Magazinevideo > Caméra & Photo, Stabilisateur, Drone > Tests de stabilisateurs

Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

Test complet stabilisateur DJI RSC 2

pour hybrides et reflex de 500g à 3 kilos

 

28 octobre 2020 par Benjamin Tantot

Acheter

Prix fabricant : 429 Euros
 

DJI RSC2

Du nouveau chez DJI, un des leaders du marché du drone et du stabilisateur électronique, la marque relance et renouvelle sa gamme de gimbals pour caméra.


DJI présente deux nouveaux stabilisateurs, le DJI RS 2, qui vient remplacer le Ronin S et le DJI RSC 2 qui vient se substituer au Ronin SC.


Depuis quelques années, comme pour la plupart des marques de gimbal sur le marché, il se dessine deux tendances, deux catégories de stabilisateurs.


D’une part le gimbal « grand public » qui est conçu pour stabiliser des appareils photos reflex et hybrides d’un poids moyen (500g à 3kg) et d’autre part, le gimbal « professionnel » qui est capable de supporter les DSLR/DLSM les plus lourds ainsi que certaines caméras cinéma professionnelles, comme la Blackmagic Pocket Cinema 6K ou encore la Red Komodo 6K.


DJI continue de suivre cette tendance, avec d’un côté, le RS 2 qui est plutôt adapté au caméra et tournage professionnel, acceptant une charge max de 4.5kg et de l’autre côté, le Ronin RSC 2, orienté pour le grand public. Il dispose d’une capacité de charge maximale de 3kg.


Dans cet article, nous allons nous concentrer sur le nouveau Ronin SC2. On va parler de son nouveau design pliable, de ses capacités de charge, de son autonomie, de son ergonomie avec un nouvel écran OLED et nous aborderons les principales différences avec le Ronin S2.



> LIRE LA SUITE : Ergonomie et prise en mains

Ergonomie et prise en mains

DJI RSC2

Premier élément qui vaut le coup d’être mentionné, le gimbal est livré dans une valise de rangement qui est un peu différente par rapport aux versions habituelles des mallettes à compartiments rigides.


Celle-ci est plus souple et en même temps, elle conserve des bords suffisamment renforcés pour protéger le gimbal. On a une première pochette zippée sur le dessus.


DJI RSC2
En dessous, il y a un deuxième emplacement, avec plusieurs pochettes, servant à accueillir les câbles et les petits accessoires, comme le plateau rapide et le mini trépied.
DJI RSC2

Et enfin sur la partie basse, la partie la plus rigide, on trouve le 3ème compartiment, contenant le gimbal et encore une autre poche zippée.


Contrairement à la mallette de transport habituelle pour gimbal, ce dernier compartiment ne dispose pas d’emplacement prémoulé pour accueillir le gimbal. Ici l’avantage est de pouvoir ranger directement le gimbal sans avoir à modifier son équilibrage, ce qui fait gagner un temps considérable pour le tournage suivant.


Le gimbal est maintenu dans la mallette par un scratch.


[Photo_04]

Attention au contenu du pack, il existe deux versions : le « DJI RSC 2 » et le « Bundle DJI RSC 2 Pro ». Les deux packs se différencient par la quantité d’accessoires fournis. Le Bundle Pro contient, en plus, des câbles HDMI, un transmetteur d’image, un follow focus, un support pour smartphone. Ce pack dispose aussi d’un mini trépied en métal, donc plus solide. Il est en plastique dans le premier pack.


Autrement, dommage que la mallette de transport ne soit fournie que pour le pack Bundle DJI RSC 2 Pro et non pour le pack standard.


