Magazinevideo > Caméra & Photo, Smartphone, Drone > Tests photo > Tests compacts experts et bridges

Premium

Test Lumix DC-LX100M2

Ecran tactile et capteur plus pixellisé

 

19 novembre 2018 par Thierry Philippon

La lecture complète de cet article est accessible aux abonnés Premium. Créez d'abord un compte. Puis Abonnez-vous (par CB, PayPal, virement ou chèque)

Panasonic Lumix DC-LX100 II

Panasonic Lumix DMC-LX100

Prix fabricant : 950 Euros Prix fabricant : 849 Euros
 

LX100 Mark II

Le Lumix LX100 II est un compact expert muni d'un gros capteur 4/3". Il succède au LX100, qui avait fait grand bruit à sa sortie il y a 4 ans, en raison de son type de capteur et de sa bonne ouverture favorisant les bokehs. Le nouveau venu délivre toujours une bonne qualité d'image globale, mais n'apporte pas de révolution malgré les 48 mois écoulés, mais plutôt une évolution en douceur dans son boîtier de 392 grammes au complet.


L'évolution, c'est d'abord le capteur qui s'est pixellisé davantage, passant de 12 à 17 Mp effectifs (sur un total de 21,7 Mp) pour améliorer la qualité photo en Jpeg, et surtout, en RAW Le mode Photo 4K, déjà présent sur le LX100, bénéficie de petits perfectionnements. Et bonne nouvelle, l'écran de 7,5 cm est désormais tactile tandis que sa résolution s'est un peu améliorée (de 940.000 à 1.260.000 pixels). Ce sont les deux avancées les plus perceptibles auxquelles il faut ajouter l'ergonomie qui a très légèrement changé, au niveau de la texture du grip qui est une préhension agréable et toujours présente. Le mode Rafale s'est aussi légèrement amélioré à 5,5 /images/seconde en AFC et 11 /images/s en AFS (ou en MF) au format RAW, mais cela reste malgré tout modeste. La mémoire tampon met de plus un certain temps à emmagasiner le débit en Rafale.


Enfin, le LX100 M2 inclue désormais les fonctions Post Focus et Focus Stacking dont ont bénéficié plusieurs appareils de la marque depuis quelque temps.


Le boîtier LX100 M2 intègre un zoom plutôt lumineux (ouvrant à f/1.7-2.8) dont les focales de base restent identiques : 10.9-34 mm, soit 24-75 mm en photo ou en vidéo FullHD. Les chiffres peuvent être directement confrontés à ceux du Sony DSC-RX100 V qui revendique un même capteur 1 pouce, des focales très proches (24-70 mm) et une même ouverture. Le successeur de Sony est moins comparable car son ouverture est bien moins bonne (F 2.8/ F 4.5).


Mais revenons au Lumix. Les positions grand-angle varient beaucoup (6 au total !) en fonction de différents facteurs (mode, résolution, ratio), ce qui est un peu perturbant. Et comme le capteur est différent, Panasonic a fait régresser légèrement l'angle de champ de l'enregistrement 4K. Ainsi en Vidéo FullHD en 16:9, l'angle de champ reste à 24mm, mais en 4K 16:9, la focale grimpe à 30mm (crop x1,25), un angle de champ moins bon qu'avec le LX100 1 (26 mm, crop x1,08). La différence se sent surtout immédiatement lorsqu’on passe d'un enregistrement 1080p au 4K. Le zoom optique reste par ailleurs limité à x3 en raison de la nécessité d'une optique compacte, compensé en partie par un zoom dit Intelligent qui porte cette amplitude à 6,2x. Cette amplitude est exploitable sous certaines conditions.


L'Autofocus est satisfaisant en photo, il se fait davantage piéger en vidéo même sur des sujets "simples" parfois. Bonne nouvelle cependant : grâce à l'écran tactile, on peut sélectionner rapidement la zone AF de votre choix. Et ça c'est un plus.


