Magazinevideo > Caméra & Photo, Stabilisateur, Drone > Tests de smartphones

Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

Test Fairphone 3+

l'équitable en progrès

 

19 septembre 2020 par Thierry Philippon

Acheter

Fairphone3+

Prix fabricant : 469 Euros
 

Fairphone3+

Il se vend environ 1,4 milliard de téléphones portables chaque année, pour une bonne partie en raison de l'attractivité des nouveaux modèles mais aussi par la mentalité des acheteurs qui veulent disposer de la dernière technologie en matière de mobiles. A t-on vraiment besoin de la 5G ? D'un capteur d'empreinte ? Du processeur le plus rapide du marché ? D'un écran très lumineux ? Ce sont des questions que ne se pose pas la plupart des consommateurs. L'équipe Fairphone se les pose, restant dans celle de permettre une conservation de son mobile au moins 5 ans (*) et d'offrir une réparabilité (**) en autonomie complète pour la plupart des modules du Fairphone (hors processeur, carte mère et châssis). De même si un meilleur module est fabriqué, il peut venir remplacer l'ancien pour un coût modique, en tout cas raisonnable. Seul sur le marché à raisonner ainsi, Fairphone laisse aux autres le greenwashing, préférant une vraie logique d'éco-responsabilité.


Comme sa référence le laisse entendre, le Fairphone 3+ se présente comme une version améliorée du Fairphone 3. La coque arrière a troqué l'aspect translucide des Fairphone précédents contre une coque noire pleine à la finition mate (pour minimiser le plastique). Certains utilisateurs de Fairphone aimaient ce côté translucide au design original et symbolique (il reflétait la transparence de l'entreprise), ils la perdent. Le capot paraît en tout cas plus solide.


Il est proposé pour 469€, un prix raisonnable pour un produit éthique (le Fairphone 2 était à 525€, le Fairphone 3 à 450€) (***), car "éthique" signifie des augmentations de coûts là où les concurrents les réduisent. Le Fairphone3+ est disponible sur le site Web de Fairphone et depuis le 14 Septembre 2020 dans toute la France auprès de partenaires tels qu'Orange, Boulanger et Commown.coop (location possible auprès de ce dernier).


(*) Contre en moyenne 2,5 ans pour les autres marques. D'après Fairphone, une conservation entre 5 et 7 ans de son mobile pourrait réduire l'empreinte carbone du téléphone entre 28 et 42% tout en exerçant une pression moindre sur les ressources naturelles.


(**) Le Fairphone 3+ dispose de 7 modules qui peuvent tous être remplacés à l'aide d'un tournevis Philips #00.


(***) le Fairphone3 a abaissé son prix à 419€ compte tenu du lancement du Fairphone3+.


Fairphone3+

Le Fairphone est un smartphone que j'ai déjà pris en mains (voir test Fairphone 3) et décrit. Je ne vais pas réaborder tous les aspects techniques et "éco-responsables" du Fairphone, le test du Fairphone 3 décrivant largement tous ces aspects, mais me concentrer sur les changements et améliorations. Retenez que la vraie avancée technique (sur laquelle je reviens), est celle de la performance supérieure des capteurs photo avant et arrière.


modules photo

Le ou les nouveau(x) module(s) Photo peut (peuvent) d'ailleurs être installé(s) sur l'ancien Fairphone 3. Astuce : si vous n'avez que faire du nouveau module Selfie, vous achetez juste le nouveau module arrière pour 59,95 euros (arrière). Ou vice versa pour 34,95 euros (selfie). Fairphone donne aussi la possibilité d'acquérir les 2 modules photo avant et arrière pour un prix de 70€ jusqu'à la fin septembre et 94,90€ à partir du 1er octobre 2020.


Fairphone lance aussi un programme de modules circulaires qui vise à permettre à ses clients de renvoyer (gratuitement) l'ancien module lorsqu'ils achètent le nouveau, dans un objectif évident de recyclage. Et cocorico, c'est une entreprise française qui est le partenaire de recyclage.


Par ailleurs, côté spécificité équitable, le Fairphone 3+ contient plus de 40 % de plastique recyclé (contre moins de 9% pour le Fairphone 3), soit l'équivalent d'une bouteille de plastique de 33 cl.


