Magazinevideo > Actus > Actus vidéo pro

Lumix BGH1 : Panasonic lance sa première caméra évolutive

11 octobre 2020 par magazinevideo


Popularisées par Blackmagic (BMMCC), ou plus récemment, par la marque chinoise ZCam (Z CAM E2), ou encore par RED (avec l'énigmatique RED Komodo), les caméras dites "évolutives" s'immiscent petit à petit sur le marché professionnel. En forme de boîte (box camera style), elles présentent l'avantage d'être très compactes, petites et souvent légères, tout en permettant au cameraman de greffer dessus les accessoires utiles pour son usage personnel. Ces caméras permettent par exemple, de venir greffer un rig, un boîtier XLR, un moniteur externe portatif HD de 5'', puis évoluer vers un écran 4K de 7''. Ce ne sont que quelques exemples parmi d'autres.
 
 
Panasonic tente une incursion remarquée sur ce segment matériel avec la DC-BGH1, une nouvelle caméra très compacte micro 4/3 (=MFT)  qui sera disponible dès ce mois de novembre 2020. Une preuve de plus que ce format de capteur est toujours vivace. On remarquera que durant ce même mois de novembre sera lancée la C70 de Canon. La gamme de prix de la Canon tourne toutefois autour de 5700 euros. Si les prix et concepts entre ces deux produits sont différents à la base, il s'agit de deux caméras compactes et légères lancées exactement au même moment. Un hasard ? 
 
La BGH1 est en tout cas une authentique caméra - et non un appareil photo-vidéo - même si certaines fonctions photo sont disponibles (comme le mode AF Photo, etc.). Le communiqué de la BGH1 insiste d'ailleurs sur la caractérisation "vidéo professionnelle et live streaming". La BGH1 s'appuie aussi sur le logiciel Panasonic Lumix Tether, pour diffuser vers YouTube, Zoom ou Skype. Certes Panasonic n'est pas seul sur ce créneau (JVC, Canon et Sony le font aussi), mais la BGH1 serait particulièrement étudiée en ce sens. Selon Panasonic, le boîtier peut convenir pour du documentaire, du clip, ou même des prises de vues sur drone.
 
 
À l'image des lettres "GH" qui sont familières au format MFT, cette caméra n'est pas si différente des produits déjà connus de Panasonic. Ainsi le processeur Venus Engine, et l'adoption du fameux capteur / monture Micro 4/3, rapprochent la BGH1 d'un Lumix GH5S. La clientèle-cible est d'ailleurs partiellement commune. Par ailleurs, le positionnement prix - moins de 2100 euros nu - rejoint la gamme de prix du GH5S à sa sortie (2500 euros). 
 
Notez que le choix du micro 4/3 est crucial en terme commercial car la BGH1 est ainsi compatible avec le parc très étendu d'optiques micro 4/3 qui s'est constituée depuis une dizaine d'années. Des optiques souvent moins chères que leurs équivalentes Plein Format et qui peuvent autoriser tout type d’optiques grâce à des bagues d’adaptation. 
 
 

UN CUBE DE 93 X 93 X 78 mm

La BGH1 est d'abord presque un "cube" de 93 (largeur) x 93 (hauteur) x 78 (Profondeur) mm pour un poids de 545 grammes. A titre de comparaison, un GH5S pèse 580 grammes. Selon la logique de modularité, et d'évolutivité, une telle "box" ne possède bien sûr aucun écran de contrôle ni même de données. Le réalisateur peut ainsi opter pour un large moniteur-enregistreur de son choix (un 5'' peut faire l'affaire) et le faire évoluer si besoin. Notez que outre la griffe, le boîtier comporte 3 pas de vis 1/4'' sur le dessus et 3 x 2 autres sur chaque côté.
 
Z CAM E2
 
On est assez frappé par la similarité avec la Z CAM E2, elle aussi en micro 4/3, dont les dimensions sont très proches (91,2 x 99,2 x 89,1 mm) avec un poids un peu supérieur (757 grammes).
 
Comme cette dernière, l'ergonomie du boîtier de la BGH1 a été pensée pour pouvoir accueillir un certain nombre de boutons et de connecteurs. Parmi ceux-ci, on trouve une molette de contrôle / menu, 4 boutons de personnalisation Fn, une touche Lecture, ou encore un bouton Q-menu... La BGH1 est aussi équipée d'un double slot SD, compatible UHS-II/V90 pour sauvegarde ou enregistrement relais. La caméra dispose d'un pas de vis pour trépied. Et la lampe Tally a une originalité : elle est visible de n'importe quel côté de la Box. Un atout certain en tournage !
 
 
La BGH1 reprend les nombreux atouts de ses gammes GH et professionnelles (AU-EVa1) avec un enregistrement vidéo interne de type LongGOP ou All-Intra en C4K/4K 60p/50p 10-bit 4:2:0. Dans ce cas, les débits varient entre 100 et 400 Mbps.
 
La caméra sait aussi enregistrer dans différents Profils comme le Cine Like-D ou le HLG (HDR) en H265 exclusivement. Elle bénéficie du fameux enregistrement VFR (Variable Frame Rate) qui permet de filmer au ralenti ou en accéléré en C4K/4K à 60 im/s (ralenti 2,5x en 24p maximum) ou en FHD jusqu'au 240 im/s (ralenti 10x  en 24p maximum). En externe, elle peut enregistrer cette fois dans la norme très prisée des professionnels, c'est à dire en 4:2:2 10 bits en C4K/4K via la HDMI en 60p/50p. Mais pas de 4:2:2 en interne. Il faut dire qu'une caméra, ça chauffe en 4K 50 / 60p ! Panasonic a d'ailleurs intégré un ventilateur et un dispositif de dispersion de la chaleur favorisé par le corps en aluminium et magnesium. Cette gestion de la chaleur permet à la BGH1 de proposer un enregistrement illimité (façon camescope).
 
