Magazinevideo > Caméra & Photo, Stabilisateur, Drone > Tests photo > Tests compacts experts et bridges

Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

Test complet Sony ZV-1

le compact expert qui fait du Vlog

 

21 mai 2020 par Thierry Philippon

Acheter

SONY CYBER-SHOT VLOG ZV1

Aide Digit-Photo

Le site de vente en ligne DIGIT-PHOTO est un spécialiste du secteur photo-vidéo, pour amateurs comme pour professionnels. C'est une enseigne sérieuse que nous vous recommandons. Le site est basé en France (à Metz), il applique le droit français (TVA) et paye ses impôts... en France ! :)
Les tarifs sont alignés sur ceux des autres sites avec la TVA, ce qui vous évite tout problème ultérieur avec les douanes.
Les frais de port sont gratuits dès 40 € d'achat, avec une expédition en 24H.

Retourner le matériel est possible et facile. Il dispose d'un magasin physique si vous souhaitez y tester un appareil.

C'est un site que nous avons testé avec des ventes réelles avant de devenir partenaire. Et les résultats ont été très bons.

Nous percevons un petit pourcentage sur les ventes, sans que le prix soit plus élevé pour vous, bien entendu.

Prix fabricant : 799 Euros
 

Sony ZV1

Encore un compact dédié aux voyageurs. Ou plus précisément aux Vloggers. Du moins c'est le discours de Sony qui aime bien classifier. Un discours motivé par la grande tendance du moment : le "face camera" que les initiés et les anglo-saxons appellent " Vlog" ou "Vlogging". Il s'est tellement popularisé que différents produits sont proposés depuis quelque temps, les GoPro bien sûr, l'Osmo Pocket, mais aussi le plus récent d'entre eux (annoncé), le Lumix G100, un micro 4/3 dédié au Vlog. Qui l'eût cru ?


Le concept de Sony ici présent est un peu différent du G100. Après son RX0 II, sorte d'actioncam étanche dédiée au Vlog avec un écran qui surgit à la verticale, le fabricant a repensé un compact "photo" expert pour ce style de tournage, et capable bien sûr de se tenir à une main. Il s'est appuyé sur la série RX100, particulièrement le RX100 V et VII. Mais il a imaginé un produit moins cher (800 euros) que la série RX100 (1300 euros pour le RX100 M7). Le ZV-1 est né. Sony prédit même une gamme Vlog mais n'a pas donné plus de détails pour le moment.


bokeh ZV-1

Pour capter les images, Sony a repris son fameux capteur empilé (RS) 1 pouce de 20 Mp et a ajouté une fonction dédiée (Bokeh Switch, flou de mise au point arrière) qui génère un arrière-plan flou en ajustant l'ouverture optique instantanément, sans déranger l'Autofocus.


Avec son processeur BIONZ X, le reste des données techniques reprend celles du Sony DSCRX100 VII en les améliorant. On retrouve l'enregistrement en XAVC-S en 4K sans délaisser la vidéo en 1080p bien sûr. A l'instar des compacts, bridges et hybrides de la marque, on bénéficie d'une grande panoplie de Profils d'image : Hybrid Log-Gamma (HDR) / S-Gamut3.Cine / S-Log3, ou S-Gamut3 / S-Log3. Sony a aussi conservé des modes ralenti.


L"appareil est plutôt léger (294 g) et quasiment de la taille d'un RX100 VII (105,5 x 60,0 x 43,5 mm contre 101,6 x 58,1 x 42,8 mm). Le Sony ZV-1 est muni d'un écran tactile 3 pouces qui se déplie cette fois sur le côté.


Sony a tout particulièrement soigné l'objectif ZEISS Vario-Sonnar T qui reprend le bloc optique du Sony RX100 V sorti en 2016, avec un zoom réduit à 2,7x en photo comme en vidéo. Grâce à sa focale de 9,4mm, il est l'équivalent d'un 24mm. Certes, pas aussi large qu'une GoPro Hero 8 Black mais c'est un compact photo, ne l'oublions pas. Surtout l'ouverture de F/1.8 (F/2.8 au Télé) laisse la porte ouverte aux bokehs, à tel point qu'un filtre ND est intégré pour compenser la surexposition.

Le micro directionnel peut être coiffé par une bonnette (fournie) pour contrer les effets du vent sans étouffer la voix, une première à ma connaissance sur un compact.


Enfin, une poignée sans fil GP-VPT2BT est proposée séparément ou en kit. Elle permet entre autres de déclencher photo et vidéo et de zoomer via Bluetooth, sans câble de raccordement.


Passons au test complet.


Prix Sony ZV-1 : 800 euros
Poignée GP-VPT2BT : 200 euros


(KIT ZV-1 + poignée GP-VPT2BT = 900 euros)


testé sur modèle n° 2885380


ZV-1

> LIRE LA SUITE : Capteur, objectif-zoom, stabilisateur

Capteur, objectif-zoom, stabilisateur

optique ZV-1

Le boîtier conserve son fameux capteur 1 pouce et la même résolution que le DSC-RX100M7 (20 Mp). C'est un capteur qui facilite les bokehs sans égaler un micro 4/3 et bien sûr un Full frame. Le ZV-1 est aidé par une ouverture généreuse (f/1.8 au grand-angle). Pour rappel, ce capteur est un Exmor RS destiné à la vidéo 4K puisqu'il accélère la vitesse de traitement des données grâce à une mémoire intégrée.


