Magazinevideo > Apprendre > Technique vidéo

Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

Visée reflex, électronique, optique, télémétrique

Les différents types de visée de nos APN

 

20 mai 2009 par Thierry Philippon - Mis à jour le 22 mai 2009

 

visée


Les APN proposent différents types de visée, là où les camescopes sont nettement plus simples avec leur seul viseur et/ou écran électronique. Voici donc une "mise au point" pour débutants sur le sujet des visées et viseurs afin de mieux comprendre - avec des termes les plus simples possibles - les différences entre les visées des APN, leurs avantages et inconvénients.



> LIRE LA SUITE : Visée reflex

Visée reflex

Visée reflex

C’est évidemment la visée des reflex du même nom. On a recours à un miroir incliné à 45 degrés qui va « réfléchir » (d’où le terme reflex !) l’image vers le haut dans l’œilleton. Conséquence, la visée peut s'effectuer à travers l’objectif, vous contrôlez donc réellement la prise de vues "en vrai direct" en quelque sorte. La MAP manuelle est par ailleurs ultra précise, c'est un des autres avantages de la visée reflex. Techniquement parlant, l’image est projetée sur le verre de visée puis légèrement agrandie par l’œilleton.On nomme cette visée également TTL ("Through the lens", soit "A travers l'objectif" en bon français).


On recense 2 types de verres de visée nommés de deux noms savants : pentaprisme et pentamiroir. Le pentaprisme permet une redirection à 90° avec pas moins trois réflexions. C'est le plus "pro" des systèmes car il reflète assez bien le rendu réel : les Canon Eos 20D, 30D ou 40D par exemple en sont dotés. Le second système, la visée reflex pentamiroir, n'a pas ces mêmes qualités mais c'est la visée la plus adoptée en grand-public en raison de son coût moindre. Le célèbre 350D (et successeurs) de Canon a un peu inauguré le règne des pentamiroirs.


Malgré tout, la visée reflex endure un inconvénient principal : dans l'oculaire, on ne voit pas le rendu de la photo lorsqu'on presse le bouton de déclenchement à mi-course.


A présent, on dispose d'appareils initiés avec le Panasonic L10 ou l'Olympus E330 qui offrent une visée reflex + une visée électronique, grâce à l'adoption d'un deuxième capteur. Le dispositif est séduisant mais pas sans inconvénient (lire test Panasonic L10).



(Visée reflex, électronique, optique, télémétrique)

Visée optique

visée optique

La visée optique se matérialise par une petite lentille totalement indépendante de l’objectif. On trouve principalement la visée optique sur les compacts. Le débutant croit que ce qu'il voit dans cette lentille reflète le champ réel. En fait pas tout à fait, c'est la fameuse erreur de parallaxe. Pour contourner ce problème, le champ couvert n'est pas total, il dépasse tout juste 80% de la scène photographiée.


C'est pourquoi le viseur optique est délaissé par les fabricants au profit de l'écran tout simplement. La tenue de ce dernier est par ailleurs plus en phase avec la philosophie du compact numérique.



(Visée reflex, électronique, optique, télémétrique)

Visée électronique

Apanage des bridges, la visée électronique est proposée à travers un oeilleton. Pratique en cas de fort ensoleillement ou pour certains porteurs de lunettes. Technologiquement, ce type de visée est similaire à celle des écrans LCD, on voit réellement ce qu'on photographie, sans pertes.


Grâce à la visée électronique, on peut afficher en surimpression une quantité impressionnante de réglages et d'infos en tous genres. Le résultat s'affiche d'ailleurs dans le viseur ou sur l'écran. Par exemple, si vous modifiez l'expo, vous voyez le résultat après avoir appuyé légèrement à mi-course sur le déclencheur. Même chose en mode Automatique.


Mais la visée électronique est très décriée par les photographes experts, non sans raisons. Elle est très imprécise, vous êtes un peu dans le brouillard pour des réglages précis telle que la mise au point manuelle. En outre, vous subissez une fatigue visuelle plus grande en raison d'un effet d'affichage discontinu. Enfin, c'est un système assez vorace en énergie.



(Visée reflex, électronique, optique, télémétrique)

Visée télémétrique

Visée télémétrique

La visée télémétrique est un peu (beaucoup !) en marge de cet article car ce type de visée concerne surtout l'argentique. Le principe repose sur 2 visées qui se superposent, la distance entre le sujet et l'objectif est donc plus facile à calculer pour l'appareil. Il en résulte une extrême précision de mise au point, appréciée des experts !


Inconvénient majeur du système télémétrique, on ne voit pas exactement la scène prise en photo ! Outre la parallaxe on n’a pas exactement non plus la même focale !


Leica mais aussi Contax (et son fameux G1) en sont les plus célèbres représentants.



(Visée reflex, électronique, optique, télémétrique)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !
 

Je publie un avis

Mon pseudo
Mon email (facultatif)
Je souhaite être prévenu d'un nouvel avis (facultatif)
Mon avis (1000 caractères maxi)
Je valide