Voici les différents composants :
- x1 Nacelle (gimbal)
- x1 Mini trépied (plastique)
- x1 Plaque démontage rapide (Arca Swiss/Manfrotto)
- x1 Elévateur de caméra
- x1 Câble de charge USB-C
- x4 Câbles de contrôle (Sony, micro-usb, mini-sub, usb-c)
- x1 Support pour objectif
- x2 Sangles velcro
- x2 Vis filetées 1⁄4’’
- x1 Vis 1⁄4’’
- x1 Mini trépied en métal (pack Bundle)
- x1 Mallette de transport (pack Bundle)
- x1 Support pour smartphone (pack Bundle)
- x1 Moteur focus (pack Bundle)
- x1 Transmetteur d’images (pack Bundle)
- x4 Câble HDMI (mini/micro) (pack Bundle)
- x6 Vis M4 de 10mm (pack Bundle)
- x1 Clé Allen de 3mm (pack Bundle)


DJI RSC2
L’originalité du DJI RSC2 réside dans sa particularité à se plier, pour un rangement optimal. Il faut juste déverrouiller le côté gauche puis venir replier la nacelle sur la poignée du gimbal. Lorsqu’il est plié sur lui-même, l’ensemble mesure 18cm en hauteur et 26cm en largeur. Il peut se glisser sans aucun problème dans un sac à dos.
DJI RSC2

Le DJI RSC 2 est conçu dans un alliage d’aluminium, contrairement à la version RS 2 qui mélange des parties en fibre de carbone. Par conséquent, sa nacelle est plus légère.


Le RSC 2 pèse 1.230 kg sans le mini trépied et le plateau rapide. Le RS 2 en comparaison pèse environ 1.225 kg (nacelle + poignée).


DJI RSC2

Au niveau de la prise en main, le grip est large et confortable. On a de la matière adhérente en caoutchouc devant et derrière.


DJI RSC2

Ensuite le placement des commandes est bien réfléchi. Devant, on a le joystick, qui est placé légèrement sur la gauche, ce qui le rend facilement accessible pour le pouce.


DJI RSC2

Au dos du gimbal, on retrouve la gâchette arrière et juste au-dessus, on a une nouvelle molette de contrôle pour l’autofocus. L’index vient naturellement se positionner dessus.


Autre différence avec la version RS 2 ; la poignée du RSC2 n’est pas amovible, la batterie est donc intégrée. DJI annonce une autonomie de 14h, ce qui est largement suffisant pour tenir une journée de tournage.


DJI RSC2

La batterie intégrée possède une capacité de 3400 mAh. Elle est rechargeable directement sur le gimbal via le port USB-C situé sur le côté droit. La marque annonce une charge rapide d’environ 2h en utilisant un chargeur rapide de 18w. Le pourcentage de batterie restant est affiché sur l’écran OLED.


DJI RSC2

Comme la plupart des stabilisateurs électroniques récents, le nouveau Ronin SC2 dispose d’un double plateau d’installation avec un système Manfrotto et Arca-Swiss. Quand la caméra est installée, on a juste à desserrer le loquet de verrouillage et on peut tout de suite retirer son appareil grâce au système Arca-Swiss. En-dessous on a le plateau Manfrotto qui peut être compatible avec d’autres trépieds.


DJI RSC2

Chose fortement apprécié´e, DJI fournit deux vis 1/4'' avec une languette métallique pour aider à serrer la vis à la main. C’est très pratique ; on n’a plus besoin d’utiliser une pièce ou un autre outil.


DJI RSC2

L’intérêt supplémentaire du système Arca-Swiss, c’est qu’il surélève de quelques centimètres l’objectif. Il ne sera donc jamais en frottement avec le plateau. Vous pouvez équiper votre appareil avec de gros objectifs et si ce n’est pas suffisant, DJI fournit un élévateur pour caméra.


DJI RSC2

Donc le nouveau RSC 2 semble avoir été bien travaillé au niveau de l’ergonomie. On trouve également des boutons de verrouillage à chaque moteur pour faciliter l’équilibrage ou le rangement.


Vous pouvez retrouver ici, un exemple d’équilibrage du DJI RSC 2 avec un Sony A7III.


DJI RSC2


Autre nouveauté importante, le RSC 2 possède désormais un écran OLED d’1 pouce. Contrairement à celui du RS2, il n’est pas tactile. Il affiche seulement les displays et menu du gimbal.
DJI RSC2

Il y a une molette sur le côté gauche pour naviguer dans les menus. Pour valider, on appuie sur la mollette. Il existe aussi un bouton pour retourner en arrière.


