Magazinevideo > Logiciels PC MAC > Tests de logiciels de montage > Tests de logiciels de montage PC

article archivé

Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

Pinnacle Studio 14

Importer depuis un camescope HD

 

30 septembre 2009 par Thierry Philippon

 

Studio 14

Pinnacle Studio sort sa version 14 après une version 12 assez contestée. Il n'y aura pas de version 13 en raison de la superstition propre à certains pays (y compris en France ?). Studio reste le leader incontesté des logiciels (sauf en Allemagne où l'allemand Magix domine le marché) et depuis 13 mois, c'est Studio 12 qui est le logiciel le plus vendu (en valeur). Il détient en Europe plus de 50% de parts de marché. Cette position dominante confère au logiciel un certain prestige mais aussi des obligations en termes de résultats pour demeurer à la hauteur de l'évolution du marché et de la concurrence ainsi que de l'appétit croissant de ses utilisateurs. Studio 14 gère les formats HD dont l'AVCHD (en 1920 ou 1440) ou le HDV (en 1440 ou 720p) ou encore l'AVC mpeg-4 (en 1920 ou 720p) comme la plupart des logiciels rivaux de la marque. Qui peut le plus, peut le moins, Studio 14 sait aussi capturer/importer bien évidemment des fichiers SD (mini-DV par exemple) sans difficulté.


Studio 14

Studio est disponible en 3 versions : Pinnacle Studio HD (= Studio 12 "Standard"), Pinnacle Studio Ultimate (= version 12 Plus) et Pinnacle Studio Ultimate Collection (= 12 Ultimate, attention à ne pas mélanger). La plus simple des versions - Studio HD - offre en plus de Studio 12 Standard l'ajout d'une piste, et un "workflow" (comme on dit pour faire pro !) HDV et AVCHD complet en HD (précédemment SD) mais attention, pas de gravure en Blu-Ray. Studio peut aussi exporter des films aux formats Flash, QuickTime, PS3, Nintendo Wii, Xbox et Apple iPod notamment. Pinnacle Studio Ultimate Pinnacle Studio Ultimate et Pinnacle Ultimate Collection permettent eux d’exporter au format Blu-ray, avec création de menus dynamiques. On trouve dans les deux un nouvel outil de titrage animé, une activation Dolby 5.1 gratuite et pour Studio Ultimate 2 plug-ins Reg Giant intégrés (Toonlt, Knoll Light Factory), et 6 plug-ins pour la version Collection (Toonlt, Knoll Light Factory, Magic Bullet looks, Trapcode Shine, Trapcode 3D Stroke, Trapcode Particular).


Les trois versions coûtent respectivement 59, 99 et 129 euros. Des mises à jour sont proposées à 69 euros pour la version Ultimate Studio et 89 euros pour Ultimate Studio Collection.


Studio 14
Nous nous focalisons ici plus spécifiquement sur les possibilités d'importations des fichiers HD (AVCHD principalement mais aussi mpeg-4 en général) et de captures HDV en décrivant la procédure et les petits pièges qui y sont affectés.

> LIRE LA SUITE : Importer depuis un camescope AVCHD avec studio 14

Importer depuis un camescope AVCHD avec studio 14

connectique USB

Pour importer des rushes AVCHD (fichiers MTS ou m2ts, TS signifie Transport Stream) avec le logiciel Pinnacle Studio 14, il faut faire en sorte que le camescope soit reconnu. Pas de problème de ce côté-là, la reconnaissance s'établit en allumant le camescope puis en branchant le câble USB (fourni avec le camescope) de part et d'autre. Selon les fabricants, l'alimentation secteur n'est pas indispensable mais elle est recommandée pour éviter de tomber en panne d'énergie en pleine importation ! Mais si vous n'avez que quelques rushes courts à importer, la batterie suffira.


