Magazinevideo > Drones, Trépieds, Smartphones > Trépieds et éclairages

Test lampes Mecalight LED-320 et LED-480

 

25 juin 2014 par Thierry Philippon

Prix fabricant : (variable) Euros
 

nikon mecalight

Avec l'émergence des appareils photo DSLR, on observe une propension grandissante à l'utilisation de la fonction vidéo intégrée, celle-ci pouvant même être un facteur déclencheur d'achat du boîtier. Mais la sensibilité ne suit pas toujours. De même, les camescopes ont souvent besoin d’une torche pour éclairer une scène intérieure, déboucher les ombres, renforcer un éclairage ambiant, assurer une interview en intérieur. Même si la sensibilité de certains appareils de prises de vues s’améliore avec l’avènement des gros capteurs (1 pouce et plus), rien ne remplacera jamais une lampe vidéo qui fait ressortir des teintes plus naturelles et produit une lumière à la fois puissante et douce.


Quelques camescopes intègrent une torche mais elle reste souvent rudimentaire (2 positions au mieux), a une puissance relativement faible, un unique faisceau (très éblouissant) et aucun filtre.


sony mecalight

Les lampes torches étaient chères auparavant, atteignant facilement quelques centaines d’euros. Mais depuis deux ans, on voit l’émergence de lampes LED d'un prix inférieur à 100 euros, d’une puissance à la fois fois suffisante pour un éclairage portatif et de qualité relativement bonne grâce à la technologie LED.


Rappelons que les LED ont de multiples avantages : faible consommation en énergie, durée de vie plus longue que les lampes à incandescence (halogènes) et meilleure stabilité colorimétrique de l'éclairage au fil du temps. Autant d'arguments qui ont sans doute convaincu Metz, fabricant allemand célèbre pour ses Flash, de s'engouffrer sur ce segment juteux. Metz a sorti ainsi début 2013 une gamme de 3 produits, les Mecalight :


La Mecalight LED-160 équipée de 24 leds High CRI. puissance 160 lux
La Mecalight LED-320 équipée de 48 leds High CRI. puissance 320 lux
La Mecalight LED-480 équipée de 72 leds High CRI, puissance 480 lux


Les Mecalight sont fournies avec un filtre diffuseur, un filtre lumière artificielle 3200K, un filetage de fixation 1/4'', et un mode d'emploi.


lampe mecalight piles

Attention, les lampes fonctionnent sur piles (AAA ou AA) et rationalisation économique oblige, celles-ci ne sont pas fournies ! La LED-160 ne nécessite que 2 piles AAA, la LED-320 impose 4 piles AAA et la LED-480 a recours à 4 piles AA, un peu plus chères. Nous vous conseillons vivement l’utilisation de piles rechargeables. Notez tout de même qu'un adaptateur secteur 4,8-9V est disponible en option pour les LED-320 et LED-480, permettant une autonomie sans limite.


Les piles ont une assez grosse conséquence sur le poids. Sans les piles, la LED-160 pèse 70 grammes nue (mais 103 grammes avec piles), la LED-320 pèse 130 grammes nue (mais 197 grammes avec piles), la LED-480 pèse 152 grammes nue (mais 283 grammes avec piles). Avec piles, le poids est donc bien plus conséquent pour la LED-480 puisqu’il multiplie pratiquement le poids par deux ! La dimension de la lampe la plus grande, la Mecalight LED-480 atteint 116 x 72 x 53 mm.


troche sur trépied éclairage

La lampe se place sur une griffe porte-flash (DSLR) ou porte-accessoires (camescope) ou tout trépied (photo ou d'éclairage) muni d'un filetage 1/4''.


lampe auto-alimentée

Notez que certains modèles Sony (comme le modèle ci-dessus) sont à griffe auto-alimentée, rendant impossible la fixation directe. Heureusement, il suffit de se procurer un adaptateur griffe auto-alimentée / griffe standard pour résoudre ce problème.


J’ai testé les lampes Mecalight LED-320 et LED-480 qui m’ont semblé les plus intéressantes pour la photographe ou le vidéaste, parmi le trio proposé par Metz.


Prix :


  • LED 480 : 99.90 €
  • LED 320 : 80 €
  • LED 160 : 50 €

Distribués par Daymen France.


Place au test !



