Magazinevideo > Apprendre > Technique vidéo

Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

GoPro : Influence des angles de vue

 

13 octobre 2021 par Thierry Philippon

 

Superview

La GoPro en général et la Hero10 comme ses consoeurs, proposent plusieurs angles de champ. Les angles de champ de cette gamme de caméras sont parmi les plus nombreux du marché : on dénombre en effet jusqu'à 4 angles distincts avec une seule et même optique.


Le recours à tel ou tel angle a une incidence technique en termes de degrés du champ de vision, et conséquemment, d'équivalent 35mm. Ainsi les angles SuperView, Large, Linéaire, et Étroit correspondent respectivement à des focales équivalentes de 16mm (soit 179°), 16-34mm (127° au maxi), 19-39mm (90° au maxi), et 27mm. Les écarts dépendent des résolutions / fréquences choisies et de paramètres comme le stabilisateur Hypersmooth qui jouent sur l'angle de champ.


angles hero10

Je me suis intéressé de plus près à tous ces angles car ils ont - l'air de rien - de fortes incidences sur le cadrage tant du point de vue de l'esthétique que du langage de l'image. Je n'ai pas pris des exemples sportifs ou acrobatiques, mais des situations en apparence banales (3 au total), c'est là tout l'intérêt de la démonstration.



> LIRE LA SUITE : 3 exemples pour comprendre les angles de vue

3 exemples pour comprendre les angles de vue

Voici donc 3 exemples distincts pris depuis le même point de vue, et qui m'ont semblé significatifs de l'intérêt de bien choisir son angle.


Précisons que les focales disponibles dépendent de la résolution et de la fréquence d’images sélectionnée. Certaines résolutions ne comportent pas d'angle Superview. C'est le cas sur la Hero10 du 5.3K. Autre particularisme à noter : l'apport (depuis la Hero8) de l'angle Linéaire en résolution 4K. Sur la Hero7 et ses prédécesseuses, cette combinatoire n'était pas disponible.


On recense aussi (depuis la Hero9) l'angle "Linéaire avec maintien de l'horizon" qui s'apparente à l'angle Linéaire mais permet, comme son nom l'indique, de maintenir l'horizontalité du plan (jusqu'à 45° d'inclinaison).


Enfin on trouve un zoom numérique de x1,4 (en "4K" ou 5.3K) ou x2 (en 1080p). Son exploitation est possible, mais il faut vérifier le rendu car ce zoom électronique ne conserve que les pixels du centre de l'image. Là encore comme pour certains couples résolutions / fréquences, le zoom fonctionne à certains angles (Large, Linéaire) mais pas en Superview ni en Étroit, sans doute pour des raisons liées à la déformation trop grande (en Superview) ou à la qualité trop basse (en Étroit). Le zoom numérique x1,4 en Linéaire est, à condition de désactiver l'Hypersmooth, quasiment équivalent à l'angle Étroit (qui n'a pas de zoom) qui est juste un chouia plus "long". Je n'ai pas perçu de différence de qualité : on peut donc utiliser l'un ou l'autre.


Exemple n°1 : vue d'un trompe-l'oeil

Hero10

SuperWide


La déformation est très marquée en forme de fish-eye ou de vue "en tonneau", amplifiée par la proximité de sujets en bord-cadre. Mais l'avantage de cette vue est de permettre au spectateur de bien situer le trompe-l'oeil par rapport à son environnement : on discerne ainsi la proximité que le trompe-l'oeil est attenant à une bâtisse à gauche, une porte de garage à droite, un mur à angle droit à droite et une cour pavée.


Hero10

Large


La déformation est moins marquée mais toujours visible sur les bords. On conserve une idée de l'environnement (bout de bâtisse de gauche, porte de garage à droite) mais on a perdu de l'information à la fois à droite (le mur est désormais hors du cadre), à gauche (le sommet de la bâtisse est hors cadre). Cette image est finalement discutable car les éléments architecturaux qui ceinturent le trompe-l'oeil sont presque d'égale importance avec ce dernier. On ne privilégie du coup aucun élément alors que le centre d'intérêt est le trompe-l'oeil.