Fairphone3+ Fairphone3+

Le Fairphone 3+ est par ailleurs livré pré-installé avec Android 10 (le Fairphone 3 était sous Android 9), mais cette même version du célèbre système d'exploitation sera également disponible pour les utilisateurs actuels du Fairphone 3 (ils ont attendu 1 an !) dès la première quinzaine de septembre 2020. Par contre Android 10 n'est pas compatible avec le Fairphone 2.


fairphone3+

Hormis cela, les caractéristiques du Fairphone 3+ sont identiques à celles du Fairphone 3, à l'instar du processeur Qualcomm Snapdragon 632, la mémoire de 64 Go, la batterie (remplaçable) de 3040 mAh, l'étanchéité à la poussière, la carte d'extension micro-SD, le double logement pour carte SIM nano, la vraie sortie casque 3,5mm, la dalle IPS, le capteur d'empreinte, et le robuste verre Gorilla Glass 5 de l'écran 5,65 pouces (14,5 cm) au format 18:9 (résolution 2160 x 1080 pixels.) Notez que l'écran se remplace pour 90 euros.


L'autonomie tourne toujours autour de 20 heures pour une utilisation "téléphone". Autrement dit, le Fairphone n'est pas le champion de l'autonomie mais rien n'empêche d'acquérir une 2e batterie (pour 30 euros) d'autant que le changement de batterie est très rapide. Par contre la recharge est plutôt longuette (3,5 heure) à moins de faire appel au chargeur rapide QuickCharge 3.0 de Qualcomm qui est bien compatible. Enfin, le Fairphone est entièrement démontable, sans compétences particulières. Le tournevis de précision de référence Philips #00 est d'ailleurs inclus dans la boîte, seul et unique accessoire fourni, au nom de l’absence de gaspillage !


Ce relatif changement dans la continuité n'empêche pas quelques grimaces : le processeur n'a pas évolué, c'est toujours un Qualcomm Snapdragon 632 avec 4 Go de RAM. Considéré comme un processeur "plutôt entrée de gamme", il est abondamment utilisé par des modèles Huawei ou Xiaomi entrée de gamme, et pose des questions quant à la longévité du mobile sur la durabilité minimale envisagée par Fairphone (5 ans). Par ailleurs pas de 5G (pour le coup, on trouve que c'est une bonne chose !).


Le câble de chargement n'est pas non plus inclus, par plus que les écouteurs, car Fairphone - dans sa logique propre - considère que vous possédez peut-être déjà les accessoires correspondants. C'est d'ailleurs mon cas, je dispose par exemple du câble de recharge issu d'une GoPro Hero7 Black qui est identique et de plusieurs casques à embout mini-jack 3,5mm.


48-16 Mégapixels

L'un des talons d'Achille de la gamme restait la faiblesse relative de sa qualité caméra, même après s'être (un peu) amélioré sur le Fairphone3. Or de multiples études consommateurs placent la qualité d'image parmi les principales motivations d'achat des acheteurs de mobiles.


C'est pourquoi Fairphone a décidé de faire bondir la caméra arrière d'une résolution de 12 à 48 mégapixels (x4) et la caméra avant pour selfie de 8 à 16 mégapixels (x2). La sortie est toutefois conçue pour délivrer du 12 Mp avec le 48 MP et du 8 Mp avec le 16 Mp. Autrement dit, le capteur brut du Fairphone (un Samsung GM1) offre une résolution 48 Mp (ou 16 Mp) afin de capturer plus de détails, mais délivre 12Mp (ou 8 Mp) en sortie comme sur le Fairphone 3. Ce mobile n'est donc pas conçu pour de trop grands agrandissements papier, ou pour des recadrages trop marqués.


pixel binning

La technique utilisée par Fairphone est celle dite du "Pixel binning" selon le procédé Quad Bayer. Concrètement, 4 pixels contigus sont regroupés au lieu d'être isolés, ce qui favorise le niveau de détail, mais peut aussi réduire le bruit numérique. On retrouve cette technique sur le drone DJI MAVIC AIR 2 et sur d'autres smartphones, chez Sony par exemple. Par ailleurs le capteur dorsal de 8mm est très légèrement plus grand sur le Fairphone 3+ que sur le Fairphone3 (1/2.25'' contre 1/2.55'') tout comme le capteur frontal pour selfie (1/3.1'' contre 1/4''). L'angle de champ pour les vues fixes est d'environ 20mm en équivalent photo, beaucoup moins en 4K (donnée non communiquée mais au moins 30mm d'après nos estimations).


