Magazinevideo > Caméra & Photo, Smartphone, Drone > Tests photo > Tests compacts experts et bridges

Test express Ricoh WG-50

à l'aise sous l'eau comme en extérieur

 

20 août 2018 par Thierry P.

Ricoh WG-50

Prix fabricant : 249 Euros
 

Compact étanche Ricoh

Le Ricoh WG-50 a été conçu pour pouvoir photographier ou filmer en conditions hostiles. Sorti durant le 2e semestre 2017, ce compact est toujours largement d'actualité presque un an plus tard. Étanche jusqu’à 14 mètres de profondeur, le Ricoh peut plonger pendant 2 heures en continu, et résiste aussi à un écrasement jusqu’à 100 kg (un humain en somme), une résistance au froid de -10°C mais aussi à des chutes jusqu’à 1,6 m de hauteur, soit la hauteur d’un humain tenant son appareil. Bien sûr, il est insensible à la poussière et au sable. Passons au test de ce compact étanche signé d'un grand nom de la photo.



> LIRE LA SUITE : Le test du compact Ricoh WG-50

Le test du compact Ricoh WG-50

ricoh WG-50

Les appareils capables de plonger ne sont pas si nombreux (Panasonic TS7, Olympus TG-5, FinePix XP120) et Ricoh a un bel historique en la matière depuis plusieurs années avec sa série WG.


Le Ricoh est un appareil suffisamment à l’aise en extérieur et assez complet. Il dispose d’un zoom optique 5x surtout destiné à la photo. En effet, ne le prenez pas pour un zoom de camescope ! Petite déception donc, en vidéo, le zoom n'est pas exploitable en cours d'enregistrement, mais seulement en position d'attente d'enregistrement.


En utilisation Photo, l'utilisation de ce zoom dépend de la qualité photo choisie. Par exemple, à 16 ou 12 Mp, seul le zoom 5x est disponible et à 7M ou 5M (en 16:9), il peut atteindre 7.5x puis x8,9 en 5M (en 3:2 ou 4:3).


Le zoom photo est secondé d'un zoom dit "intelligent", de moins bonne qualité, qui peut atteindre un ratio 36x aux résolutions les plus modestes.


Notez qu'à l’allumage, l'appareil se replace dans la position de zoom dans laquelle vous l'avez laissée. Ce qui s'avère éventuellement pratique mais peut désarçonner.


ricoh WG-50
ricoh WG-50

L'une des principales caractéristiques de ce boîtier est donc son côté baroudeur et tout-terrain. Bien évidemment, la carapace étanche est solidement calfeutrée par des joints toriques qui semblent bien étudiés, autant ceux de la connectique que ceux du logement batterie / carte. Ouvrir ces logements par inadvertance paraît exclu, car il faut à chaque fois 2 mouvements combinés pour parvenir à la trappe correspondante. Bravo. Aucun incident n'a été constaté dans l'eau de la piscine qui a servi de test (pour les plages à Hawaï, on n'avait pas le budget !).


Je n’ai pas testé l’étanchéité par 14 mètre de profondeur mais il faut saluer la durée théorique sous l’eau (2 heures) qui va même au-delà de l’autonomie de la batterie.


Le bât blesse côté qualité d'image. Ne vous attendez pas à une qualité extraordinaire compte tenu de la double vocation extérieur-aquatique qui sont un peu antagonistes. La faible ouverture (f/3,5-5,5) confirme cette impression tout comme le capteur CMOS 1/2,3" de 16 Mpx qui fait ce qu'il peut. A titre de comparaison, le capteur de l’Olympus est moins défini (12Mp) mais le processeur semble plus costaud.


A noter un gadget marrant : la détection des pixels morts (Pixel Mapping) que l'on peut corriger si l'énergie de l'appareil est suffisante.


La plage de sensibilités s'étendant de 125 à 6 400 ISO. Mais comme tout compact, le Ricoh a un rapport signal / bruit assez mauvais dans la pénombre.


