version très expurgée. Le CD-Rom inclus comprend la version complète de la notice (en français entre autres).


Sony HDR-CX350
Autre modèle que propose Sony, le Sony HDR-CX350 n'en possède pas moins une mémoire intégrée de 32 Go, un enregistrement au débit maxi de 24 Mbit/s, une fonction GPS, sans oublier le fameux stabilisateur 3 axes, redoutablement efficace en marchant, et un grand-angle confortable de 29,8 mm. De plus, tout comme le HDR-CX550, le logement pour cartes accepte aussi bien les Memory Stick de Sony que les cartes SD. Enfin, la copie directe sur un disque dur externe est possible pour sauvegarder ses rushes. Par rapport au HDR-CX550, le HDR-CX350 revendique même un zoom x12 à la place d'un x10.
Sony HDR-CX350

Alors ? Qu'a-t-il de moins ce CX350 ? En vrac, et pour ne citer que le principal, pas de viseur, pas de grand écran 3,5 pouces, un capteur plus petit (1/4 de pouce), pas de molette assignable à l'avant, ni prise micro ni prise casque et une mémoire intégrée de 32 Go au lieu de 64 Go.


© vue Sony



> LIRE LA SUITE : Modes et durée d'enregistrement

Modes et durée d'enregistrement

Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE


Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE

Les fichiers des Sony HDR-XR550 et HDR-CX550 peuvent être enregistrés dans plusieurs résolutions possibles, que ce soit en AVCHD HD (5 modes) ou MPEG-2 SD (2 modes). En HD, on dispose de 2 modes qui enregistrent en 1920 x 1080 (FX et FH) et pour les trois modes suivants (HQ, LP 5.1 et LP 2 canaux), en 1440 x 1080. Dans la qualité la plus haute (FX), retenez que vous pouvez enregistrer avec le HDR-CX550 jusqu'à 6H de rushes et 7H40 de rushes au débit de 16 Mbit/s (FH). Si c'est un peu juste en FX ou FH (dans le cadre d'un long séjour par exemple), libre à vous de pallier ce manque en ayant toujours sur vous une ou deux cartes MS ou SDHC de forte capacité.


le problème ne se pose plus du tout avec le disque dur de 240 Go du XR550VE car les durées sont portées à 22 heures et cinquante minutes (!) en FX et 29H10 en FH. A noter que Sony limite le nombre de scènes enregistrables à 3999 en HD (9999 en standard) et que ce maximum semble atteint par certains utilisateurs lorsque les scènes ne durent que quelques secondes en moyenne. Ils ne peuvent alors profiter du maximum de la capacité du disque. Cela dit, nous estimons qu'au-delà d'un certain nombre d'heures enregistrées, il est préférable de sauvegarder sur disque externe ou sur le disque de son ordinateur. A quoi servent les 240 Go dans ce cas ? A enregistrer plutôt des scènes assez longues. Une même scène peut d'ailleurs durer jusqu'à 13 heures en continu !


Côté qualité d'image, celle en AVCHD avec le mode "intermédiaire" FH, est déjà remarquable, c'est celle qu'on connaissait avec les HDR-CX520/XR520. Le mode supplémentaire FX apporte un atout pour des scènes très mouvementées. Les autres modes HD sont en théorie à éviter car ils sont moins performants avec des séquences très mobiles mais ils restent exploitables, comme d'anciens tests réalisés avec un modèle Canon, nous l'avaient démontré. A noter la suppression du mode HD SP.


A noter qu'à tout moment, l'utilisateur peut s'informer sur la durée restante. Nous vous conseillons de placer ce paramètre sur la première page du menu.


L'utilisateur peut également enregistrer en mpeg-2 SD - Sony continue de laisser cette option - si vous souhaitez avoir une compatibilité directe avec les DVD de salon. Dans ce cas, les fichiers portent l'extension .MPG. Notez la limitation de l'enregistrement en SD à 2 modes seulement.


 



(Sony HDR-XR550VE / HDR-CX550VE)

Capteur, objectif, stabilisateur

Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE   Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE

Sony a conservé sa belle combinatoire : un capteur CMOS Exmor R 1/2,9 pouce dont la surface photosensible bénéficie d’un meilleur éclairage. Comprenez par là : une meilleure sensibilité (Sony évoque une sensibilité deux fois supérieure). D'autre part un objectif Sony G à base de verre asphérique à faible dispersion, induisant une aberration chromatique plus limitée. Enfin les HDR-CX550 / HDR-XR550 sont affublés d'un processeur BIONZ hérité des Alpha Sony, capable de prendre en charge les données grande vitesse de la HD.


Mais surtout, l'objectif s'élargit au profit d'un très remarquable équivalent 29,8 mm en vidéo (26,3 mm en mode Photo 4:3). Ce champ est un tout petit peu moins large lorsque le stabilisateur est en mode Active, cela se voit immédiatement. Sony ne donne pas de précision millimétrée à ce sujet mais on reste en-deçà d'un équivalent semi grand-angle 35 mm, ce qui est suffisamment rare en vidéo pour le souligner. Avantage sur un complément grand-angle additionnel : d'abord on fait l'économie d'un accessoire souvent coûteux pour obtenir un modèle de marque de bonne qualité (de 180 à 220 euros en général). Ensuite, on ne déplore aucun flou sur les bords ni aberration marquée. En contrepartie, rançon de cet angle de champ, le ratio du zoom est moins avantageux que sur la précédente gamme : 10x contre 12x.


Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE

Comme notre vidéo en atteste (ci-dessus), le stabilisateur en mode "Active" est toujours aussi spectaculaire. Pour s'en convaincre, il suffit de débrayer le stabilisateur (mode Standard) et de comparer avec et sans mode Active : même un néophyte percevra immédiatement la différence. On retrouve un système comparable chez Canon sur son HFS 21. Le stabilisateur des HDR-CX550 / HDR-XR550 se joue ainsi des cahots causés par exemple par la marche ou la descente d'un escalier. Indirectement, le stabilisateur permet aussi de fluidifier les panoramiques, un peu à la manière d'un Steadicam.


Techniquement, le stabilisateur met en marche des algorithmes puissants qui corrigent en fait le balancement de notre main (qui répercute les mouvements du corps) pour réduire les déplacements de l'appareil dans les trois directions : de haut en bas, de droite à gauche et aussi - et c'est là tout l'intérêt - en rotation (phénomène dit "du roulis"). Le stabilisateur peut ainsi revendiquer une efficacité dix fois plus performante qu'un stabilisateur conventionnel. En revanche, en situation classique d'anti-tremblements au maximum du zoom, on ne peut pas dire que le stabilisateur en mode Active soit spécialement plus efficace qu'un stabilisateur classique.


Sony HDR-CX520VE / HDR-CX505VE   Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE

Le mode Active du stabilisateur 3 axes ne semble pas altérer la qualité de l'image, on ne peut pas en dire autant des logiciels de stabilisation. Surtout, autre différence, l'image est recadrée ici dès la prise de vues alors qu'avec un logiciel, on recadre l'image déjà tournée, ce qui ne revient pas du tout au même !



(Sony HDR-XR550VE / HDR-CX550VE)

Écran, viseur

Sony HDR-CX520VE / HDR-CX505VE   Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE
modèle précédent HDR-CX520
 
nouveau modèle HDR-CX550 (viseur équivalent pour HDR-XR550)

Le viseur était présent sur la gamme précédente pour le seul modèle à disque dur HDR-XR520, au détriment du camescope à mémoire embarquée HDR-CX520. L'argument de l'alternance écran-viseur, étant sensible pour toute une catégorie d'utilisateurs (dont nous faisons partie), nous n'avions pas manqué de fustiger le fabricant sur ce point. Sony a rétabli ce manque pour ses deux modèles, comprenant apparemment qu'un viseur a un intérêt pratique mais aussi commercial ! Il faut dire qu'il a été un peu "aidé" par la concurrence qui en fait de même, comme c'est le cas par exemple sur le TM700 de Panasonic. Toutefois, le viseur des HDR-CX550 / HDR-XR550 n'est pas parfait : d'une part il ne se relève pas, ce qui peut entraîner des positions un peu "acrobatiques" (sur trépied), obligeant à se courber. D'autre part, il s'étire très faiblement. On est loin du viseur relevable d'un SR11 en 2008. Cet inconvénient limite a priori la faculté d'utiliser pleinement le viseur avec la grosse batterie proposée par Sony (ou son équivalent générique), la Sony NP-FV100 3900 mAh, de taille imposante. Dernière critique, l'afficheur est petit, entre autres parce qu'il affiche une image HD dans un cadre 4:3, on obtient donc une image HD visible en mode Letterbox. Bref, les mauvaises langues diront que c'est un viseur au rabais et ils n'auront pas complètement tort.


Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE   Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE

L'écran est un 3,5 pouces, soit une diagonale de 8,8 cm, il y avait longtemps que Sony ne nous avait pas gratifié d'une telle diagonale ! Même l'écran du SR11 en 2008, déjà grand, revendiquait une taille au-dessous (3,2 pouces). La résolution du nouveau venu totalise 921000 pixels (1920 x 480 pixels). Contre les reflets du soleil, on peut tenter de fixer le parasoleil (visière pour écran) Hoodman H-400 destiné normalement aux écrans 2,5 à 3 pouces. L'écran est muni - sur l'afficheur même - du report de commandes d'enregistrement et du zoom (à vitesse constante moyennement rapide). Ces commandes sont donc tactiles au lieu d'être "physiques", disposées sur le côté de l'écran, c'était d'ailleurs déjà le cas de la gamme précédente (XR520, CX520). Inconvénient, on masque une partie de l'écran avec le doigt. Discutable mais on s'y fait.


Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE   Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE

C'est bien sûr par ce même écran qu'on accède au Menu avec une entrée en matière qui se compose d'un menu nommé « Mon Menu » (moyennant réglage de la langue locale au départ). Son avantage, jusqu’à six fonctions de votre choix - celles qui sont les plus importantes pour vous - peuvent être assignées au premier écran d’affichage qui se présente, pour un accès plus rapide. Six sont proposées d'office, mais libre à vous de les changer. Cette assignation est assez pratique et contourne un peu le handicap des fonctions parfois importantes qu'il fallait aller chercher dans les sous-menus au prix de tâtonnements irritants… Par exemple, nous avons assigné le Steadyshot (stabilisateur) pour l'avoir à "portée de main" et pouvoir choisir entre les modes Active, Standard et Arrêt. Vous pouvez assigner indépendamment des fonctions aux modes Vidéo, Photo ou même au mode Lecture.