Une fois la connexion établie, sur le camescope, choisissez Connexion USB, (ou tout terme équivalent) qui s'affiche automatiquement. Si par inadvertance, le camescope reste inerte et n'affiche rien, dans ce cas éteignez/rallumez le camescope et le problème disparaîtra. Un détail : le camescope affichera sur son écran deux modes de connexions USB si le camescope est hybride, par exemple un symbole de "mémoire intégrée" et un symbole "carte mémoire". Choisissez évidemment celui qui vous concerne.


Lancez Pinnacle Studio 14. L'AVCHD en Full HD correspond à un réglage de projet sur 1920x1080/50i mais le logiciel reconnaîtra la nature des fichiers.


Picture Motion Browser


Studio 14


Un piège possible est d'avoir préalablement installé Picture Motion Browser (PMB), le logiciel fourni avec les camescopes Sony AVCHD. Cete installation n'est pas forcément une mauvaise chose en soi car PMB peut tout à fait vous servir (voir plus loin). Mais si vous n'en voulez pas puisque vous souhaitez utliser Studio de Pinnacle, le logiciel Sony risque de lancer tout seul son utilitaire de capture (Handycam Utility) dès que vous validerez la connexion USB sur le camescope. Si c'est le cas, fermez l'utilitaire Sony et revenez sur Studio 14. Ou mieux : débrayez cette option disponible dans les réglages du logiciel PMB en décochant l'option concernée (Outils/Paramètres/Importer avec PMB lorsqu'un périphérique est connecté). Ainsi, PMB ne démarrera pas de lui-même à la connexion du camescope si vous avez décoché l'outil de détection du support.
Studio 14

Revenons à Studio. Dans la procédure normale, pour importer ses fichiers depuis un camescope à carte mémoire ou à mémoire embarquée ou encore à disque dur, il faut simplement accéder au premier onglet de gauche (Importer) qui contient le module d'import nommé "Import Studio". Il faut cliquer sur cet onglet Importer, car la détection d'un camescope n'est pas automatique au lancement de Studio à la différence d'autres logiciels (comme iMovie sur Mac) qui détectent la caméra automatiquement.


Le module d'Import se charge durant quelques secondes puis s'affiche. Il se présente sous la forme d'une large fenêtre joliment reliftée. La fenêtre peut être positionnée à volonté, mais pas redimensionnée (pour ce module d'Import).


Si un camescope est connecté, Studio 14 le détecte immédiatement (sinon, la mention "aucun périphérique n'a été détecté" s'affiche) mais pas automatiquement. La nuance ? Par défaut, au lancement la première fois, la section "Importer de" Studio est positionnée sur DVD/Blu-Ray. Du coup, vous ne verrez pas vos fichiers s'afficher ! Il faut cliquer sur "Disque amovible" pour voir les fichiers se charger.


A noter que les fichiers du camescope AVCHD sont logés dans un répertoire nommé "Stream", glissé dans un dossier BDMV lui même intégré à un dossier AVCHD. Mais inutile de vous soucier de tout cela, il vous suffit de cliquer sur "disque amovible".


Studio 14

Vos fichiers s'affichent alors selon un mode d'icones, ou de vues détaillées (sans images, malgré le nom) ou encore de vues miniatures. Ils se chargent assez lentement mais c'est le lot de la plupart des logiciels de montage. Ce qu'on peut surtout reprocher à ce module est le non-droit à l'erreu. En effet, si on revient dans le module Importer ultérieurement, les fichiers médias se rechargent un par un, aussi lentement que la première fois. Si comme nous, vous avez engrangé plus de 600 fichiers sur votre camescope, c'est un vrai problème !


A noter l'ascenseur qui permet de ne pas avoir à tourner des pages comme c'était le cas dans les versions précédentes de Studio.


Attention à un truc bête mais particulièrement agaçant


Studio 14
A ce stade, vos séquences ne sont pas encore copiées mais juste affichées depuis le camescope. Cela trompe toujours le débutant. Ainsi, si vous déconnectez votre camescope, vous n'avez plus qu'à tout recommencer ! Nous vous conseillons de choisir un sous-dossier avec un nom descriptif pour le retrouver facilement ultérieurement.
Studio 14

On peut facilement changer les noms de fichiers (avec un numéro ou une heure). N'hésitez pas à le faire car à la base, les fichiers portent une référence logique mais très anonyme de type xxxxx.MTS.


