Magazinevideo > Caméra & Photo, Smartphone, Drone > Descriptifs photo > Descriptifs DSLR et hybrides

Fuji X-H1

 

07 mars 2018 par magazinevideo

Fuji X-H1

Prix fabricant : 2000 Euros
 

Fuji X-H1

Serait-ce la voie ouverte par la série GH qui aurait provoqué un coup d'accélérateur chez Fuji ? Toujours est-il qu'après le Fuji X-T2 qui revendiquait notamment la captation en sortie HDMI sans compression en 4:2:2, le X-T1 déploie de gros atouts côté vidéo.


Parmi les points forts du boîtier, on note un gros capteur X-Trans CMOS III au format APS-C de 24,3 Mp, d'où une meilleure sensibilité théorique, et des bokehs plus généreux.

Le X-H1 revendique aussi un stabilisateur optique performant, aussi utile en photo qu'en vidéo. C’est d'ailleurs le premier système de stabilisation mécanique intégré à un appareil de la série X. Le stabilisateur associe 3 accéléromètres axiaux et 3 gyroscopes axiaux, ainsi qu’un double processeur dédié. D’après Fuji, la stabilisation mécanique du capteur sur 5 axes ferait gagner jusqu’à 5,5 IL ! Il faut dire qu'un nouveau mécanisme à ressorts a été intégré afin de réduire les micro-vibrations dues au fonctionnement de l’obturateur mécanique.

En attendant de tester le système de stabilisation du boîtier, difficile de juger cette stabilisation qualifié d'exemplaire, d'autant qu'Olympus et son OM-D E-M1 Mark II par exemple, ont déjà fait des merveilles avec leur système de stabilisation hybride, et que le Lumix GH5 s'est amélioré sur le GH4.


Le Fuji X-H1 déploie aussi des efforts quant au débit porté à 200 Mbps en 4K. En natif, c’est beaucoup, attention donc aux configurations informatiques peu musclées.

Le Fuji est aussi le premier appareil de la série X à proposer un mode simulant le rendu d’un film cinéma. Le boîtier propose en tout vingt niveaux d’optimisation des fonctions et des performances, avec notamment le mode vidéo haute vitesse 1080/120p, des ralentis (1/2, 1/4 et 1/5), l’enregistrement en F-log, le mode de prise de vue en vrai 4K DCI (17:9) (4096×2160 pixels), le réglage de la plage dynamique à 400 % (environ 12 IL)/ Malgré tout, en dépit de débits allant jusqu'à 200 Mbps, pas de 50p en 4K.

Le Fuji X-H1 résiste à la poussière, aux intempéries et fonctionne jusqu’à -10°C.

Le viseur est un viseur électronique de haute précision au fort grossissement (0,75x). Le délai d’affichage est annoncé à seulement 0,005 seconde et le taux de rafraîchissement est de 100 images par seconde.

L’écran LCD est tactile (de type capacitif) de 7,6 cm (3'') et 1,04 million de points. Il est surtout orientable dans trois directions.

La limite en basse lumière pour l’AF à détection de phase a été abaissée d’environ 1,5 IL, passant de 0,5 IL à -1,0 IL, améliorant vitesse et précision de la mise au point en faible lumière. Un nouveau bouton AF-ON a été ajouté au dos de l’appareil. Il facilite l’utilisation de l’autofocus avec le pouce, laissant à l’index le soin d’actionner le déclencheur.


Quelques remarques supplémentaires :
-notez les 2 emplacements pour cartes SD / SDHC / SDXC USH II.
-la semi-absence de prise casque audio, dans la mesure où c'est la poignée d’alimentation verticale (VPB-XH1), qui dispose de cette prise casque. Original ou bizarre, comme vous voulez...
-Fuji ne dit rien sur les capacités en termes de "camescope", la limite d'enregistrement serait donc celle d'un appareil photo.


Fuji X-H1


(Fuji X-H1)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Voir les avis d'internautes et donner le vôtre