Magazinevideo > Logiciels PC MAC > Tests de logiciels de montage > Tests de logiciels de montage MAC

Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

iMovie 11

iMovie joue au cinéma

 

23 novembre 2010 par Thierry Philippon - Mis à jour le 24 novembre 2010

Acheter

Apprenez iMovie avec un expert Apple
sur Tuto.com (37 minutes, 9 euros)
 

IMovie11 se caractérise par certaines nouveautés marquantes à l'instar du caractère plus affiné des réglages du son, l'export direct sur Vimeo/YouTube, l'export en 1080p enfin rétabli, l'ajout d'un Ralenti immédiat, deux nouveaux thèmes (Infos, Sports...) ou certains effets qui manquaient à la panoplie standard des précédentes versions. Mais ce sont les bandes-annonces semi-automatisées qui attirent immanquablement l'attention. Nous commencerons donc par ce développement IMovie 11 implique obligatoirement l'adoption d'un Mac Intel cette fois, ne comptez donc plus utiliser un Mac G4 ou G5.
iMovie 11

iMovie n'en est pas à son premier coup d'essai de tentative de semi-automatisation. L'historique d'iMovie montre que chaque version (ou presque) du logiciel de montage a apporté sa nouveauté en termes d'automatisation de tâches. Lors des versions antérieures, on a connu One Step DVD (pour iDVD) puis Magic iMovie. L'un comme l'autre permettait d'élaborer un processus sommaire de montage ou de création de DVD, moyennant certaines informations données par l'utilisateur lui-même. Mais cette aide a vite montré ses insuffisances. Plus récemment, on a connu le tracé d'itinéraires, séduisant et au graphisme irréprochable, mais aux possibilités d'ajustement manuel limité (non-améliorées dans iMovie 11).


Cette fois, les développeurs de Cupertino ont conçu un outil de création de bandes-annonces dont la particularité est d'être réaliste et séduisante. Surtout, l'aide au montage ne se contente plus d'offrir un soutien technique (comme ce pouvait être le cas pour One Step DVD) ou le moyen d'aller plus vite (Magic iMovie) à exécuter une tâche. Ici l'outil de création de génériques s'attaque à un des problèmes majeurs des vidéastes : la dynamique de montage. En effet, la simple conception d'une bande-annonce comparable à celle que propose iMovie, nécessite une habitude de montage et un vrai sens de l'enchaînement, le tout secondé d'un temps de conception assez important pour parfaire les effets. Ainsi préparée par Apple, votre bande-annonce peut devenir enfin percutante. Mais voyons donc comment elle se conçoit, ses pièges, et ses limites.



> LIRE LA SUITE : Module de bandes-annonces

Module de bandes-annonces

iMovie 11

Au fait, pourquoi diable un amateur se mettrait à réaliser des B.A (bandes-annnonces) ? Après tout, les bandes-annonces se destinent aux professionnels, non ? Erreur. Nous voyons au moins 3 bonnes motivations pour l'amateur de réaliser une bande-annonce. D'abord, monter un vrai film de 15 minutes à 1 heure, ça prend du temps et parfois, c'est fastidieux ! La bande-annonce, par sa concision, est pratique pour transmettre à ses proches un premier aperçu d'un futur film, en réalisant rapidement la B.A. un soir avant de se coucher.


Deuxième motivation : une B.A. peut s'avérer très appropriée pour la présentation d'un événement ou d'une expédition afin de séduire un public-cible. Quoi de mieux qu'une petite présentation musclée pour décrire l'expédition à vélo en Patagonie qu'on s'apprête à lancer ? Dans la même veine, on pense aussi aux courts métrages de fiction : une bande-annonce n'est-elle pas idéale pour faire saliver ses spectateurs, sur le film du siècle qui sortira "prochainement sur Vimeo" ?