Studio 14
Vous pouvez afficher les vignettes dans la taille désirée. Nous avons observé un aliasing sur les vignettes (quelle que soit la taille) mais ce défaut n'apparaît pas ultérieurement, une fois les séquences basculées dans le mode Editer.
Studio 14

Vous pouvez choisir d'importer toutes les séquences ou seulement une sélection. Par défaut, tout est sélectionné. On peut choisir assez clairement de tout désélectionner et/ou de sélectionner manuellement les seuls fichiers médias désirés au moyen e cases à cocher/décocher. Presque standard aujourd'hui (même si Magix Vidéo deluxe adopte une autre solution) mais pratique. Le fait de ne pas tout importer est salvateur car le poids des fichiers est relativement conséquent : une séquence de 2 minutes en Full HD, pèse plus de 250 Mo.


A noter qu'on peut vérifier le format du fichier ou sa taille par un clic droit sur la vignette du fichier.


Studio 14

Inexplicablement, une tentative de lecture depuis la fenêtre Importer a occasionné un plantage complet (3 fois de suite) de Studio 14. Peut-être un conflit, peut-être pas. Il faudra vérifier aux prochaines mises à jour ou en confrontant les expériences.


Le plus simple reste à faire : démarrer l'import par la grosse commande bien lisible du même nom située en bas à droite.


Studio 14

Une fois les fichiers importés, on passe automatiquement au menu Editer. Vous pouvez enfin déconnecter votre camescope (ouf !) et passer à la phase d'édition proprement dite.


La distinction zone des fichiers/Time-Line est bien claire : les médias s'affichent en haut, la large time-line en bas, contrairement aux reproches formulés sur d'autres logiciels (comme sur Mac, iMovie 08/09 par exemple).


A ce stade, si ce n'est déjà fait, il est prudent d'enregistrer votre Projet et de le nommer.


Dans la fenêtre à droite, les clips saccadent parfois tant qu'on ne les a pas posés sur la Time-line. Mais ce n'est pas toujours le cas, nous n'avons pas encore vérifié dans quelles circonstances cela se produit. Les mêmes scènes ne saccadent pas avec PMB, et de plus, une fois posées sur la Time-Line, les clips ne saccadent plus.


Studio 14
Si le nombre de fichiers est important, on retrouve l'ascenseur, bien plus pratique que le changement de pages qui faisait que souvent, on perdait le fil de ses rushes !
test Studio 14
Très apprécié, le cochage automatique des scènes que vous déposez sur la ligne de temps. Ainsi, vous visualisez en un clin d'oeil les scènes restantes. Peu de logiciels disposent de cette fonctionnalité.
On peut aussi redimensionner à volonté la fenêtre de visualisation de façon à offrir une meilleure visibilité de la scène.
Studio 14
On note parfois un problème d'affichage qui laisse croire que les fichiers n'ont pas été importés mais il n'en est rien. Le problème disparaît par la suite, en changeant d'affichage (vues détaillées puis miniatures) ou de niveau de dossier.
test Studio 14
Sur cette version de Studio 14, mieux vaut activer le rendu en arrière-plan.
Studio 14<
Si on double-clique sur un fichier présent sur la Time-Line, on affiche instantanément l'éditeur de clips qui permet de couper le clip par le début, la fin ou le milieu ! Cela fait une fenêtre de plus mais j'avoue que le système est efficace
Studio 14
Depuis l'onglet Editer, on peut sélectionner un fichier à partir d'un autre répertoire. C'est assez pratique si les rushes ne sont plus présents dans le camescope mais sur le disque dur de l'ordinateur. Les fichiers importés depuis un autre répertoire ou dossier peuvent être ajoutés directement sur la Time-Line mais on ne peut pas les ajouter à un dossier déjà existant mais à un Projet (ce qui est l'essentiel entre nous).