Notez que l'icone d'accès au Menu ne s'affiche que lorsqu'on touche l'écran, cette étape intermédiaire est un peu déroutante au début.


A retenir enfin qu'en tirant le viseur ou en ouvrant l'écran, par défaut, les HDR-CX550 / HDR-XR550 s'allume. La fonctionnalité n'est pas nouvelle mais reste vraiment très pratique. L'ancien démarrage rapide (Quick) d'un HDR-SR11 par exemple, est donc supprimé. En revanche, méfiez-vous, si le viseur est sorti, bien que l'écran soit fermé, le camescope reste sous tension. Etant donné que l'étirement du viseur est très petit, on peut ne pas s'en apercevoir lorsqu'on recharge la batterie.


 



(Sony HDR-XR550VE / HDR-CX550VE)

Batterie, autonomie

Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE   Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE

Côté batterie, on nous dit que la mémoire embarquée consomme peu. Pourtant la nouvelle batterie ion-lithium Sony NP-FV50 (1030 mAh) livrée en standard, ne tient (en HD) "que" 55 minutes réelles sur le HDR-CX550 et même 50 minutes seulement sur le HDR-XR550. L'ancien HDR-CX520 tenait 65 minutes. Alors le large écran consommerait-il beaucoup ? Ce ne serait pas impossible. La charge dure plus longtemps que sur le CX520 : 155 minutes. Pour être tranquille, on peut acquérir la Sony NP-FV100 3900 mAh (environ 169 euros) qui offre une autonomie de 225 minutes réelles en HD sur le HDR-CX550 et de 205 minutes avec le HDR-XR550. La batterie intermédiaire NP-FV70, limitée à 115 minutes (sur le HDR-CX550), est moins intéressante. Il existe aussi des batteries génériques chez les accessoiristes.


La mauvaise nouvelle est que "l'ancienne" génération de batteries (NP-FH100, NP-FH70...) est incompatible avec la nouvelle gamme 2010, l'encastrement n'est pas le même ! A moins que Sony ait un argument technique de poids, le constructeur exagère un peu vis-à-vis de ses clients fidèles à la marque, surtout au prix où l'inventeur du format 8 mm vend ses batteries ! Il restera la piste des batteries génériques pour amortir le choc.


 



(Sony HDR-XR550VE / HDR-CX550VE)

Griffe, télécommande

Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE   Sony HDR-CX520VE / HDR-CX505VE

Sur les HDR-CX550VE / HDR-XR550VE, l'entrée Micro supplémentaire relance l'intérêt de la griffe. Certes, la griffe est propriétaire comme à l'accoutumée chez Sony car elle communique avec les accessoires de la marque. Ce "dialogue" a des avantages mais contraint à l'achat de produits Sony, parfois plus onéreux. Il existe un adaptateur d'une firme américaine permettant de placer malgré tout un micro ou une torche d'une autre marque ( Voir notre article).


La télécommande RMT-835 est classique chez Sony. Elle pourra s'avérer utile pour déclencher la caméra à distance dans le cadre de prises de vues animalières ou pour avancer/reculer image par image ou encore pour zoomer à distance.



(Sony HDR-XR550VE / HDR-CX550VE)

Prise en main

Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE

Les deux modèles CX550 et XR550 ont des dimensions très proches, le modèle à disque dur est juste un peu plus large (70 x 74 x 143 mm contre 66 x 74 x143 mm). Le camescope, même éteint, est opérationnel en peu de temps en ouvrant simplement l'écran ou en tirant le viseur vers soi. C'est un atout indiscutable en termes de rapidité et de réactivité par rapport à l'imprévu. JVC a eu le premier cette idée, rendons à César !


Au repos, le pouce droit, quand il ne déclenche pas, s'appuie sur la batterie, là où sur d'autres camescopes, on reste juste à quelques millimètres du bouton. Le déclencheur est saillant et du coup, bien réactif. Il devrait vous éviter les ratés qu'on connaît sur d'autres camescopes Sony (SR10/11/12) dont le bouton d'enregistrement nécessite d'être franchement enfoncé.


Le maniement du zoom - la commande est plein centre au sommet - ne souffre pas de critique particulière par rapport à une position sur le côté qu'on rencontre sur d'autres modèles.


La molette (assignable en maintenant la pression de façon prolongée) située à l'avant, est moins agréable et pratique que le toucher d'une bague de mise au point (type Panasonic TM700) mais ce système s'avère meilleur que bien d'autres types de réglages. L'assignation (possible avec l'iris ou la vitesse d'obturation par exemple), est un plus indéniable. A ce sujet, précisons la différence entre l'assignation de l'exposition et celle de l'iris : dans le 1er cas, on ne règle manuellement que la valeur de la luminosité de l'image alors que dans le 2e cas, on joue sur un mode de Priorité à l'iris.


Les grosses mains rentrent dans la poignée-dragonne, pas d'inquiétude sur ce point.


Sur le papier, le HDR-CX550 n'atteint pas les 500 grammes au complet (490 grammes). C'est un peu "léger" pour assurer des prises de vues bien stables mais le stabilisateur peut éventuellement compenser. Avec 80 grammes de plus, le XR550VE est au niveau d'un SR11 nu, cela donnera toujours un meilleur équilibre. Si vous voulez gagner du poids, vous ajoutez une batterie supplémentaire et le tour est joué !



