Magazinevideo > Caméra & Photo, Smartphone, Drone > Tests photo > Tests compacts experts et bridges

article archivé

Nikon Coolpix L16

Un Nikon à 100 euros

 

08 mai 2008 par Antoine Désir

 

Nikon Coolpix L16

Pour proposer une gamme aussi étendue que possible, Nikon vend des appareils photo numériques compacts à premier prix, avec sa gamme L. Si le modèle mis en valeur par la marque est le L18, il existe un modèle encore moins cher, le L16, vendu moins de 100 euros, une barre psychologique que les grandes marques photo ont du mal à aborder (au contraire des marques plus proches des fabricants). Que vaut donc un Nikon de cette gamme et à qui est-il destiné ?


Le Coolpix L16 est un APN plutôt petit, bien dessiné. Assez léger (175 g en ordre de marche), il peut se promener en permanence dans la poche de son utilisateur. Il attire par une fiche technique alléchante :


-un capteur  de 7 Mpixels,


-un écran de 2,8" de 230 000 pixels qui à l'avantage de rester mat (évitant ainsi le reflet exaspérant des écrans brillants),


-l'utilisation de piles AA (ou plutôt d'accus, plus économiques),


-le stockage des photos sur carte SD et même SDHC, support standard et peu coûteux,


-une mémoire interne de 21 Mo (environ), ce qui permet de prendre quelques photos dès le déballage (intéressant pour les cadeaux),


-un mode vidéo TV, d'une bonne définition (640 x 480 points, 30 images par seconde). Cela correspond au standard NTSC, mais pas à la définition du PAL (ce serait 768 x 576 points en 25 images par seconde).


En plus, on peut noter à l'usage une ergonomie agréable. Pour qui a déjà utilisé un APN, pas besoin de se demander longtemps comment il fonctionne, même sans ouvrir le petit manuel. Les débutants ne renonceront tout de même pas à lire un peu : c'est un appareil photo, pas un paquet de mouchoirs !



> LIRE LA SUITE : A l'usage

A l'usage

Les boutons sont assez bien disposés, mais trop petits, comme souvent sur ce genre d'appareil. A croire que ces appareils électroniques sont plus destinés aux écoliers qu'aux travailleurs manuels...

La mise en route est moyennement rapide : 3 secondes entre l'appui sur le bouton et l'affichage de l'image sur l'écran. Et ce n'est pas dû au déploiement de l'objectif, plutôt rapide. En environnement sombre, c'est encore plus long, car l'appareil démarre avec sa sensibilité la plus faible puis l'augmente jusqu'à obtenir celle qui conviendra à la prise de vue, ce qui peut prendre encore jusqu'à 3 secondes. Rien à voir avec certains compacts concurrents qui sont devenus vraiment rapides !


Tant qu'on regarde l'écran bien en face, il donne satisfaction : suffisamment grand, il est bien défini. Sa finition mat est aussi un atout, les utilisateurs d'écrans brillants comprendront ! Par contre, il a un gros défaut : son angle de vision est faible. C'est particulièrement vrai si on regarde l'écran par le bas : il devient rapidement illisible. Pas question de cadrer correctement avec l'appareil au-dessus de la tête. C'est mieux si on le regarde d'en haut, sans toutefois être bon, et correct en vision latérale, pour regarder les photos à plusieurs. On touche un des premiers défauts du positionnement bas de gamme de l'appareil : l'écran est attirant en vitrine, mais sa qualité est médiocre.

 


Une fois qu'on est bien dans l'axe de l'écran, il faut cadrer et zoomer. C'est ici que le zoom apparaît limité. Avec une plage 3 X, on pourrait se croire avec un objectif du kit d'un reflex, si ce n'est qu'il ne commence à un équivalent 35 mm (5,7 mm réel), ce qui est trop long de nos jours. Même sur les compacts, le zoom commençant à un équivalent 28 mm s'impose. Les photos de famille, d'intérieur et en groupe nécessitent un angle de vue large, ce qui n'est pas le cas avec ce zoom. Sans aller jusqu'aux zooms longs des gammes supérieures, un zoom  4 X, de 28 à 112 mm ne serait pas un luxe, même si c'est plus difficile avec ces capteurs minuscules. Encore une fois, c'est la conséquence du positionnement bas de gamme, qui oblige à utiliser un zoom basique, connu de longue date.


>Le zoom électrique progresse en 9 paliers, ce qui est correct vu la plage assez faible. Lorsqu'on diminue la focale (cadrage plus large), le zoom semble rebondir, ce qui donne un effet assez étrange. Il est complété par un zoom numérique qui pourra dépanner dans ses premières focales (grâce à la définition élevée du capteur), mais qui dégrade assez vite l'image.