La construction optique se compose de 10 éléments en 9 groupes (9 asphériques dont lentilles AA). L'ouverture est bonne, à f/1.8 / 2.8 et favorise logiquement les bokehs. Le ZV-1 est doté un zoom modeste de 2,7x, soit un 24-70mm. On est bien dans la logique d'un appareil qui s'utilise beaucoup au grand-angle ou pour des portraits rapprochés.


zoomimage claire ZV-1

Alors certes le zoom plafonne à 2,7X mais le "Clear zoom" vient à la rescousse. En Photo, il offre entre 2x et 4x selon la résolution et en vidéo, un ratio de 5.8x (1080p) ou 4.35x (en 4K). Rappelons que le Clear Zoom détériore légèrement l'image sans dégrader autant qu'un zoom numérique, mais il offre un gain appréciable, surtout quand on dispose d'un zoom limité comme sur le ZV-1.


En revanche, attention, si vous paramétrez JPEG et RAW en Photo, le Zoom Clair ne fonctionnera pas en vidéo car c'est une incompatibilité de fonctionnement. Un peu pénible de devoir modifier une fonction photo pour faire fonctionner une fonction assez importante en vidéo.


1080p

Angle de champ en 1080p


 


4K

Angle de champ en UHD (stabilisateur Standard)


 


4K active

Angle de champ en UHD (stabilisateur Active)


 


Sony ne communique aucun chiffre mais l'angle de champ perd en 4K par rapport au FullHD (on passe environ au 28mm), c'est très net sur nos images comparatives. Et il perd encore davantage en activant le stabilisateur sur Active (environ 30 mm). C'est bon de le savoir. Tout comme le fait de savoir que le Steadyshot restera sur Off si vous avez activé le mode Présentation de produit.
vitesse zoom

Le zoom du Sony dispose de deux vitesses, l'une, nommée Normale, qui correspond à une vitesse plutôt lente, l'autre dite Rapide qui est beaucoup plus véloce. La vitesse lente s'entend un peu en atmosphère silencieuse, mais ce n'est rien comparé au bruit infernal de casserole que produit le bruit du moteur du zoom (écoutez nos enregistrements) ! Le pire est qu'on ne s'en rend compte qu'une fois la séquence enregistrée. Mon conseil : n'utilisez le mode Zoom rapide que pour changer de focale (sans enregistrer) ou désactivez la fonction dans le menu.


Le zoom complet en mode Normale dure 5,3 secondes, contre 1,3 secondes seulement en mode Rapide. Il existe donc une vraie différence, de vitesse et de bruit.


steadyshot Sony ZV-&

La stabilité s'appuie sur un stabilisateur intégré (optique et électronique) qui, s'il est activé, fonctionne indifféremment en Standard ou en mode dit Active, que vous filmiez en XAVC-S 4K ou 1080p. Il n'en a pas été toujours ainsi : sur certains modèles, le mode 4K interdisait le mode Active par exemple. Et heureusement qu'il est là car en marchant, ou au tété en FullHD, la supériorité du mode Active est manifeste. Les tremblements seraient diminués de 11 fois au maximum du zoom optique... en FullHD. En standard, le stabilisateur finalement ne sert pas à grand chose. Seul bémol, ce stabilisateur électronique rogne le cadre de quelques degrés d'angle de champ (environ 10%). Un compromis est possible : si vous êtes en Standard, restez en mode Selfie uniquement. En effet, en mode Selfie, l'impact d'une stabilité imparfaite sera "détournée" par le fait que l'image se focalise sur votre bobine et vous écoute. Alors que si vous traversez un décor naturel en marchant sans parler ni vous voir, la moindre instabilité sautera aux yeux.


Sinon, une solution radicale est aussi facile à envisager : l'ajout d'un Gimbal comme le Zhiyun Crane M2 ou le Feiyu G6 Plus par exemple.



(Test complet Sony ZV-1)

Écran

ZV-1 écran

Le Sony ZV-1 a repris le principe d'un écran partiellement tactile. C'est à dire que pour déambuler dans les Menus, il faut recourir au pavé directionnel, sans pouvoir faire appel au tactile, même pour lire les vues enregistrées. Cependant on peut faire la mise au point sur écran, ou le suivi sur écran. En pratique, dans la vraie vie, l'absence de Menu tactile n'est pas si déplaisant. Mais les fabricants auraient sans doute la solution s'ils autorisaient les deux options (tactile débrayable).


Le Sony ZV-1 se rattrape avec le principe d'un écran articulé de 3'' et 921.000 pixels qui se déplie sur le côté ou se replie dans l'encastrement du logement de l'écran. Les amateurs de Lumix GH connaissent bien et apprécient ce genre d'articulation à 270°. Elle autorise ici de filmer en Vlog en contrôlant ce que l'on cadre. Néanmoins, l'écran latéral est sujet à caution, ses détracteurs lui reprochant l'espace qu'il occupe en largeur (on peut heurter quelque chose) ou les craintes que cela suscite vis-à-vis de la résistance de la charnière. Mais cette ouverture latérale a aussi bien des atouts : aucun problème de vision en Vlog, souplesse de rotation, emplacement libéré pour fixer un micro sur le dessus, etc. L'écran dispose de réglages propres quant à sa luminosité, comme la fonction "Temps ensoleillé" (qui peut s'avérer trompeuse quant au réglage de l'expo).


Autre satisfaction, en ouvrant l'écran, on allume automatiquement le boîtier. Et vice versa, en fermant l'écran, on éteint le boîtier. Un système déjà connu chez Sony sur les camescopes et qui n'avait pas cours sur la gamme RX100. C'est évidemment très pratique.