Enfin, Apple crée sans en avoir l'air une 3e justification basée sur un truc vieux comme le monde : le comique de décalage. On le sent déjà à travers les exemples fournis par Apple et les premières vidéos des utilisateurs : le comique de décalage se traduit lorsqu'il permet à un individu d'intégrer les images sans prétentions qu'il a réalisées (avec lui-même, avec ses proches, sa famille ou ses enfants) dans un contexte filmique grandiloquent, avec musique orchestrale et titrages dignes d'Hollywood ! Apple a compris qu'au fond de lui, le vidéaste qui détient une caméra développe inconsciemment un fantasme de réalisateur. Il lui permet donc d'assouvir enfin son fantasme... Mais généralement, toute tentative de B.A. tombe à plat car le rythme des images n'y est pas, le titrage est pauvre ou la musique reste inadéquate. Ici au contraire, avec l'aide des bandes-annonces précalibrées d'Apple, on a de fortes chances d'aboutir à une petite présentation percutante.


iMovie 11

Mais comment ça marche sur iMovie ? Les thèmes de la bande-annonce se choisissent à la création d'un nouveau projet (on ne peut pas en créer un sur un ancien Projet déjà créé). La variété des thèmes est grande (15 thèmes comme Documentaire, Fantastique, Superproduction, Voyage...) mais surtout chaque thème est intéressant puisque qu'en définitive, ce sont VOS images qui vont le rendre attractif. Et plus le thème est long (certains dépassent la minute), plus son degré de personnalisation sera grand. Le nombre "d'acteurs" est précisé à titre indicatif ainsi qu'un bref résumé avec la durée de la B.A. Un exemple en images est donné dont on peut librement s'inspirer.


Mais n'allez pas penser que l'automatisation du processus vous dispense de tout effort ! Certains thèmes (comme le thème Fantastique) nécessitent une bonne dose de construction dans le choix des plans, malgré la structure préformatée mise en place par Apple. Ce qui en fait tout l'intérêt.


Notez que chaque thème de bande-annonce s'accompagne d'une musique qui n'est pas remplaçable par une autre. En effet, la rythmique images et sons est trop précise pour que les mêmes images puissent fonctionner avec une autre musique d'une manière aussi adéquate.


A noter que rien n'empêche de créer un projet en 4:3, si vous préférez ce format au 16:9. Vous disposez également d'un choix de fréquence d'images : 24, 25 ou 30 images. En revanche, bien évidemment, impossible d'appliquer un Ralenti instantané ou un Accéléré, les effets des plans étant précalibrés.


iMovie 11

Une fois le thème choisi, iMovie 11 vous affiche trois onglets. Le premier, nommé "Cadre" (terminologie pas très adéquate), correspond aux éléments textuels qui vont s'afficher à l'écran en début et fin de film. Vous êtes invité à y personnaliser votre texte. Les intitulés varient un peu selon le thème.


Cet onglet sert également à sélectionner le style de jingle (par exemple le pic enneigé de la Paramount) qui va ouvrir votre film. Selon le thème choisi, vous disposez de 4 à 5 styles assez différents les uns des autres, cela vaut le coup de les étudier. Toutefois, ce sont les mêmes styles que l'on retrouve d'un thème à l'autre.


iMovie 11
Le 2e onglet vous indique le type de scène conseillé avec indication de sa durée. Par exemple, "Action", "Paysage", "Intermédiaire", "Gros plan" ou encore "Groupe". A vous de trouver les images qui collent le mieux. Il suffit de copier-déplacer les images dans le projet Bande-annonce de la même façon qu'on procède avec un Projet classique. A noter que même une fois placées, il n'est pas trop tard pour éditer les images (ce qui lance le module d'élagueur de plans) pour choisir un passage qui serait plus approprié qu'un autre. Si le plan est trop long, iMovie le rogne d'office. S'il est trop court, il le refuse.
iMovie 11
La nature des plans doit être respectée de préférence car ils ne sont pas indiqués par hasard. Ainsi, s'il est indiqué Paysage, nous vous conseillons d'en mettre un ! Cela dit, nous en avons fait l'expérience - on peut se permettre de remplacer un plan d'action par un plan de groupe et vice versa si l'on juge que l'enchaînement des plans fonctionnera quand même très bien. A essayer si on possède déjà une certaine maîtrise du montage.
iMovie 11
C'est ici que l'on inscrit les intertitres. Les effets varient selon le thème. Par exemple, avec le thème Superproduction, on a droit à des effets de zoom "coup de poing". La longueur des textes peut être modifiée, le corps des lettres s'adapte en conséquence. Toutefois, il est imprudent d'allonger le texte si le plan sur lequel il se superpose est très court : votre spectateur n'aura pas le temps de lire ! Par conséquent, respectez la longueur de certains titres.
iMovie 11
Le 3e module catégorise les plans par liste, c'est-à-dire qu'il vous présente les types de plans, par catégorie. Par exemple tous les plans d'action, tous les plans larges, tous les plans de groupe, etc.
iMovie 11
On peut exporter ensuite la scène avec les mêmes choix que s'il s'agissait d'un projet classique, soit via le navigateur multimédia , soit via un export QuickTime.
iMovie 11
iMovie est "intelligent" et part du principe qu'un Projet modifié a besoin d'être partagé ou finalisé de nouveau.


