Magazinevideo > Caméra & Photo, Smartphone, Drone > Tests de caméras > Tests de caméscopes conventionnels

Sony HDR-PJ530

Gros potentiel pour un milieu de gamme

 

02 février 2014 par Thierry Philippon - Mis à jour le 20 juillet 2014

 

Sony HDR-PJ530

Le HDR-PJ530 est la version moins perfectionnée du HDR-PJ810 mais il partage avec ce dernier des facultés de projection complètes quoique la puissance de vidéoprojection soit plus modeste (25 lumens). Globalement, c'est un coeur de cible très intéressant dont le prix conseillé a d'ailleurs baissé à 549 euros au lieu de 600 euros initialement. Et sur le Web, on le trouve assez facilement entre 470 et 510 euros (en juillet 2014).


Le HDR-PJ530 dispose du système de stabilisation BOSS et d'une optique grand-angle (Sony) très généreuse de 26,8 mm. Il est possible de régler manuellement l'audio avec ce camescope et d'enregistrer en 5.1 ou 2ch.. Une sortie USB dédiée est intégrée au camescope.


Certes le PJ530 est dépourvu de viseur, contrairement au HDR-PJ810 et la torche intégrée lui fait également défaut mais il revendique une transmission Wi-Fi / NFC.


Parmi les petites surprises conceptuelles de ce modèle, l'enregistrement s'effectue (uniquement) sur carte micro-SD / micro-SDHC / microSDXC (ou MSMicro) comme sur bien d'autres appareils à l'encombrement réduit, comme les GoPro. La justification est discutable vu qu'il y aurait eu de la place pour une carte de 32 Go. Pas de mémoire intégrée, contrairement à ce qui avait été annoncé précédemment (les modèles intégrant une mémoire sont les HDR-CX540/CX610E/PJ540/PJ540E/PJ610E uniquement disponibles à l'étranger). Mais place au test express.



> LIRE LA SUITE : Le test express du PJ530

Le test express du PJ530

Sony HDR-PJ530

Le camescope est relativement léger (380 grammes au complet), c'est 130 grammes de moins que le grand frère HDR-PJ810 mais c'est tout de même environ 150 grammes de plus que le HDR-PJ330. Tactile, l'appareil se met en marche / s'éteint en ouvrant l'écran (sauf si on en décide autrement), facilitant la réactivité. On apprécie. Attention, le protège-objectif émet un cliquetis sonore à chaque allumage / extinction qui trahira votre présence...


Le zoom optique x30 est puissant, agréable à manipuler (rapide comme très lent). Prenez garde, il produit un peu de bruit en atmosphère calme. Un second zoom est accessible sur écran après quelques secondes d'attente, sa vitesse est fixe, avantage ou inconvénient selon les cas.


L'amplitude du zoom est très conséquente puisqu'elle atteint 804 mm (!) et même 1608 mm en mode iZoom x60 (mazette !). Si vous le pouvez, cantonnez-vous au zoom optique. Mais ce n'est pas toujours si simple : en effet l'izoom x60 est automatiquement lié à l'action du stabilisateur en mode Actif. Il faut replacer le stabilisateur en mode Standard pour limiter le zoom x30. Mon conseil : jonglez entre Standard et Actif, autant que vous le pouvez.


Par contre, j'apprécie sans réserve le grand-angle de 26,3 mm, la concurrence n'atteint pas toujours ce niveau. Le grand-angle est sans déformation ou perte de qualité excessive pour ce niveau de prix.