Pas de viseur comme celui présent sur le RX100 VII d'autant qu'aucun viseur n'est adaptable (point confirmé par Sony). Cette privation s'explique essentiellement par le fait qu'on n'utilise jamais de viseur en situation de Vlog. Mais une autre explication plus "générationnelle" explique probablement l'éviction du viseur. Habituée au tout écran et aux smartphones, la cible du ZV-1 est certainement peu habituée à photographier / filmer au viseur, d'autant que beaucoup d'influenceurs de moins de 35 ans avouent sous-utiliser le viseur, même quand il est présent, voire ne pas l'exploiter du tout. Malgré tout, on aurait pu imaginer un viseur optionnel qui ne semble pas avoir été prévu, d'autant que l'emplacement est occupé par la bonnette anti-vent.


ZV1


(Test complet Sony ZV-1)

Batterie, connectique

Batterie ZV-1

La classique batterie NP-BX1 est la même que sur les autres compacts RX100 (depuis 2012 !!), ce qui permet de réinvestir ses anciennes batteries. Pas mal de ce point de vue... Mais du coup, sa technologie ne bouge pas. De capacité 1240 mAh, elle est donnée pour 260 vues à 410 images en photo et en vidéo, entre 45 et 75 minutes en fonction des résolutions et fonctions utilisées. Retenez plutôt le chiffre de 45 que celui de 75, donné pour une utilisation en continu. C'est faible.


Newmowa
Une deuxième batterie, voire une troisième s'impose. D'origine elle vaut environ 35 euros. Sinon vous pouvez vous procurer une batterie générique comme Newmowa qui les vend par lot de 2 avec double chargeur pour un prix dérisoire. La charge s'effectue via un câble USB classique et dure 150 minutes sur prise murale (ou 285 minutes sur ordinateur !). Pas de chargeur externe, il faudra le trouver au rayon des accessoires. Le logement batterie se situe sous l'appareil, avec la carte mémoire. Un choix handicapant lors d'un changement de batterie / carte alors que le compact est vissé sur trépied.
connectique ZV-1

Enfin, côté connectique, le ZV-1 dispose d'une sortie "Multi" micro-USB (câble fourni) servant à recharger le compact et d'une sortie micro-HDMI (câble non-fourni). La connexion est pénible, petite, étroite et fragile (c'est du micro-USB), obligeant à dégager le cache qui résiste. Sony aggrave même son cas puisqu'il s'agit d'un connecteur USB2, à l'heure de l'USB3.


Mode USB

L'atout intéressant par contre, c'est l'utilisation possible encore théorique du ZV-1 en webcam en connectant le ZV-1 à un PC via USB, sans nécessiter de liaison HDMI. La qualité de cette Webcam sera probablement supérieure à celle intégrée à votre PC / MAC !


Il faut pour cela une application fonctionnant sur Desktop qui ne sortira qu'en juillet 2020, sans date plus précise. Mais l'application est confirmée.


bluetooth wi-fi
En attendant, le boîtier photo-vidéo est Wi-Fi et Bluetooth et peut être télécommandé depuis un smartphone ou un iPad.


(Test complet Sony ZV-1)

Prise en mains, Poignée sans fil

prise en mains

Le ZV-1 peut tenir dans la poche d'un jean. C'est un concept de voyage intéressant, d'autant que d'après Sony, son revêtement l'empêche de trop chauffer en vidéo. Il n'est pas tombé non plus dans ce détestable "effet savonnette" connu sur d’autres compacts, car il est pourvu d'un grip à la fois à l'avant et à l'arrière. Bien vu ! La texture d'ensemble fait penser aux RX100 en un peu moins plastique. Autre détail ergonomique significatif, on note un bouton d'enregistrement vidéo imposant sur le dessus, et un témoin d'enregistrement (Tally) bien visible, rappelant la vocation vidéo de cet appareil. Par contre, j'ai trouvé que la lentille était relativement exposée aux traces de doigts... Il faudra avoir une Chiffonnette en permanence sur soi. Même éteint, glissé dans la poche d'un jean, le ZV-1 peut subir un frottement involontaire peut ouvrir les lamelles et mettre à nu l'optique. Attention aussi, pas de tropicalisation.


Sony ZV-1

L'allumage du ZV-1 est plutôt rapide (comptez 1,5 seconde), assez peu ralenti par l'extension du zoom puisque celui-ci se positionne sur sa position grand-angle à chaque fois et que le ratio est peu étendu. Cela permet donc de réagir rapidement par rapport à un événement imprévu à photographier / filmer. Attention, l'extension automatique du zoom provoque un bruit qui trahit votre présence.


Signalons que les menus photo et vidéo du ZV-1 sont distincts et c'est très bien ainsi. Ainsi le 2e Menu regroupe la majorité des fonctions vidéo. Vous y trouverez ce qui concerne les formats d'enregistrement, le son, le stabilisateur, le HFR, le zébra, etc. Mais c'est toujours idiot d'avoir symbolisé un picto appareil photo avec le chiffre 2 qui fait vraiment penser que c'est la suite des fonctions Photo ! D'autre part, il faudra qu'on m'explique pourquoi les Profils d'image sont en Photo 1. Enfin et peut-être surtout, le passage d'un onglet à un autre, en plein soleil, sur des onglets eux-mêmes colorés, est un supplice pour les daltoniens ! Je me suis trompé des tas de fois d'onglets.