Mais la technique du Pixel binning n'est pas une soilution miracle, les éléments consitutifs du mobile et le traitement électronique opéré, participent également à la qualité d'image. Par ailleurs, compte tenu du processeur Snapdragon un peu limité, l'inconvénient est que la prise de vues photo est plus lente que sur un autre mobile. En gros, il faut attendre le traitement de la photo A avant de prendre la photo B. En revanche, pas de latence entre l'appui sur le déclencheur et la prise de vue.


Retenez aussi que l'ouverture du capteur 48 Mp est de f/1.79, ce qui reste par contre dans une bonne moyenne. La caméra avant de 16 Mp brute (8 Mp en sortie) est moins avantagée avec une ouverture à f/2.0.


Le zoom numérique est possible jusqu'à 8x pour les 2 caméras mais au-delà de 3x, le résultat laisse grandement à désirer. N'en abusez surtout pas.


Fairphone3+
Fairphone3+

La différence avec le Fairphone 3 est visible. Certes, l'amélioration du module photo du Fairphone 3+ est objective et réelle, surtout en termes de netteté mais elle paraîtra peut-être artificielle aux yeux des plus exigeants car la netteté a été très poussée. Vous pourrez visualiser des images comparées avec un Sony Xperia 1 II. Mais même avec un milieu de gamme, le Fairphone accuse des images un peu sombres en situation de fort contraste comme s'il privilégiait seulement les hautes lumières, un phénomène bien connu. Le mode HDR est présent mais il ne peut pas résoudre ce problème.


https://www.magazinevideo.com/images/tests/test-fairphone3/IMG_20191011_142035.jpg

De même le fameux mode Portrait génère un flou d'arrière-plan avec la caméra avant comme arrière, pour faire ressortir un visage. Ce mode Portrait fonctionne parfois bizarrement, les zones de flous accusant parfois des ratés, les visages sont alors parfois mal détourés, avec un problème de lissage.


La société Fairphone fait remarquer à juste titre que la qualité ne se traduit pas seulement par une meilleure qualité photo mais aussi par une meilleure adaptation à l'environnement de prises de vues. Ainsi deux points faibles ont été améliorés en rapidité : : la vitesse d'obturation et la mise au point automatique. je peux confirmer que ces deux points réagissent correctement sur ce nouveau modèle.


stab ilisateur

La caméra dispose aussi d'un stabilisateur d'image (un autre point faible du Fairphone) et d'une écoute audio (au casque ou via les HP) qualifiée de "plus forte" (de 50%). Il est vrai que la société Fairphone ne pouvait que s'améliorer sur ces deux points.


Pourtant, très franchement, le stabilisateur n'est toujours absolument pas convaincant, s'il s'est amélioré c'est invisible ! Et il ne fonctionne toujours pas en 4K. Une comparaison avec un modèle certes haut de gamme (chez Sony) atteste d'une différence abyssale de réaction du stabilisateur en défaveur du Fairphone 3+. De toutes façon, même sans le comparer, il est difficilement exploitable. Dommage.


De même l'enregistrement audio est toujours très passable. Le niveau est certes plus net, avec moins de souffle (Fairphone fait appel au système de réduction de bruit Nokia OZ), mais le niveau d'enregistrement est très faiblard. De plus, le haut-parleur, d'un niveau plus élevé, est assez nasillard. Par ailleurs, le module audio dont bénéficie le Fairphone 3+ n'est pas adaptable sur le Fairphone 3. De même, le Fairphone 2 n'est pas compatible avec cette évolution, le processeur et toute l'architecture du smartphone étant trop différente.