(Pinnacle Studio 14)

Capturer depuis un camescope HDV avec studio 14

Studio 14

Pinnacle Studio 14 capture des rushes HDV (ici dans notre exemple un Canon HV20) aussi facilement que des rushes AVCHD. Le câble USB est remisé dans le carton car ici, seule la connexion FireWire fonctionne. Dès qu'on connecte le camescope, son nom s'affiche dans la fenêtre Importer (il faut tout de même se trouver dans le module Import). A défaut, on peut sélectionner son nom dans une liste préétablie. On pilote directement le camescope depuis l'interface de capture.


La logique du HDV est différente de celle de l'AVCHD puisqu'ici on capture des scènes qui ne sont pas des fichiers distincts mais des séquences qu'il faut enregistrer à vitesse nominale (x1). Comme en AVCHD en revanche, il est possible de sélectionner le sous-dossier de destination d'import (il peut d'ailleurs s'agir du même), le nom de fichier, etc. Nous vous recommandons de choisir un nom de sous-dossier explicite.


On peut choisir le taux de compression si on souhaite réaliser une maquette mais normalement, ce paramètre ne doit pas être modifié, le HDV répondant à un débit de 25 Mbit/s.


Studio 14
Pour automatiser un peu le lent processus de capture de rushes HDV, il est possible de tout capturer ou d'entrer un time-code de début et de fin.

Aucun problème de compatibilité constatée, tout a marché à merveille. Vous êtes basculé ensuite dans la fenêtre Editer depuis laquelle vous effectuez votre montage, comme en AVCHD. Pour retrouver vos billes, il vous faudra éventullement monter d'un niveau ("Mes Vidéos").



(Pinnacle Studio 14)

Importer de la HD en mpeg-4 (type Sanyo) avec studio 14

La procédure d'importation est la même qu'en AVCHD. La différence se manifeste au niveau des (très !) nombreux modes dont disposent les camescopes Sanyo. Il faut donc avant tout choisir le bon mode dans les options de Studio 14, rubrique "Format du projet". Les réglages ne valent que pour les nouveaux projets, pas pour un projet en cours.
test Studio 14

Ce format de Studio14 correspond au mode HD-SHQ du Sanyo HD2000 ou du HD1010. La HD en 1280 x720 (autrement nommée 720p) ne réserve aucune mauvaise surprise en général. C'est la mieux acceptée. Le débit qui est seulement de 9 Mbps délivre toutefois une image de qualité remarquable.


A noter que vous pouvez mélanger pour un même projet du 1280x720/30p et tout autre format.


test Studio 14

C'est le mode Full-SQ du Sanyo HD2000 qui correspond à un débit de 12 Mbps. Studio14 semble interpréter correctement ce mode particulier en 1920x1080.


test Studio 14
On note la compatibilité avec le mode Full-HD en 60i des Sanyo HD1010 ou HD2000. Mais ce dernier possède aussi un mode Full-HR (1920 x 1080 pixels) en 60p que Studio 14 ne référence pas bien que le HD2000 soit sorti en mars 2009. Il faudra tester si Studio 14 accepte ou non le 60p de Sanyo et au pire, ne jamais enregistrer dans ce mode tant que Studio n'est pas compatible.
test Studio 14
Bien évidemment, le mode le plus classique en 1920x1080/50i est proposé sur Studio 14. Mais paradoxalement, les Sanyo ignorent ce mode ! Par conséquent, avec un modèle Sanyo HD, ne réglez jamais votre projet sur ce mode ou convertissez vos fichiers en amont.


