Magazinevideo > Caméra & Photo, Smartphone, Drone > Tests de caméras > Tests de caméscopes conventionnels

Panasonic HC-W850

Test-terrain

 

03 février 2014 par Thierry Philippon

Prix fabricant : 800 Euros
 

HC-W850

Alors que le HC-V750 est une vraie évolution du HC-V720, le HC-W850 est un modèle haut de gamme qui ne remplace pas le HC-X920 sorti en 2013 comme on aurait pu le croire précédemment. Le HC-W850 se présente plutôt comme un vrai nouveau produit, à mi-chemin entre les HC-V720 (de 2013) et HC-V750 (de 2014) et le HC-X920 (de 2013), dont Panasonic déclarait il y quelques semaines qu'il continuait en gamme mais l'état de la disponibilité du produit en magasin semble étrangement indiquer le contraire.


Proposé à 800 euros, le positionnement prix du HC-W850 est bien à mi-chemin d'un V750 (600 euros) et du prix auquel était proposé le HC-X920 à sa sortie (1000 euros).


Le HC-W850 se rapproche uniquement du V720 sur deux points principaux : leur zoom optique est assez voisin (x20 contre x21) tout comme leur équivalent grand-angle (29,5 contre 28 mm).


HC-W850

Le reste des caractéristiques du HC-W850 marque plusieurs singularités. La vraie surprise du HC-W850 est la présence d'une 2e mini-caméra, intégrée sur le côté gauche de l'objectif, et qui s'oriente à 270 degrés ! De quoi s'auto-filmer simultanément tout en filmant devant soi ou obtenir 2 points de vue différents. Les deux images s’affichent en P In P sur l'écran (taille et emplacement modifiables).


Autres particularités : place au capteur unique alors que Panasonic était le chantre du tri-CMOS. Il s'agit toutefois d'un assez gros capteur BSI 1/2/3'' revendiquant 12 millions de pixels (6 Mp en vidéo) et qui multiplierait la sensibilité par 1,3 (réduction de bruit de 200%) tandis qu’un nouveau processeur Crystal Engine Pro+ traite les images avec une plus grande rapidité (x1,5). Il doit donc logiquement en résulter une amélioration de la sensibilité et un nombre plus important de pixels dévolus à la fois au zoom numérique et à la stabilisation.


On note aussi un débit de 50 Mbps en mpeg-4 (à ma connaissance, une première en grand-public sur un camescope conventionnel) ainsi qu'un ralenti à 120 images par seconde, en Full HD, est aussi au programme. Enfin, le stabilisateur d'image 5 axes Hybrid OIS+ a été amélioré (oui, encore !), du moins c'est ce qu'affirme le fabricant. Le Wi-Fi et le NFC compatibles, complètent la panoplie.


Le HC-W850 dispose, à défaut de bague de réglages, d'une molette de réglages sous l'objectif, en bas à gauche. Pas de viseur, mais les amateurs pourront donc se tourner vers le HC-X920 de 2013 s'il poursuit vraiment sa carrière (un point à confirmer). L'écran plafonne à 3 pouces, une taille toutefois standard.


A noter enfin la torche intégrée. Le HC-W850 est dépourvu de télécommande. La notice complète figure sur le CD-Rom joint en sus d'une version papier très expurgée. Deux derniers détails : attention à la distinction à faire entre le "W" et le "V" des références HC-W850 et HC-V750. Attention également aux versions étrangères du HC-W850 qui compliquent l'analyse des caractéristiques. Ainsi le HC-W850M, non distribué en France, est le seul à intégrer une mémoire de 16 Go en sus de la carte mémoire. En revanche, le HC-W858 semble rigoureusement identique au HC-W850.



> LIRE LA SUITE : Le test du HC-W850

Le test du HC-W850

D'un poids de 405 grammes au complet, le HC-W850 est grosso modo à mi-chemin du poids de deux modèles de 2013, les HC-V720 (313 grammes) et HC-X920 (482 grammes). La différence de poids avec ce dernier s'explique essentiellement par l'absence de viseur. La mise en oeuvre du camescope s'effectue en ouvrant / fermant l'écran, méthode la plus rapide, ou en appuyant de façon prolongée sur le bouton d'alimentation du flanc gauche. Le démarrage est ultra rapide en mode Quick Start (0,6''). A noter la griffe du HC-W850 qui comme sur le HC-V720 de 2013, est amovible et s'insère par l'arrière ! Emplacement toujours aussi incongru car si on place un accessoire sur cette griffe, on risque grandement de gêner l'accès à la commande principale de zoom, obligeant à zoomer depuis l'écran.


