Magazinevideo > Logiciels PC MAC > Tests de logiciels de montage > Tests de logiciels de montage PC

Premium

Test PowerDirector 16

Le plein de nouveautés de montage

 

09 novembre 2017 par Thierry Philippon

La lecture complète de cet article est accessible aux abonnés Premium. Créez d'abord un compte. Puis Abonnez-vous (par CB, PayPal, virement ou chèque)

PowerDirector 16 Ultimate

Prix fabricant : 99,99 Euros Prix fabricant : 129,99 Euros
 

Cyberlink poursuit son bonhomme de chemin en améliorant ses versions au fil du temps. Il reste un logiciel de montage très simple d'emploi, ou plutôt très intuitif, sans renier une certaine dose d'inventivité et un potentiel qui s'accroit de version en version. PowerDirector permet d’aller loin et de personnaliser ses titres, ses effets, son audio à travers des "chambres" (des modules si vous préférez). Il dispose même d'un module de sous-titrage et peut poser des points-clés et ajouter des masques pour incruster des formes (géométriques par exemple) dans vos vidéos ou de créer une forme libre.


La manipulation des fenêtres est souple, avec un redimensionnement libre des fenêtres. C'est fort pratique.


PowerDirector 16

Contrairement à Magix ou Pinnacle Studio, il ne propose plus que deux versions Ultra et Ultimate (la version Deluxe a sauté). En fait, il fait comme Vegas Movie qui ne propose que 2 versions. C'est moins attractif au niveau tarifaire (pas de premier prix) mais c'est moins piège pour le vidéaste lambda, la version la plus basique des concurrents étant souvent incapable d'accéder à des fonctions élaborées, sans que ce soit très évident à décrypter au premier coup d'oeil.


Pour une centaine d'euros (comme ses rivaux à version comparable), PowerDirector 16 - la version 2017 avec un numéro de décalage habituel chez Cyberlink - ne révolutionne pas les éditions précédentes mais apporte des fonctionnalités nouvelles.


Parmi les nouveautés de PowerDirector 16, on trouve :


  • Concepteur de collage vidéo
  • Stabilisation vidéo 360°
  • Appliquer des titres et images à un mouvement 360°
  • Effet Petite Planète
  • Convertir des titres et PiP en objets 360°
  • Color Match (Correspondance des couleurs)
  • Table de correspondance (LUT)
  • Split Toning et effet HDR
  • Audio Ducking (atténuation audio)
  • TrueVelocity 7 (*)

 


(*) Le nouveau moteur TrueVelocity 7 prend en charge les processeurs 64 bits en natif et sont optimisés pour les processeurs Intel de dernière génération ou le décodage matériel NVidia pour les puces H.265 (HEVC). En théorie, les rendus et les encodages sont plus véloces.


Les trois avancées les plus intéressantes selon moi (pour tous) sont le fantastique Concepteur de collage vidéo (testé) et dans une moindre mesure, les fonctions Color Match (testé) / Tables de correspondance (LUT) et l'Audio Ducking, qui n'est autre que l'atténuation de l'audio en fonction de la musique.


powerdirector 16

Les fonctions relatives au 360 degrés sont également intéressantes mais concernent ceux qui possèdent le matériel ad hoc et les sont passablement marketées, au contraire des autres fonctions vraiment utiless.


Ce n'est pas la première fois que Cyberlink sort des fonctions vraiment intéressantes et bien conçues comme le suivi du mouvement avancé que j'avais décortiqué dans la version de 2015 (PowerDirector 14).