L'accès au réglage du flash, au retardateur (10 s), à la correction d'exposition et au mode macro,


Nikon Coolpix L16


La première touche sur le dessus permet de changer de mode, entre le mode auto, le mode auto simplifié (!), le mode vidéo et le mode scène. Aucun mode ne permettant de réglages manuels n'est présent : la vitesse d'obturation, l'ouverture et même la sensibilité sont déterminés par l'appareil. La touche MENU donne accès à des réglages selon le mode précédemment choisi :


- en mode auto simplifié, aucun réglage photo n'est disponible, on arrive donc directement dans les réglages de l'appareil,


>Nikon Coolpix L16


- en mode auto, on peut régler la taille d'image, la balance des blancs (avec un réglage manuel possible, eh oui), le mode Rafale (avec un intéressant mode BSS, qui laisse l'appareil choisir la meilleure prise dans une série), des options couleurs pour ceux qui souhaitent donner une colorimétrie particulière (saturée, sepia, noir et blanc, froide) dès la prise de vue,


- en mode vidéo, seule la définition (640 x 480  ou 320 x 240) est réglable.


>En voici deux extraits :


coolpix L16   Coolpix L16

Coolpix L16 en 640x480, 30 fps (.avi)


vidéo


 

Coolpix L16 en 640x480, 30 fps (.avi)


vidéo


- en mode scène, la touche menu permet de choisir un des nombreux préréglages prévus : portrait, paysage, sport, portrait de nuit, fête/intérieur, plage/neige, coucher de soleil, aurore/crépuscule, paysage de nuit, gros plan, musée, reproduction, contre-jour, panorama assisté et même la taille d'image. C'est à partir de ces réglages que l'on pourra influer sur la façon dont l'appareil gère ses automatismes.


Nikon Coolpix L16


Le mode vidéo bénéficie d'un bonne définition (le 640 x 480 correspond à la définition TV dans les pays NTSC). Par contre, pas de zoom optique dans ce mode, il est remplacé par un zoom numérique X 2. La mise au point est fixe, établie au début de la séquence. Pas de quoi faire de vraies vidéos, finalement, mais il y a juste ce qu'il faut pour capturer quelques moments dynamiques.


Pour manipuler les images, on préferera un lecteur USB de carte SD externe (ou celui souvent intégré aux ordinateurs), ce qui permettra de bénéficier de la rapidité de la carte.  Le connecteur est proprétaire, puisqu'il sert aussi de sortie vidéo (le câble vidéo n'est livré qu'avec le L18, pas avec le L16). A noter que l'appareil n'est pas compatible USB Mass Storage, mais uniquement PictBridge. Vous devrez donc utiliser un logiciel (iPhoto sur Mac, Picasa sous Windows, ou le logiciel livré par Nikon) si vous voulez récupérer vos photos directement du Coolpix.



(Nikon Coolpix L16)

Les images

Nikon Coolpix L16


Même en extérieur, l'image est bruitée. Il faudrait du plein soleil pour avoir encore plus de lumière.


Nikon Coolpix L16


Il a fallu 5 essais pour y arriver, l'aufocus a du mal quand ça bouge un peu.


Nikon Coolpix L16


Un mode macro convaincant, comme souvent pour les petits capteurs.


Nikon Coolpix L16


Au grand angle, ça déforme...


Nikon Coolpix L16


En petite taille, ça donne bien. Tout agrandissement révelera un manque de résolution.


Nikon Coolpix L16


L'épreuve du mur de brique au grand angle. Aïe !


Nikon Coolpix L16


Le même mur à fond de zoom.


Nikon Coolpix L16


Photo prise à l'intérieur par un Alpha 300 (reflex Sony), en 5 Mp et en mode automatique (pour ne pas désavantager le Coolpix), flash désactivé.


Nikon Coolpix L16


Au même moment, photo prise avec un Coolpix L16, en 7 Mp. La colorimétrie est erronée, les bonnes couleurs sont proches de celles de la photo précédente. Agrandissez pour bien voir la différence, malgré une définition supérieure.


Nikon Coolpix L16


Photo prise par un Alpha 300 (reflex Sony), en 5 Mp en mode automatique (pour ne pas désavantager le Coolpix).


Nikon Coolpix L16


Au même moment, photo prise avec un Coolpix L16, en 7 Mp. En plein soleil, cette fois.



(Nikon Coolpix L16)

Dimensions mesurées

Hauteur : 62 mm
Largeur : 98 mm
Epaisseur : 30 mm éteint, 46 mm zoom sorti au maximum, 39 mm zoom sorti au minimum
Poids de l'appareil nu : 126 g
Poids de l'appareil en ordre de marche (carte, accus, dragonne) : 176 g


(Nikon Coolpix L16)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Donner un avis

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu d'un nouvel avis
Votre avis (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon avis