Menu ZV-1

Les Menus restent "fouillis" (jusqu'à 12 pages parfois) en raison des multiples possibilités qu'offre le ZV-1 dont la notice totalise... 570 pages ! C'est énorme mais paradoxalement, l'appareil photo se prend en mains en 2 minutes. La déambulation dans les Menus demande de l'habitude : en effet chacun des 6 onglets contient des fonctions qu'on balaye de haut en bas. Mais arrivé à la dernière fonction de chaque page, il faut changer de direction et balayer de gauche à droite pour aller à la page suivante. Et si la dernière fonction de la page 1 est en grisé (cela dépend des modes choisis), il faut remonter jusqu'à la dernière fonction non-grisé de la page pour aller en page suivante ! Logique mais déroutant au début d'un point de vue ergonomique. Malgré tout, à force de côtoyer cet appareil, on finit par s'habituer à son menu.


Côtés boutons, ceux qui se situent au-dessus se bousculent dans un périmètre pourtant réduit : le bouton Mode côtoie le bouton Rec qui lui-même jouxte le bouton de Floutage arrière-plan et c'est sans compter le déclencheur photo. Bien sûr, si on s'équipe du mini-trépied, le problème est moins marqué.


Autre reproche, les boutons sont très plats, sans doute pour ne pas créer d'aspérités.


poignée ZV-1

La poignée sans fil GP-VPT2BT, fournie avec une pochette-étui, est intéressante car elle fait partie intégrante du concept de Vlog. Elle fonctionne avec une simple pile au lithium CR12. En soi elle n'est pas nouvelle, étant commercialisée depuis 2019 pour supporter des poids, boîtier compris, jusqu'à 1,5 kilos. Outre une prise en mains incomparable plus facile du boîtier, la poignée déploie des avantages incontestables comme la commande directe du déclencheur photo (Photo), l'enregistrement vidéo (Movie) ou l'action du zoom depuis la poignée (zoom Normal ou Rapide selon réglage). On peut même enclencher la position (C1) correspondant au flou d'arrière-plan. On peut aussi verrouiller ladite poignée et ce n'est pas inutile parfois, car on risque de toucher des commandes involontairement.


La GP-VPT2BT est par ailleurs ingénieuse car on peut changer instantanément la direction de prise de vues à 180° en tournant la molette de serrage et en orientant le boîtier.


Sony ZV-1

La poignée a aussi pour avantage d'offrir un support immédiat pour des vues stables en déployant les deux pieds amovibles (le 3e est fixe). L'équilibrage est parfait sans que la poignée ne risque de basculer sous le poids du boîtier photo comme c'est parfois le cas avec certains mini-trépieds et une charge en théorie supportable. C'est très bien étudié. Autre satisfaction, une rotule permet d'incliner l'appareil très finement pour des vues éventuelles en contreplongée ou simplement pour orienter le boîtier photo. Enfin, l'absence de câble de liaison est un régal, et le jumelage est parfait (par Bluetooth) entre le trépied et l'appareil photo mais suivez scrupuleusement la notice car vous n'y arriverez pas sans elle. Il faut notamment appuyer pendant 7 secondes sur une combinaison de boutons. Parfois le jumelage ne marche pas du premier coup. Le cas s'est produit pour moi, vérifiez bien que "C. à dist. Bluetooth" est sur ON. Et autre piège, ne verrouillez pas le trépied (position Lock) car les touches sont inopérantes dans ce cas.


ZV-1 en situation

Cette poignée amplifie le coût du ZV-1 en théorie de 199 euros à l'unité (!), soit 1000 euros au total. Sony renoue avec sa réputation de faire payer ses accessoires au prix fort. Heureusement, une formule kit est proposée chez certains revendeurs, est à 899 euros avec poignée au lieu de 799 euros sans poignée. Soit 100 euros la poignée. Ouf ! Heureusement que le kit existe car la poignée est loin d'être parfaite. Sa finition en plastique sans revêtement antidérapant est contestable, car après un bon moment à la tenir, le revêtement s'est avéré un peu glissant sous l'effet de la sueur. Il manque un bouton à l'appel, c'est celui de l'allumage / extinction du boîtier photo, comme on en trouve sur les poignées de stabilisateurs autonomes chez sur le Zhiyun M2 par exemple... et comme il n'y a pas de reconnaissance vocale (type GoPro), il faut éteindre manuellement le boîtier photo.


On peut aussi critiquer la longueur assez courte de la poignée (16 cm, pieds dépliés) qui a pour effet que votre visage a tendance à être assez près de l'objectif en mode Selfie, vous donnant une "grosse tête". Certes on peut étendre le bras, mais un poids de 294 grammes ajouté à celui du boîtier photo, de sa batterie, etc. finissent par fatiguer l'avant-bras ou contracturer l'omoplate.


Gopro osmo pocket
L'ensemble Sony pèse 503 grammes au complet sur la balance, ce qui est à la fois très léger pour un ensemble complet et pas si léger que cela. A titre de comparaison, une GoPro Hero8 Black montée sur sur le mini-trépied fourni avec, pèse un peu plus de 210 grammes. Et une Osmo Pocket : 112 grammes (en se servant du petit écran, sans smartphone) !
VCT-SGR1
Solution de compromis pour Sony, on peut fixer le VCT-SGR1, un mini-trépied encore plus petit, moins abouti et moins cher.