Pour rappel, les versions antérieures de PowerDirector ont aussi amélioré cette sélection de fonctions :


  • -enregistreur d'écran (30fps) avec audio
  • -stabilisateur Multi-Axes et en Pivot,
  • -espace de sauvegarde de 20 Go
  • -compatibilité avec le XAVC-S en 4:2:0,
  • -capacité de synchroniser les pistes par l'audio,
  • -compatibilité du H.265/HEVC permettant d’alléger la taille des fichiers de 32% (données Cyberlink),
  • -concepteur de Titres entièrement personnalisable,
  • -sauvegarde et le partage de Projets et Modèles sur CyberLink Cloud.
  • -la gestion des vidéos verticale
  • -le mode rapide de montage Express Project
  • -le Montage de vidéos à 360 degrés
  • -le Concepteur de masques

 


truevelocity

Rappelons que la quasi totalité des formats grands-publics sont pris en charge par PowerDirector comme le XAVC-S, l'Ultra HD / 4K en importation / exportation 4K ou 3D, l'édition multicam 4 caméras, la gravure sur disque BD, ou DVD AVCHD (seule la gravure de base sur DVD est autorisée)... En revanche, contrairement à Pinnacle Studio21 par exemple, PowerDirector ne sait pas importer des fichiers XAVC-L (extension MXF) comme ceux de la Sony PXW-X70 et probablement pas non plus ceux de la PXW-Z90 (à confirmer)...


Rappelons que PowerDirector se caractérise par 3 modes principaux de montage ( Mode Ligne de temps, Mode Storyboard, Créateur de diaporamas), correspondant à trois modes d'usage. Le mode Ligne de temps est le plus complet.


Le téléchargement est désormais obligatoire. Le contenu des effets dits "Premium" change selon les années.


Vous pouvez les découvrir ici et comparer les versions.


Vous pouvez aussi comparer la version 16 avec les versions antérieures


Une version d'essai de PowerDirector 16 (Ultra), limitée à 30 jours, est téléchargeable, moyennant des restrictions comme la présence d'un filigrane au début de chaque vidéo produite, ou les fichiers H.264 de résolution 2K/4K non pris en charge.


PowerDirector 16

Les versions PowerDirector 16 :


  • -PowerDirector 16 Ultra : 99,99 €. Promo : 84,99 €
  • -PowerDirector 16 Ultimate : 129,99. Promo : 109,99 €
  • -Mise à niveau (depuis PowerDirector 11 à 15) : 69,99€. Promo: 62,99 €.

Cyberlink propose aussi PhotoDirector 9, ColorDirector 6, et AudioDirector 8, formant un ensemble qui constitue avec PowerDirector la suite Director Suite + 50Go Cloud (1 an) & 7 nouveaux packs d'effets : Pack de Contenu Essentiel, Pack de Contenu Premium, Pack de Contenu Premium 2, Pack de Contenu Premium 3, Pack Voyage 4, Pack Mariage, Pack Noël 8.


  • -PowerDirector 16 + PhotoDirector 16 : 139,99 €. Promo : 114,99 €
  • -PowerDirector 16 Director Suite : 249,99€

Ces trois plug-in additionnels sont interfacés avec PowerDirector de telle sorte que vous pouvez les appeler depuis PowerDirector et une fois vos corrections audio, photo ou colorimétriques terminées, vos scènes sont réinjectées dans PowerDirector.


AudioDirector 8 permet notamment d'éliminer les sons parasites d'une vidéo. vous pouvez aussi générer des sons et bien sûr modifier ceux de vos vidéos avec infiniment plus de précision que dans PowerDirector.


PhotoDirector 8 n'est pas à proprement parler un logiciel utile pour PowerDirector puisqu'il se charge de retoucher vos photos. Mais si vous intégrez des photos dans vos montages, sachez que PhotoDirector offre de très nombreuses fonctionnalités proches des possibilités d'Adobe Photoshop Elements. Vous retrouverez un test express de la version 6 ici.


ColorDirector 6 gère la colorimétrie des vidéos avec des options HDR en prime. Retouches et correcteur de couleurs sont ici plus précis qu'avec PowerDIrector seul.


Voyons à présent le détail du Concepteur de collage vidéo et de la fonction Color Match (Correspondance de couleurs). Ces deux fonctions existent aussi en tuto en français sur magazinevideo.


Lisez les 66% qu'il reste à découvrir de ce contenu

Déjà Premium ? Je me connecte
Je crée un compte en 30 secondes

Donner un avis

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu d'un nouvel avis
Votre avis (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon avis