(iMovie 11)

Export sur Vimeo ou Facebook

Contrairement à la précédente version d'iMovie, cette version d'iMovie 11 offre l'export direct sur la majeure partie des sites de partage vidéo connus, Dailymotion excepté, en raison de son caractère non anglophone. Mais on retrouve donc Vimeo et Facebook notamment qui étaient encore absents d'iMovie en 2009.
iMovie11
Le Partage vers Vimeo est sans doute l'un des plus intéressants car l'un des plus pratiqués par les Macusers. Il ne présente pas de difficulté majeure. L'intérêt de passer par un export direct est un gain de temps considérable puisque vous n'exportez aucune version intermédiaire. De plus vous vous dispensez de réglages complexes dans la mesure où des tailles de publication prédéfinies vous sont proposées (les mêmes qu'avec le navigateur multimédia nécessaire pour communiquer d'iMovie à iDVD).
iMovie11

Depuis iMovie 11, il convient d'entrer les différentes informations que vous découvrez ici. Attribuer un nom de compte recèle un petit piège, car il ne s'agit pas nécessairement du nom qui s'affiche sur la Home Page de Vimeo. Vous obtiendrez un message d'ereur si vous vous trompez. En cas de doute, vérifiez votre Profil Vimeo et entrez votre email puis votre mot de passe Vimeo. Pour Vimeo, il est préférable d'exporter en HD 720p.


Vous pourrez noter au passage qu'iMovie a enfin renoué avec la HD 1080p qui était absente des 2 précédentes versions !


A noter également : vous pouvez faire en sorte que votre vidéo ne soit visible que par vous-même ("personne d'autre"), par vos amis seulement "(mes Contacts") ou par le public ("à tout le monde").


iMovie11
Votre projet est alors encodé automatiquement, avant d'être uploadé. Le temps nécessaire s'affiche, il fallu une dizaine de minutes pour encoder 1 minute de film en 1920x1080, soit un rapport de 1 à 10. A noter une petite erreur en 720p, la mention marquée est 1720p, ce qui ne correspond bien sûr à aucune résolution connue. C'est bien du 720p (1280 x 720), pas d'inquiétude...
iMovie11
Une fois la vidéo encodée et téléchargée sur Vimeo, automatiquement, il vous faut attendre avant de la découvrir sur Vimeo. Prudent, Apple évoque l'éventualité de plusieurs heures d'attente : en fait dans la plupart des cas, votre vidéo est disponible sur Vimeo en moins de 2 heures, et le plus souvent dans l'heure.
iMovie11

Au final, la vidéo est disponible en Mpeg-4 (MP4) sur Vimeo. D'expérience, sa qualité est légèrement moindre que si vous aviez paramétré manuellement les réglages dans QuickTime sans laisser faire l'automatisme d'iMovie. Mais la différence qualitative est minime et pour un usage courant, le passage par un fichier intermédiaire ne se justifie pas pleinement.


A noter que l'effacement des versions sur Vimeo comme sur Facebook ou YouTube s'effectue depuis iMovie 11. Très pratique !


iMovie11
Le principe d'export direct depuis iMovie 11 sur Facebook obéit à une logique quasi identique.
iMovie11
La publication de votre vidéo sur Facebook est visible depuis l'onglet vidéo du site communautaire.
iMovie 9
 
iMovie 11
A gauche l'ancienne version iMovie 9, à droite iMovie 11. Comme on le voit sur cette comparaison, les possibilités d'export se sont étendues - avec l'ajout de YouTube, Vimeo, Facebook, CNN iReport et Podcast Producer - sans qu'aucun type d'export n'ait été éliminé.