(Test complet Sony ZV-1)

Qualité d'image, Profils, sensibilité

rendu vidéo ZV-1
Le rendu photo-vidéo est très plaisant grâce au capteur 1 pouce, l'image est détaillée, accentuée, ce qui dénote une belle résolution mais pourrait déplaire à ceux qui loueraient plutôt la douceur de l'image. A ce propos, on peut éventuellement jouer sur la netteté de l'image. Les distorsions de l'optique sont quasi inexistantes à l'oeil nu. Pas de vignettage. Le rendu au zoom 2,7x est correct.
ZV-1 flou arrière-plan

L'ouverture est excellente et on adore vraiment le système de flou d'arrière-plan qui modifie la luminosité sans altérer la vitesse. On obtient ainsi des bokehs plus marqués ou à l'inverse, en grand-angle en tout cas, on peut rendre plus net ce qui se trouve en arrière-plan. Les bokehs sont quasi impossibles à réaliser avec un iPhone, qui font le point quoi qu'il arrive. Cependant le renforcement du flou du ZV-1 est moins frappant si vous êtes au télé, puisque vous obtiendrez déjà forcément un flou d'arrière-plan dû aux lois de l'optique.


qualité image

Le rendu vidéo est élogieux en 4K, même si le FullHD est tout à fait correct aussi. On remarque un peu d'aliasing parfois sur des motifs géométriques mais pas de rolling-shutter. On peut affiner la balance des blancs et / ou choisir un Profil dans lequel on fera varier les composantes de l'image (noirs, teinte, gamma, etc.).


Plus simplement, par fort ensoleillement, je vous recommande de baisser l'exposition à -0,3, voire -0,7 pour un meilleur rendu. On peut aussi solliciter le filtre ND si on préfère jouer sur la vitesse d'obturation mais ce filtre a une simple position On / Off interdisant de jouer avec les valeurs 1/4, 1/16 ou 1/64 comme en pro.


Iso Auto

Iso Auto


 


Iso 800

Iso 800


 


Iso 1600

Iso 1600


 


Le ZV-1 s'en sort pas trop mal par faible sensibilité - tant en photo qu'en vidéo, mais en Auto, il a tendance à exagérément amplifier le Gain, incitant à débrayer le mode Auto.
ZV1 Iso auto
On peut paramétrer le seuil mini et maxi des Iso entre Iso 80 (ou 200 en HLG) et Iso 12800 et y accéder par la touche Fn puis Iso. Mais dépasser Iso 6400 au maximum, revient à prendre le risque de de se retrouver avec une image très bruitée. En photo, il ne faut pas dépasser les 2500 iso, même si l'appareil permet d'aller jusqu'à 25600 Iso en mode Iso élevé.
ZV-1 obturation lente auto
En vidéo, le Menu dispose si besoin d'une obturation lente (On / Off) mais le résultat est pénible à regarder en marchant par exemple. Aucune lampe d'appoint.
Profils ZV-1

Le Sony dispose aussi de profils d'image élaborés qui rejoignent ceux que l'on connaît déjà sur les reflex de la gamme A7R xx ou sur les caméras AX700 / NX80 / Z90 ou sur les derniers DSC-RX100. Il s'agit de profils (PP1 à PP10) jouant sur le niveau de noir, le Gamma, le Coude, la Netteté, le mode Couleur ou la Saturation. Parmi les plus connus, citons le Still, le s-log2, le slog3, le Cine2 ou encore le HDR. Vous pouvez retrouver un tutoriel que nous avons consacré aux Profils du DSC-RX100 M6 ici, sachant que ce sont quasiment les mêmes.


Par défaut, ils sont pré-calibrés mais libre à vous de modifier chaque paramètre. Qui le fera ? Probablement seulement les plus mordus. Mais louons que ce soit prévu. En revanche je trouve que ce n'est pas une bonne idée que le nom du Profil (PP1, PP2...) s'affiche en surimpression sur l'image de prise de vues, rendant très difficile la visibilité en plein soleil et encore plus chez ceux qui souffrent de troubles simples de la vue comme le daltonisme.


HLG

Les S-Log2/ S-Log3 ne dénaturent pas la colorimétrie ni l'échelle des gris, la même tonalité peut ainsi être conservée d'un plan à l'autre.


Pour rappel, les S-Log2/ S-Log3 donnent en sortie de capteur une image neutre qu'on retravaille au montage (étalonnage). L'étalonnage n'est toutefois pas évident à réaliser puisqu'il faut exploiter une LUT, sorte de table de conversion corrigeant la linéarité du rendu des couleurs, puis dans l'idéal, manoeuvrer à la main, plan par plan.


Standard

Profil Standard


 


HLG1

Profil HLG1


 


Quant au HDR, c'est la norme HLG qui s'en charge, laquelle permet de gérer les contrastes difficiles, de mieux voir des détails, ou de renforcer le bleu du ciel. On voit le résultat à l'affichage sur écran. On dispose même de 3 degrés de HLG : HLG1, HLG2, HLG3.


Enfin on trouve des effets plus basiques tels que l'effet Peau douce qui fait l'objet d'une entrée à part dans le Menu.