En dessous de l’écran OLED, se trouvent un joystick de contrôle, une commande pour la caméra et le bouton M.


DJI RSC2
Le Ronin SC2 peut être utilisé avec la poignée double (accessoire supplémentaire). Il dispose aussi d’un trou 1⁄4’’ de disponible quand le gimbal est en mode plié.


(Test complet stabilisateur DJI RSC 2)

Fonctions et modes de stabilisation

Le bouton d’alimentation du RSC 2 se trouve sur le côté droit, il suffit de l’enfoncer pendant quelques secondes.


Lors de sa première utilisation, le gimbal doit être activé avec l’application Ronin. Il faudra également se connecter à son compte DJI.



[Photo_19]

Il faut appuyer deux fois sur le bouton d’alimentation pour rentrer ou sortir du mode veille. Le mode veille est représenté par une petite icône de lune.


Le joystick, par défaut, permet de contrôler le mouvement de l’axe d’inclinaison et du panoramique.


En appuyant deux fois sur la gâchette arrière, cela permet de recentrer la nacelle et trois fois pour retourner la caméra à 180° en mode selfie.


Le bouton M permet de passer d’un profil d’utilisateur à un autre. En maintenant enfoncée la commande M, le gimbal passe en mode Sport. Si vous appuyez, en plus, deux fois sur la gâchette arrière, le gimbal gardera activé le mode Sport. C’est le même procédé pour en sortir.


DJI RSC2

Quand on appuie deux fois rapidement sur le bouton M, le gimbal passe en mode Portrait.


Il faudra appuyer 3 fois pour passer au mode Roll 360 3D. Ensuite, vous pouvez contrôler la rotation manuellement avec le joystick ou lancer une rotation automatique en déplaçant deux fois le joystick à droite ou à gauche.


Comme pour la plupart des gimbals, on peut trouver dans le menu, le « Gimbal auto check ». C’est un programme pour vérifier la stabilisation du gimbal. Il est possible de faire une calibration de l’horizon ou encore de lancer un « Autotune ». Vous pouvez le faire en maintenant enfoncée la touche M et la gâchette arrière.


DJI RSC2

Par défaut, l’écran OLED affiche le profil d’utilisateur activé. On peut en enregistrer 3. On retrouve aussi le pourcentage de batterie restant. L’éclair signifie que le gimbal est en charge.


On nous informe aussi du mode en cours d’utilisation avec le niveau de vitesse paramétré.


Ensuite il est possible de régler différents modes de suivi.


PF correspond au mode de suivi panoramique, tous les autres axes sont verrouillés.


PTF, correspond au mode de suivi du panoramique et de l’inclinaison.


FPV, correspond au mode de suivi des trois axes, le panoramique, l’inclinaison et le roulis.


3D Roll 360, correspond au mode de rotation en 360° de la caméra.


On peut sélectionner également le mode Portrait à partir du menu.


Enfin, il compte aussi un mode custom, un mode personnalisé. On peut choisir d’activer ou de désactiver précisément l’axe souhaité.


Ensuite, la vitesse du suivi peut se régler à chaque fois. On a le choix entre rapide, moyen, lent ou personnalisé.


On dispose de 4 modes opératoires, 4 façons d’utiliser le gimbal.


DJI RSC2


Le Upright Mode, est le mode habituel.


DJI RSC2

L’Underslung Mode, la nacelle est positionnée vers le bas, sera utilisé pour des plans au ras du sol.


DJI RSC2


Le flashlight mode, on l’a vu, permettra d’effectuer la rotation à 360.


DJI RSC2


Et puis enfin, la nouveauté : le Briefcase Mode, le mode mallette. Ce dernier est lié au nouveau design pliable du DJI RSC 2. Le moteur de l’axe d’inclinaison passe haut-dessus de la caméra avec la poignée et donne ainsi une nouvelle prise. Je trouve que c’est un mode intéressant quand on fait des plans à mi-hauteur ou quand on passe d’un plan au ras du sol à un point de vue en hauteur.


dJI RSC2


Il peut être aussi intéressant de passer en mode Portrait lorsqu’on est dans la configuration Briefcase. De cette manière, on se retrouve directement dans le format pour réaliser des vidéos pour les réseaux sociaux.