Réducteur de bruit Fairphone3+
Pour être franc, je ne suis pas non plus très convaincu par le réducteur de bruit, par ailleurs tellement mal traduit comme on le constate qu'on ne sert même pas quel réglage appliquer. :)
Fairphone3+

Conforme à la philosophie Fairphone qui n'est pas une entreprise à but lucratif, les ventes du Fairphone 3+ et des modules de caméra améliorés (le pdg envisage 100.000 vente en 2020) contribueront notamment à la collecte des déchets électroniques en Europe et à l'étranger, et à l’amélioration directe des conditions de travail des ouvriers (en Chine). Les ventes contribuent aussi à préserver les petites mines de cobalt en République démocratique du Congo et dans les mines d'or en Ouganda. Les clients allemands et français peuvent par ailleurs renvoyer gratuitement leurs modules anciens ou défectueux, leur donnant ainsi une seconde vie.



> LIRE LA SUITE : Photos du Fairphone 3+

Photos du Fairphone 3+

Photos réalisées avec le Fairphone 3 +


 


Fairphone 3+

1/640 à f/1.8 - ISO 100


 


Fairphone
1/1400 à f/1.8 - ISO 100
Fairphone3
1/6000 à f/1.8 - ISO 100
Fairphone 3+
1/30 à f/1.8 - ISO 100


Fairphone3+
1/60 à f/1.8 - ISO 100
1/950 à f/1.8 - ISO 100
Fairphon3 +e

1/690 à f/1.8 - ISO 100


 


Fairphone3+

1/120 à f/1.8 - ISO 116


 


Fairphone3+

1/30 à f/1.8 - ISO 141


 


Fairphone3+

1/1700 à f/1.8 - ISO 100


 


Fairphone3+

1/30 à f/1.8 - ISO 1072


 


Fairphone3+ Fairphone3+
1/125 à f/1.8 - ISO 200 (Zoom x3) 1/90 à f/1.8 - ISO 200
Fairphone3+

1/30 à f/1.8 - ISO 1072 (Auto)


 


Fairphone3+ Fairphone3+
1/12 à f/1.8 - ISO 800 1/17 à f/1.8 - ISO 1244 (Auto)
Fairphone Fairphone3+
1/20 à f/1.8 - ISO 1600 1/45 à f/1.8 - ISO 3200


(Test Fairphone 3+)

Conclusion

Fairphone3+


Le Fairphone3+ est une version optimisée du 3, une évolution sans révolution. Les progrès en matière de détails des photos sont réels mais le piqué paraîtra artificiel aux yeux de certains. On ne va pas se cacher derrière son petit doigt : le Fairphone progresse à chaque version mais reste un choix militant, de par son tarif, assez élevé pour un milieu de gamme (un Google Pixel 4a est techniquement meilleur), son processeur, limité, et certaines de ses fonctions vidéo (comme la stabilisation), qui restent peu exploitables en réalité, sauf pour tourner des scènes sans importance à moins d'être très peu exigeant. Sans Gimbal, hors plans quasiment fixes ou peu mobiles, les prises de vues vidéo sont même peu exploitables. La solution du Gimbal (comme l'Osmo Mobile 4 de DJI) est pour moi le passage obligé pour une utilisation vidéo. Il peut même servir en photo pour une meilleure préhension du mobile.


Hormis l'aspec vidéo, le smartphone ressemble de plus en plus à un mobile classique moyenne gamme, à condition de ne pas vouloir jouer au dernier jeu trop gourmand en ressources, ni d'être obsédé par une fluidité de manipulation hors pair ! Pour le reste, à l'usage, les utilisateurs vous confirmeront qu'ils oublient rapidement qu'ils possèdent un mobile "particulier", d'autant que le Fairphone3+ (et maintenant 3) s'est mis à jour avec Android 10 et plus tard, Android 11 lorsque le temps sera venu.


Même le look s'est objectivement amélioré (depuis le Fairphone 3). Ajoutez le concept de réparabilité et d'évolution des modules. Tout cela semble permettre d'envisager réellement de conserver ce smartphone pendant au moins 5 ans (voire plus), et de réduire d'autant l'empreinte carbone de la planète. Car la logique est têtue : le produit électronique le plus éco-responsable reste toujours celui qu'on n'aura pas besoin de fabriquer...



(Test Fairphone 3+)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Acheter

Fairphone3+

Prix fabricant : 469 Euros
Voir les avis d'internautes et donner le vôtre