Magazinevideo > Caméra & Photo, Smartphone, Drone > Tests photo > Tests compacts experts et bridges

article archivé

Panasonic DMC-FZ50

Après les FZ20 et FZ30...

 

08 septembre 2006 par Thierry Philippon

 

Lumix FZ50



Lumix FZ50

Pour ceux qui ne connaîtraient pas le haut de gamme (non reflex) des Lumix, le Panasonic Lumix FZ50 est un bridge très complet, muni d'un zoom x12 stabilisé 35-420 mm (avec extra zoom optique), d'un barillet muni de deux bagues de focales et de mise au point, d'un écran orientable, d'un Flash d'une portée de 7 mètres, d'une compatibilité avec les Flashes TTL grâce à une griffe externe, d'une très bonne rapidité de mise en route (0,7''), et enfin, de nombreux réglages manuels et modes Programmes. En prime, un pare-soleil imposant. L'optique est signée Leica comme à l'accoutumée. Il faut reconnaître qu'avec cette série, Panasonic a un peu ouvert la voie des zooms x12 stabilisés et popularisé ses bridges (LES bridges pourrait-on même dire!).


Le Panasonic Lumix FZ50 est compatible avec les formats 4:3 ou 3:2 (*), c'est déjà une bonne chose, mais il est également capable d'enregistrer des vues en 16:9 dans les modes photo ou vidéo. Pour la vidéo, c'est un des seuls dans ce cas avec une résolution de 848x480 en 10 ou 30 im/s (voir notre vidéo). Comme les Reflex et d'autres bridges, il peut enregistrer les vues aux formats Jpeg ou Raw mais pas en simultané. Le Tiff du FZ30 a été abandonné.


(*) Le 4:3 se destine plutôt aux télévisions, le 3:2 à l'impression, le 16:9 aux afficheurs HD.


La sensibilité du Panasonic Lumix FZ50 peut être poussée à 1600 Iso, un certain progrès par rapport à la limitation à 400 Iso des FZ20 et même FZ30. Pour compenser l'élévation du bruit, Panasonic argue de sa nouvelle génération de processeur (Venus Engine III) combiné à un contrôle "intelligent" de la sensibilité ISO (IIC) qui "analyse" les mouvements et capte la sensibilité en fonction. Indépendamment de cette trouvaille, il y a du mieux certain par rapport aux prédécesseurs, ce que nos essais ont d'ailleurs confirmé mais on discerne aussi assez vite les limites de la sensibilité (notamment dès 400 Iso). A cela une raison simple : le capteur 1,8'' a été poussé à 10 mégapixels, ce qui entraîne une plus difficile gestion du bruit... Bref, ne poussez pas le bouchon trop loin !


Autre point : le capteur 10 millions (valeur accessible au ratio 4:3, sinon 8,5 Mp en 3:2 et 7 Mp en 16:9) offre des possibilités d'agrandissement ou de recadrage plus poussés mais attention au poids des photos qui en résulte et qui limiteront la capacité de votre carte mémoire ou encombreront votre disque dur. Sur le reste, si l'on excepte l'absence d'objectifs interchangeables, le viseur électronique et les spécificités propres aux appareils pros, le Panasonic Lumix FZ50 se prendrait presque pour un reflex !


Ce bridge démarre très rapidement (en 0,7" !), c'est bien agréable, comparativement aux 5'' du FZ20 (!). Même par rapport au FZ30 (0,97''), le gain en rapidité est là.


Côté points faibles, la focale minimale du Panasonic Lumix FZ50 démarre au 35 mm (*), ce qui est mieux que les tout premiers FZ10 et FZ20 mais reste un point faible par rapport à d'autres bridges et bien entendu, aux Reflex sur lesquels on peut greffer des objectifs additionnels. Par ailleurs, son écran se limite à 2'', c'est inférieur à la norme actuelle qui est plutôt à 2,5''. Compensation, l'écran peut se contorsionner par le bas à 180° sur les axes verticaux et horizontaux. Du coup, la consommation est raisonnable ! Enfin, le Panasonic Lumix FZ50 est plus lourd que ses prédécesseurs, ce qui confère une meilleure stabilité à main levée mais un tel poids peut s'avérer pénalisant en voyage. Tout dépend de ce que l'on recherche…


(*) il existe toutefois un complément grand-angle x0,7 chez Panasonic, assez onéreux (environ 250 euros !), de référence Panasonic DMW-LW55.


Au chapitre des détails, le mode vidéo, parfois prisé des photographes en complément de leur activité photo, est de bonne qualité mais si le zoom reste utilisable, en revanche la MAP, le blanc ou l'ouverture sont inhibés, ils se réfèrent à la première image enregistrée.


A noter que ce nouveau bridge accepte les cartes SDHC (voir notre article sur les cartes mémoire) plus rapides et de plus grande capacité.


Le Panasonic Lumix FZ50 existe en 2 coloris au choix : Silver ou Noir.


Test complet (en anglais) : http://www.dpreview.com/reviews/panasonicfz50/


Lumix FZ50



Lumix FZ50

> LIRE LA SUITE : Bridges concurrents

Bridges concurrents

DSC-H5
SONY DSC-H5 SAMSUNG PRO 815

LES BRIDGES CONCURRENTS DU PANASONIC LUMIX FZ50
 


Canon S3is
FUJI FINEPIX 9500 CANON S3IS

Zoom : en termes de pure puissance, le Panasonic Lumix FZ50 l'emporte légèrement sur le Fuji (x10.7). Le Samsung le devance avec son ultra puissant zoom x15 mais la qualité est à comparer puisque ce dernier est non stabilisé… A noter que le Panasonic Lumix FZ50 dispose d'un mode "extra zoom optique" s'échelonnant de x13.4 en 8 Mp à x21.4 en 2 Mp. Cet extra zoom exploite la zone centrale du capteur CCD.