Sony HDR-PJ530

La cible du capteur CMOS est l'une des plus petites possibles puisqu'elle frise le 1/6 de pouce (1,5,8'' très exactement). Il en résulte un impact sur la sensibilité avec un certain "bruit" à l'image. De plus, le PJ530 est dépourvu de torche, contrairement à son grand frère. Consolation tout de même, qui dit cible plus petite, dit plus grande facilité pour le stabilisateur d'être efficace. Comme nous le verrons plus loin, c'est particulièrement vrai sur le PJ530. Autre consolation, la mise à disposition du mode Low Lux qui équipe ce modèle et qui éclaircit un peu toute zone peu éclairée.


carte micro-SD

La carte mémoire (pour notre part une microSDHC de 8 Go) n'est pas toujours évidente à introduire. Il faut l'insérer dans le bon sens (avant-arrière) mais aussi ne pas se tromper sur la face qu'on introduit (recto-verso !). En effet, le lecteur interne est conçu pour accepter aussi bien les SD que les Sony Memory Stick Micro (Mark 2) mais les deux cartes ne se lisent pas dans le même sens... Cette double compatibilité perturberait-elle le lecteur ? Ce n'est pas impossible car à la rédaction de magazinevideo, c'est le 4e produit Sony fonctionnant sur carte microSD (2 GW66, 1 HDR-AS100 et ce HDR-PJ530) qui nous affiche des codes d'erreur lors de l'intorduction de la carte, ou un message d'avertissement selon lequel la carte aurait été mal introduite (ce qui est parfois vrai, parfois faux). Tout rentre dans l'ordre lorsqu'on s'y reprend à deux ou trois fois, et qu'on introduit lentement la carte. Avec l'habitude, on évite tout code d'erreur ou message intempestif. Mais pitié, monsieur Sony, abandonnez cette double compatibilité pour vos cartes micro MS qui n'ont pas d'avenir face à la carte SD et plafonnent en plus à 16 Go (les microSD vont jusqu'à 64 Go) !


Concrètement, le PJ530 enregistre en FullHD 50p ou 50i mais aussi 25p ou 24p (en FX et FH), à différents débits. Attention, par défaut, il enregistre un film léger (au format MP4) pendant l'enregistrement d'un film plus lourd en FullHD. C'est ce que Sony nomme "enregistrement double". Si vous n'en avez pas l'utilité, désactivez cette fonction qui va vite encombrer votre disque dur.


HDR-PJ530

Sony est beaucoup plus à l'aise avec son picoprojecteur intégré à tel point qu'il en a étendu le concept à tous ses modèles ou presque, signe de sa confiance en son système convivial qu'il est d'ailleurs seul à proposer. La projection peut s'effectuer sur tout support tel qu'un mur, un écran, ou toute surface plane.


Le picoprojecteur, placé derrière l'écran du camescope, et accompagné d'un seul haut-parleur sur le flanc gauche de l'appareil, est un petit vidéoprojecteur qui projette, depuis un objectif, la source de lumière requise pour la vidéoprojection.


Il est même possible sur ce modèle, via la prise Projector In (mini-HDMI) du camescope, de projeter un document provenant d'un ordinateur portable.


HDR-PJ530
La picoprojection s'améliore en qualité d'année en année mais celle-ci dépend du positionnement en gamme de chaque modèle. Comme le PJ530 est un modèle moyenne gamme, la picoprojection l'est aussi. Elle est toutefois meilleure sur la gamme 2014 que 2013. La résolution du PJ530 est de 640x360 pixels (PJ810 = 854 x 480 pixels) et la luminosité est de 25 lumens (PJ810 = 50 lumens, PJ330 = 13 lumens). La portée est de 5 mètres de distance. En continu, on peut projeter pendant 1H35 avec la batterie NP-FV50 fournie. Le niveau de contraste est de 500:1 (contre 1200:1 pour le PJ810).
Sony HDR-PJ530

L'absence de viseur est un grand classique car cette excroissance fait de la résistance uniquement en haut de gamme (PJ810, CX900...). Il faudra s'en accommoder en plein soleil (éblouissement garanti !) ou tenter de trouver / bricoler un parasoleil (visière pour écran) pour écran 3 pouces. Ou sinon se mettre à l'ombre pour distinguer quelque chose sur l'écran ! L'écran dispose bien de 2 positions d'éclairage, mais cela ne suffit absolument pas. Hormis cet inconvénient, l'écran est de bonne facture, sans être exceptionnel. Son caractère tactile est un plus indéniable et il est multi-angles, c'est à dire que de côté, on peut discerner les images avec une bonne lisibilité. A noter un bon point : le report des commandes enregistrement et zoom sur écran.