(Sony HDR-XR550VE / HDR-CX550VE)

Mode Photo

Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE   Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE

Les photos peuvent s'enregistrer sur mémoire embarquée ou carte mémoire au choix. La principale nouveauté de ce modèle est sa capacité à enregistrer sur cartes SDHC en plus des cartes propriétaires Memory Stick. Une "ouverture" à la concurrence à laquelle Sony a dû se résoudre (ou se soumettre), compte tenu des limitations de sa propre technologie en termes de capacité. On apprécie aussi grandement l'angle de champ photo auquel on parvient en grand-angle, donné pour 26,3 mm (dans le mode Photo, il est au mieux sinon de 29,8 mm en mode vidéo). On pourra se référer aux photos de nos tests (voir chapitre suivant) qui attestent d'une qualité optique honorable et d'une assez faible aberration ou manque de netteté sur les bords.


Comme sur le CX520, le passage au mode Photo s'effectue par l'intermédiaire d'un bouton de commutation "Mode" situé juste au-dessous du bouton PHOTO. Dans ce cas, les vues fixes peuvent être enregistrées en 12 Mp au maximum (4000 x 3000 pixels) et sinon, on dispose de 4 autres tailles et 2 qualités. On peut toutefois également capturer des vues fixes pendant l'enregistrement vidéo (mode Dual Record) mais sans utiliser de Flash. La résolution atteint dans ce cas 8,3 Mp (16:9) ou 6,2 Mp (4:3). Il suffit juste de presser le bouton Photo pour actionner le mode Dual record. Attention, l'enregistrement simultané de vues fixes est impossible en 24 Mbps.


Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE

On retrouve aussi les fonctionnalités photo classiques : retardateur, Flash à 3 niveaux de puissance et 3 modes, anti-yeux rouges. Le stabilisateur est également disponible en mode Photo. Enfin, la lecture de photos s'effectue comme celle des vidéos via le mode Lecture.


A noter aussi qu'une vue fixe est automatiquement enregistrée lorsque le caméscope détecte le visage présent dans un enregistrement vidéo.



(Sony HDR-XR550VE / HDR-CX550VE)

Qualité photo

Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE
2880 x 2160 (6,2 Mp)
2880 x 2160 (6,2 Mp)
Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE
2880 x 2160 (6,2 Mp)
4000 x 3000 (12 Mp)
Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE
4000 x 3000 (12 Mp)
4000 x 3000 (12 Mp)
Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE
3840 x 2160 (8,2 Mp)
4000 x 2250 (9 Mp)


(Sony HDR-XR550VE / HDR-CX550VE)

GPS

Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE  

A quoi peut bien servir un GPS sur un camescope ? Si c'est un gadget pour vous, vous trouverez des versions des Sony HDR-XR550 / CX550 sans le GPS (Sony HDR-XR550E / Sony HDR-CX550E). Mais est-ce vraiment un gadget si l'on en juge par son incursion même sur les camescopes pros de Sony ? Pas si sûr.


Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE   Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE
 

Le GPS vous permet de mémoriser un lieu filmé en fonction de sa position satellittaire. Vous obtenez ainsi une carte zoomable dont l'échelle va de 6000 kilomètres à 25 mètres . Ainsi dans notre exemple, on peut discerner tous les endroits d'un parc depuis lesquels j'ai effectué des prises de vues : le GPS me suit à la trace en quelque sorte ! Les lieux filmés sont tous représentés par une petite tête d'épingle.


La localisation par GPS peut s'avérer utile lorsqu'on a filmé des séquences dont on ne se souvient plus le lieu. Le GPS vous permet aussi de connaître votre position actuelle. Plus on zoome, plus les noms des lieux (*) deviennent précis. Et vous pouvez faire coïncider n'importe quelle tête d'épingle avec n'importe quel point du globe ! Attention toutefois, ce système fonctionne mal, voire pas du tout en intérieur.


Techniquement, en technologie GPS, votre caméscope tente d’effectuer une "triangulation" qui se renouvelle toutes les 10 secondes environ. En cas de succès, le caméscope enregistre les informations de position qui deviennent indélébiles des films et des photos prises à ce moment.


Notez que Picture Motion Browser 5, fourni avec tout camescope Sony, est évidemment compatible avec cette fonction GPS.


(*) proposés en France par Géoroute IGN France & BD Carto.



(Sony HDR-XR550VE / HDR-CX550VE)

Automatismes et réglages

Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE   Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE

Les automatismes des Sony HDR-CX550/ XR550 sont toujours aussi satisfaisants quoique l'Autofocus soit toujours pris un peu en défaut. Selon l'adage "on ne change pas une équipe qui gagne", on peut toujours faire appel aux fonctions SpotFocus (Mise au point) ou SpotMeter (Expo).


On retrouve une molette "Manual" que l'on connaissait déjà sur les SR11/SR12 et HDR-XR520 et qui a été disposée cette fois à l'avant.


Par défaut, la molette est paramétrée sur la mise au point manuelle mais on peut choisir d'assigner plusieurs autres réglages : Exposition, Iris, Réglage WB (balance des blancs), ou encore Obturateur de vitesses. Alternativement, on peut passer en un clin d'oeil du manuel à un retour à l'automatisme. Ce dispositif est bien pratique. Toutefois, il est toujours impossible de passer d'un débrayage à l'autre sans réassigner une nouvelle fonction depuis le Menu. Heureusement, les réglages restent en mémoire tant qu'on ne les change pas.


Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE   Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE

Parmi les absences, pas de réglage du Gain ni de vitesses lentes réglables en manuel. La fonction Contrejour a été maintenue mais implique de passer par le Menu, autrement dit pour l'utiliser dans l'urgence, il convient peut-être de l'affecter à la première page personnalisée du menu ("Mon Menu").


On retrouve l'enregistrement lent (avant ou arrière) mais il s'écoule toujours sur 3 secondes seulement (soit 12 secondes au ralenti), quel dommage ! Les autres fabricants (Sanyo, JVC...) commencent à proposer des dispositifs concurrents avec un Ralenti beaucoup plus long.


On récupère aussi les Détecteur de visages et de sourires. Rappelons que lorsqu’un visage est détecté, la qualité d’image autour du visage est automatiquement optimisée. Attention, si le visage est vu de profil ou de trois-quarts ou avec des lunettes de soleil, son identification correcte en pâtit.


La fonction de détection de sourires (Smile Shutter) est une variante de la Détection de visages. Si le camescope identifie un sourire, l'appareil déclenche une photo de 8 Mp en HD en cours d'enregistrement vidéo ! Cet apparent gadget sert à conserver une spontanéité du sujet lorsqu'on lui demande de sourire. De plus, on peut ajuster la Sensibilité et la Priorité du sourire pour que, par exemple, seuls les rires des gamins ou des adultes, soient saisis. Encore plus fort : en mode "Toujours actif", la prise de vues se déclenche même si le camescope est en veille Vidéo ou Photo. Mais l'obligation que le sujet soit de face, limite l'usage de cette fonction.


Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE golf   Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE golf

Nouveauté des HDR-CX550 / HDR-XR550, la prise de vues de golf permet de décomposer le mouvement d'un swing (ou d'un coup de raquettes au tennis) puisque dans ce mode "spécial golf", on divise 2 secondes d’un mouvement rapide en images qui sont enregistrées sous forme de film ou de photos. Vous pouvez ensuite visualiser une série de mouvements lors de la lecture.



(Sony HDR-XR550VE / HDR-CX550VE)

Micro, audio

Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE

Comme sur la gamme précédente, on dispose d'un son ambiophonique en 5.1. débrayable à condition que le logiciel utilisé le reconnaisse ou ne le convertisse pas. A défaut, et la qualité est déjà très bonne, on dispose d'une stéréo classique, avec une intelligibilité des voix tout à fait correcte. Cette fois, les prises micro ni casque équipent fièrement les deux modèles alors que le HDR-CX520 était dépourvu de toute prise externe. Seule déception, on déplore toujours l'absence d'enregistrement manuel du son, déjà constatée sur les HDR-XR520 et HDR-CX520. En revanche, il est possible de fixer un micro Sony (seul) sur la griffe active, comme - pourquoi pas - le modèle HF Sony ECM-HW2.
 


Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE

Les Sony HDR-CX520 / HDR-CX505 sont toujours aussi silencieux, ceux qui cherchent un nouveau camescope et possédaient un modèle à bande qui "couine", apprécieront vite la différence ! On dispose aussi d'une fonctionnalité "inspirée" des modèles Panasonic : c'est le micro-zoom qui amplifie les sons lointains. Inconvénient : il génère du souffle, il convient donc de le débrayer si vous n'en avez pas l'utilité. A noter : l e haut-parleur intégré est correct, quoique un peu nasillard.


Attention, par ailleurs, le niveau de référence micro (Niv. Ref. Mic) est à ne pas mettre sur "Bas", car le son est trop diminué. Quant au réglage du niveau d'enregistrement audio, ne vous y trompez pas, ce n'est que le menu général des 3 fonctions "Micro zoom", "Niv ref Mic" et "Mode audio" et non un réglage manuel du niveau d'enregistrement comme on pourrait le croire !



(Sony HDR-XR550VE / HDR-CX550VE)

Zooms et focales

Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE

Le zoom est toujours capable d'une vraie lenteur, c'est bien agréable. J'ai chronométré une lenteur possible de 23'' avec la puissance optique x10. Mais le zoom sait aussi se montrer très rapide, avec un effet "coup de poing" d'environ 1 seconde. C'est une des caractéristiques bien appréciée des modèles Sony pour réagir dans l'instant.


Le zoom bénéficie aussi d'un report de commandes sur l'écran si l'on préfère cette prise en mains. Le zoom est dans ce cas à la fois fixe et (moyennement) lent. Cet affichage, tout comme le témoin d'enregistrement, peuvent être débrayés dans le Menu, une louable attention pour ceux qui désirent un cadre débarrassé d'un maximum d'éléments perturbants.


Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE
Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE

Le réflexe de se lamenter sur l'absence de grand-angle est ici oubliée. C'est une première, Sony prend en compte ce que beaucoup réclament depuis l'avènement de la HD. Il faut dire qu'avec la concurrence des reflex APN (à objectifs interchangeables) qui délivrent de la vidéo H, il fallait bien cesser de jouer les "poules mouillées". Désormais, la mention "WIDE" sur l'objectif est ici pour rappeler que Sony n'est pas peu fier de son optique ! Il faut dire que la position grand-angle de tous les modèles précédents oscillait entre 43 et 50 mm ! Du coup, l'adjonction d'un grand-angle additionnel devient totalement superflue, et pour un peu, c'est presque un complément télé qui s'imposerait ! On peut aussi gager que la concurrence, très autiste depuis de nombreuses années sur ce point, va devoir proposer, elle aussi, des modèles avec grand-angle pour sa gamme "amateur éclairé".


