Magazinevideo > Apprendre > Technique vidéo

Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

Tous les secrets du mode Photo en vidéo

Des conseils d'achat d'experts pour votre caméscope

 

06 novembre 2005 par Michel Vincent

 

Convergence photo-vidéo oblige, de nombreux camescopes offrent désormais la possibilité d'enregistrer des photos d'une résolution pouvant aller jusqu'à 2304 x 1736 pixels par exemple (voire plus) sur une carte mémoire. Les modèles dotés de 3 capteurs et les Mégapixels offrent la meilleure résolution photographique (y'a pas photo !). Les images en JPEG sont stockées directement sur une carte à mémoire (Memory Stick de Sony, Smart Media, Compact Flash, et SD Card, mini-SD) pour les transférer ensuite vers un PC/Mac. A cette fin, tous les camescopes pourvus d'un mode Photo, disposent d'un connecteur USB, aujourd'hui au standard USB 2.0.


Les images proviennent soit d’une prise de vue directe en mode Photo, soit de vues déjà stockées sur la bande (mode Play). En effet, les modèles un peu sophistiqués sont capables de transférer des vues depuis la carte mémoire sur la bande et vice versa.


Différentes résolutions existent (2 ou 4 jouant sur la taille de la photo) et généralement 2 ou 3 modes Economy, Normal et Fine (ou Superfine), jouant sur la qualité de la vue.


photo   Carte mémoire
Le nombre d’images stockables varie donc considérablement de quelques-unes à plus d’une centaine. Les cartes à mémoire (lorsqu'elles sont fournies) sont pratiquement toujours des cartes de 8 ou 16 Mo. Elles sont de plus en plus souvent non-fournies, soit par souci d'économie inavoué (!), soit parce que le fabricant considère que l'utilisateur possède déjà une carte de même format ou que, vue la résolution offerte par le camescope, une carte de moyenne contenance aurait une capacité trop réduite.

> LIRE LA SUITE : Qualité du mode Photo

Qualité du mode Photo

photo   photo
Caméscope Sony en 2016 x 1512 pixels
 
APN 5 millions de pixels en 2048 x 1536 pixels

La grande question reste la qualité du mode Photo. Schématiquement, on peut dire que les APN ont encore une longueur d'avance sur les camescopes qui ne rivalisent ni en piqué ni en colorimétrie ni en contraste, y compris sur les camescopes qualifiés d'aussi bons en vidéo qu'en photo. Le mode Photo des camescopes reste donc à envisager dans une perspective de "dépannage" plus ou moins fréquente et de besoins d'agrandissement modestes. Si on se contente de leur faire jouer ce rôle, ils le font très bien et même de mieux en mieux.


Cela dit, les écarts de qualité selon la résolution choisie par l'utilisateur ou celle proposée par le camescope, sont énormes comme on peut le voir ci-dessous.


photo  
en 1600 x 1200 pixels avec modèle JVC mono-CCD.
photo  
En 2048 x 1536 pixels avec modèle JVC tri-CCD.
photo  
En 2304 x 1736 pixels avec processeur Digic DV (Canon) sur modèle mono-CCD.

 



(Tous les secrets du mode Photo en vidéo)

Flash et mode Photo

photo   photo

De plus en plus souvent, le mode Photo est couplé à un flash qui se déclenche automatiquement lorsque la luminosité de la scène est trop faible ou lorsque l’utilisateur le souhaite. Le flash est de type pop-up ou encastré. Les flashes disposent souvent de 3 puissances d’éclair. Ce niveau de Flash (élevé, normal, bas) fonctionne avec le Flash interne, ou externe quand il existe. La portée du Flash varie de 30 cm à 2,5 mètres, au pire 1 à 2 mètres.


Les flashes des caméscopes ont 3 positions de fonctionnement : auto, forcé ou Off. Grâce à un pré-flash, l’anti yeux-rouges est souvent au programme. Attention, une ombre peut se former avec l’utilisation additionnelle d’un pare-soleil ou d'un grand-angle trop proéminent. Faites attention également aux flashes poussiéreux qui occasionnent un éclair moins puissant ! Enfin, le Flash n’est pas toujours compatible avec le mode 16:9 et possède des restrictions d’utilisation avec les modes " Nuit ".