Bonne nouvelle quant à la stabilisation optique de type "BOSS" qui est aussi percutante sur le PJ530 que sur des modèles plus chers comme le PJ810 et qui est surtout meilleure qu'avec les grosses cibles (cible 1 pouce du CX900 par exemple). Le BOSS est toujours aussi remarquable pour filmer en marchant ou même pour stabiliser le zoom x30 (c'est un peu moins spectaculaire au zoom x60 en raison de la très forte amplitude du zoom).


qualité image HDR-PJ530
De jour, la qualité d'image est plus qu'honnête pour un modèle milieu de gamme, surtout dans le mode le plus qualitatif, le 1080/50p. On note peu d'artefacts ni de franges colorées, et très peu d'aliasing. Attention à une tendance à la surexposition. Les autres modes (FH, HQ et LP) sont moins intéressants pour vos vidéos car le débit faiblit, tentez de les éviter si vous le pouvez. Le mode LP à 5 Mbit/s et en 1440x1080, est franchement à proscrire. Attention à un petit piège : par défaut, le camescope n'est pas sur le mode le plus qualitatif lorsqu'on l'allume pour la première fois.
sensibilité HDR-PJ530

La sensibilité peine sauf à bénéficier d'un éclairage suffisant. Le mode Low Lux peut jouer les sauveurs. Ce mode équivaut à une sensibilité de 3 lux. En fait, le Low Lux joue sur la fonction "Obturateur lent Auto" qui permet de descendre au 1/25 de seconde, ce qui provoque en vidéo de très légères saccades, visibles seulement par un oeil exercé.


Sony HDR-PJ530

La batterie livrée en standard tient 75 minutes réelles, c'est une durée standard, néanmoins légèrement supérieure à la moyenne. Pour plus d'autonomie, la batterie optionnelle Sony NP-FV100 et ses 325 minutes d'autonomie réelles, ou plus modeste, la NP-FV70, et ses 160 minutes réelles, vous tend les bras ! Elles sont plus chères qu'une NP-FV50 mais elles existent en générique. Si besoin, le chargeur séparé Sony BC-TRV vous sauvera également de certains besoins impérieux de recharger sans monopoliser le camescope.


Sony HDR-PJ530
La griffe est bien présente, contrairement à la gamme inférieure (Sony HDR-PJ330) qui en est dépourvu. Cette griffe est importante si vous souhaitez ajouter un accessoire tel qu'une torche ou un micro.
audio HDr-PJ530

Il faut dire que le HDR-PJ530 est remarquablement armé côté audio avec à la fois une prise micro, une prise casque, et même un enregistrement audio automatique ou manuel. Le tout est orchestré par la faculté de choisir entre deux types de sons : 5.1 ou 2 canaux. Notez aussi la fonction "Réduction du bruit vent" qui est proposée par défaut ainsi que "Voix plus proche", fonction audio qui s'apparente au micro-zoom, c'est à dire qu'il amplifie les sons éloignés mais au prix d'un souffle très présent.


Pour ce qui concerne les automatismes du HDR-PJ530, n'hésitez pas à recourir au mode iAuto, qui donne pleinement satisfaction. L'Autofocus est globalement fiable bien qu'il montre de temps à autres une relative lenteur à réagir. Si l'automatisme ne donne pas satisfaction, vous disposez des modes Mesure / Mise au point spot / Spotmètre et Mise au point centrée, qui permettent, en touchant l'écran tactile par pression sur la zone de son choix, de pointer précisément le sujet que vous souhaitez éclairer / mettre au point. C'est le dispositif que je vous conseille d'ailleurs d'utiliser car il n'y a pas véritablement de mise au point manuelle ou d'expo manuelle facilement accessible par une molette.


