Magazinevideo > Caméra & Photo, Stabilisateur, Drone > Tests de caméras > Tests de caméras prosumer / pro

Sony FDR-AX100

L'UltraHD 4K au top

 

20 mai 2014 par Thierry Philippon

 

Sony FDR-AX100

Le FDR-AX100 est le plus petit (90 mm x 83,5 mm x 223,5 mm) et le plus léger (915 grammes) caméscope UltraHD / 4K. Il est en effet 75 % plus petit et 65 % plus léger que son grand frère, le FDR-AX1E, testé dans nos colonnes. Il enregistre en XAVC-S 4K (en 60 Mbps) ou XAVC-S HD (FullHD) ou encore en AVCHD 2.0. Le XAVC-S impose d'enregistrer obligatoirement avec une carte au débit rapide, sur carte SDXC.


Le FDR-AX100 est muni d'un capteur CMOS Exmor R imposant de 1 pouce (pratique pour les Bokeh) et d'un processeur BIONZ X. Parmi ses autres caractéristiques, un objectif-zoom Zeiss Vario-Sonnar x12 spécifiquement adapté au 4K, un grand-angle 29 mm, un écran 3,5 pouces, un viseur OLED Tru-Finder avec un contraste élevé, une vraie bague manuelle, une molette et 3 filtres neutres intégrés (1/4, 1/16 ou 1/64 ND).


Le FDR-AX100 sait aussi enregistrer simultanément des fichiers MP4 prêts à être partagés. Côté visionnage, les images 4K peuvent être lues, outre sur une TV 4K, sur un écran Full HD, les images étant dans ce cas sur-échantillonnées ("upscalées"), c'est-à-dire automatiquement converties du 4K au 2K.


Le FDR-A100 dispose aussi d'une molette de commande latérale qui peut être affectée à différentes fonctions telles que le gain ou la luminosité. Wi-Fi et fonctionnalités NFC complètent le dispositif.


FDR-AX100
Ayant testé il y a quelques semaines le HDR-CX900, modèle "jumeau" (non-4K) du FDR-AX100, il m'a semblé incongru de répéter deux fois les mêmes informations et même avis. On pourra donc se référer pour chaque détail de manipulation, au test complet du HDR-CX900. Je me suis donc focalisé sur les quelques différences (cruciales pour certaines) entre le CX900 et le FDR-AX100, sur les conséquences directes et indirectes de l'utilisation du 4K, et bien sûr sur la qualité d'image du produit. Dans la ligne de mire également, le comportement du FDR-AX100 au montage, et la place du FDR-AX100 par rapport à la concurrence.
Sony FDR-AX100

> LIRE LA SUITE : Le test complet du Sony FDR-AX100

Le test complet du Sony FDR-AX100

Sony FDR-AX100
La différence essentielle, en dehors du prix (2000 euros contre 1500 euros, c'est bien sûr la capacité du FDR-AX100 d'enregistrer en UltraHD, format qui offre une résolution maximale en 3840 x 2160 pixels (rapport 1,77) en 25p (pas de 50p en UltraHD sur ce modèle). Il ne s'agit pas de vrai 4K natif (4096 x 2160, rapport 1,90), résolution dédiée au cinéma, mais la différence en termes d'impact visuel est peu significative : UltraHD ou vrai 4K, la qualité image et l'effet produit sur le spectateur sont probablement identiques. Le FDR-AX100 est par ailleurs capable d'enregistrer en XAVC-S HD et en AVCHD FullHD (comme sur le HDR-CX900 dans ces deux cas). On est donc en présence d'un modèle qui répond à une logique du "qui peut le plus peut le moins". Mais autant l'AVCHD 2.0 est une solution possible d'attente pour un utilisateur rétif au passage immédiat au 4K ou qui n'a pas l'équipement informatique adéquat, autant le maintien du XAVC-S HD m'a semblé superflu. Je prends les paris qu'il sera très peu utilisé.
Sony FDR-AX100

Plusieurs éléments corollaires sont liés à l'enregistrement Ultra HD / 4K sur le FDR-AX100. Désolé de l'indigestion technique :


-d'abord l'enregistrement en XAVC-S répond à un codec Long Gop au lieu de l'intra du "vrai" XAVC (en pro), mieux armé pour le montage. Certes, le XAVC-S 4K atteint 60 Mbits/s au lieu de 50 Mbits/s avec le XAVC-S HD et 28 Mbps en AVCHD. Mais en soi, le XAVC-S est capable d'atteindre des débits jusqu'à 150 Mbps, on est donc loin du maximum. Et le potentiel du XAVC pro dépasse techniquement les 150 Mbps. Interrogé sur ce point, Sony répond qu'il a voulu laisser le plein potentiel du XAVC-S au FDR-AX1, qui lui, monte jusqu'à 150 Mbps sur carte QXD. Mais le FDR-AX1 coûte 2500 euros de plus en prix conseillé (1800 euros de plus chez les distributeurs).