(Test complet Sony ZV-1)

Automatismes et réglages

ZV-1 mode Auto intelligent
Le ZV-1 s'en sort bien en Automatique, notamment dans le mode Film Auto Intelligent. Mais vous pouvez aussi passer dans l'un des 4 modes semi-automatiques ou Manuel (PSAM). Une attention toute particulière est portée à la mise au point automatique et pour cause, car la mise au point manuelle est quasi impossible à effectuer étant donné qu'il n'existe pas de bague de réglages ni de molette de mise au point manuelle.
Mise au point ZV-1

Le système Autofocus bénéficie du système déjà rencontré sur le RX100 Mark VII qui est plutôt une référence. Il dispose de plusieurs caractéristiques dont l'Eye AF en temps réel qui fonctionne vraiment bien. On apprécie aussi énormément le suivi vidéo ou encore le Spot focus qui permet de faire la mise au point sur une zone à l'écran, puis de changer d'endroit en touchant l'écran, un des rares cas où le tactile de l'écran est utilisable. On peut aussi rester verrouillé sur l'œil ou le visage du sujet ou passer d'un sujet à l'autre tout en contrôlant, au besoin, la vitesse de la MAP (lente, rapide) ou sa sensibilité.


On bénéficie aussi d'un dispositif de mise au point nommé "Présentation de produit" à même de passer aisément du visage d'un sujet filmé à un objet qu'il présente devant l'objectif, et vice versa, en faisant le point sur l'objet à chaque fois mais sans perdre l'AF sur le présentateur. Les blogueuses risquent d'adorer... Notez que l’angle de champ s'élargit avec la fonction activée et que si vous changez de mode, il faut le faire hors enregistrement. J'ai toutefois remarqué que la différence avec et sans la fonction, est moins frappante en extérieur que dans une vraie condition de présentation de Blog, face à l'objectif, avec le visage derrière. A défaut, on réussit à mettre au point l'objet en avant-plan même si la fonction n'est pas activée.


Attention dans ce mode de Présentation produit, la stabilisation est désactivée. Il vaut donc mieux être sur trépied.


&autofocu

La vitesse AF est également réglable (Rapide, Normal, Lente), comme sur les boîtiers pros. L'AF est réactif, tout comme sa mise au point annoncée pour 0,03s.


On peut aussi s'appuyer sur deux aides à la mise au point : l'intensificateur qui colorie les zones nettes (3 couleurs au choix) et le Grossissement de mise au point, qui est réglable en durée (2s, 5s, Auto), en grossissement (x1 ou x4). Une super loupe en quelque sorte.


Le compact ne revendique aucune bague de réglages, contrairement aux DSC-RX100 récents.


Expo auto

Concernant l'exposition, vous disposez de trois modes de programme : soit le mode Auto Intelligent qui détecte le type de scène que vous photographiez / filmez. Soit le mode Programme Auto classique qui règle l'exposition en fonction de l'ouverture et de la vitesse d'obturation.


ZV1 priorité visage
priorité sans priorité visage ZV1

Pour aider l'exposition dans des circonstances difficiles, on trouve le nouveau mode de Priorité au visage (Prior. vis. multimes. dans le Menu) qui va éclairer votre visage en priorité lorsqu’il se présente face à l'objectif, quitte à surexposer l'arrière-plan dans ce cas. C'est un mode bien adapté au Vlog en d'autres termes mais à ne pas utiliser tout le temps !


Les modes Automatiques donnent des résultats satisfaisants lorsque la mesure de lumière est facile à effectuer pour l'appareil. Dans le cas contraire, on se retrouve avec les surexpositions habituelles des modèles Sony (ou d'autres modèles d'ailleurs). Vous pouvez soit utiliser le filtre ND interne (activable sur On), soit corriger l'expo manuellement.


Le niveau zébra, aide visuelle appréciée des reporters, est présent avec un réglage par palier de 5% entre 70% et 100% et plus. Pas mal. On a même droit à l'affichage d'un mini-histogramme via la touche Display.


zV1 raccorucis

Il est aussi possible d'utiliser le bouton Fn en façade pour accéder à 12 raccourcis au maximum. Un vrai p'tit plaisir ce bouton ! Par exemple, pour modifier les Iso, la Balance des Blancs, l'AF, ou activer le filtre ND.


edit edge
Enfin, notez l’existence de la suite logicielle Imaging Edge de Sony, qui complète PlayMemories Mobile. La suite Imaging Edge, compatible Windows et à présent Mac, est une application de bureau qui regroupe les trois fonctions de la série Imaging Edge (Remote, Viewer et Edit) en une seule.
edit edge
Vous pouvez lire et corriger avec précision les images RAW au format ARW (pas évidentes à lire partout), les exporter, en JPEG ou TIFF après réglages, effectuer des tâches comme mettre à jour chaque fonction, optimiser la qualité des images, améliorer l'efficacité de production, etc.


(Test complet Sony ZV-1)

Micro, audio

ZV-1 bonnette

Le micro (tri-directionnel) est frontal et plat. Il se caractérise par ses 3 capsules et sa qualité est assez remarquable. En comparant ce son et celui d'un iPhone 11, certains de mes confrères (Max Yuryev) ont pu objectiver une supériorité nette du ZV-1 qui enregistre un son moins "métallique" que l'iPhone 11.


Mais surtout on peut coiffer le Z-V1 par une bonnette (fournie) pour contrer les effets du vent sans étouffer la voix, une première à ma connaissance. Elle s'introduit facilement et se retire tout aussi aisément. Est-elle efficace ? Oui, absolument, en tout cas par petit vent, elle réduit au silence les "frottements" du vent, sans changer aucunement l'intelligibilité de la voix ou sa tonalité. Il existe aussi un filtre anti-vent (électronique) mais celui-ci modifie la texture des voix et des sons. Notez qu'on peut afficher les vu-mètres audio ou couper carrément le son.