PRISE EN MAINS

Le LX100 Mark II reprend les très nombreuses fonctions automatiques et manuelles de son prédécesseur dont la bague de diaphragme et de mise au point (ou de zoom selon réglage) présents sur l'objectif non-interchangeable, ou le commutateur ingénieux pour passer d’un ratio à l’autre selon une logique Multi-aspect (3/2, 16/9, 1/1, 4/3). On retrouve aussi un commutateur pour passer d'un Autofocus (avec ou sans Macro) à technologie DFD avec 49 collimateurs, à une position MF.


Les aides à la mise au point sont nombreuses mais on apprécie tout particulièrement - héritage des autres gammes Lumix - l'écran d'assistance x3 (et même jusqu'à 6x) qui s'active automatiquement lorsqu'en réglage manuel de la mise au point, on manipule la bague. Cette "loupe", avec zone déplaçable, fonctionne bien sûr également en iZoom et c'est très pratique, surtout en 4K, où la moindre écart de mise au point est préjudiciable à la bonne qualité des images. Seule limite, cette loupe se désactive, aussitôt l'enregistrement vidéo commencé. On ne peut donc s'en servir comme d'aide à la mise au point en cours d'enregistrement, seulement pour la préparation. La loupe est couplée au "surlignement" (= Peaking) qui colorie les zones nettes, mais s'avère difficile à apprécier dans la pratique selon les cas.


FN touche

Des touches raccourci donnent accès aux fonctions personnelles les plus fréquemment utilisées (Fn). Elles n'existaient pas en si grand nombre sur le LX100, et sont présentes à la fois à titre de boutons physiques mais aussi - tactile oblige - sous forme de raccourcis tactiles accessibles depuis l'écran ! Par exemple je trouve plaisant d'assigner le raccourci des Réglages de film.


Leur assignation est très simple et s'inspire de ce qui se fait par la marque sur ses produits plus hauts de gamme. Les touches physiques ne nécessitent qu'un appui prolongé, pour accéder directement aux paramétrages. C'est encore mieux ! C'est un avantage discret mais réel du LX100 II.


LX100 II
La mise en route du LX100 II est modérément rapide compte tenu qu'avec une optique au zoom modéré, on aurait pu s'attendre à un déploiement plus rapide du zoom et globalement, à une vélocité plus grande. Il faut par ailleurs ne pas oublier d'enlever le capuchon en plastique qui fait perdre du temps et peut s'égarer facilement vu sa taille, ne protégeant plus l'optique dans ce cas. On peut même pinailler et considérer le curseur de démarrage comme malaisé à manipuler avec nos gros doigts d'européens...
LX100 audio

On renoue aussi avec le réglage des niveaux audio (un peu en contradiction avec l'absence de prise casque mais bon...), mais notez qu'il s'agit d'un réglage minimaliste, en gros, 3 positions de réglages, donc pas de vrai réglage manuel sonore. On trouve aussi le Peaking pour améliorer la mise au point.


L'enregistrement vidéo 4K (UHD) a les mêmes caractéristiques sur le LX100 M2 que sur son prédécesseur : du MP4 en 24p / 25p / 30p en 4K (UHD) à 100 Mbps (pas de 60 Mbps) ou du 1080/25p/30p/50p/60p à 28 Mbps ou 20 Mp; enfin de l'AVCHD pour ceux qui y tiennent vraiment en 50p, 50i ou 24p "et pis c'est tout". :)


Le choix des cartes SDHC ou SDXC nécessaires ne sont imposées que si vous filmez en 4K. Dans ce cas, il faut des cartes SDXC classées UHS de classe de vitesse 3. Panasonic mentionne UHS-I, et pas UHS-II, mais je peux confirmer que les UHS-II (Lexar) fonctionnent très bien.


Le LX100 est compatible Wi-Fi et s'accompagne du Bluetooth pour connexion avec l'application Image App. Cette application fort bien conçue, pour rappel, permet d'avoir accès aux réglages les plus importants du compact depuis son smartphone / tablette mais aussi de piloter l'appareil à distance, voire de télécharger les images de la carte mémoire vers son smartphone.