Nota Bene : une mise à jour (mars 2015) du firmware du FDR-AX100 version 3.00 ajoute le XAVC S 4K en 100 Mbps, en plus du 60 Mbps. Téléchargez la mise à jour ici.


-entre le 50 Mbps du XAVC-S HD et le 60 Mbps du XAVC-S 4K, l'autonomie fléchit de 2H35 à 2H10. Avec la même carte 64 Go, l'AVCHD 1080/50p offre une autonomie très supérieure de 5H05. A titre d'exemple, j'ai enregistré 3 fois le même plan de 10,5 secondes dans les 3 formats disponibles : AVCHD, XAVC-S HD et XAVC-S 4K : j'obtiens respectivement des poids de fichiers de 37,3 Mo, 69,5 Mo et 79,2 Mo, ce qui donne un facteur supérieur à x2,1 entre l'AVCHD et le XAVC-S 4K. On retrouve grosso modo les données communiquées par Sony. Bref, non seulement l'XAVC-S contraint à supporter des fichiers plus gros qui remplissent votre disque dur (ou votre carte mémoire) plus vite, mais en plus, il faut anticiper cette donne si l'on part en déplacement car 2H35 est une durée vite atteinte sur un rythme de voyage de 2 ou 3 semaines !


-l'enregistrement en XAVC-S (qu'il soit HD ou 4K) nécessite une carte rapide de type SDXC UHS-1, un peu plus chère que les SDHC. Pas de carte XQD compatible ici, carte réservée au XAVC "professionnel".


-autre point à retenir, on peut "mélanger" des vidéos en XAVC-S 4K, XAVC-S HD et AVCHD sur une même carte SDXC. Mais vous verrez à l'usage s'il vous semble très opportun de procéder ainsi, selon votre logiciel, la répartition des types de fichiers mp4 et MTS est plus ou moins claire. On peut avoir intérêt à alterner entre 2 cartes si l'on enregistre tour à tour dans les deux formats (ne serait-ce qu'à titre d'essais).


FDR-AX100

L'autre corollaire indirect du 4K est le "zoom étendu" (Clear Image Zoom) moins étendu en 4K qu'en 2K : l'optique limite l'amplitude à x18 (c'est d'ailleurs la mention affichée sur le flanc droit) au lieu de x24 en 2K sur le CX900. Ce n'est pas une mauvaise nouvelle. La qualité s'en trouve ainsi moins altérée en position Téléobjectif, laquelle reste d'une amplitude respectable (équivalent 522 mm au zoom x18). De toute façon, la stabilisation à x24 en 4K aurait été encore plus difficile à garantir.


L'utilisation du 4K interdit par ailleurs certaines fonctionnalités de type "effets" : pas d’ENR. à vitesse élevée ni ENREG. lent régulier ni Prise de vue golf, les mentions apparaissent d'ailleurs en grisé. Franchement, on ne va pas accabler le FDR-AX100 pour des fonctions qui restent un peu surperflues.


Sony FDR-AX100 batterie

Contrairement au HDR-CX900 qui se contente de la modeste batterie NP-FV50 jugée insuffisante, la batterie fournie du FDR-AX100 est la NP-FV70. L'écart d'autonomie avec écran se fait sentir : 65 minutes avec le FDR-AX100 (135 minutes en continu) au lieu de 50 à 55 minutes sur le CX900 (105 minutes en continu). Ces 10 à 15 minutes supplémentaires m'ont permis, combiné à l'utilisation principale du viseur au lieu de l'écran (80% viseur, 20% écran), de filmer l'intégralité de mes séquences dans un parc animalier sans avoir besoin de recharger, ce qui m'aurait posé problème. Un détail en passant : le FDR-AX100 dispose d'une détection oculaire - fonctionnalité non débrayable qui est très discrètement décrite. Elle présente l'avantage, écran fermé, d'économiser tout affichage lorsque le camescope est allumé.