(Pinnacle Studio 14)

Capturer du DV (SD) avec pinnacle studio 14

Qui peut le plus peut le moins et Studio14, même s'il met en avant sa compatibilité HD, peut bien entendu importer des rushes SD, parmi lesquels on trouvera le fameux format DV (en 720x576 pixels). On obtient des fichiers DV comportant l'extension (l'encapsulage) avi.
Studio14  
Studio14

Allez tout d'abord dans l'onglet "Importer" car Studio ne se place pas automatiquement sur celui-ci. Il lui faut en effet lancer son module d'Import (de Capture dans le cas présent) que vous seul pouvez appeler (en cliquant sur l'onglet Importer justement). Le camescope, une fois connecté, et s'il est reconnu, s'affiche en haut à gauche (bloc "Importer de") sous une dénomination générique (ex : Périphérique DV Canon). Bizarre, car en HDV, il s'affiche sous sa vraie dénomination. Attention, Studio14 ne commute pas automatiquement sur cette source qui reste initialement en grisé tant que vous n'avez pas cliqué dessus. On aurait pu imaginer qe le module de capture commute automatiquement.


Une large fenêtre de prévisualisation s'affiche à la connexion du camescope. Le pilotage de l'appareil de prise de vues est possible depuis l'interface de Studio, mais rien n'empêche de le piloter "manuellement", c'est-à-dire depuis le camescope. Nous avons observé des difficultés dans un seul cas spécifique à la connexion d'un magnétoscope DV (Panasonic NV-DV10000) : les séquences sont capturables mais le pilotage est impossible depuis l'interface Studio. Il faut dans ce cas se débrouiller manuellement.


Comme avec n'importe quel format d'enregistrement, on peut bien sûr changer le sous-dossier de destination (inscrivez un nom mémorisable !). A noter qu'on peut importer la séquence sans le son au moyen d'une case à décocher dans le Menu Réglages du bloc de droite ("MODE"). Ce n'est pas indispensable, vous pouvez toujours supprimer le son ultérieurement lors de l'édition. De plus, hormis cette coupure optionnelle du son, en DV, inutile de modifier les Réglages ni surtout de passer en MPEG : le débit de capture (25 Mbit/s, propre au DV) s'en trouverait très diminué (10 Mbit/s maxi) !


studio14

On peut régler un time-code de début et de fin afin de ne capturer que ce segment. Cette fonction vous permet de choisir le time-code de début correspondant au point d'entrée, de bobiner la cassette jusqu'à un endroit donné, de valider ce point de sortie. Et de vaquer à une toute autre activité durant cette phase de capture qui est toujours un peu longue puisque la capture s'effectue à vitesse x1.


Attention toutefois, il ne faut pas oublier de dévalider les time-code (c'est-à-dire de cliquer sur les petites croix) car les time-code restent programmés même si vous êtes passé par la section Editer entretemps.


Studio14
Parmi les fonctionnalités bien pratiques de l'importation de rushes DV, on notera la possibilité de scinder les scènes en segments de X secondes (ici 20 secondes). Dans le cas de l'enregistrement d'un longue pièce de théâtre ou d'un concert par exemple où l'on filme généralement en continu, le monteur sera bien avisé de scinder son plan-séquence initial en segments de 300 secondes par exemple.
Studio14
A noter un détail : on peut accepter de la part de Windows que l'importation et l'édition vidéo utilisent Studio14 à chaque branchement du périphérique. Cela épargne à l'utilisateur de lancer Studio. A cette fin, il faut juste cocher la case "Toujours exécuter l'action sélectionnée". Contrainte : Studio se lancera toujours à chaque connexion d'un périphérique même si vous souhaiter lancer un autre logiciel de capture ou de montage.
Studio14
Une fois la séquence capturée, en fermant le module de Capture, on passe automatiquement à l'onglet Editer. Les fichiers ne s'affichent pas forcément : en effet, si les captures sont stockées dans un sous-dossier dont le nom est différent du dernier dossier sur lequel vous avez travaillé , Studio14 affiche les captures du dernier projet en date mais pas celles que vous venez de capturer. Pour résoudre le problème, il suffit de remonter d'un niveau ("Mes vidéos") et d'ouvrir le sous-dossier adéquat.


(Pinnacle Studio 14)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !
Voir les 165 avis d'internautes et donner le vôtre