menu

Comme sur toute la gamme Panasonic désormais, le mode entrelacé laisse une alternative possible au mode Progressif en 1080 / 50p. On dispose même pour la première fois d'un excellent mode Full HD à 50 Mbps qui n'est pas en AVCHD bien qu'il soit en MP4. Ce mode est censé mieux convenir à des scènes nécessitant beaucoup de détails ou prévues pour être traitées au ralenti. On recense aussi un mode Ralenti en Full HD MP4 à 28 Mbits/s. Comme le montre notre vidéo, ce mode, comme c'était à craindre, fait perdre en résolution (la résolution verticale semble divisée par deux). Aucun intérêt donc, un ralenti pouvant être créé au montage, dans une bien meilleure résolution.


Avec une carte 16 Go, l'autonomie d'enregistrement diminue un peu selon les modes : 1H20 en progressif à 28 Mbits/s contre 1H30 dans le mode PH à 24 Mbits/s et 2H dans le mode HA à 17 Mbits/s. Mais attention, on tombe à 45 minutes d'autonomie en MP4 à 50 Mbits/s !


L'accès au Menu est un peu contraignant mais les fonctionnalités les plus utiles sont proposées "à un premier niveau".


Qualité image HC-W850


qualité 2 HC-W850
Par rapport au modèle HC-X920 qui concourait pratiquement pour la meilleure qualité d'image de 2013, il y avait de quoi être perplexe sur le rendu d'un mono-CMOS de 200 euros inférieur, présenté comme intermédiaire entre le V720 et le HC-X920. Et pourtant, la qualité d'image est plus que respectable. A moins de la comparer avec celle d'un HC-X920, elle paraît piquée et bien contrastée.
iZoom

En fait, la qualité optique avoue quelques faiblesses au maximum du zoom x20 avec un inévitable écrasement de la perceptive et une résolution moindre qu'avec le zoom x12 du HC-X920. Pour autant, l'image reste belle. Toutefois, je ne vous conseille pas l'utilisation forcenée du iZoom à 50x (voir notre vidéo) malgré l'excellence du stabilisateur.


HC-W850

Deux façons de zoomer sont disponibles. D'une part, la commande classique sur le dessus est celle qui offre la variabilité la plus grande du zooming, donc la plus grande maniabilité. D'autre part, il existe un second zoom sur écran disposé verticalement qu'il faut chercher un peu. On apprécie que l'amplitude du zoom s'affiche sous forme numérotée (de 1 à 20 ou de 1 à 50 selon le mode choisi). Le zoom peut être rapide mais pas autant que sur certains modèles hauts de gamme chez Sony. Le zoom lent est appréciable surtout sur une amplitude x20, mais la vitesse la plus lente peut s'avérer relativement difficile à maintenir à la même vitesse.


batterie HC-W850

L'autonomie de la batterie fournie VW-VBT190 est bien faiblarde pour un modèle haut de gamme : comptez 45 à 55 minutes seulement selon le mode sollicité et le format d'enregistrement. Tentez d'anticiper dans votre budget une batterie plus capacitaire VW-VBT380, (3880 mAh), qui permet de grimper à 1H55 à 2H10. Toujours pas de chargeur séparé, et on ne peut pas recharger et alimenter simultanément le camescope car il faut passer par l'adaptateur / chargeur pour alimenter le HC-W850. Il faut 2H20 pour recharger. La carte mémoire, quant à elle, s'insère par le dessous. Dommage cela pose problème si le HC-W850 est posé sur pied.


HC-W850

L'écran 3 pouces du HC-W850 revendique une résolution moyenne classique de 460 Kp, la même que celle du HC-V720 de 2013. On est loin, très loin, de l'excellente résolution de l'écran du HC-W920 (3'', 1152 Kp). Cela dit, l'angle de vision est correct, il permet de voir de côté. En extérieur, par beau temps, faute de viseur, la visée sur écran est parfois difficile. Toutefois, on peut régler luminosité et couleur à sa convenance. Par ailleurs, il existe des parasoleils chez certains spécialistes mais ils sont rares.


HC-V720

Depuis le "menu tactile" et les "icones d'opération" situés à gauche de l'écran LCD, on accède à des fonctions nombreuses comme le zoom sur écran, le stabilisateur, la mini-torche, le contrejour, le Pré-rec (capacité à filmer un sujet à retardement) ou encore la mise au point sur écran. Depuis ce même menu tactile, on peut aussi activer l'enregistrement. Attention à un piège : certaines de ces fonctions ne sont pas proposées par défaut, c'est à vous de les choisir dans le Menu (Menu Config, item "Sélect Icônes Opération"). Préférez l'accès à la Torche, et au Contrejour, toujours utiles.