Le passage de la NP-FV50 à la NP-FV70 semble être l'unique conséquence de la différence de poids entre le CX900 et le FDR-AX100 : ce dernier accuse en effet un poids au complet de 915 grammes au lieu de 870 grammes pour le CX900, alors que les deux camescopes nus font quasiment le même poids.


Pour sa part, la recharge dure 205 minutes (par l’adaptateur secteur fourni) ou 555 minutes par l’ordinateur au lieu de 140 minutes et 305 minutes avec le HDR-CX900. Pour être complet, précisons que la consommation du FDR-AX100E est en 4K (avec viseur) de 5,3 W, alors qu'elle descend en FullHD à 3,8 W (consommation CX900 : 3,2 W).


Notez que la Sony NP-FV100 (ou batterie générique équivalente), est compatible avec le FDR-AX100 bien que non indiquée dans la notice. Bizarrement, la Sony NP-FV100 n'est mentionnée que sur le site Sony.


Signalons qu'il existe deux modèles UltraHD : le FDR-AX100E en Pal, et le FDR-AX100 en NTSC.


girafe FDR-AX100

Le dernier corollaire évident de l'utilisation d'une image 4K est l'implication en termes de mise au point et de stabilisation. L'idée, déjà apparue au moment du passage de la SD à la HD, je m'en souviens très bien, est que plus les dimensions de l'image sont grandes, plus les petits défauts se voient. L'accent avait surtout été mis sur la mise au point, l'image étant 5 fois plus grande lors du passage de la SD à la HD. D'ailleurs, en FullHD, un léger défaut de mise au point ne s'observe pas sur l'écran du camescope mais saute aux yeux lors de l'affichage sur l'écran d'ordinateur.


Il en est de même en 4K : j'en ai souvent fais les frais. Ainsi un très léger décalage de mise au point sur une girafe immobile est gênant en 4K alors qu'il peut passer davantage inaperçu en 2K. J'ai un nombre d'erreurs fine de mise au point en augmentation mais dans l'urgence, j'ai eu parfois la flemme de faire appel aux aides à la mise au point.


FDR-AX100

Heureusement, le FDR-AX100 est vraiment bien secondé d'une fonction "Focus Magnifier" qui offre deux paliers de grossissement pour affiner la mise au point manuelle. Ce grossissement, contrairement à celui présent sur d'autres caméras, peut rester en fonction ou être désactivé lorsqu'on enregistre. C'est donc une souplesse entre deux solutions que j'aurais toutefois préféré pouvoir paramétrer dans le Menu. Pour être clair, si on ne veut plus du grossissement en cours d'enregistrement, il faut rappuyer sur le bouton "Focus magnifier", ce qui peut s'avérer gênant pour la stabilisation (sauf sur pied ou support naturel).


Sony FDR-AX100 steadyshot

La stabilisation, dans une moindre mesure, est logée à la même enseigne. Les petits tremblements de la caméra due aux phénomènes habituels (tremblement de l'avant-bras, respiration...) se voient davantage en 4K qu'en 2K. Le phénomène est ici légèrement accru par une contrainte technique propre au FDR-AX100 : autant un système de stabilisation BOSS parvient à délivrer une stabilisation efficace sur un "petit" capteur, autant il n'en va pas de même avec un "gros" capteur 1 pouce. En effet, cette taille de capteur et un diamètre d'objectif de 62 mm (contre 46 mm à 52 mm sur d'autres produits Sony) impliquent un débattement important du système de stabilisation à l'origine d'un manque de puissance ou de vitesse. En outre, la spécificité du FDR-AX100 (pour un modèle semi-professionnel) entraîne peut-être des problèmes de coût. Enfin, il faut rappeler que même en professionnel, les stabilisateurs intégrés sont rarement d'une efficacité totale, sachant que beaucoup de professionnels travaillent sur pied ou avec des dispositifs d'aide physique extérieure à la stabilisation, englobant tout le camescope.