Stabilisateur : avantage sur Samsung, dénué de , et de Fuji qui se contente d'un mode anti-flou. Egalité avec les Canon S3 et Sony H5, tous deux dotés d'un objectif stabilisé.


Grand-angle : Fuji revendique un 28 mm qui l'emporte sur le vrai (principal?) point faible du Panasonic Lumix FZ50 qui se contente d'un 35 mm comme ses autres concurrents. Solution, le grand-angle x0,7 Panasonic DMW-LW55 au diamètre de filetage 55 mm et valable aussi pour les FZ30 et FZ7.


Capteur : Il devance tous ses rivaux en termes de pure résolution, surtout le Canon et ses 6 millions de pixels.


Ecran :en termes de taille d'écran, Fuji est derrière le Panasonic Lumix FZ50 (1,8''), et Canon fait jeu égal (2''). Mais Sony avec son 3'' (7,6 cm) et surtout Samsung avec son 3,5'' (9 cm) devancent largement le Panasonic Lumix FZ50. Par contre, l'écran du Panasonic Lumix FZ50 est orientable, seul Canon revendique pareil avantage.


Sensibilité : avec une sensibilité à 1600 Iso (même "poussable" à 3200 !), il porte une escouade au Samsung (400 Iso), un revers au Sony (1000 Iso), et une épithète au Canon (800 Iso). Seul le Fuji fait jeu égal. En termes qualitatifs, sa sensibilité s'accompagne d'un réducteur de bruit qu'il conviendrait de comparer point par point à ses principaux rivaux. Sur la papier, il ne semble pas le meilleur , mais le considérer comme le plus mauvais serait injuste.


Poids : pas le plus léger (734 grammes au complet), pas le plus lourd ! :-)


Mode vidéo : le plus évolué de tous avec la faculté du format 16:9 en 848x480 pixels en 10 et 30 im/s. En 4:3 VGA 30 im/sec, le Panasonic Lumix FZ50 peut stocker jusqu'à 44'' sur une carte SD HC de 4 Go. alors que sur une SD standard, la durée plafonne à 5'30'' en 30 im/s.


Et aussi...


Comparaison FZ20, FZ30, FZ50



(Panasonic DMC-FZ50)

Photos en situation

Toutes les vues qui suivent ont été prises en 4:3 en 2560 x 1920 pixels (5 Mp)


Lumix FZ50   Lumix FZ50
Parmi les modes Scène, le mode "Nourriture" ! Amusant, non ? L'intensité du Flash est réglable sur 13 paliers par incréments d'1/3 (ici à -2/3 EV). f/3.2 au 1/30 à 100 Iso.
 
9 collimateurs sont disponibles mais la mesure centrale est très sécurisante et procure de bons résultats comme ici. A noter l'existence d'une lampe pour assister l'autofocus par faible luminosité. f/3.6 au 1/80 à 100 Iso.
Lumix FZ50   Lumix FZ50
f/5.0 au 1/250 à 100 Iso. L'équilibre du blanc est ajustable sur de très nombreuses positions.
 
f/5.6 au 1/250 à 100 Iso. Priorités à l'ouverture et à la vitesse sont faciles d'accès pour obtenir l'effet souhaité.
Lumix FZ50   Lumix FZ50
Grâce au contrôle intelligent de la sensibilité, en mode Auto, celle-ci s'adapte de 100 à 1600 Iso. Ce mode peut devenir un inconvénient ou un avantage, selon la situation ou l'effet voulu. f/8 au 1/640 à 800 Iso.
 
f/8 au 1/640 à 800 Iso. On peut compenser rapidement l'exposition au moyen d'un paramétrage du Menu (Comp. Exp. Dir.). A noter l'habituelle difficulté à bien gérer les contrastes lorsque le capteur est petit, cas du Panasonic Lumix FZ50.
Lumix FZ50   Lumix FZ50
Parmi les modes Scène, le mode "Nourriture" ! Amusant, non ? L'intensité du Flash est réglable sur 13 paliers par incréments d'1/3 (ici à -2/3 EV). f/3.2 au 1/30 à 100 Iso.
 
f/4 au 1/125 à 100 Iso.
Lumix FZ50   Lumix FZ50
à 400 Iso, le grain est encore acceptable
 
à 800 Iso, le grain commence à être visible. Le niveau de bruit peut être réglé (ici réglé sur Low).

Et aussi...


vues réalisées avec un FZ20


vues réalisées avec un FZ30



(Panasonic DMC-FZ50)

Vidéos-démos

Les 2 vidéos sont visibles en téléchargement (enregistrer sous)


Lumix FZ50

Vidéo du Panasonic Lumix FZ50 dans le mode Vidéo 4-3
(640x480 à 30 im/s, vidéo brute sans compression supplémentaire ni conversion. Poids : 52 Mo. Durée : 40''. )



 

Vidéo du Panasonic Lumix FZ50 dans le mode Vidéo 16:9
(848x480 en 30 im/s, vidéo brute sans compression supplémentaire ni conversion. Poids : 136 Mo. Durée : 1'30''.)




(Panasonic DMC-FZ50)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Donner un avis

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu d'un nouvel avis
Votre avis (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon avis