En mode Photo, l’utilisation du Flash tire évidemment un peu sur la seule énergie dont il dispose : la batterie. Par conséquent, exploitez le Flash avec modération si votre réserve en autonomie est un peu juste.


photo   photo

Citons aussi la faculté de vues en Rafale…Car les APN ont donné des idées. Nommé Continuous Shooting, le mode Rafale est apte, sur certains modèles, à capturer plusieurs vues consécutives avec un intervalle de 0,03s par exemple. Mais des appareils comme le MVX45i de Canon par exemple développent un mode Rafale sophistiqué, capable de capturer jusqu’à 60 images (10 minimum), en 3 qualités possibles, à une cadence de 2 à 5 images par seconde, selon les cas. Bien sûr, l’espace requis sur la carte mémoire doit être ajusté en conséquence. Ces chiffres peuvent légèrement varier en fonction des conditions de prises de vues.


Certains caméscopes sont par ailleurs capables de réaliser un Bracketing - comme en photo ! - à savoir capturer une image avec 3 expositions différentes. Il ne reste plus qu'à retenir la bonne exposition et effacer les 2 vues inutiles.


photo   photo

Le mode Photo s'associe souvent à un flash intégré. A gauche, sans, à droite avec.



(Tous les secrets du mode Photo en vidéo)

Mode Photo et grand-angle

photo   photo
mode Vidéo (4:3)
mode Photo

La juxtaposition de ces 2 images issue d'un camescope mégapixel est instructive car elle permet de confirmer que le mode Photo permet d'obtenir une focale grand-angle légèrement plus favorable que le mode vidéo 4:3. En effet, comme on peut le remarquer, en mode Photo, l'oreille de l'éléphant est un peu plus dégagée et le stylo et le livre sont légèrement plus apparents.


L'accroissement de la focale n'est pas systématique et reste variable d'un modèle à l'autre. Mais pour prendre un exemple chez Sony, l'équivalent d'un 43 ou 45 mm en vidéo 4:3 permet d'obtenir l'équivalent d'un 35 ou 37 mm en mode Photo.



(Tous les secrets du mode Photo en vidéo)

Autres fonctions

Les cartes mémoire donnent aussi la possibilité d'un enregistrement vidéo en MPEG4 ou MPEG1 pour être expédiées ensuite par mail par exemple. Ce format de forte compression permet de stocker de très courtes séquences de 2 à 6 minutes en taille timbre-poste (généralement 160 x120) ou un peu plus grand (320 x240).


A noter une autre fonction utile, en tout cas amusante : le mixage photo-vidéo. Seuls quelques modèles (comme le Canon DC20) possèdent cette fonctionnalité qui permet d'incruster la vidéo sur des zones précises d'une photo, par exemple les zones à forte luminosité de la photo. L'inverse est aussi possible.


A noter que les caméscopes DVD et ceux à disque dur présentent le gros avantage de pouvoir stocker un nombre très important de vues sur ce type de support d'enregistrement, et ce, dans toutes les tailles et qualités offertes par les options du caméscope. Dans le cas du DVDCam, vidéos et photos cohabitent sans difficulté sur un même disque. Le nombre de photos stockables peut atteindre 8000 en basse qualité sur un disque de 60 minutes de contenance 2,8 Go.


Il est possible de "vidanger" ses photos sur la bande et gagner ainsi plus d’espace. Ou à l'inverse, de convertir les meilleurs instant de vos rushes vidéo en vues fixes sur la carte. C'est possible car de nombreux modèles autorisent la copie du contenu de la bande vers la carte mémoire et vice versa. Les seules limites sont celle de la résolution VGA (en 640x480) si le mode est en 4:3 et 640x360 si le mode est en 16:9). Quelques modèles (comme le Canon MVX4i…), acceptent même d’enregistrer la vidéo sur bande et enregistrer dans le mode Photo, stockant ainsi une vue fixe sur la carte (en 640x480). Mais la qualité est un peu moins bonne dans ce mode que via la saisie d’une image fixe en mode Photo.



(Tous les secrets du mode Photo en vidéo)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !
Voir les avis d'internautes et donner le vôtre