> LIRE LA SUITE : Le test des Mecalight LED-320 et LED-480

Le test des Mecalight LED-320 et LED-480

mecalight

Au déballage, le carton intérieur, un peu cheap, fait davantage penser à une boîte à oeufs qu’à l’emballage d’un produit audiovisuel, mais cette mauvaise impression initiale se dissipe rapidement. Car avant tout, c’est ce qu’il y a dans la boîte qui compte, non ? D'ailleurs tout y est : la torche, les filtres, le filetage fixation 1/4'' et la notice.


Les 3 lampes ont la même température de couleur de 5600 degrés Kelvin (= lumière du jour) et le même angle de rayonnement de 65 degrés. Elles ont aussi un même verre de protection peu salissant. Hormis la LED-160, les LED-320 et LED-480 ont aussi en commun le fait que l’on peut doser l'émission de lumière de 0-100% grâce à un variateur d’intensité arrière particulièrement agréable à manipuler. Les LED-320 et LED-480 disposent d’un ventilateur arrière, d’où la faculté de pouvoir augmenter l’intensité…


Notez que c'est ce même variateur qui allume / éteint la lampe, car il n'existe pas de commutateur On / Off indépendant.


320 mecalight


mecalight LED-480


En revanche, la puissance des 3 lampes LED diffère complètement : la LED-320 est dotée d’une puissance d’éclairage de 320 Lux (pour 48 leds), ce qui permet un éclairage correct à 2 mètres tandis que la LED-480 équivaut à 480 lux (pour 72 leds), ce qui lui permet d'éclairer à 4 mètres.


La plus petite, la LED-160 (non testée) est limitée à une puissance de 160 lux.


référence
metz 320 orange
LED-320 LED-320 avec filtre orangé
480 480 orange
LED-480 LED-480 avec filtre orangé

L’écart de puissance entre la LED-320 et la LED-480 est manifeste dès les premiers essais. Quoique l’angle de rayonnement des LED-320 et LED-480 soit modeste et identique (65 degrés), l’incidence est moins problématique pour la LED-480 en raison de sa plus grande puissance.


Si l’on compare la puissance d’une Mecalight avec la lampe d'appoint intégrée à certains camescopes, la Mecalight offre une puissance et une faculté de variation bien plus grande. La Mecalight produit vraiment une lumière plus qualitative, alors que la lampe d'appoint est bien moins puissante et son unique faisceau produit une lumière plus dure, et moins diffuse qu'avec les Mecalight.


LED avec reflex
Toutefois, le relatif faible angle de rayonnement de la Mecalight pénalisera davantage une vue au grand-angle qu'avec un angle moins large, sachant qu'un angle de 65° correspond à une focale de 34 mm. Par exemple, un test effectué avec un reflex et son objectif équivalent 27mm (ci-dessus) provoque un certain halo autour de la zone éclairée.
torche aurora mini

On aura donc presque intérêt à choisir une focale moins courte. Autre solution, assembler plusieurs Mecalight entre elles, ce qui reste possible. Changement de stratégie possible, comme ci-dessus, choisir une autre torche d'une autre marque, plus puissante. Ainsi ci-dessus l'IDV Aurora mini, proposée pour environ 170 euros, délivre un éclairage un peu plus puissant grâce à ses 144 LEDS.


variateur  metz

Question autonomie, nos tests montrent que la lampe LED-320, placée à pleine puissance, commence à décliner après une trentaine de minutes, alors que la lampe LED-480 tient environ une soixantaine de minutes ! C'est là le second intérêt (outre la puissance) de posséder cette dernière qui est d'ailleurs ma préférée, même si c'est au prix de 4 piles AA.


D'après un confrère, la LED-160 que je n'ai pas testée, tiendrait pour sa part 23 minutes.


orange

La LED-320 comme la LED-480 sont fournies avec un filtre diffuseur ("blanc") et un filtre lumière artificielle (orangé) de 3200 K. Pour rappel :


-un filtre diffuseur permet de baigner le sujet dans une ambiance lumineuse douce particulièrement agréable à l’oeil. Le filtre adoucit notamment les défauts de la peau en floutant très légèrement l’image.


-pour sa part, le filtre lumière artificielle freine le rayonnement bleu et favorise les rayonnements orangé.


luna noir
Ci-dessus, scène d'origine. Le chat se situe à 1,50 mètres de distance, noyé dans le noir.
320 320 jaune
La même scène éclairée avec la Mecalight LED-320 : A gauche, sans filtre. A droite, avec filtre lumière artificielle.