Malgré tout et on insiste, ce compact est parfait pour une utilisation débutante... Seul l'Olympus TG-5 que je n'ai pas testé mais que mes confrères ont bien apprécié, offre une meilleure résolution puisqu'il enregistre même en 4K Vidéo, et ce, sans recadrage (ce qu'on appelle le "crop"). Il est par ailleurs équipé d'un GPS.


ricoh WG-50
Notez que malgré le concept baroudeur du boîtier, la bague protectrice (fournie) se fixe (se clipse en fait) pour éviter de rayer l’optique. Notez les 6 diodes destinées à éclairer de façon continue un sujet pris en mode Macro. C'est assez malin et rappelle le principe d'accessoires macro fonctionnant de la même façon.
Ricoh WG-50
Un détail ergonomique que j'aime bien aussi, c'est la faculté d'incliner légèrement le boîtier qui tient debout ainsi, et de visionner bien plus facilement les photos / scènes shootées.
Rocoh WG5i

équivalent 28mm - f3.5 au 1/160s - Iso 125


 


On apprécie le mode Macro qui va de 0.1 mètre à 0.6 mètres. Il existe aussi un retardateur et un Flash à 3 positions dont l'anti yeux rouges. Notez qu'il existe un zoom rapide mais uniquement valable en lecture.
ricoh WG-50

Côté vidéo, le Ricoh peut enregistrer en FullHD en 30 secondes, ou en 720p en 60 ou 30 secondes. Le 60p est préférable si vous souhaitez par la suite effectuer des ralentis par exemple. Sinon le 30p convient pour des prises de vues classiques. Dommage que le fabricant n'ait pas prévu de 60p en FullHD.


On peut aussi enregistrer en mode dit "haute vitesse", c'est à dire dans une forme de ralenti.


Tous ces 3 modes sont en bonne cohérence avec le public-cible de ce compact, tout comme l'absence de 4K qu'il serait injuste de regretter sur un boîtier étanche de ce type, au prix modeste de 250 euros.


Le son, c'est important aussi, non ? Sur ce point, il faut admettre que le son du Ricoh est assez désastreux. Outre une sorte de souffle permanent durant la prise de vues, les voix sont très étouffées mais c’est assez fréquent sur ce genre de boîtier étanche qui n’est vraiment pas fait à réaliser des interviews ! La suppression du vent est possible mais il n'est pas conseillé de l'exploiter en raison de l'atténuation "au couteau" de toute fréquence grave, Ricoh n'est pas seul dans ce cas bien sûr.


ricoh WG-50
Il existe aussi un zoom "rapide".
ricoh WG-50
ricoh WG-50
programmes

Une panoplie impressionnant de programmes (2 pages en enregistrement et presque autant en Lecture !) permet de vraiment choisir le programme qui vous sied le mieux. Parfois le Programme est utile, tantôt il est un peu artificiel (Gastronomie, Animaux domestiques, Enfants par exemple) mais on sait que ce genre de programmes plaisent aux débutants. On notera les modes "Sous-marin" (photo) et "Film aquatique" (vidéo) qui sont programmés pour optimiser les couleurs et le contraste des images prises sous l’eau. Plus précisément, ces modes restituent des images fidèles et réalistes en améliorant, par exemple, les tons rouges qui sont souvent atténués lors des prises sous l’eau, tout en compensant la perte de contraste lié au manque de luminosité sous-marine.


On notera aussi les programmes destinés à des prises de vues "Nocturne", l'intéressant mode Microscope, et le mode HDR qui combine 3 vues (seulement en Photo donc), indisponible en vidéo. Enfin on peut régler la tonalité des images (Lumineux, Naturel... etc.).


Les programmes en mode Lecture sont également variés : diaporama, différentes filtres, retouche yeux rouges, recadrage, un vrai mini-logiciel de retouche intégré qui laissera toutefois indifférent le photographe averti.


Le Programme choisi peut parfois influer sur la fonctionnalité de certaines touches qui s’adaptent parfois en conséquence. Par exemple si vous choisissez le mode vidéo, le déclencheur principal devient un déclencheur vidéo. C'est malin tout plein !


Notez qu'il existe un bouton vidéo mais je ne vous le conseille pas pour démarrer rapidement l'enregistrement. En effet, placé verticalement, il est moins accessible que le déclencheur classique transformé en bouton vidéo.