DJI RSC2


Ces nouveaux stabilisateurs sont équipés de l’algorithme de stabilisation Titan. DJI affirme que les moteurs sont plus performants de 50% par rapport au Ronin SC. A cela, DJI vient d’ajouter une nouvelle fonction de stabilisation, le Supersmooth, permettant de compenser les micros-mouvements. DJI recommande cette fonction pour l’usage des longues focales, jusqu’au 100mm. C'est apprécié pour réaliser des suivis sportifs à distance et que l'on souhaite utiliser une focale plus resserrée. Le mouvement devrait être plus propre et stabilisé avec le Supersmooth.


Pour l’avoir essayé, personnellement, je n’ai pas remarqué de différence avec et sans. Toutefois, la marque indique qu’il faut utiliser le support pour objectif ainsi que la dragonne pour que l’objectif soit bien fixé. La dragonne n’étant pas inclus dans mon pack, je l’ai essayé sans.


DJI RSC2


Autre nouveauté, le Ronin SC2 dispose d’une molette intégrée au gimbal. Elle se situe juste au-dessus de la gâchette arrière. Cette commande est personnalisable. On peut y affecter les ISO, l’ouverture, le contrôle de l’axe du roulis ou encore la mise au point.


Cela permet de conserver les deux mains sur le gimbal et ce n’est jamais de trop quand on veut une stabilisation optimale.


Sur certains objectifs, il est possible de contrôler la mise au point interne via un câble de contrôle sans utiliser de follow focus.



(Test complet stabilisateur DJI RSC 2)

Compatibilités caméras et application

La liste des compatibilités est indiquée sur le site du constructeur. Je rappelle que le poids de charge max du Ronin SC2 est de 3kg, ce qui le rend compatible avec la quasi-majorité des reflex et appareils hybrides du marché.


Il va pouvoir soutenir des appareils comme le Canon R5, un 5D mark IV, l’A7SIII, l’A9 ou encore le S1H chez Panasonic.


DJI RSC2


Je l’ai testé avec le Sony A7III et divers objectifs comme le 28-75mm f2.8 Tamron ou le 24mm f1.4 GM Sony. Il a bien fonctionné.

DJI RSC2


Ensuite, le RSC2 peut s’utiliser avec l’application Ronin via le Bluetooth. L’application est disponible sur IOS et ANDROID.


Il est possible de passer le gimbal en mode silence.


DJI RSC2


On peut utiliser le joystick virtuel pour contrôler les moteurs du gimbal à distance. La vitesse et le lissage du mouvement peuvent être ajustés. Il est possible de recentrer la plateforme ou encore lancer l’enregistrement vidéo, si la caméra est connectée au gimbal.


On trouve aussi la fonction Force Mobile où le gimbal se cale sur les mouvements du smartphone. Cela permet de suivre une action compliquée à distance et d’avoir toujours la sensation de cadrer un sujet. Cela peut être pratique, notamment s’il y a un deuxième opérateur de prise de vue pour contrôler le cadre.


On rencontre aussi les options habituelles de panorama, de timelapses.


DJI RSC2


On peut également retrouver une fonction pour tester l’équilibrage. On retrouve l’Autotune pour ajuster automatiquement les paramètres des moteurs du gimbal. On peut aussi modifier manuellement les paramètres du moteur d’inclinaison, du roulis et du pano.


DJI RSC2


C’est également dans l’application qu’on va pouvoir personnaliser les 3 profils d’utilisateurs. On peut choisir le mode stabilisation qui sera sélectionné par défaut. On peut régler la vitesse de suivi de la zone morte qui représente la distance de mouvement avant que le moteur de l’axe se mette en action.


Pour régler la nacelle à la main, on peut utiliser le push mode.


DJI RSC2


Après il est tout à fait possible de désactiver certains modes, si on ne veut pas les activer accidentellement. On peut désactiver le mode portrait, le Roll 360 3D ou encore le mode sellfie.


