Magazinevideo > Drones, Trépieds, Smartphones > Trépieds et éclairages > Tests de mini-trépieds et monopodes

Test monopode iFootage Cobra 2 A180PO

le 3-en-1

 

26 avril 2017 par Thierry Philippon

Monopode iFootage Cobra 2 A180PO

 

Ces dernières années, le marché des monopodes s'est étoffé de nombreux modèles chez Manfrotto, Vanguard, Benro, Bilora, Cullmann, Hama, Velbon, etc. Alors les nouveaux venus savent qu'ils arrivent sur un terrain déjà bien encombré. C'est le cas de ce monopode professionnel de marque iFootage. Il s'agit d'un fabricant chinois dont j'avais déjà testé l'intéressant rail pour travelling iFootage Shark Slider.


Le monopode est réputé moins stable qu'un trépied mais c'est un outil facile à transporter, bien adapté au voyage, et rapide à positionner.


iFootage

Il s'adapte à tous les terrains sans avoir besoin d'ajuster ses jambes, puisqu'il occupe une surface restreinte au sol, cas dans un escalier par exemple.



ifootage reflex

En Photo, le monopode sert souvent à soulager l'opérateur du poids cumulé du boîtier photo et de son optique qui dans certaines situations d'attente, peut s'avérer bien fatigant. Je me souviens avoir vu une vraie forêt de monopodes sur le Tour de France cycliste dans des endroits où la foule était compacte, et alors que les trépieds classiques n'avaient pas l'espace suffisant pour permettre leur écartement.


Le monopode sert aussi en photo à descendre la vitesse d'obturation sans que la scène n'ait de flou de bougé.


Un monopode est également parfois moins encombrant à accrocher à un sac à dos (souvent sur le côté) qu'un trépied. Enfin, un (bon) monopode est sensiblement moins cher qu'un (bon) trépied.


En Vidéo, l'usage du monopode est moins naturel qu'en Photo mais iFootage a conçu son produit pour que son usage en vidéo soit le plus abouti possible. Cet article s'adresse donc particulièrement aux filmeurs mais qui peut le plus peut le moins, et les photographes pourront trouver également un certain intérêt à ce monopode.


iffotage
iffotage mini-trépid

L'ensemble que j’ai reçu se compose de 3 éléments séparés initialement :


-le monopode iFootage Cobra 2 A180PO (107 € TTC),
-la rotule iFootage Komodo K5 Tête Fluide (179 € TTC)
-et le mini-trépied iFootage Low Profile Tripod (82 € TTC), soit un total de 368 € TTC


La rotule et le mini-trépied restent des éléments optionnels que vous pouvez éventuellement acquérir dans un second temps (voire pas du tout). Mais l’ensemble offre une belle cohérence et a été fabriqué par iFootage pour pouvoir fonctionner de concert. Il existe aussi un modèle en fibre de carbone (C180) à ne pas confondre vu les deux références au nom proche (Cobra 2 A180 et Cobra 2 C180).


iFootage

Un autre modèle au prix de 167 € TTC - le monopode iFootage Cobra 2 Strike - comprend un monopode simplifié, et le même mini-trépied, mais une simple monture « quick release » (pas de rotule) qu'on peut éventuellement ajouter par la suite. Il peut s'agir d'une alternative éventuellement intéressante au modèle A180PO.


Notez aussi l'existence d'un iFootage Cobra 2 A120PO qui comme sa référence l'indique, mesure 120 cm (soit environ la hauteur de votre poitrine), pour environ 80 euros.


Passons au test du iFootage Cobra 2 A180PO.


Ce test a été rendu possible grâce au prêt d'un exemplaire par Digistore.



> LIRE LA SUITE : Le test du iFootage Cobra 2 A180PO

Le test du iFootage Cobra 2 A180PO

strike

Ce monopode iFootage Cobra 2, en aluminium noir, se caractérise par 4 sections et supporte une charge admissible de 8 kg, un poids théorique conséquent qui permet de placer à peu près n'importe quel appareil actuel.


ifootage

Il dispose d’un système de libération rapide qualifié d’unique (c’est vrai que pour ma part, je le vois pour la première fois), c'est à dire qu’il suffit de tirer la bague de serrage pour libérer la rotule. Mieux : il s'encastre sur une embase (mini-trépied) basée sur le même dispositif de libération. Cela prend au bas mot 2 à 3 secondes ! Qui dit mieux ?


Le monopode s’élève jusqu'à 180 cm, ce qui est plus que remarquable. Une telle hauteur permet de passer au-dessus d'une foule ou dans une toute autre configuration d'envisager si besoin - à la place de la caméra - d'y fixer un éclairage, un micro ou un Flash.