A noter enfin : la gestion du Contrejour (Rétro-éclairage) est automatique mais elle reste débrayable dans le Menu si vous jugez son action trop systématique ou trop intempestive. On notera aussi la détection de sourires.


menu_mon-Bouton

Rien à reprocher aux menus toujours aussi intuitifs chez Sony. On apprécie la fonction Mon Bouton qui permet d'afficher, un peu comme un raccourci visuel et tactile, jusqu'à 3 fonctions choisies par vous-même. Pour ma part, j'ai facilité ainsi l'accès au stabilisateur, à la fonction Contrejour et au mode Low Lux. Les fonctions liées à Mon bouton s'affichent un court instant à chaque pression sur écran, sauf si vous en décidez autrement dans le menu (fonction "Réglage affichage" sur Act).


Le HDR-PJ530 est aussi capable de prendre des vues fixes via le bouton Photo mais on ne peut pas dire que ce soit son point fort. Les photos capturables peuvent être en 4 tailles. La résolution photo maximale atteint 3,1 Mp. On récupère quelques fonctionnalités photo comme les effets photo (Photo rétro, Couleur partielle, Soft high key...) ou la capture de vues fixes pendant l'enregistrement vidéo (mode Capture Double). Pas de Flash.


Autant le PJ530 n'excelle pas en Photo, autant il est paré pour toute exploitation Wi-Fi. Que permet le Wi-Fi ? Beaucoup de choses, jugez plutôt :


  • Transférer des films (MP4) ou photos sur votre smartphone ou votre tablette,
  • Transférer des films (MP4) ou photos sur votre smartphone ou votre tablette à l'aide de la fonction NFC (partage NFC one-touch),
  • Utiliser votre smartphone / tablette comme télécommande sans fil à l'aide de la fonction NFC,
  • Ou plus simplement, lire vos images sur TV...

 


Attention, la lecture de l'aide en ligne s'avère nécessaire. Notez que l'application pour smartphone PlayMemories Mobile est nécessaire pour contrôler et envoyer vers smartphone.


Sony HDr-PJ530

La connectique est habituelle mais tout à fait complète : la prise mini-HDMI donne lieu à la fourniture d'un mini-câble HDMI, c'est maintenant systématique. Le câble USB est lui aussi fourni : en réalité il est intégré au camescope car il sert en même temps de recharge. S'il est trop court, une rallonge est incluse. On trouve aussi les prises casque et micro, et enfin, la prise multi-terminal / terminal micro-USB (une seule et même prise). A noter que les connecteurs sont protégés par des trappes. Très pro !


L'application fournie (PlayMemories "Home") se charge de la gestion des images. Le logiciel se déclenche lorsque qu'on connecte le camescope en USB. Le logiciel, d'origine compatible Windows, est désormais compatible Mac, mais les Macusers se tourneront préférentiellement vers iMovie ou FCPX ou Premiere Elements pour Mac.


On peut aussi éditer sommairement sans logiciel ni application, en se servant du seul camescope, c'est à dire qu'on peut supprimer, copier et diviser des séquences.


On note aussi la faculté de réaliser une copie directe sur disque dur portable externe, sans PC, moyennant l'achat du câble adaptateur USB Sony VMC-UAM2, assez difficile à trouver, hormis sur des sites comme le site Sony. Cette option s'avère bien pratique, sur le terrain, loin de son domicile, pour décharger une carte mémoire à des fins de sauvegarde.


Pour finir, une mise en garde sur la notice. Ecologie (ou économie) oblige, celle qui est livrée ne comprend que 34 pages alors qu'une notice "normale" totalise au minimum 150 à 200 pages. Pour se procurer la notice complète, pas d'autre solution qu'une aide en ligne (bien moins pratique) en html sur le site Sony. Heureusement, les produits Sony restent intuitifs, ça compense...


 



(Sony HDR-PJ530)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Voir les 3 avis d'internautes et donner le vôtre