DJI propose aussi le nouveau système de transmission d’image RavenEye. C’est un petit boitier fourni dans le Bundle Pro, à fixer sous la nacelle.


A partir de là, on peut utiliser son smartphone comme retour vidéo. En utilisant le « Force Mobile » ou encore « Active Track 3.0 », le gimbal va suivre automatiquement le sujet ciblé. Sur la plupart des gimbals qui ont une option de tracking, il faut généralement installer le smartphone sur le stabilisateur et cibler le tracking à partir de la caméra du smartphone, ce qui crée un décalage entre le point du vue smartphone et de la caméra. Ici, avec le RSC2, c’est différent et mieux. Le tracking opère directement à partir de l’image de la caméra, qui est transmise par le biais du transmetteur, donc le cadrage et le tracking communiquent parfaitement bien.



(Test complet stabilisateur DJI RSC 2)

Comparaison Ronin SC2 et RS 2

comparaison
Peut-être que vous hésitez actuellement entre ces deux nouvelles versions. Voici les différences entre le Ronin SC2 et le S2.


(Test complet stabilisateur DJI RSC 2)

Prix / Conclusion

RS2 RSC2

Le DJI RSC2 est proposé à 429€. En comparaison, le Ronin SC de 2019 se décroche aux alentours de 359€.


Je pense qu’à choisir entre les deux, il vaut mieux partir sur la version RSC2. DJI l’a bien retravaillé avec un nouveau design pliable ainsi que l’intégration d’un nouvel écran OLED. L’autonomie est désormais portée à 14h d’utilisation.


Le stabilisateur devient très compact quand il est en position de rangement. L’ergonomie a bien été pensée. On a dorénavant des verrouillages sur chaque axe. Il propose aussi des vis avec un petit volet d’aide au serrage et puis, chaque commande est facilement accessible.


Le poids de charge a également augmenté par rapport au Ronin SC, on passe désormais à une capacité de 3kg. C’est largement suffisant pour travailler avec la grande majorité des appareils photo reflex et hybride du marché.


La marque a renforcé la puissance de ses moteurs avec l’algorithme Titan et il intègre aussi la nouvelle option SuperSmooth, qu’il conseille d’utiliser pour les longues focales.


Enfin les deux nouveaux gimbals de chez DJI peuvent être équipé du RavenEye, un transmetteur d’image, ce qui permet d’avoir un retour vidéo de la caméra, à distance sur son smartphone. Cela permet aussi l’utilisation de la fonction ActiveTrack 3.0 et ce directement, à partir du signal de la caméra.


Ce que j’aime beaucoup avec le RSC2, c’est la possibilité de faire quasiment autant de choses sur le gimbal que sur le smartphone. On peut ajuster précisément les réglages des moteurs et des axes, ainsi que réaliser un Autotune dans les menus du gimbal sans passer par l’application.


Je pense donc que le RSC2 est un gimbal tout aussi intéressant que son grand frère, le RS2.


Si vous cherchez un premier stabilisateur, si vous voulez remplacer votre Ronin SC, si vous cherchez un gimbal pour voyager, pour vos vlogs, pour des petites productions, si vous possédez un appareil photo hybride ou reflex, le Ronin SC2 répond très bien à ce genre d’utilisation.


Après, on a vu aussi que le Ronin S2 possède des options supplémentaires très intéressantes. Sa nacelle est en fibre de carbone, ce qui le rend très léger. Il a une capacité de charge montant à 4.5 kg. Il a un écran tactile, couleur plus large, ainsi qu’une molette d’équilibrage avancée. De plus, son grip batterie/poignée est amovible.


Cependant, le Ronin S2 est plus cher ; le pack standard se trouve à 759€. Si le prix vous convient et que ces options supplémentaires vous semblent nécessaires pour vos productions et votre workflow de travail, alors peut-être qu’il vous sera préférable de partir sur cette version.



(Test complet stabilisateur DJI RSC 2)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Acheter

Prix fabricant : 429 Euros
 

Je publie un avis

Mon pseudo
Mon email (facultatif)
Je souhaite être prévenu d'un nouvel avis (facultatif)
Mon avis (1000 caractères maxi)
Je valide