Magazinevideo > Caméra & Photo, Stabilisateur, Drone > Tests de caméras > Tests de caméscopes conventionnels

Fiche technique du Sony DCR-SR32

Sony DCR-SR32
Batterie autonomie réelle (ou continue)
50 min
Capteur (effectif)
0,8 millions de pixels
Carte mémoire
oui (MS)
Chargeur
intégré
Cible
1/6 ''
Compression
MPEG-2
Date de commercialisation
2007
Diamètre filetage
30 mm
Dimensions
73 x 72 x 109 mm
Divers
-
Ecran taille / résolution
2,5 '' - 123 000 px
Enreg. audio manuel
-
Enregistrement
7H20 de vidéo en haute qualité.
Entrée DV
-
Entrée micro mini-jack
2
Entrées / Sorties diverses
-
Equivalent 35mm en vidéo
39 - 1560
Flash intégré
-
Focales vidéo
1,9 – 76 mm
Format
HDD
Griffe
-
Logiciel
Picture Motion Browser ver. 2.0.06 (pour PC)
Ouverture
f/1,8-4,1
Poids nu (ou complet)
(380) g
Prise casque
-
Prix fabricant
500 Euros
Résolution photo maxi
640 x 480 pixels
Résolution vidéo
SD
Sensibilité mode Nuit/Normal
3 lux
Site fabricant
sony.fr
Sortie casque
-
Sortie DV
-
Sortie micro-USB ou mini-USB
1
Sortie Mini (micro) HDMI
-
Sortie multi / AV
Oui
Stabilisateur
numérique
Support
Disque dur
Torche
-
Viseur / Taille / Résolution
-
Vitesses d'obturation
1/25 - 1/215 s
Zoom optique
x40 / x2000
Points forts
Concept de disque dur intégré de 30 Go.
Economie du support (plus de K7).
Encombrement et poids très réduits.
Station d'accueil fournie.
Capacité de stockage, même en haute qualité (7H20).
Pas de risque d'être à court de support.
Temps de mise en route très rapide.
Semi grand-angle 36 mm.
Détection anti-chute.
Accès immédiat aux scènes.
Extension MPG.
Touche Contrejour.
Points faibles
Pas de viseur.
Ecran 4:3.
Pas de griffe.
Pas de télécommande existante (ni en option).
Points discutables
Le concept même de disque dur intégré, nécessitant de vider son camescope.
Pas de prise micro externe.
Pas de DXP 14 bits.
Disque dur non amovible.
Zoom x40 forcément très instable et optiquement moins bon.
Zoom numérique x2000 stupide.
Pas d'entrée vidéo analogique.
L'avis de Magazinevidéo
Le SR32, même s'il fait un peu moins bien que ses grands frères SR52 et SR72, permet d'engranger jusqu'à 7H20 de vidéo en haute qualité. Il fait partie d'un trio de modèles intégrant un disque dur HDD. Fini les K7, le rembobinage et l'effacement accidentel des images. Bonjour l'accès direct aux images ! Ce qui caractérise le SR32, c'est aussi son encombrement et son poids, très réduits et sa station d'accueil, fournie d'origine. Sa mise en route est exceptionnellement rapide. Mais pourquoi avoir évincé le viseur, si précieux ?

La qualité d'image du SR32 devance celle d'un JVC entrée de gamme équivalent. Malgré tout, le Sony SR32 se fait prendre au piège dès que les conditions deviennent difficiles. Par exemple, le MPEG-2 du SR32 gère assez mal les mouvements prononcés (de type travellings et parfois certains panoramiques) et le capteur réagit également mal face à des motifs géométriques accentués. Le mini-DV s'en serait tiré plutôt mieux sur ces différents exemples.

Le SR32 conviendra pour des besoins amateurs classiques (famille, souvenirs de voyage), l'amateur averti se tournera plutôt vers du mini-DV, du HDV ou de l'AVCHD sous peine d'être déçu ou de rencontrer des difficultés au montage.

Le SR32 est aussi décliné en versions SR52 (écran 16:9, capteur mégapixels, DXP 14 bits, griffe... ) et SR72 (60 Go au lieu de 30). Pas d'entrée vidéo sur aucun des modèles.