LX100 II

Le fabricant n'a donc pas beaucoup fait évoluer les données vidéo de son boîtier. Même le bouton d'enregistrement n'a pas bougé d'un pouce. On peut éventuellement s'en féliciter car la version précédente délivrait une bonne qualité d'image, et les évolutions ne sont pas toujours synonymes d'améliorations; par ailleurs, c'est souvent oublié chez mes confrères qui font de la vidéo en dilettante, de nombreux paramètres photo sont utilisables en vidéo : c'est par exemple le cas des réglages Ombres / Lumière, de l'iDynamique ou les bagues de diaph et de mise au point ou encore les modes de Mesure de l'expo ou le réglage des Iso.


Mais une autre réaction, toute aussi légitime, serait de s'offusquer de l'absence d'évolution car en 4 ans, la vidéo a évolué. Surtout, on regrette l'absence de Profils v-Log ou d'enregistrement HDR (ce dernier n'existe que dans le mode Photo) ni aucun Ralenti comme sur les GH4 / GH5. Du coup, on a surtout le sentiment que Panasonic veut préserver ses arrières, même si on recense certains filtres couleurs plus "artistiques" comme le L.Monochrome D.


Côté manques, on déplore aussi l'absence de prises micro / casque et surtout l'obstination à maintenir un écran non-inclinable, ce qui peut nuire à des prises de vues au ras du sol par exemple. Mais pas seulement : inclinez simplement votre appareil en position de contreplongée, sur un trépied de table, et votre vision deviendra inconfortable car elle ne sera plus en face de l'écran.


LX100 Mark II

Grimace aussi pour l'autonomie de la batterie qui est toujours limitée à 35 à 45 minutes réelles en 4K et FHD, avec écran (340 vues en photo) ! C'est vraiment une autonomie ridicule. Ou encore l'absence de tropicalisation, ou de protection à la poussière, au sable, un peu antagoniste avec l'idée d'un compact de voyage et qui peut faire du LX100 II un bijou fragile. La non-tropicalisation est aussi un problème lorsqu l’objectif est fixe car en cas de tâches sur le capteur, il est impossible de nettoyer soi-même son boîtier sans le porter au S.A.V.


LX100 viseur
Dans une moindre mesure, petite déception pour le viseur, certes excellent et qui reste indispensable en cas de fort ensoleillement, mais qui n'a pas bougé en 4 ans : toujours 2 764 000 points pour un grossissement de x0,73 alors qu'on trouve désormais des viseurs OLED à 3,6 MP (chez Panasonic, amusant, non ?). Enfin, un grand-angle en 4K qui démarre au 30 mm, c'est moins bien que le prédécesseur (26 mm).
LX100 II

Pas non plus de filtres ND. Enfin le flash livré n'est pas orientable.


Si l'on pinaille, à l'usage, on constate aussi que le commutateur de changement de ratio n'est pas très pratique à utiliser et qu'on a tendance à bouger la bague des focales, parfois sans s'en rendre compte : je me suis pris en défaut d'avoir fait bouger la position grand-angle sans le vouloir.


LX100 M2

Pour le reste, vous pouvez vous référer quasiment les yeux fermés au test du LX100 1re génération que nous avions opposé à l'époque au Sony DSC-RX100 IV.


Vous retrouverez de nombreuses photos (en Jpeg et en RAW) et de nombreuses scènes vidéo natives du LX100 Mark II dans ce dossier, mais contrairement à d'autres sites ou magazines qui passent rapidement certaines caractéristiques, nous nous attardons sur certains paramètres moins connus (vidéo ou photo) du LX100 II. Certains sont d'ailleurs communs aux LX100 et LX100 II, d'autres sont spécifiques au LX100 II.


Lisez les 49% qu'il reste à découvrir de ce contenu

Déjà Premium ? Je me connecte
Je crée un compte en 30 secondes

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Donner un avis

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu d'un nouvel avis
Votre avis (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon avis