Replié, le monopode reste relativement "haut" à 70,5 cm. Le poids est de 1,5 kilos, une charge assez lourde quoiqu'en dise le fabricant. Il est fourni dans une housse rembourrée. La poignée du monopode dispose d’un long grip antidérapant.


iFootage

Hors achat de la rotule dédiée, le monopode se termine en son sommet par une monture rapide classique avec pas de vis 1/4'' compatible 3/8''. Le pas de vis n'est pas protégé par un capuchon en plastique (Vanguard le fait), il peut donc éventuellement rayer une surface qu'il toucherait.


Ce qu'on demande souvent à un monopode (encore plus qu'avec un trépied classique), est de pouvoir être opérationnel rapidement. Le iFootage Cobra 2 répond bien à ce cahier des charges, car les sections télescopiques se déplient et se replient en un éclair, permettant d’être opérationnel immédiatement. Les clapets de fermeture de chaque section sont extrêmement costauds et vu le matériau utilisé (en métal), ils devraient bien vieillir avec le temps.


iffotage

Je suis plus réservé sur la couleur rouge des clapets et des bagues de serrage, jugée plus agressive et moins discrète. Mais c'est un point de vue peut-être personnel.


Avec un monopode, on est face à un choix cornélien. Soit on fixe à sa base le mini-trépied, et on tente des plans fixes, en laissant le monopode "en équilibre". Il tient bien si la position est bien verticale. Mais le moindre petit coup de vent entraînera une légère instabilité. Soit on accompagne le balancement du monopode et on fait forcément un peu bouger le monopode, ce qui limite les vues à mon avis au grand-angle ou aux plans à focale courte. A moins de traiter ensuite les plans au logiciel de stabilisation, ce qui parfois, réussit très bien.


replié
Une fois rangé, je suis un peu sceptique sur la longueur repliée. Elle m'avait paru courte par rapport au contraste avec la hauteur dépliée, mais après réexamen, 70,5 cm c'est un peu encombrant en voyage où l'on cherche souvent à descendre au-dessous des 40 à 50 cm. Chez Manfrotto par exemple, on recense un modèle qui replié, ne dépasse pas 49 cm pour une hauteur de 1,50 mètres qui peut s'avérer suffisante. Vous voilà prévenu en tout cas.
rotule

Pour sa part, la rotule iFootage Komodo K5 vient compléter utilement le monopode. Elle est petite mais elle a une charge utile de 5 kilos. De quoi faire. Elle est conçue comme un vraie rotule avec plateau d’attache rapide, rotation pour panoramiques (Pan) et inclinaison (Tilt), manche directionnel pour droitier ou gaucher.


niveau à bulle

Même le mini-niveau à bulle n'a pas été oublié, ce qui est précieux pour surveiller l'horizontalité d'un panoramique par exemple.


La rotule est en « alliage d'aluminium de qualité aéronautique » prévient le constructeur. La rotule est aussi garnie de « surfaces oxydées anodiques résistantes à la corrosion et à l'usure ». Elle se fixe très facilement au monopode. Notez l’échelle triplement (!) graduée de la platine de fixation : sur le bord gauche, sur le bord droit et sous la platine pour repérer si nécessaire l'endroit précis de fixation.


iFootage

La caméra est bien fixée à la rotule grâce à un verrouillage de sécurité, qui garantit que votre appareil ne tombera pas du haut du monopode. Cependant, sur un monopode, il y a toujours un risque de chute (du monopode en lui-même !), c'est pourquoi l'opérateur doit toujours rester près de son monopode.


On peut facilement doser le degré de friction grâce à la vis de serrage. Du coup, à l'usage, la rotule n'est pas trop fluide et "résiste" un peu lors des panoramiques, ce qui est plutôt bénéfique et permet de réaliser des travellings plus réguliers et sans trop de saccades.


ifootage

Le mini-trépied iFootage Low Profile Tripod dispose d'une embase avec 3 sections ajustables, offrant 3 angles différents à 20°, 50° et 78°. Notez les caoutchoucs antidérapants qui assurent une meilleure assise. On pousse, on clique et on verrouille, c’est vraiment simple.


Rendons à César ce qui appartient à César : iFootage n'est pas le premier à concevoir ce système, de nombreux acteurs comme Manfrotto l'ont déjà proposé avant lui. La différence d'iFootage, c'est précisément ce système d'attache rapide décrit plus haut. Et du coup, le concept modulaire qui en résulte.


iffotage

Car le trépied peut venir renforcer la stabilité du monopode ou même servir... de mini-trépied autonome ! L'idéal, être exploité avec la rotule, sans le monopode. Bref, un multi-usages pratique et malin.


En configuration "monopode", les 3 "pattes" dépliables offrent une stabilité indéniable, elles améliorent indirectement les panoramiques et permettent de zoomer / dézoomer en procurant l'assise nécessaire pour que le plan ne tremble pas trop. Enfin elles permettent de laisser le monopode debout sans vaciller, à condition que le vent ne soit pas trop fort. Il faut parfois attendre que s'arrête le léger balancement naturel d'un long tube coiffé d'un appareil de prise de vues.