Cela dit, les utilisateurs s'en sont très bien sortis avec la FullHD et les dispositifs se sont améliorés, on peut donc pronostiquer qu'il en sera de même avec le 4K.


qualité image FDR-AX100

A défaut, le FDR-AX100 n'est pas inutilisable au téléobjectif, loin de là. Tout dépend déjà du sujet filmé : un paysage supportera peu la moindre instabilité du cadre alors qu'avec un sujet mobile, l'instabilité passera plus inaperçue. Ensuite, l'appui sur un support naturel, la fixation de la caméra sur un trépied léger, voire d'un monopode, règlent le problème. On peut aussi varier les plaisirs : sur notre vidéo-test qui comprend 28 plans, seuls 7 plans ont été réalisés sur trépied, 11 sur un support naturel, 9 sans trépied ni support naturel et 1 en travelling en marchant. Il est donc possible de filmer en 4K sans avoir l’obsession de la stabilité.


Un stabilisateur moins efficace peut aussi concourir à effectuer des plans plus travaillés et / ou à mieux contrôler son cadre, dans un esprit plus "photographique". Par ailleurs, la stabilisation en marchant est tout à fait exploitable comme le montrent nos fichiers-tests.


qualité image FDR-AX100

La qualité d'image en Ultra / HD / 4K, comme attendue est bluffante. Rappelons qu'un téléviseur actuel en UltraHD, vaut entre 3500 et 7000 euros. Faute de téléviseur 4K à disposition (voir ce reportage de France Info), je n'ai pu voir l'image obtenue en 4K mais déjà sur l'écran du test (en 2560 x 1440), la résolution est spectaculaire sur les gros plans comme les plans larges de paysages. La finesse des détails ressort pleinement (comme celle des feuillages des arbres), tout comme les éventuels défauts de compression sur des images particulièrement difficiles comme pour la compression des roseaux agités par le vent. Certes, l'image est très détailliste, vidéo, rien à voir avec celle obtenue par un reflex. Mais dès qu'on parvient à jouer avec la profondeur de champ, on oublie un peu la "froideur" de l'image vidéo.


Notez qu'en cas de liaison avec un téléviseur 4K, il faut régler le sortie HDMI du Téléviseur 4K sur [Auto], ou [2160p/1080p].


qualité image Sony FDR-AX100E

Les bokehs sont eux aussi bien marqués mais pas exceptionnels, compte tenu de l'ouverture relativement modeste du FDR-AX100 (f/2.8-4.5) et dans une moindre mesure, du capteur 1 pouce, malgré tout moins gros qu'un Full Frame. Les filtres ND apportent un indéniable atout, j'ai très souvent utilisé les filtres ND1 et ND2.


Passons au choses qui fâchent : d'abord le rolling shutter est toujours un peu présent et on retrouve sur les panoramiques le phénomène de "rémanence" (ou Motion Blur) désagréable qu'on a bien connu au moment des premiers modèles HDV. Il faut sans doute attribuer cela à la fréquence basse de 25p (l'enregistrement en XAVC-S s'effectue en 25p sur le FDR-AX100). Une fréquence de 120p serait probablement requise pour capter des mouvements sportifs avec excellence par exemple. Le débit est par ailleurs finalement modeste à 60 Mbps (le XAVC-S peut aller jusqu'à 150 Mbps). Toujours est-il que les mouvements panoramiques sont à manier avec précaution. Un conseil : si vous le pouvez, évitez en tout cas tout panoramique rapide !


écran

Ensuite l'Autofocus, même s'il se comporte globalement bien, y compris sur un phoque venant dans ma direction en gros plan, m'a surpris par son manque de réactivité (ou sa lenteur extrême) sur certaines surfaces faciles comme la peau d'un rhinocéros ou encore deux girafes qui agitaient frénétiquement leur cou au centre de l'image et que l'Autofocus n'a pas "vues". Heureusement, on peut utiliser le mode Mesure / mise au point spot" qui en touchant l'écran permet d'ajuster luminosité et mise au point avec une grande efficacité. Ou sinon, recourir à la mise au point manuelle.


Un autre sujet de fâcherie concerne l'enregistrement proprement dit. J'étais étonné de voir le nombre de plans dont j'avais raté le début (exemple du TGV qui passe et dont on ne capte que la fin !) et parallèlement, la quantité de plans où la vue "partait en vrille" en fin de plan. J'ai fini par comprendre qu'en Ultra HD / 4K, le compresseur met "un certain temps" avant de se mettre en route. On peut s'aventurer à cette hypothèse technique en attendant les explications du fabricant... Pour la fin du plan, les mêmes causes semblent produire les mêmes effets (à confirmer). C'est un point sensible qui implique de toujours anticiper sur le plan et de se méfier éventuellement des fins de plans (c'est moins grave).