HC-W850
Le stabilisateur optique (O.I.S. Hybrid +) tient toutes ses promesses, même au zoom x20, voire x50 que je vous déconseille toutefois d'utuiliser. C'est un hybride amélioré, entendez par là optique et électronique. On peut monter un escalier ou filmer en marchant sans que l'image ne soit saccadée. Pas de touche Stabilisation extérieure pour une activation / désactivation immédiate. Mais on peut affecter une icone spécifique à celles qui s'affichent dans le Menu tactile.
HC-W850

Les automatismes réagissent bien, correctement appuyés par un mode Auto Intelligent iA dans lequel le HC-W850 effectue pour vous les réglages. Notez les divers ajustements de l'image (Netteté, Couleurs, Exposition, Reg. Balance des blancs...) qui sont disponibles via le Menu.


Pas de bague de réglages sur le HC-W850 à l'inverse du HC-X920 de 2013, mais la molette avant Camera Function y pallie en partie. Dans son principe, elle ressemble fort à celle de certains modèles Sony hauts de gamme. Cette molette permet de passer en mode Manuel et ainsi régler le Focus, la White Balance, l'obturateur de vitesses ou encore l'Iris, en allant chercher la fonction correspondante. La MAP se compose de deux icones AF et MF, permettant de passer alternativement de l'une à l'autre. Une fois qu'on a pigé le système, la mise au point manuelle est très facile à faire. Un intensificateur de couleur aide grandement à la mise au point manuelle. Pas de touche Expand (loupe) en revanche.


Mais d'une part l'Autofocus reste excellent, d'autre part Panasonic a maintenu le précieux système dans lequel on peut mémoriser un sujet sur l'écran et le camescope suit ce sujet lorsqu'il se déplace. D'ailleurs la détection par toucher sur écran concerne aussi bien l'AF que l'AE. Focus et expo ajustent donc la zone (donc le sujet) que vous touchez à l'écran et si c'est un sujet mobile, le suivent dans ses déplacements.


photo HC-W850

Côté photo, le HC-W850 prend des vues fixes notamment de 18Mp et 8 Mp en 4:3 ou 20 Mp et 10,6 Mp en 3:2, et même en 16:9 en 24 Mp ou 12,6 Mp (comme ci-dessus photo en 4736 × 2664). Il ne faut pas trop attendre des fonctions photo sur un camescope mais c'est bien qu'elles existent, non ? Un mode Flash est disponible ainsi que certaines fonctions photo classiques comme le Retardateur par exemple.


HC-V720
On retrouve la compensation d'horizontalité, traduite en mauvais français "Prise à niveau". C'est une fonction déjà remarquée sur les V720 et HC-X920 et qui se matérialise par un petit triangle surmonté d'une barre horizontale. Ce signe vous indique que la caméra n'est pas droite et corrige l'inclinaison horizontale / verticale du camescope si souhaité. Mais ce n'est pas qu'une indication, un point qui est d'ailleurs mal expliqué dans la notice. L'image peut aussi être recadrée légèrement et zoomée pour qu'aucun bord noir n'apparaisse mais la mise en oeuvre est incompréhensible, bon courage à la lecture de la notice ! De toute manière, retenez qu'il ne faut pas abuser de cette correction, en raison de la perte de qualité qu'un recadrage de l'image risque de générer.
sensibilité HC-W850
La sensibilité est à saluer, non pas qu'elle soit exceptionnelle, mais elle n'a pas été sacrifiée bien que le potentiel du HC-X850 soit en retrait de celui du HC-X920. Cela s'explique en partie par l'adoption du "moyen" capteur BSI 1/2,3'' qui laisse pénétrer plus de lumière qu'un 1/4 de pouce par exemple, et par le nouveau processeur que Panasonic brandit. Il s'agit d'un processeur Crystal Engine Pro+. La réduction du bruit par rapport à un HC-X920 est visible, un bon point donc. Donc pas plus sensible, mais moins de bruit.
HC-W850

De plus, on dispose d'une aide efficace avec la mini-lampe intégrée qui existait déjà sur le HC-X920 et qui débouche réellement les zones peu éclairées. Cette mini-torche est maintenue au centre, au-dessus de l'objectif. Sa portée est de 1,2 mètre au maximum, c'est assez faible, on a connu des portées de 2,5 mètres. Attention, bien qu'il s'agisse d'une torche de faible puissance, le rayon lumineux est éblouissant. Notez qu'on peut régler la torche de façon à ce qu'elle s'allume en continu ou en Auto, seulement quand nécessaire. On peut aussi la débrayer sur Off.


