Magazinevideo > Actus > Actus interview

Émotions pictures

25 avril 2016 par Gérard Kevorkian (auteur) / Thierry Philippon (entretien)


« Returning to Nepal » est un film retraçant un trek effectué au Népal au début du printemps 2016. Son auteur, Gerard Kevorkian, épris de grands espaces, nous livre un film à double facette, à la fois documentaire et émotionnel. Un mélange délicat qui signe pourtant fréquemment les films de cet ancien musicien. Par un hasard du calendrier, cet entretien a été réalisé un an tout juste après le tremblement de terre népalais d'avril 2015, sans avoir cherché à faire correspondre la date.

Returning To Nepal from Gerard Kevorkian on Vimeo.

 

logo

 

MATÉRIEL / TECHNIQUE

 

MV : Quelles caméras (et accessoires) avez-vous emportés et pourquoi ? La recherche de légèreté a-t-elle été une priorité ?

Gérard Kevorkian : J'ai utilisé principalement une Sony A6000 avec un objectif Sony-Zeiss 16-70 f4. En effet ce petit compact hybride délivre une très belle image (surtout en 50 ips) avec un encombrement contenu car en trek on doit pouvoir la ranger très vite en cas de pluie, poussière, neige...

Idem pour l'objectif qui propose un très bon grand-angle... mais parfois un zoom un peu faible... par contre très belle colorimétrie, faible profondeur de champ à f4 et surtout une bonne stabilisation optique ! L'utilisation d'un filtre ND est indispensable si on désire des faibles profondeur de champ et des vitesses d'obturateur pas trop élevées...

J'ai possédé un NEX-VG10 que j'aimais beaucoup avec son grand viseur et son super micro protégé du vent... mais Sony n'a pas fait évoluer ces modèles... qui étaient fort encombrants en trek.

MV : Comment avez-vous choisi vos actioncams (une HDR-AS100 Sony et une AEE S70) parmi les très nombreux modèles qui existent ? N’avez-vous pas été tenté par une GoPro ?

G.K : J'ai choisi la Sony HDR-AS100 pour le stabilisateur et son extrême compacité (nue..) L'AEE S70 car c'est un excellent clone de GoPro...

Franchement je ne suis pas fan du tout des images produites par ces "caméras d'action". Je trouve ça assez anti-artistique... mais à très petites doses, ça peut apporter un plus...

J'utilise la Sony AS100 nue (qui tient dans ma poche) littéralement comme un revolver quand le besoin s'en fait sentir, je dégaine, ou quand la météo conseille de mettre au chaud l'A6000 !

L'AEE est parfois fixée à un bâton de randonnée au ras du sol ou en l'air ... Pour le fun !

 

MV : Aviez-vous auparavant déjà filmé dans des conditions aussi sportives ou extrêmes ? Avez-vous ramené beaucoup d'heures de rushes ?

G.K : En effet j'ai pas mal filmé depuis 25 ans environ lors de nombreux voyages... mais le froid et l'altitude sont assez nouveaux pour moi, j'étais plus habitué aux tropiques et aux plaines ! Quand au nombre d'heures de rushes, j'en avais bien 4 ou 5.

aaa

MV : Un ou deux conseils techniques pour filmer en trek ?

G.K : Faire léger, compact, rapide! Le poids est l'ennemi, surtout au-delà de 3500m où on commence à avoir le souffle court... pouvoir être rapide est important car en trek il faut toujours avancer et souvent on shoote à la volée (je n'ai jamais le temps d'utiliser un trépied par exemple).

 

MV : Comment fait-on pour recharger les batteries aux altitudes extrêmes où vous avez grimpé (plus de 5000 mètres) ?

G.K : La seule solution c'est d'en avoir beaucoup ! J'en utilise 5 et ce n'est pas du luxe... c'est un des points faibles du A6000. Pour économiser je tourne d'ailleurs plutôt en AVCHD qu'en XAVC car le débit de 50 Mbps est trop énergivore. Après il faut garder toujours sur soi les batteries, près de la chaleur du corps... et prier de trouver du courant dans les lodges !

 

MV : Pouvez-vous nous parler de la colorisation avec Magic Bullet que vous avez ajoutée ? Comment travaillez-vous avec ce logiciel ?

G.K : Je ne suis pas un maniaque de la colorisation... mais j'avais envie de rajouter un côté "cinématographique" à l'aventure...

Je pars toujours d'un Preset tout fait que je modifie à ma sauce perso, et que j'applique dans Sony Vegas... en l'occurrence je suis parti du Preset "zombies"... qui finalement reflète un peu mon état à 5000 mètres !

RÉALISATION

 

MV : Quand on a l’habitude de filmer, dans quel état mental aborde-t-on un pays qui a été frappé par un tremblement de terre (rappel : + de 9000 morts, environ 22000 blessés) ? Craint-on de passer pour un curieux, est-on un peu bloqué ou se dit-on qu’on peut témoigner avec sa caméra ?