Hero10

Linéaire


En Linéaire, on atténue remarquablement bien la déformation sur les bords mais le problème reste identique à la vue large : le trompe-l'oeil "lutte" avec les autres éléments adjacents qui monopolisent un peu trop l'attention.


hero10 photo

Étroit


La vue Étroite concentre cette fois l'attention du spectateur sur le trompe-l'oeil et lui seul ou quasiment. Il manque une partie de la fresque en bas pour que le cadrage soit parfait (il aurait suffi de reculer légèrement pour cela).


 


Exemple n°2 : vue de 3 mini-bancs en triangle

superview

SuperWide


En SuperWide, la déformation est très marquée, même si l'effet en tonneau est un peu moins visible du fait de l'absence d'objets proches en bord cadre gauche et droit. La vue est réellement mauvaise car les mini-bancs sont comme "noyés" dans le décor et le vidéaste n'a pu éviter à la fois l'ombre de son corps et de sa caméra. Bref, zéro pointé.


large

Large


Les mini-bancs sont un peu plus visibles du fait du resserrement du cadre. Mais l'ombre du vidéaste rend cette vue inexploitable avec ce cadrage.


Linéaire

Linéaire


La vue en Linéaire est cette fois acceptable. Preuve que le passage de la vue Large à la vue Linéaire peut parfois résoudre des problèmes d'éléments indésirables dans le champ. Cependant un bout d'ombre (peu identifiable) est encore visible en bas à gauche et les mini-bancs manquent encore un peu de présence. Cette image est toutefois exploitable.


2troit

Étroit


Le fait d'avoir resserré l'angle en Étroit permet de concentrer pleinement l'attention sur la disposition des mini-bancs en triangle. Cet angle a par ailleurs éliminé toute ombre disgracieuse.


Exemple n°3 : vue d'un paysage en ville

superview

SuperWide


Ce paysage montre avant tout des éléments lointains, donc à la fois peu déformants et justifiant une vision très Large de la scène de par la nature des éléments.


large

Large


L'écart est peu marqué avec la précédente vue. Ce paradoxe est dû au fait qu'un paysage comporte par définition des éléments lointains dans le cadre. Difficile de préférer une vue plutôt qu'une autre mais on privilégiera la vue Large étant donné que la vue Superview n'apporte aucun autre élément dans le cadre.


linéaire

Linéaire


La vue Linéaire atténue les déformations sur les bords, et les éléments d'information sont toujours là hormis la suppression des marches du côté gauche.


Étroit

Étroit


Même sur la vue Étroite, les éléments principaux du paysage sont toujours présents : le pont et ses arches, la ville à droite, et les bords du fleuve en avant-plan.


En annexe : fonction Boost

En angle Étroit, on active automatiquement par défaut la fonction Boost du stabilisateur Hypersmooth, ce qui resserre l'angle de champ par rapport à la position normale de l'angle Étroit et fait perdre un peu en qualité de résolution puisqu'il s'agit d'un recadrage électronique. Du coup, on est au maximum de l'allongement de focale, légèrement au-delà de la focale obtenue avec le zoom numérique x1,4 en angle Linéaire. On peut toutefois désactiver le Boost si on veut atténuer la perte en qualité d'image.


Voici la différence d'angle de champ obtenue.


grange

Stabilisateur Hypersmooth sur "Non" (en angle Étroit)


 


étroit boost

Stabilisateur Hypersmooth sur "Boost" (en angle Étroit).


L'angle se resserre un peu plus en comparant avec le stabilisateur désactivé.


 


linéaire avec zoom X1-4

Comparaison avec angle Linéaire


L'angle est quasi équivalent à celui obtenu en angle Étroit, sans Boost


 



(GoPro : Influence des angles de vue)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !
 

Je publie un avis

Mon pseudo
Mon email
(Votre email ne sera pas affiché)
Je souhaite être prévenu d'un nouvel avis (facultatif)
Mon avis (1000 caractères maxi)
Je valide