Panasonic annonce un éclairement minimum de 2 lux (c'est plutôt pas mal) au 1/25s en mode Obturation lente (débrayable), mode qui comme on le sait, dispense un léger "filé". Le fabricant communique aussi une valeur de 1 lux qui correspond au mode Vision nocturne en couleur. Le Gain (0 dB à +18 dB) est réglable, sans passer par une quelconque touche gain mais en jouant avec l'iris, lorsque celui-ci est ouvert au-delà de la limite de l'ouverture de l'optique (f/1.8).


audio HC-W850

Côté son, le HC-W850 revendique une prise micro, un son Dolby 5.1 ou 2ch, un mode micro-zoom et Focus micro, un contrôle automatique du Gain et même le réglage manuel du niveau d'enregistrement audio comme sur le HC-X920. Le réglage s'étend sur une échelle allant de -30 à + 6 dB.


Comme c'est un point sensible qui revient souvent, je me suis focalisé sur le bruit du ventilateur qui s'entend légèrement sur le modèle du prêt, lorsqu'on fait un essai en atmosphère silencieuse. Le son est plus audible en mode audio 5.1 avec son Surround (mode le plus sensible a priori) qu'en audio 2ch. En collant l'oreille au camescope, on entend le petit bruit de "soufflerie". A noter : la durée d'utilisation du camescope peut éventuellement influer sur la soufflerie bien que nous ne l'ayons pas constaté.


connectique



La connectique est très complète : connecteur mini-HDMI, USB 2.0 (à quand une USB 3.O !), prise micro mini-jack 3,5 mm, et A/V Multi (composantes ou composite). Il existe même une prise casque séparée à l'avant sur le flanc droit. Un seul regret : l'absence de tout câble AV qui pourtant peut servir à divers usages.


Les fonctions W-Fi / NFC intègrent ce modèle. L'usage le plus intéressant est la commande à distance, par laquelle on peut piloter le HC-W850 depuis un smartphone ou un iPad. Je vous invite à vos référer à la description complète du dispositif Wi-Fi testé ici avec le HC-X920.


On récupère aussi divers effets et fonctionnalités du HC-X920 dont le fameux mode Miniature (diorama) du HC-X920 (équivalent du Tilt-Shift en photo / vidéo) qui est assez convaincant quoique un peu gadget. L'effet Miniature a pour effet de mettre au point une zone horizontale de votre image, le reste étant flou. On retrouve aussi le mode Pré-Rec, l'Histogramme, le Zébra ("Hachure"), l'AGS, ou encore le réglage complet de la nature de l'image (Netteté, Couleur, Exposition, Réglage Balance des blancs).


En mode Lecture, on peut diviser une scène, ou la lire en plein écran, ou frame par frame. Contrairement à Sony, on ne peut pas passer instantanément à la lecture de la scène suivante (ou précédente) sans passer par le Stop.


mpeg-4

Les fichiers AVCHD du HC-W850 se montent sur tous logiciels Windows ou Mac. On peut rencontrer quelques difficultés éventuelles avec le mpeg-4 en 50 Mbps, qui implique un ordinateur costaud ou une conversion des fichiers. Attention, sous certains logiciels, les fichiers AVCHD et Mpeg-4 apparaîtront dans deux dossiers distincts car il sont précisément situés dans deux dossiers distincts sur la carte mémoire. Ainsi le MP4 est dans un dossier DCIM, lui-même décomposé en plusieurs sous-dossiers alors que l'AVCHD est dans le classique dossier Private.


Enfin sachez que le camescope est fourni avec un logiciel de "traitement d'images" - HD Writer AE 5.2 - pour Windows (XP, Vista, et Seven), fourni sur le CD d'accompagnement. Ce logiciel est incompatible Mac. Vous en découvrirez un test complet ici (il s'agit d'une version précédente).