Les boutons de navigation permettent de revérifier ses séquences avec une grande facilité.


ricoh WG-50
ricoh WG-50
ricoh WG-50
Une flopée d’accessoires sont disponibles parmi lesquels la monture de fixation pour vélo O-CM1472 (28 euros), initialement plutôt destinée aux précédents modèles Ricoh, plus compacts. D'ailleurs, le pas de vis se trouvant complètement à droite, le support manque de solidité pour fixer un WG-50 même s'il n'est pas incompatible. On trouve aussi la sangle O-ST153 bien pratique pour ne pas perdre son compact sous l’eau. Ou encore des fixations pour loisirs aquatiques.
Ricoh WG50

L’écran de 2,7'' est agréable mais non-orientable et non tactile. Sa résolution n’est pas exceptionnelle (240.000 Kp, deux fois moins que l'Olympus TG-5) mais pour des vues de 16 Mp ou un enregistrement vidéo en FullHD, c’est suffisant.


L’affichage est assez complet, on a même droit à un histogramme !


On apprécie la réactivité foudroyante au déclenchement entre le moment où on allume le boîtier et le moment où on capture une photo ou on commence à filmer. C'est vraiment très rapide ! Et tout aussi rapide à éteindre d'ailleurs. Un très bon point.


batterie Ricoh
La batterie permet de "shooter" 300 vues ou 90 minutes de vidéo en enregistrement et 260 minutes en lecture. En réel, en vidéo, divisez le temps par deux. Le temps nécessaire au chargement de la batterie est d'environ 120 minutes, c'est une durée normale. La recharge s'effectue par câble classique USB. Le chargeur mural est fourni.
ricoh WG-50

La mise au point automatique fonctionne bien, mais on apprécie particulièrement la mise au point macro à 1cm, très probante. Il existe même une mise au point manuelle un peu poussive car gérée par les flèches haut-bas du pavé directionnel. La mise au point en vidéo peut se régler avant l'enregistrement ou pendant l’enregistrement bien sûr. La Détection de visages existe également.


La stabilisation existe (fonction nommée "Movie SR") mais elle est uniquement électronique et franchement, peu efficace. Sur un vélo par exemple, elle n'a été d'aucune utilité, l'image vacille beaucoup trop.


Signalons la mémoire intégrée mais en vidéo, elle ne vous permettra d'enregistrer que 34 secondes en 1920x1080. Il faut donc opter pour la carte mémoire.


2craou Ricoh WG50
Un pas de vis de trépied (décentré à droite) s’avère bien pratique pour fixer le Ricoh sur un trépied ou une fixation mobile (telle que la fixation pour vélo ou planche de surf).


(Test express Ricoh WG-50)

Exemples Photo du Ricoh WG-50

Voici quelques exemples Photo réalisés avec le Ricoh WG-50. On peut choisir une résolution de 16 M ou 12 M en 1:1 ou 16:9, du 7M, du 5M en 16:9, etc.

Ricoh WG50


équivalent 28mm - f4.2 au 1/800s - Iso 125


 


Ricoh WG50

équivalent 28mm - f3.5 au 1/45s - Iso 200


 


Ricoh WG50

équivalent 28mm - f3.5 au 1/80s - Iso 125


 


Ricoh WG50

équivalent 28mm - f3.5 au 1/30s - Iso 1600


 


Ricoh WG50

équivalent 28mm - f4.2 au 1/1500s - Iso 125


 


ricoh WG-50

équivalent 34mm - f3.8 au 1/50s - Iso 200 - Macro


 


Ricoh WG-50

en Macro en 1:1 (3456 x 3456) équivalent 42mm - f4.2 au 1/50s - Iso 320


 


Ricoh

au zoom 5x en 1:1 (3456 x 3456) équivalent 140mm - f5.5 au 1/125s - Iso 1250


 


Ricoh WG-50

comparaison de vue en 1:1 (3456 x 3456) équivalent 28mm


 


Ricoh WG-50

la même vue en 16:9 (4608 x 2592) équivalent 28mm


 



(Test express Ricoh WG-50)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Donner un avis

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu d'un nouvel avis
Votre avis (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon avis