Enfin, le souffle audio en automatique signalé sur le CX900 est exactement le même sur le FDR-AX100 que sur le CX900, malgré une utilisation constante en 2 canaux et non en 5.1. Heureusement, le passage en mode Manuel de niveau audio atténue très fortement cette amplification importante de type CAG (amplification qui augmente dans les silences). J'ai trouvé un bon équilibre en me plaçant à 5 paliers du niveau maximum. Notez que le 5.1 est exclu en XAVC-S 4K, seul le mode 2 canaux est disponible.


FDR-AX100 sensibilité

Sur le plan de la sensibilité, celle-ci est donnée pour 6 lux (4K) ou 3 lux (HD) au 1/50s. Le FDR-AX100 dispose comme le CX900 bien sûr, d'une fonction Contrôle automatique du gain proche de la limite Iso Auto qu'on rencontre en photo. C'est à dire que placé sur Off, ce Contrôle pousse le gain au maximum. Si on refuse ce choix, l'idée est de paramétrer une sensibilité plafond (par exemple + 24dB) que l'automatisme ne franchira pas. A défaut l'automatisme peut aller relativement haut : nous avons atteint 33 dB assez fréquemment dans de faibles conditions de lumière.


CONTENU DU TÉLÉCHARGEMENT

Master en XAVC-S 4K (3840 x 2160 pixels) du camescope Sony FDR-AX100.

Vidéo composée de 28 plans :
7 sur trépied,
11 sur un support naturel,
9 sans trépied ni support naturel,
1 en travelling en marchant

LOGO_POUR_BLOG_VIDEO_commentaire_techniq

Modèle identique au HDR-CX900 sur le plan ergonomique et des fonctionnalités de base, le FDR-AX100 est un vrai modèle de poing 4K (3840 x 2160). C'est en tout cas le plus petit (90 mm x 83,5 mm x 223,5 ) et le plus léger (915 grammes au complet) caméscope « 4K » au monde. Il est en effet 75 % plus miniaturisé et 65 % plus léger que son grand frère FDR-AX1. Il enregistre en 4K ou en HD, à la norme MPEG-4 AVC/H.264. Le débit est à 60 Mbps. 


qualite-image-FDRAX100-2.jpg



Test complet Sony FDR-AX100
CONTENU DU TÉLÉCHARGEMENT

Master en XAVC-S 4K (3840 x 2160 pixels) du camescope Sony FDR-AX100.

Vidéo composée de 28 plans :
7 sur trépied,
11 sur un support naturel,
9 sans trépied ni support naturel,
1 en travelling en marchant

LOGO_POUR_BLOG_VIDEO_commentaire_techniq

Modèle identique au HDR-CX900 sur le plan ergonomique et des fonctionnalités de base, le FDR-AX100 est un vrai modèle de poing 4K (3840 x 2160). C'est en tout cas le plus petit (90 mm x 83,5 mm x 223,5 ) et le plus léger (915 grammes au complet) caméscope « 4K » au monde. Il est en effet 75 % plus miniaturisé et 65 % plus léger que son grand frère FDR-AX1. Il enregistre en 4K ou en HD, à la norme MPEG-4 AVC/H.264. Le débit est à 60 Mbps. 




Test complet Sony FDR-AX100

De haut en bas, vues 4K / UltraHD (en XAVC-S 4K)


 


CONTENU DU TÉLÉCHARGEMENT

Master en XAVC-S 4K (3840 x 2160 pixels) du camescope Sony FDR-AX100.

Vidéo composée de 28 plans :
7 sur trépied,
11 sur un support naturel,
9 sans trépied ni support naturel,
1 en travelling en marchant

LOGO_POUR_BLOG_VIDEO_commentaire_techniq

Modèle identique au HDR-CX900 sur le plan ergonomique et des fonctionnalités de base, le FDR-AX100 est un vrai modèle de poing 4K (3840 x 2160). C'est en tout cas le plus petit (90 mm x 83,5 mm x 223,5 ) et le plus léger (915 grammes au complet) caméscope « 4K » au monde. Il est en effet 75 % plus miniaturisé et 65 % plus léger que son grand frère FDR-AX1. Il enregistre en 4K ou en HD, à la norme MPEG-4 AVC/H.264. Le débit est à 60 Mbps. 


qualite-image-FDRAX100-2.jpg



Test complet Sony FDR-AX100
CONTENU DU TÉLÉCHARGEMENT

Master en XAVC-S 4K (3840 x 2160 pixels) du camescope Sony FDR-AX100.