 



(Panasonic HC-W850)

Le test de la caméra jumelle

Panasonic HC-W850
Ce qui frappe d'emblée sur le HC-W850, c'est cette 2e optique (désactivable) nommée un peu faussement parfois "caméra jumelle". Fixée sur le côté gauche de l'écran, elle permet d'être orientée selon un axe horizontal de 270° de manière à prendre une seconde vue (animée ou fixe), simultanément à la première, en mode Autofocus et en grand-angle (obligatoirement). Pour faire disparaître cette image, il faut faire pivoter la caméra dans un rayon de 30° dans lequel la caméra secondaire se désactive.
P in P HC-W850

Les usages risquent d'être assez spécifiques mais pour autant, pas si bêtes à première vue. L'obtention de 2 axes, peut permettre de filmer quelque chose ou quelqu'un sur le côté pendant qu'on filme devant soi. Panasonic montre ainsi l'exemple d'un enfant réagissant à la vision d'un dauphin dans l'eau ou d'une mère en vignette face à deux enfants. Pourquoi pas. Le 3e exemple en revanche est incompréhensible, car il s'agit du même paysage penché en vignette et en principal ! Le maquettiste a dû trop boire de saké... :)


L'usage "espion" est également un usage possible, rappelant un accessoire ancien qu'Hama commercialisait. Basé sur un système de miroir d'angle, il permettait de saisir une vue sur le côté en faisant semblant de filmer devant soi. Mais là, le petit objectif est visible, limitant cet usage.


Autre configuration : orientée vers soi, la caméra du HC-W850 peut permettre de faire du selfie, ou plus professionnellement, on peut envisager une interview en montrant le journaliste à l'image en vignette quand il pose ses questions, sans avoir à retourner le caméra. On peut imaginer la caméra posée sur trépied, avec l'opérateur placé sur le côté commentant un événement qui se déroule face caméra. Bref, les applications possibles sont probablement assez nombreuses, mais il faut le reconnaître, très spécifiques.


P in P HC-W850
A l'écran, l'image de la caméra jumelle s'affiche dans un des 4 carrés possibles des bords de l'écran en mode "P In P" selon 2 tailles possibles, réglables dans le menu. Par défaut il s'agit du carré de gauche en bas mais c'est très facile à changer. Premier écueil, l'image de la caméra jumelle est de moins bonne qualité et ne peut pas être permutée avec l'image principale.
vignette HC-W850

Deuxième inconvénient, l'image enregistrée est un P in P définitif, sans possibilité de supprimer après coup une des deux sources, ou d'utiliser séparément les deux sources en plein écran. Enfin et peut-être surtout, le maniement de la caméra jumelle est moins évident qu'il n'y paraît. En effet, la caméra étant solidaire de l'écran lui-même solidaire du camescope, lorsque la caméra est en position latérale, l'horizontalité de l'image "jumelle" dépend d'une parfaite perpendicularité de l'écran, or on a souvent tendance à incliner l'écran, ce qui a pour effet d'incliner la vue immédiatement.


HC-W850 HC-W850

Reste la position peut-être la plus convaincante, celle où la caméra est orientée vers soi-même dans un mode "selfie". Dans ce cas, cela implique de porter le camescope à hauteur des yeux (image de droite) mais c'est fatigant, ou d'accepter une contreplongée sur son visage (image de gauche), ce qui est beaucoup plus difficile à manier, voire peut tomber dans la disgrâce, sauf à rechercher un effet de dramatisation.


Bref, tout cela pour dire que l'utilisation de la caméra jumelle reste spécifique comme je le disais plus haut, voire gadget. Cependant, je reste persuadé qu'on verra fleurir sur YouTube ou ailleurs des idées d'utilisation concrète.


Nous citerons enfin cette vidéo promotionnelle anglo-saxonne de 2'15'' qui a le mérite de ne pas se prendre au sérieux et d'être même assez rigolote. Ca sent le vécu ! Bravo pour l'inventivité sur ce point. L'accent est clairement mis sur l'avantage du selfie et sur le schéma de la famille voyageuse. Pourquoi pas. Problème, plusieurs scènes, telles qu'elles sont montrées, sont si parfaites qu'elles en sont troublantes. Par exemple, il est beaucoup plus difficile qu'il n'y paraît de tenir correctement le camescope de façon à ce que les visages en selfie soient toujours filmés à hauteur des yeux. Ainsi la scène de la fin, dans la position où se tient l'homme, ne peut que produire une vue en contreplongée pas nécessairement valorisante pour l'homme. D'ailleurs vous remarquerez que contrairement aux scènes précédentes, le résultat du selfie n'est pas montré à l'image... Au début du film, on remarquera aussi une vue de paysage qui devrait être inclinée car le père ne tient pas le camescope droit. Mais après tout, c'est un film de promo... :)


(Panasonic HC-W850)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Voir les 5 avis d'internautes et donner le vôtre