Au Télé, on obtient un équivalent 298 mm. On est là dans une toute autre approche puisque le modèle précédent culminait à 516 mm. La différence spectaculaire provient à la fois de l'amplitude distincte des zooms (x10 contre x12) et d'autre part et surtout, de la focale vidéo 3,8-38 mm des HDR-CX550 / HDR-XR550 qui procure l'équivalent d'un 300 mm maxi. Les vieux sages feront observer qu'une optique 300 mm, c'est déjà très bien ! Pour sa part, le zoom numérique a été limité à x120.


Enfin, dans l'absolu, rien n'empêche d'ajouter aux HDR-CX550 / XR550 un grand-angle comme le x0,7 VCL-HG0737C. On obtient dans ce cas un effet proche du semi fish-eye, avec un vignettage relativement visible sur les bords. Mais on trouve aussi au catalogue des accessoires Sony le grand-angle VCL-HGE08B (0,8x) et le VCL-HGA07B (0,7x) de diamètres 30 ou 37mm. Pour être certain de l'absence de vignettage, il faut impérativement les essayer au préalable, ce que nous n'avons pas encore eu l'occasion de faire.



(Sony HDR-XR550VE / HDR-CX550VE)

Sensibilité, mode low lux

Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE
Sony HDR-CX550VE (sans low lux)
 
Sony HDR-CX550VE (avec low lux)

Le Sony HDR-CX550 est aussi sensible que son prédécesseur et bien plus que les gammes précédentes de Sony. Le camescope est en outre indifférent au Smear comme tous les modèles CMOS. Pour ne pas confondre les différentes options proposées :


On recense d'abord le mode NightShot à O lux (rien à voir avec le mode low lux) - directement accessible depuis une touche extérieure - pour filmer dans l'obscurité totale, mais procurant la tonalité habituelle monochrome verdâtre bien connue. Il faudra que l'on m'explique l'utilité de la présence d'une touche dédiée, étant donné les performances des HDR-CX550 / XR550 en mode Low Lux (voir ci-après).


Ensuite on dispose du vrai mode Low Lux (débrayable) donné pour 3 lux et qui s'avère de qualité remarquable. Il faut chercher le secret de cette réussite dans le capteur CMOS EXMOR R qui offre une image à la fois légèrement plus lumineuse dans ce mode Low lux et moins bruitée. La surface photosensible profite d’un meilleur éclairage, l'ouverture au grand-angle améliore sans doute un peu. Le Low lux exploite aussi une vitesse d'1/25s mais l'effet de saccade théorique qui en résulte (puisque la vitesse d'obturation normale est de 1/50) est si faible sur un sujet en mouvement (ou si l'on bouge le camescope) que l'enregistrement est parfait.


Sinon, sans Low lux ni Nightshot enclenché, la sensibilité des HDR-XR550 et HDR-CX550 correspond à 11 lux.


Sony HDR-CX550 / XR550

Voir notre vidéo en pages vidéo-tests (cliquez sur l'image)


Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE torche vidéo Sony HVL-20DMA

Une petite torche d'appoint reste utile car elle manque à la panoplie des fonctions des HDR-XR550VE / HDR-CX550VE. On peut acquérir la torche Sony HVL-20DMA ou une torche indépendante. Le prix oscille entre 50 et 100 euros. L'angle d'éclairage excède rarement 15 degrés et la portée oscille entre 1,5 et 3 mètres. Mais ce petit accessoire vous sauvera de certaines situations. La torche, auto-alimentée par contact, se fixe sur la griffe du camescope, prévoyez le fait qu'elle réduira l'autonomie de la batterie.



(Sony HDR-XR550VE / HDR-CX550VE)

Navigation, Lecture

Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE

En mode lecture, la navigation au sein des pages reste intuitive. L'écran étant tactile, on effleure du doigt les vignettes permettant de lire les scènes dans la taille de l'écran. On passe très facilement du stockage des vidéos à celui des photos, en cliquant simplement sur l'onglet correspondant. On passe de scène en scène facilement, plus facilement même que sur certains autres modèles. Le réglage du son est possible directement depuis la scène en cours de lecture, je n'ai pas souvenir que cette faculté était disponible sur les précédentes gammes.


Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE CX550

On peut bien sûr supprimer une séquence ou la diviser, fonction qui existe maintenant chez d'autres fabricants. On peut effectuer une recherche "intelligente" par date, visage, sourire, etc, et même établir des minis-scénarios musicaux avec montage à effets. Il s'agit de la fonction Highlight playback (Outil musique) que nous abordons en détail ici. Le procédé, un peu gadget, a le mérite de pouvoir donner envie aux débutants de réaliser ultérieurement de vrais montages. Enfin, on peut aussi établir une liste de lecture même si la manoeuvre est un peu poussive.


Enfin, même si ce n'est pas nouveau, on apprécie toujours autant de pouvoir extraire une image fixe d'une vidéo en passant par la fonctionnalité de Capture photo.