Vidéo composée de 28 plans :
7 sur trépied,
11 sur un support naturel,
9 sans trépied ni support naturel,
1 en travelling en marchant

LOGO_POUR_BLOG_VIDEO_commentaire_techniq

Modèle identique au HDR-CX900 sur le plan ergonomique et des fonctionnalités de base, le FDR-AX100 est un vrai modèle de poing 4K (3840 x 2160). C'est en tout cas le plus petit (90 mm x 83,5 mm x 223,5 ) et le plus léger (915 grammes au complet) caméscope « 4K » au monde. Il est en effet 75 % plus miniaturisé et 65 % plus léger que son grand frère FDR-AX1. Il enregistre en 4K ou en HD, à la norme MPEG-4 AVC/H.264. Le débit est à 60 Mbps. 


qualite-image-FDRAX100-2.jpg



Test complet Sony FDR-AX100

De haut en bas vues HD (en XAVC-S HD)


 


Le capteur 1 pouce allié au processeur Bionz avaient donné un excellent résultat sur le CX900 mais cette fois avec le FDR-AX100, les mêmes vues effectuées en HD et en 4K ne produisent pas les mêmes effets ! Comme on le discerne assez nettement sur ces quatre captures d'écran prises dans les mêmes conditions de lumière au même moment, au grand-angle et au Téléobjectif (cliquez sur les miniatures), à réglage égal de sensibilité (+21 dB), l'image est plus détaillée avec le 4K mais aussi plus "charbonneuse" et donc moins esthétique. On aura intérêt à utiliser le mode Low Lux, qui dépanne efficacement, plutôt que de laisser faire l'automatisme surtout sur les sujets fixes ou du moins les sujets où la caméra ne bouge pas trop.
fenêtre montage

Côté montage, tous les logiciels ou presque devraient accepter le XAVC-S 4K dans un proche avenir pour ceux qui ne seraient pas compatibles. En dehors du cas avéré d'iMovie sur Mac qui n'est pas compatible avec le 4K, les logiciels suivants ont pris les devants et assurent déjà une comptabilité totale avec le 4K. : il s'agit d'Avid, de Premiere Pro, de Vegas, de FCPX, de Magix VDL, d'Edius, et de Pinnacle Studio, dans leurs dernières versions ou mises à jour de préférence.


La structure et l'emplacement des fichiers rejoint l'AVCHD sans être tout à fait similaire. Les fichiers MP4 se trouvent dans PRIVATE / M4ROOT / CLIP. L'encapsulage des fichiers est en MP4 (pas d'encapsulage en MXF). Ex : C0081.MP4. Si on a filmé également en AVCHD, on se retrouvera avec une structure habituelle de type PRIVATE / AVCHD / BDMV /STREAM / 00000.MTS (ou m2TS). Ce mélange perturbe parfois le module d'importation du logiciel, ce qui implique au pire d'importer manuellement si ce cas se produit.


J'ai effectué un vrai montage simple de 6 minutes avec les seuls rushes natifs. Evidemment ça rame un peu en comparaison de rushes FullHD qui passent comme une lettre à la poste. Evidemment les calculs de rendus - lors de l'ajout d'un titrage ou d'un effet - sont plus longs puisque les images à calculer le sont également !


transcoder

Il est donc prudent, sinon conseillé d'exploiter des fichiers allégés, optimisés ou Proxy. Mais bon courage, un fichier de moins de 8 secondes pèse près de 450 Mo, un plan de 40 secondes totalise 2,4 Go, une fois transcodé, ça fait réfléchir ! Préférez dans ce cas les fichiers Proxy.


La solution alternative est de détenir un PC / Mac suffisamment puissant. Une bête de course hors norme n'est pas forcément nécessaire pour bénéficier d'images fluides sur sa ligne de montage. Un CPU (processeur) double coeur doté d'une fréquence entre 2 et 3 GHz est la base qu'il faut acquérir. Saupoudrez le tout avec une grosse mémoire vive pour pouvoir gérer les rendus au montage.


 



(Sony FDR-AX100)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Soutenez notre indépendance, bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Voir les 5 avis d'internautes et donner le vôtre