Magazinevideo > Caméra & Photo, Stabilisateur, Drone > Tests photo > Tests DSLR et hybrides

article archivé

Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

Test Nikon D3S

La vidéo dans le reflex professionnel de Nikon

 

22 février 2010 par Antoine Désir

 

- le Nikon D3s appartient à la gamme professionnelle, la vraie. Le boîtier est gros et lourd, d'une qualité de fabrication très élevée. Irréprochable ne serait pas le mot exact, mais ça s'approche. L'ergonomie est professionnelle, c'est à dire que tout se manipule vite après une phase d'apprentissage, un peu longue. Beaucoup de boutons et de molettes pour garder le contrôle. La personnalisation de l'interface et des commandes reste à la mode Nikon : très bonne. Un viseur large et dégagé et l'absence de flash intégré font le pendant à une grosse batterie dans la semelle. Le chargeur externe permet de recharger deux batteries pendant que vous en videz une en remplissant les cartes mémoires. Bref, c'est prévu pour faire beaucoup de photos, pas pour être emporté en vacances.
Nikon D3S

- en mode photo, il est rapide, très rapide. Pour les anciens qui ont manipulé le fusil mitrailleur pendant leur service militaire, c'est la même sensation, heureusement qu'il ne tire que des photos ! En mode rafale - à 9 images par seconde - le bras fatigue avant le déclencheur, sauf si la carte mémoire ne suit pas (en vitesse ou en capacité). Le double emplacement Compact Flash sera bien utilisé. Ce type de carte - toujours plus rapide et plus grosse que les autres cartes mémoire - convient bien, les cartes SDHC auraient été trop limitées. Rien n'empêche d'insérer 2 cartes CF rapides de 64 Go pour être à l'aise. Pour un capteur plein format, cette vitesse est impressionnante, en partie expliquée par la définition moyenne (12 Mpixels alors que le D3X en aligne le double). L'autofocus, précis à souhait, va aussi très vite, pourvu que l'objectif suive (c'était le cas avec le 28-70/2,8 du test).


- en mode photo, la sensibilité est exceptionnelle. La encore, une analogie militaire : le capteur et ses gros photosites, allié à une électronique de qualité, transforme l'appareil en amplificateur de lumière (pour la vision nocturne). C'est clair (!), l'appareil voit mieux que l'oeil humain. Vous ne distinguez pas dans la pénombre ? Prenez la photo puis regardez l'écran, vous pourrez voir ce que distingue un chat !


Nikon D3s

Dans l'image ci-dessus, l'oeil humain ne distingue pas les écritures gravées, ni la sculpture en haut : c'est vraiment sombre en réalité. Le bruit est bien présent, mais les détails aussi. 6400 ISO, F/4, 1/60s (même pas en vitesse lente ou en ouverture maxi).


- l'écran est connu, nous l'avons vu sur le D300s. Toujours aussi convaincant, il fait "petit" au dos du gros boîtier.



> LIRE LA SUITE : En mode vidéo

En mode vidéo

Nikon D3s

- l'ergonomie en mode vidéo est similaire à celle du D300s, pas de nouveauté par rapport à son petit frère. Toujours le mode LiveView à enclencher, la mise au point à faire avant la prise de vue et l'écran fixe.


Trois choses sont en net progrès en comparaison de ce petit frère : la faible profondeur de champ (merci le capteur plein format), la sensibilité (merci les gros photosites) et les réglages manuels.


- les réglages manuels sont enfin réellement utilisables. Après avoir été déçu par le D5000 de ce point de vue, choqué par leur faiblesse sur le D300s, voici enfin un APN Nikon qui offre de vrais réglages manuels en vidéo ! Eh oui, chez Nikon pour pouvoir avoir une grande profondeur de champ à la demande (en fermant le diaphragme), il faut aller jusqu'à la gamme pro. Sincèrement, nous attendions ce comportement d'un D5000 ! Mais là, ça marche bien, comme on peut le voir (et l'entendre) ici


Comme vous pouvez le constater dans cette vidéo, pas question de changer l'ouverture de l'iris en plein tournage pour faire des effets : c'est saccadé, ça fait du bruit et surtout des sautes de luminosité !


- la sensibilité est bonne. Vraiment. Et pourtant, nous sommes encore déçus alors que nous devrions nous réjouir. Pourquoi ? Parce la sensibilité en photo est telle (exceptionnelle, répétons le) que nous espérions la retrouver en vidéo. Et bien non. La taille des photosites donne un bon résultat, mais on voit que le traitement d'image n'est pas du tout aussi poussé en vidéo qu'en photo. Et ce n'est pas un problème de puissance de traitement. Rappelons nous que l'électronique sait traiter 9 images de 12 Mp par seconde (108 Mpixels/s), alors ce ne sont pas 24 images de 1 Mpixels (22 Mpixels/s) qui vont la saturer.


Nikon D3s


Exemple de vidéo en environnement sombre : http://image.magazinevideo.com/image/_DSC4369.AVI (à télécharger, faites un "enregistrer sous").
L'image est propre, avec une sensibilité qu'un caméscope grand public ne peut atteindre.


Nikon D3s

Il existe une mode haute sensibilité qui pousse le gain. L'image est plus claire, mais plus bruitée : http://image.magazinevideo.com/image/_DSC4366.AVI (à télécharger, faites un "enregistrer sous").


- La profondeur de champ peut être vraiment faible, comme celle d'une caméra cinéma. Avec un capteur plein format (24 x 36 mm), une optique qui ouvre largement (f/2,8 ici) à une focale faible (ici, 24 mm), ce n'est pas une surprise. Le contrôle manuel de la profondeur de champ est donc essentiel, puisqu'elle peut varier de quelques millimètres à l'infini.


Les limites existent toujours : 5 minutes maxi par plan, rolling-shutter, autofocus non continu, définition de 1280 x 720 pixels. Manipulé en connaissant ces limites, le Nikon D3s peut donner de très belles images. Mais le fossé entre la photo et la vidéo est gigantesque : les performances vidéo du D3s sont celles attendues sur le D5000, dix fois moins cher, alors que les performances photo sont à la hauteur !



(Test Nikon D3S)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

 

Je publie un avis

Mon pseudo
Mon email (facultatif)
Je souhaite être prévenu d'un nouvel avis (facultatif)
Mon avis (1000 caractères maxi)
Je valide