(Sony HDR-XR550VE / HDR-CX550VE)

Connectique et montage

Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE Sony HDR-CX550VE / HDR-XR550VE
Comme sur le prédécesseur Sony HDR-XR520VE, on déplore que les HDR-CX550 et XR550 n'arborent plus de station d'accueil pour laisser la connectique à demeure. Dommage, c'était une marque de reconnaissance des camescopes Sony et c'était bien utile ! On retrouve la connectique complète, protège derrière des trappes ou caches en plastique, à savoir la prise mini-HDMI, l'USB 2.0, et le connecteur commun AV/composantes. Attention, comme d'habitude, le câble mini-HDMI n'est pas fourni, les autres câbles le sont fort heureusement. Satisfaction pour finir, on ne boude pas notre plaisir, car tant sur le HDR-CX550 que sur le CX520, les prises micro et casque, sont revenues !
CX550 Sony VRD-MC5  

On peut activer la gravure directe sans ordinateur depuis les HDR-CX550VE / HDR-XR520VE à l'aide par exemple du graveur Sony VRD-P1 (voir notre test express) ou du graveur DVD Sony VRD-MC6 (environ 229 euros). Ce dernier permet de prévisualiser ses fichiers sur l’écran LCD puis de transférer ses clips vidéo, photos numériques ou vieilles cassettes vidéo (VHS, Hi8, …) sur un DVD, sans besoin d’ordinateur. On retrouve aussi la fonction BRAVIA Sync qui permet, lorsque vous branchez le HDR-CX550 ou le HDR-XR550 sur votre BRAVIA via un câble mini-HDMI-HDMI, de contrôler le camescope à l'aide de la télécommande TV.


Picture Motion Browser 5
Le logiciel fourni - Picture Motion Browser (PMB) - en est à sa version 5.0. Celle-ci peut éventuellement vous suffire et reconnaît le camescope sans difficulté. Mais pour en être sûr, consultez notre article sur ce logiciel. Il faut notamment qu'aucun autre logiciel ne prenne le dessus ou entre en conflit avec PMB.
Picture Motion Browser 5

On retrouve l'importation directe ou sélective des fichiers multimédia depuis le camescope HDR-CX550VE / HDR-XR550VE. Ce module d'import est toujours aussi simple à manipuler en automatique. Mais nous préférons la possibilité d'un import sélectif (au moyen de cases à cocher) que l'on vous propose dès le lancement automatique de PMB. Les vignettes sont de taille réglable afin d'obtenir une visualisation globale ou précise.


Picture Motion Browser 5
L'importation des fichiers m2ts n'est pas excessivement longue. Elles sont traitées pour pouvoir être gérées par PMB.
Picture Motion Browser 5

Côté graphismes, l'interface du nouveau PMB version 5.0 s'apparente beaucoup à celle des versions précédentes. Seuls les onglets accusent un changement. Pour les habitués de PMB, les différences entre les versions 4 et 5 ne semblent pas très spectaculaires, hormis des améliorations essentiellement graphiques et ergonomiques.


CX550

A défaut, les HDR-CX550 / HDR-XR550 s'adaptent assez bien (a priori) à tous les logiciels Windows classiques tels que Pinnacle Studio comme Magix, Edius comme Vegas. Le débit de 24 Mbit/s ne pose pas de problème de compatibilité particulier, hormis les ressources informatiques grandissants nécessaires si l'on veut traiter le format AVCHD en natif. C'est pourquoi la solution de convertir le signal via un codec intermédiaire (moyennant conversion sans perte de qualité visible majeure), est une alternative intéressante pour les configurations informatiques moins puissantes.


Ici, Studio 14 crée tout d'abord la liste des fichiers média AVCHD (MTS).


Studio 14 et HDR-CX550
Puis Studio 14 affiche directement les imagettes des scènes des HDR-CX550 / HDR-XR550 en attente d'import. On peut sélectionner les seules scènes que l'on souhaite vraiment capturer, ou tout capturer. C'est vraiment très simple. Seul inconvénient : l'affichage des vignettes peut nécessiter un certain temps d'affichage.
Picture Motion Browser 5
 
Sur Apple, la compatibilité avec Final Cut Express (ou pro) est totale et particulièrement simple. Les rushes AVCHD sont toutefois convertis (sans perte de qualité visible) pour un traitemetn plus facile au montage. En effet, le codec AVCHD, en natif, rend difficile le montage.
HDR-CX550 et iMovie
Compatibilité également assurée des CX550 / XR550 / CX350 avec iMovie 8 (ou iMovie 9), ici la version 8.0.6 (iMovie 9). On peut sélectionner les seules scènes intéressantes ou importer tout. L'affichage des scènes peut s'avérer relativement lent.


(Sony HDR-XR550VE / HDR-CX550VE)

Accessoires

Sony SPK-HCF

Côté accessoires, on trouve, outre la lampe vidéo HVL-HL1 ou HVL-HIRL et le micro Sony ECM-HST1, le boîtier étanche Sony SPK-HCF (environ 300 euros), capable de plonger à une profondeur de 5 mètres. C'est donc le compagnon idéal pour du snorkeling. Hauteur : 14,8 cm, Largeur : 15,9 cm, Profondeur : 22 cm, Poids : 960 g.