ZV-1 micro

Pour parfaire l'audio, Sony a aussi implémenté une connectique mini-jack 3,5mm pour recevoir un micro comme l'ECM-XYST1M ou le ECM-GZ1M. Il se fixe dans ce cas sur la griffe porte-accessoire MI Shoe. C'est bien, ce n'était pas le cas du RX100 M6. La griffe peut aussi recevoir standard petit comme le Videomic Rode Wireless Go. Par contre pas de prise casque. Bon... Il semblerait que l'on considère que sur un compact, ce n'est pas utile. C'est dommage car le son est de très bonne qualité, et les voix sont parfaitement restituées par exemple.


enregistrement audio
Avec un micro externe, on étend les possibilités audio. Il est intéressant d'accéder au réglage manuel des niveaux sonores dans ce cas, mais ce réglage n'est pas disponible dans tous les modes qui apparaît dans ce cas en grisé. Ca marche par exemple dans le mode Film Auto Intelligent.
ZV-1 Videomic
ZV-1 relié à un Videomic fixé sur la griffe porte-accessoires sans contact électronique dans ce cas.


(Test complet Sony ZV-1)

Support et modes d'enregistrement

ZV1 carte

Le ZV-1 enregistre sur carte SD en XAVC-S 4K (UHD), mais aussi en XAVC-S HD. Pour rappel, une carte UHS-I en U1 suffit. Une U3 n'est nécessaire que si vous enregistrez en 100 Mbps, quelle que soit la résolution d’ailleurs (XAVC-S 4K ou XAVC-S HD).


Le logement est sous le boîtier. Pas terrible si l'on a vissé le compact sur le trépied. Mais bon, c'est la rançon de la compacité dirait le fabricant...


XAVC-S 4K

Pour rappel, les compacts qui intègrent de la vidéo sont considérés comme des appareils photo. Ils sont donc limités à des séquences continues de 30 minutes. Le ZV-1 ne fait pas exception. Il risque même de descendre à 20 minutes selon la température de l'appareil photo.


ZV-1
24p

Le fabricant exploite son processeur BIONZ X qui n'est pas le premier venu puisqu'il est capable de dépoter 24 images (théoriques) en Raw à la seconde !


En 4K, en Pal, on est en fréquences 30p / 25p en 60 ou 100 Mbps. En NTSC, on est en 30p ou dans la fameuse résolution "Cinema" 24p. Passez du Pal au NTSC et vice versa n'est pas sans douleur, vous devez reformatez la carte à chaque fois ! Par contre, retenez qu'avoir le choix du 60 Mbps en 4K est une bonne nouvelle, car cela diminue le poids des fichiers, à qualité quasi égale avec du 100 Mbps, sauf sujet très particulier.


En 1080p, on a un vaste choix d'options en 50p / 50 Mbps, 50p / 25 Mbps, 25p / 50 Mbps et 25p / 16 Mbps. Ajoutez le 100p / 100 Mbps, et le 100p / 60 Mbps, idéal pour des ralentis en post-production.


Le Sony sait aussi enregistrer en AVCHD (en Pal) en 50i à 24 ou 17 Mbps.


Attention, Sony bloque tout enregistrement si vous n'introduisez pas une carte SDXC U3 pour le XAVC-S 4K ou HD à 100 Mbps. A 60 Mbps, ce n'est pas utile par contre.


Par défaut, l'enregistrement en 4K dure 5 minutes si vous laissez la fonction Auto Power Off temp. sur Off, mais si vous la placez sur High, vous pouvez pousser à 30 minutes.


ZV-1 sub
Sony propose aussi une bonne chose, c'est l'enregistrement de films parallèles en Proxy qui sont enregistrés dans ce cas au format XAVC S HD en 1280×720 à 9 Mb/s seulement, dans un sous-dossier, le dossier "SUB" (au lieu de "CLIP" pour le fichier original). L'intérêt : avoir en double des fichiers beaucoup plus légers qui peuvent être plus facilement montés ou plus rapidement transférés sur smartphone ou sur un site de partage. Vérifiez la qualité dans notre espace Téléchargement (4K-compar-proxy.zip).
ZV-1 ralentis

Le ZV-1 reprend l'ingénieux mode HFR de ses grands frères, mode qui offre des ralentis extrêmes en FullHD en [240fps] / [250fps], [480fps] / [500fps] et [960fps] / [1000fps] ! Ces fréquences correspondent respectivement à un Ralenti x5, un Ralenti x10, ou un Ralenti x20. Le principe est d'enregistrer des scènes de "seulement" 2 ou 4 secondes à une résolution inférieure puis l'appareil les restitue en FullHD par upscaling. Plus la fréquence est élevée, plus le système recadre dans l'image.


Autant à 250 fps, j'ai obtenu de jolis ralentis à condition d'accepter la durée courte de 2 ou 4 secondes, autant les modes à 1000 fps et même à 500 fps sont très difficiles à utiliser, car ils dénaturent l'image et nécessitent de réunir des conditions de luminosité propices. Si on choisit de privilégier la durée (en qualité 4 secondes, on descend à 1676 x 566), la perte s'accroît.


On notera que probablement grâce au processeur issu du RX100 VII, j'ai noté que l'enregistrement à partir de la mémoire tampon mettait beaucoup moins de temps à s’exécuter que sur d'anciens modèles. Du coup, l'intervalle de temps entre deux tentatives de Ralenti est bien moins long.