Le mini-trépied est costaud, conçu en métal. Il pèse 570 grammes à lui seul.


inclinable iFootage

Attention, la rotule simple qui se trouve à la base du mini-trépied a deux usages possibles. Soit vous optez pour serrer fermement le bouton de cette rotule de façon à ce qu'elle ne penche pas sur l'axe vertical.


Ifootage

Soit au contraire vous desserrez le bouton de la rotule de façon à pouvoir accomplir des mouvements avant-arrière en exerçant une simple pression depuis le sommet du monopode. Vous pouvez même exercer des mouvements en tous sens puisque vous disposez d'un axe à partir duquel vous pouvez évoluer à 360°. Pendant ce temps, les 3 mini-jambes du mini-trépied restent au sol si vous exercez une pression suffisante vers le bas. Il peut en résulter des plans "flottants" façon "clip vidéo" ou bien adaptés à des mouvements sportifs acrobatiques.


Vous pouvez aussi - grâce à une encoche - incliner le monopode à 90° de cette façon.


ifootage
Enfin, petite astuce : le trépied et sa rotule peut vous servir à fixer un micro tel que le Zoom H4N sur une table, ce denier étant muni d'un pas de vis.


(Test monopode iFootage Cobra 2 A180PO)

Conclusion

iFootage monopode

Un modèle innovant sur un secteur pourtant déjà bien balisé par des acteurs majeurs comme Manfrotto, Vanguard, Benro, Hama, Cullmann et d'autres. Ce monopode modulaire permet d'envisager l'ajout d'une vraie mini-rotule et d'un mini-trépied et son système de libération breveté est remarquable d'efficacité et de simplicité.


La hauteur du monopode est plutôt confortable, le système des clapets est convaincant, et le monopode se déplie / replie rapidement.


Rien à redire non plus du côté de la qualité de conception avec ses clapets en métal et son alliage en aluminium qui sent le sérieux.


Bref, ce monopode est une alternative possible au trépied, si ce n'est la stabilité en longue focale qui destine plutôt le monopode à des prises de vues au grand-angle. Notez ausssi l'obstacle de l'encombrement de 70,5 cm (replié) en voyage. Chez iFootage, aux côtés du modèle de 180 cm, existe un modèle de 120 cm, un peu petit pour le coup, ce qui fait regretter encore plus qu'un modèle intermédiaire de 150 cm n'existe pas comme chez certains rivaux.



(Test monopode iFootage Cobra 2 A180PO)

Test monopode iFootage Cobra 2 Strike

iFootage

En marge du modèle iFootage Cobra 2 A180PO que nous présentons de façon complète ici, un autre modèle au prix de 167 € TTC - le monopode iFootage Cobra 2 Strike - comprend un monopode différent (le A150S), le même mini-trépied, et une simple monture « quick release » (pas de rotule) qu'on peut toutefois éventuellement remplacer par la suite par la vraie rotule Komodo K5.


iFootage strike
iFootage

Sa particularité unique est de se déplier, telle une épée sortie de son fourreau. Le principe : on desserre le monopode au niveau de sa poignée antidérapante, ce qui a pour effet d'allonger le tube du monopode vers le haut et vers le bas, simultanément. Un seul geste suffit. Puis on serre la poignée. Pour replier, on fait l'opération inverse. La longueur maximale atteinte est d'1,50 mètre alors que replié, le monopode ne mesure "que" 81 cm. Il est d'ailleurs éventuellement utilisable replié comme déplié.


L'intérêt d'une procédure aussi rapide : déplier son monopode en un éclair pour être opérationnel dans l'instant.


iFootage strike

iFootage a même sophistiqué le système en indiquant une échelle métrique bien visible. On peut ainsi déplier le tube à une hauteur précise comprise entre 70 cm et 1,40 mètre. Et s'en souvenir pour la fois suivante.


Une hauteur de 1,40 mètre convient à de nombreux sujets. C'est d'ailleurs la hauteur médiane qui manque un peu au A180PO qui n'existe qu'en 1,80 mètre ou 1,20 mètre.


iFootage strike

Le reste du monopode repose quasiment sur le même principe que le Cobra 2 A180PO. On peut lui fixer le mini-trépied iFootage Low Profile Tripod (compris dans le prix) et incliner le monopode en avant, en arrière, à 360° ou à 90°. On peut aussi exploiter le mini-trépied séparément du monopode (nombreux usages possibles). La rotule Komodo K5 (non fournie) peut aussi s'acquérir séparément si besoin.


Ce test a été rendu possible grâce au prêt d'un exemplaire par Digistore.


iFootage strike


(Test monopode iFootage Cobra 2 A180PO)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Donner un avis

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu d'un nouvel avis
Votre avis (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon avis