G.K : En effet nous avions très peur de retrouver Katmandu !
Mais au contraire nous avons pu constater que l'énergie des Népalais était toujours là, la reconstruction, même très lente, se sent partout et avant tout ils souhaitent montrer au monde que le pays est toujours debout et magnifique, malgré toutes les pertes et innombrables déconvenues politiques... sans compter qu'ils ont absolument besoin du tourisme!

 

MV : Aviez-vous prévu de repartir au Népal avant le tremblement de terre d’avril 2015 ou cet événement a-t-il motivé ce nouveau périple pour retrouver des lieux, des paysages et des gens que vous aviez appréciés, dans une sorte de communion peut-être ?

G.K : Ce qui est incroyable c'est d'avoir cet entretien à la date "anniversaire " un an jour pour jour après le séisme ! En fait en mars 2015 nous avions fait un premier trek dans les Annapurnas que nous avions adoré. Sous le coup de l'enthousiasme on avait déjà décidé d'y retourner l'année d'après... 4 jours plus tard le monde apprenait le tremblement de terre ! On ne pouvait absolument pas revenir sur notre décision ! Nous voulions absolument revoir nos amis et connaissances sur place.

 

MV : Votre musique est celle d’un grand artiste japonais, Ryuichi Sakamoto, à qui l’on doit d’avoir composé plusieurs musiques de films célèbres (Furyo, le Dernier empereur…). Comment choisissez-vous vos musiques, avant ou après le montage ?

G.K : La musique est mon premier métier...donc j'y attache une très grande importance !
Généralement je la choisis après... mais il faut absolument le coup de coeur...que je sois "fan" et c'est ma manière de rendre hommage à l'artiste.

 

MV : Le rythme du film est très syncopé au début, les plans sont beaucoup plus lents par la suite. Une contrainte ou un choix ?

G.K : C'est un choix, car après la trépidante Katmandou s'ensuit le trek et les pas de plus en plus lents... puis la ferveur bouddhiste à la fin avec le son enregistré live à Bodnath. Magique.

 

MV : Votre film de près de 10 minutes est asez long pour un film d’ambiance et de paysages, sans le moindre commentaire ni paroles humaines (hormis le petit garçon qui siffle à 5’24’’). Vous posez-vous la question de la durée de vos films, et du public auquel vous adressez votre film ?

G.K : Je sais que 10 mn c'est relativement long dans notre société zappante...mais le voyage à pied c'est ça : il doit vous imprégner !

 

MV : A 2’12’’, vous avez un très joli plan, est-il pris depuis la tour de contrôle ? Et pouvez-vous expliquer la scène à 6’39’’ (qui est aussi l’image fixe choisie pour « l’affiche » de votre film) ?

G.K : Ça c'est la magie et le côté unique d'atterrir à Lukla! Une expérience à vivre une fois dans sa vie : on atterrit en montée (pour freiner l'avion) quasiment dans le village, enchâssé dans les montagnes à 3000 mètres...

Pour ce qui concerne l'affiche, en fait c'est simplement beau... et on trouve souvent au Népal, au milieu de nulle part, le mantra boudhiste "om mani padme hum".

 

MV : Il existe souvent une alchimie particulière dans vos films, un mélange de plans documentaires (au sens informatif du terme) et émotionnels. Recherchez-vous cette alchimie ou s’impose-t-elle naturellement ?

G.K : Oui je la recherche... et je pense qu'elle est le reflet de moi-même quelque part.

 

MV : Des projets ?

G.K : Un road-trip en moto (un de plus) dans les alpes autrichiennes et slovènes! :)
Où il faut réussir encore à filmer vite et bien (pas facile)...

captures d'écran et photos : Gérard Kevorkian

entretien : Thierry Philippon

Articles correspondants

 

 

Laisser un commentaire

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu d'un nouvel avis
Votre commentaire (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon commentaire

J'ai quelque chose à dire ?

c'est mieux si je me connecte ou si je m'inscris

vos commentaires !

Biblio Invité

25 Avril 2016 à 20:37 - ( Répondre à Biblio ) - Signaler un abus

J'ai été envoûte par votre film. Le fait qu'il n'y ait pas de commentaires ne m'a pas dérangé du tout -la musique l'accompagnait très bien. J'ai quelque peine à imaginer de filmer avec un appareil photos, mais le résultat est là, probant. J'aime moins les images prises à l'actioncam, mais il y en relativement peu. Merci pour votre partage.
avatar titof44 Premium

25 Avril 2016 à 17:00 - ( Répondre à titof44 ) - Signaler un abus

Magnifiques images,une très belle musique Bravo à toute l'équipe
avatar loupiod Premium

25 Avril 2016 à 14:23 - ( Répondre à loupiod ) - Signaler un abus

Namaste, merci pour le reportage.. je connais assez bien le coin pour y etre allé deux fois... maintenant je pense qu'on me croira, quand je dis que le poids est un probleme en hte montagne.. danyabade om mani padme hum...