La caméra propose aussi une sensibilité élevée et une plage dynamique étendue de 13 stops (en V-Log L). Son capteur est connu, c'est celui du GH5S (pas du GH5, ne pas confondre), soit un Live MOS de 10,2 mégapixels avec deux circuits d'ISO natifs séparés (Dual Native ISO), une technologie bien connue maintenant qui diminue le bruit lorsque la sensibilité augmente. En mode Normal, Le 1er circuit va de ISO160 à 800 tandis que le 2e circuit va de ISO800 à 51200. Panasonic annonce le chiffre d'un gain de 1.5 stops par rapport au GH5 (20.3 MP), soit 9,7 dB. 
 
 
 

AUTOFOCUS, AUTONOMIE, CONNECTIQUE

L'Autofocus, point faible de certains produits Panasonic, bénéficierait de nouveaux algorithmes offrant une détection en temps réel améliorée et une meilleure reconnaissance des visages / yeux. Basé sur la technologie DFD, sur 225 zones, l'AF de la caméra Lumix continuerait de suivre un sujet même s'il se meut rapidement, s'éloigne de la caméra ou lui tourne le dos notamment. À la marge, la BGH1 dispose d'une fonction d'assistance intéressante qui consiste à mémoriser les combinaisons les plus souvent sollicitées pour les appeler plus rapidement. Notez aussi l'existence de plusieurs aperçus LUT. 
 
Côté autonomie, la BGH1 utilise les batteries de la AU-EVA1, à savoir la AG-VBR59 (5900 mAh, 135 à 150 minutes), avec les options possibles VBR89G (8850 mAh, 210 à 240 minutes) ou même 118G (11850 mAh, 280 à 320 minutes), mais elle peut aussi exploiter l'alimentation Power over Ethernet (PoE+). Un double chargeur (AG-BRD50E) est aussi proposé.
 
 
 
 
Côté connectique, on retrouve une USB-C 3.1 (pas de 3.2 donc), une 3G-SDI (pour relier un moniteur ou autre en FHD) et une HDMI Type-A (pour relier un enregistreur externe en 4K). Un détail important : les sorties HDMI et SDI peuvent être utilisées en simultané, ce qui n'est pas toujours le cas (par exemple une Sony Z90 en est incapable). S'y ajoutent une prise casque, une prise LANC pour télécommande, un Genlock In / TC In / Out, et une entrée mini-jack 3,5mm. 
 
 
 

AUTRES ASPECTS

Parmi les autres aspects de cette caméra, on notera beaucoup de points communs avec le GH5S comme la compatibilité avec les objectifs anamorphiques (3328 x 2496), les connectivités Wi-Fi 2.4 Ghz et Bluetooth 4.2 ou la compatibilité avec le boîtier XLR DMW-XLR1 disponible au prix de 329 euros (chez notre partenaire Digit-Photo).  
 
Notez aussi que l'application LUMIX Tether est capable de contrôler simultanément un maximum de 12 caméras LUMIX BGH1 ! Et une future mise à jour du logiciel devrait autoriser le streaming IP filaire (normes RTP/RTSP).
 
 
 
Parmi les points discutables de la BGH1, on remarquera l'absence de filtre ND, le choix de ne pas proposer de 4:2:2 10 bit en interne (seulement en externe), et pas non plus de format ProRes RAW via la HDMI, point fort de la Blackmagic et de son BRAW ou de la Zcam E2 et son ZRAW. Mais Panasonic évoque que ce serait à l'étude. Un "LRAW" pour la fin de l'année ? Wait and See. Enfin, le boîtier ne fait appel qu'à la stabilisation électronique (E-stabilisation (vidéo) mais il peut être installé sur un Gimbal. En attendant, la sortie est prévue autour du 20 novembre.
 
 
 
Prix et Disponibilité :
LUMIX BGH1 : 2099€
Disponibilité : Novembre 2020
 
Bénéficiez des tests Premium et téléchargez les fichiers natifs
Créez un compte Premium et abonnez-vous à l'indépendance

Acheter

Lumix DC-BGH1E

Aide Digit-Photo

Le site de vente en ligne DIGIT-PHOTO est un spécialiste du secteur photo-vidéo, pour amateurs comme pour professionnels. C'est une enseigne sérieuse que nous vous recommandons. Le site est basé en France (à Metz), il applique le droit français (TVA) et paye ses impôts... en France ! :)
Les tarifs sont alignés sur ceux des autres sites avec la TVA, ce qui vous évite tout problème ultérieur avec les douanes.
Les frais de port sont gratuits dès 40 € d'achat, avec une expédition en 24H.

Retourner le matériel est possible et facile. Il dispose d'un magasin physique si vous souhaitez y tester un appareil.

C'est un site que nous avons testé avec des ventes réelles avant de devenir partenaire. Et les résultats ont été très bons.

Nous percevons un petit pourcentage sur les ventes, sans que le prix soit plus élevé pour vous, bien entendu.

Articles correspondants

 

 

Je publie un avis

Mon pseudo
Mon email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu d'un nouvel avis
Mon commentaire (1000 caractères maxi)
Je valide

Vos avis !