(Sony HDR-XR550VE / HDR-CX550VE)

Copie directe sur DD externe

DD externe Iomega

Pour la première fois (à notre connaissance), un camescope Sony grand-public (ici les HDR-CX550VE , HDR-XR550VE et HDR-CX350VE) permet la copie directe et la gestion complète des séquences du camescope sur un disque dur externe. Cette faculté, longtemps ignorée par le fabricant, s'avère bien pratique pour décharger et sauvegarder la mémoire du camescope, en voyage par exemple. Pour tester cette fonctionnalité, Iomega nous a aimablement prêté un disque dur ultra portable de voyage eGo 2,5 pouces de 500 Go à interface USB 2.0, pesant 125 grammes, qui nous a permis de réaliser ce test - disons-le tout de suite - très concluant. Les disques durs portables eGo fonctionnent sans alimentation et valent entre 70 et 120 euros selon la capacité (320 ou 500 Go) et les points de vente. Ils sont compatibles Windows ou Mac pour une utilisation avec un ordinateur.


D'autres disques durs portables devraient également offrir une compatibilité, celle-ci étant surtout dépendante du camescope. La notice précise quelques restrictions, sont exclus notamment les supports dépassant une capacité supérieure à 2 To.


mini-USB
La copie directe sur disque dur externe, sans PC, nécessite "juste" l'achat d'un câble adaptateur optionnel USB Sony VMC-UAM2 (environ 20 euros). Celui-ci semble difficile à obtenir (disponibilité fluctuante sur le site Sony) car il est spécifique et distribué seulement par la boutique en ligne Sony Style semble-t-il. Le câble se compose d'une prise USB mini-A mâle qui se connecte au camescope et d'une USB A femelle à l'autre bout. Cette USB A femelle se raccorde ensuite très facilement au câble USB fourni avec le camescope.
DD externe Iomega
La connexion reste simple et prend un encombrement restreint, même en voyage. Il se peut parfois qu'un message d'erreur survienne de type "support externe non reconnu". Dans ce cas, éteignez-rallumez le camescope et/ou débranchez-rebranchez le câble USB.
HDR-CX550 copie directe HDR-CX550 copie directe
Dès la connexion des appareils, si vous ne l'avez pas déjà fait, le camescope vous impose donc d'utiliser l'adaptateur secteur.
Bien sûr, si le disque dur n'est pas formaté, un message vous l'indique. Le formatage doit être en FAT et non en NTFS.
 
HDR-CX550 copie directe HDR-CX550 copie directe
Si votre camescope a enregistré de nouvelles scènes, ces 2 options apparaissent. "Copier" exécute la copie. "Lire sans copier" vous donne accès au disque dur externe pour intervenir sans copier en fait c'est plutôt "Gérer la copie sans copier". S'il n'y a pas de nouvelles scènes à copier, cet écran n'apparaît pas et vous passez directement en lecture des images du disque dur externe.
Imaginons, vous avez validé "Copier". Le programme commence alors immédiatement sa copie. Il commence par les rushes HD puis SD (s'il y a lieu) et les vues fixes (s'il y a lieu).
 
HDR-CX550 copie directe HDR-CX550 copie directe
Une fois la copie terminée, un récapitulatif s'affiche. Ici il aura fallu environ 19 minutes pour copier un peu moins de 10 Go enregistrées à la fois en FX et FH. Petite critique : le nombre de Go recopiés ne s'inscrit pas à ce stade, seul est donné le temps écoulé pour la copie et le nombre de scènes copiées.

Une fois la copie terminée, l'écran "Visual Index" s'affiche. Celui-ci affiche les scènes que le disque dur externe a recopiées. Vous pouvez alors accéder à n'importe quelle vue et en supprimer certaines si besoin.


 
HDR-CX550 copie directe HDR-CX550 copie directe

Pour ne pas vous tromper (*) et bien identifier que vous visionnez les images du disque dur externe, un symbole de prise USB s'affiche ici à droite. Il s'affiche aussi sur les onglets "HD", "SD" ou "Photo".


(*) La méprise pourrait provenir du fait que l'on peut sortir de la fonction "Copie directe" via le symbole Camescope en bas à gauche.


Visualisation des vues fixes (symbole appareil photo). La présentation et la logique sont les mêmes que si vous visualisiez les séquences vidéo.
 
HDR-CX550 copie directe HDR-CX550 copie directe
En cliquant sur Menu, on peut accéder à toutes les fonctions utiles propres au mode Lecture et accessibles depuis le mode de Copie directe. Ici l'écran "Mon Menu" qui présente par défaut 6 fonctions préférées.
A noter que si vous quittez la connexion avec le DD portable et que vous refilmez ne serait-ce qu'une seule scène, en vous reconnectant, le programme recopiera la seule scène non recopiée. Pratique !
 
HDR-CX550 copie directe HDR-CX550 copie directe  
Pour connaître l'espace occupé par les scènes recopiées sur le DD externe, il faut se rendre dans le Menu et sélectionner "Infos sur supp."
Pour effacer les images du disque dur externe, vous pouvez supprimer une par une ou par sélection de dates. Mais vous pouvez aussi formater directement celui-ci depuis le Menu du camescope.
 


(Sony HDR-XR550VE / HDR-CX550VE)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Soutenez notre indépendance, bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Voir les 114 avis d'internautes et donner le vôtre