Enfin, le fabricant n'a pas oublié la prise de vues à intervalles, le fameux time-lapse.



(Test complet Sony ZV-1)

Exemples Photo, mode Dual Record

ZV-1

Même si ce n'est pas l'objet premier de ce test, abordons brièvement la capacité du Sony à produire des photos. Retenez que :


-Le Z-V1 enregistre en JPG / RAW / RAW+JPG.


-Les résolutions sont diversifiées avec 4 ratios d'images en 3:2, 16:9, 1:1 ou 4:3.


-On dispose d'un intervallomètre pour photographier l'éclosion d'une fleur par exemple.


-Le ZV-1 est dépourvu de Flash mais il peut s'ajouter.


 


-Le Mode Panoramique est activable parmi les différents modes disponibles. Il est parfois difficile à réaliser car le processeur intégré vous signale que vous n'allez pas assez vite à effectuer le mouvement ! Mais ne vous découragez pas, c'est en renouvelant ses essais qu'on finit par obtenir de beaux panoramiques. Lors du panoramique, on remarquera que l'effet peut se terminer par une section manquante, cela nous est arrivé plusieurs fois.


Ce panoramique s'est malgré tout perfectionné au point de proposer 2 modes (Normal ou Wide) et 4 sens, y compris un très intéressant sens haut-bas. De quoi s'affranchir du très conventionnel sens unique gauche-droite. Sauf qu'il en manque souvent un bout !


ZV-1 taille image

-On peut capter des photos JPEG pendant le mode vidéo, c'est ce que Sony nomme le mode Dual Rec. Et cette fonction mérite qu'on s'y attarde plus en détail.


Les vues fixes peuvent s'enregistrer en 17 Mp (L) ou 7,5 Mp (M) ou 4,2 Mp (S), avec même 3 niveaux de qualité (Extra Fine, Fine, Standard) ! Sur d'autres boîtiers, le Dual Rec est souvent une "option du pauvre" avec des résolutions bien plus faibles. Seule restriction, on est limité par le nombre de pixels réels utilisés en vidéo pour produire une photo. A résolution égale, la capture vidéo sera donc sensiblement moins bonne en Jpeg qu'une "vraie" photo Jpeg (puisqu'il n'y a pas de RAW en mode Dual record). Mais l'UHD en vidéo permet d'obtenir une bonne résolution photo.


La première tentative d'utilisation de ce mode peut s'avérer crispante, car le mode Dual Record n'est pas disponible en fonction du réglage d'enregistrement ou du réglage de mode. Un conseil : placez-vous sur P par exemple et n'enclenchez aucun mode Proxy.


Enfin, voici différents exemples photo. Vous pouvez retrouver toutes ces photos JPG en format RAW (ARW) également dans notre espace Téléchargement, excepté les photos au format Panoramique.


panoramique ZV-1

Mode Normal complet


 


panoramique ZV-1

Mode Wide avec erreur à la fin.


 


ZV1

Mode Vertical avec erreur à la fin.


 


photo

5000 Iso


9,4mm - f/5.6 au 1/30s


 


photo

125 Iso


9,4mm - f/3.5 au 1/80s


 


Sony ZV-1

125 Iso


11,92mm - f/4.0 au 1/500s


 


Sony ZV-1

125 Iso


25,7mm - f/5.0 au 1/800s


 


Sony ZV-1

125 Iso


19,37mm - f/4.0 au 1/800s


 


Sony ZV-1

125 Iso


25,7mm - f/4.0 au 1/800s


 


Sony ZV-1

125 Iso


22,56mm - f/4.0 au 1/400s


 


ZV1

125 Iso


14,68mm - f/4.0 au 1/80s


 


ZV-1

125 Iso


9,4mm - f/4.5 au 1/800s


 


ZV1

125 Iso


9,4mm - f/4.0 au 1/80s


 


ZV1

125 Iso


25,7mm - f/4.0 au 1/100s


 


ZV1

125 Iso


9,4mm - f/4.0 au 1/80s


 


ZV1

125 Iso


9,4mm - f/4.0 au 1/200s


 


ZV1

200 Iso (en s-log2)


11,7mm - f/3.5 au 1/80s


 


ZV1

200 Iso (en s-log2)


9,4mm - f/4.0 au 1/125s


 



(Test complet Sony ZV-1)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Acheter

SONY CYBER-SHOT VLOG ZV1

Aide Digit-Photo

Le site de vente en ligne DIGIT-PHOTO est un spécialiste du secteur photo-vidéo, pour amateurs comme pour professionnels. C'est une enseigne sérieuse que nous vous recommandons. Le site est basé en France (à Metz), il applique le droit français (TVA) et paye ses impôts... en France ! :)
Les tarifs sont alignés sur ceux des autres sites avec la TVA, ce qui vous évite tout problème ultérieur avec les douanes.
Les frais de port sont gratuits dès 40 € d'achat, avec une expédition en 24H.

Retourner le matériel est possible et facile. Il dispose d'un magasin physique si vous souhaitez y tester un appareil.

C'est un site que nous avons testé avec des ventes réelles avant de devenir partenaire. Et les résultats ont été très bons.

Nous percevons un petit pourcentage sur les ventes, sans que le prix soit plus élevé pour vous, bien entendu.

Prix fabricant : 799 Euros

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

 

Je publie un avis

Mon pseudo
Mon email (facultatif)
Je souhaite être prévenu d'un nouvel avis (facultatif)
Mon avis (1000 caractères maxi)
Je valide