Notez que les filtres sont particulièrement faciles à poser car ils sont fournis avec des supports magnétiques qui permettent une fixation directe sur les lampes à LED. L’aimant est tellement efficace qu’il en est presque trop puissant quand on veut retirer le filtre !


On apprécie également - sur les LED-320 et LED-480 - que le support de fixation soit muni d’une rotule qui peut s’orienter horizontalement comme verticalement.


En tournage, le poids relativement conséquent des lampes (surtout la LED-480) est un élément à prendre en compte lors de vos mouvements avec l’appareil de prises de vues. Il faut bien serrer le pas de vis de la fixation sur la griffe porte-flash (ou porte-accessoires si camescope). S’il est bien fixé, tout va bien.


metz mecalight
On peut combiner les lampes Mecalight afin d'augmenter la puissance globale (pour une utilisation en studio par exemple). Dans ce cas, il faut posséder la plus petite lampe, la Mecalight LED-160. En effet, la LED-160 est le répartiteur qui se positionne au milieu grâce à un système de rail qui bloque mécaniquement la lampe LED-320 et LED-480 de part et d’autre de la LED-160. Mieux : un système de contacts électriques permet de moduler l'intensité de la LED-320 quand on actionne la LED-480 et vice versa.

mecalight


Parmi les accessoires, un bras flexible optionnel Mecalight FH-100, fixé sur filetage, permet une orientation optimale de deux lampes vidéo Mecalight LED-160, par exemple en macro, position qui a besoin que l'objet soit bien éclairé sous différents angles. On pense aussi à l'apport en éclairage pour un film d'animation. En outre, le bras Mecalight FH-100 peut être vissé sur un pied.


Quelques précautions à prendre pour finir :
-Au déballage, un film de protection, pratiquement invisible car très fin, est plaqué sur la lampe. Il doit être retiré avant tout allumage de la lampe.
-Attention au risque d’inversion de polarité dans le boîtier à piles (les piles sont tête-bêche). La notice est particulièrement alarmiste sur ce point, donc suivez le conseil au nom du principe de précaution.
-Attention à l’utilisation d’un objectif grand-angle additionnel. Selon l’emplacement de la griffe de l'appareil de prise de vues, le grand-angle gênera parfois, c’est à dire qu’il pourra masquer une partie du faisceau de la lampe, située au-dessus de lui.



(Test lampes Mecalight LED-320 et LED-480)

Conclusion et concurrence

torche lED IDV

Proposées toutes trois à moins de 100 euros, aucune des lampes Mecalight ne viendra grever votre budget. Elle sont efficaces, particulièrement la LED-480 qui permet de filmer avec une lumière homogène et suffisamment forte des sujets filmés entre 1 et 2,5 mètres, voire 3 mètres, même si l'angle de rayonnement de 65° reste un peu juste pour un grand-angle.


La faculté de pouvoir choisir le modèle Mecalight le mieux approprié parmi les 3 références proposées et la possibilité éventuelle d'associer les lampes entre elles, est un plus. La rotule, quoique un peu rigide, est un atout supplémentaire que ne proposent pas toujours les produits concurrents à bas coût ni même l'excellente IDV LED 80i (néanmoins moins chère). Ajoutons les accessoires optionnels (comme le bras flexible) que Metz semble seul à proposer. Parmi les moins, la durée de 60 minutes seulement pour la LED-480 et de 30 minutes seulement pour la LED-320 impose de disposer d'un sacré jeu de piles rechargeables. Un budget éventuel à ajouter au prix initial de la torche.


NB : il est à noter que nous avons demandé à tester d'autres torches LED à prix bas (notamment la marque Nanguang) mais qu'aucune réponse ne nous a été donnée ni orientation vers un distributeur. Nous n'avons pas non plus testé de Litepanel qui s'avérait d'un prix trop élevé par rapport à l'angle de notre article (la LitePanel Micro est à + ou - 200 euros TTC). Toutefois, il faut retenir que toutes ces lampes ont une technologie semblable, une ergonomie très proche et assez peu de fonctionnalités discriminantes d'un modèle à l'autre.



(Test lampes Mecalight LED-320 et LED-480)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !
Voir les 4 avis d'internautes et donner le vôtre