(iMovie 11)

Réglages audio

iMovie 11 audio

Peu à peu, les versions iMovie se bonifient avec cette fois un ajustement possible des niveaux des pistes sons. Un peu comme sur Final Cut mais surtout, comme sur bon nombre de logiciels amateurs désormais, le son a désormais sa représentation graphique (via un bouton ajouté en bas de l'interface). Un niveau trop fort devient facile à repérer grâce à sa couleur.


iMovie 11 audio

On ajuste le son grâce à un "élastique" qui se plie à votre volonté dès l'instant où vous sélectionnez une zone sonore. En outre, points d'entrée ou de sortie audio sont ajustables de telle sorte que les fondus audio en entrée ou en sortie sont ainsi plus pratiques à réaliser. Ces repères visuels destinés à corriger le son, sont un peu petits à visualiser sans loupe associée mais la petitesse des réglages est habituelle sur les logiciels de montage.


iMovie 11 audio

On trouve aussi une vingtaine d'effets sonores accessibles via l'inspecteur : tonalité de la voix, amplificateur de basses ou d'aigus, ajustements de la musique, avec un égaliseur en prime.


Nouveauté également de cette version d'iMovie 11 : ce qu'iMovie appelle la "coupe sèche sur battements". Cette fonctionnalité permet d'avancer votre vidéo du nombre d’images choisi, de 5 à 30 images. On peut ensuite scinder la vidéo à chaque marqueur de battement. Il en résulte des effets de sautes intéressants qu'on peut visualiser ici sur le site Apple.



(iMovie 11)

Ralenti, Accéléré, Divers

iMovie 11 Ralenti Accéléré

Le Ralenti instantané (Instant Replay), disponible depuis le Menu "Plan", est une autre nouveauté d'iMovie 11. Comme son nom l'indique, cette fonctionnalité permet d'accéder à un Ralenti immédiat selon 3 vitesses possibles (50%, 25% ou 10%). Le plan doit être sélectionné et sa section à ralentir délimitée pour bénéficier du ralenti (sinon l'affichage des vitesses reste grisé). Ce ralenti reste de qualité moyenne (légères saccades), bien inférieur à ce que propose Final Cut Express par exemple. Compensation, le temps réel est bien agréable.


Mais au fait, quelle différence avec le Ralenti "normal" également disponible depuis le même Menu "Plan" ? La notice étant muette à ce sujet et de brefs essais n'attestant d'aucune différence, nous la cherchons !


iMovie 11 Ralenti Accéléré

Le Ralenti instantané se manifeste par une sorte de surlignage qui court tout le long de la section ralentie. Si le plan s'avère trop court, il se peut qu'il ne puisse être ralenti. Autre impossibilité, que seuls les logiciels pros (Final Cut Express / Final Cut Pro) savent réaliser, on ne peut pas ralentir progressivement une séquence, à moins de bidouiller en délimitant des sections successives de ralentis auxquelles on affecte des pourcentages de plus en plus lentes.


iMovie 11 Ralenti Accéléré
L'Accéléré rapide (nommé Avance rapide) fonctionne sur le même principe que le Ralenti. Quatre vitesses sont proposées de 2x à 20x, soir un rapport 10x.
iMovie 11 Ralenti Accéléré

Selon les cas, iMovie peut vous imposer de convertir le plan (de l'optimiser selon la terminologie Apple) sans quoi le ralenti ou l'accéléré vous est refusé. La conversion est rapide.


A noter aussi l'option Rembobiner, fonctionnalité qui permet d’insérer un plan inversé (à une vitesse de 400%) après le plan original, ainsi qu’une nouvelle copie du plan original.


iMovie 11
L'un des 2 nouveaux thèmes (Info) qui donne une touche assez punchy à vos présentations. On trouve aussi le thème Sports. Enfin, on recense la détection des personnes en mode Recherche .


(iMovie 11)

Exemple de bande-annonce avec iMovie

Bande-annonce "gag" réalisée avec le logiciel de montage Apple iMovie 10. La réalisation d'une bande-annonce, inaugurée avec iMovie 11, est facilitée par le rythme qui est préformaté, la musique (imposée) et par des indications fournies par Apple. Ces indications sont relatives à la nature des plans qui sont conseillés pour une parfaite harmonie image-musique. Quoique simple en apparence, la réalisation d'une telle bande-annonce ne fonctionne pas toujours parfaitement et n'épargne pas un choix relativement rigoureux des plans qui vont servir le montage.



(iMovie 11)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !
Voir les 15 avis d'internautes et donner le vôtre