Magazinevideo > Logiciels PC MAC > Tests de logiciels de montage > Tests de logiciels de montage MAC

article archivé

Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

Final Cut Express

Le chaînon manquant ?

 

17 juin 2003 par Yann Figuet - Mis à jour le 17 juin 2003

 

Final Cut Express

Alors que Apple a annoncé la sortie de la version 4.0 de son logiciel de montage Final Cut Pro pour le début de l’été, son petit frère Final Cut Express commence à faire sa place dans le monde du montage grand-public. FCE comble un vide important entre le gratuit iMovie et le " plutôt pas donné " Final Cut Pro. Une aubaine pour les indécis qui ne pouvaient s’exprimer pleinement avec iMovie mais qui hésitaient encore à débourser plus de 1000 Euros pour avoir accès à un logiciel de montage digne de ce nom. Apple semble définitivement avoir abandonné son système d’exploitation OS9. FCE ne fonctionne que sur le système OS X en version 10.2 ou plus récent. D’ailleurs tous les nouveaux logiciels de la marque à la pomme adoptent le même philosophie : l’OS9 est mort, vive OS X ! Ce test a été effectué sur une version en langue anglaise. Il est d’ailleurs toujours conseillé de préférer un logiciel de montage en anglais. Les monteurs retrouveront plus facilement les termes habituels tels que cut, fade, in, out. Leur traduction en français donne souvent naissance à des termes plutôt fantaisistes !




> LIRE LA SUITE : Ben oui, on prend les mêmes...

Ben oui, on prend les mêmes...

Final Cut Express

Depuis la première version de Final Cut Pro, le logiciel de montage a connu de nombreuses évolutions pour maintenant être décliné en version Express. Mais l’architecture du logiciel est restée très proche. Il est donc très simple de passer d’une version à l’autre. Comme sur la version Pro, l’écran est partagé en 4 fenêtres principales. La visionneuse, aussi appelée Viewer, permet de visualiser ses rushs, d’y placer les points d’entrée ou de sortie ou de retoucher une image déjà posée dans la Timeline. Le Canvas est la visualisation en images des pistes de la timeline. Enfin le Browser contient les rushs ainsi que la bibliothèque d’effets audio et vidéo. Ces fenêtres peuvent être arrangées sur l’écran comme vous le désirez. 5 presets vous permettent d’organiser l’écran de votre ordinateur pour monter avec un confort maximum. Idéal si vous possédez 2 écrans. Il est par exemple possible de placer sur un écran le Browser avec tous les rushs et de garder sur le deuxième écran la timeline avec les fenêtres de visualisation. (voir link " travailler avec 2 écrans ") Deux petites barres latérales contiennent tous les outils utiles au montage et d’autre part les vumètres de contrôle audio.


(Final Cut Express)

Capture, ultra simple...

Final Cut Express

 


La numérisation est ultra simple. Pas besoin de préciser au Mac quelle machine vous utilisez, il reconnaîtra instantanément votre camescope ou magnétoscope que vous aurez au préalable branché sur la prise Firewire. Apple a qualifié une liste non exhaustive de player/recorder mini DV et DV Cam. Vous pouvez consulter cette liste sur le site Apple http://www.apple.com/finalcutexpress/qualification.html. A l’usage, toute machine contrôlable par son port Firewire ne semble pas avoir de problème de communication avec FCE.

Final Cut Express

Même si l’opération de numérisation est ultra simple, il ne faut pas oublier d'indiquer la destination des images à votre docile machine. Un 2e disque dur externe est recommandé pour la vidéo afin de garantir les meilleures performances en lecture. Si le Père Noël n’a pas été suffisamment généreux, contentez-vous d’une partition de votre disque interne où seront placées les images numérisées.



Dans les préférences FCE vous avez la possibilité de définir différentes cibles pour vos images. Ainsi, il est possible de sauvegarder les images rushs sur un endroit différent de vos effets audio ou vidéo calculés. Vous devrez aussi définir le lieu de stockage des imagettes présentes sur la timeline, des formes d’onde audio de vos pistes son et surtout l’enregistrement automatique de votre projet qui permet bien souvent de retrouver toutes vos données après un plantage…eh oui un Mac ça plante aussi de temps en temps…


Pour éviter de faire exploser vos disques si vous oubliez d’arrêter la numérisation, il est recommandé de placer une limite de durée de numérisation. Ces réglages sont bien souvent effectués une fois pour toutes car vous ne changerez pas chaque matin de disque dur et de machine de lecture.

Final Cut Express
Contrairement à Final Cut Pro, il est impossible de faire une liste de numérisation avec Final Cut Express. Dans un langage de monteur, il n’est pas possible de " logger " les images. Avec FCE vous devez, soit numériser à la volée, soit placer des points d’entrée et de sorties sur la bande rushs et de lancer la numérisation. Mais chaque plan doit être numérisé de manière indépendante. Dommage car on aimait bien pouvoir entrer tous les points de numérisation d’une cassette et de pouvoir lancer une numérisation globale de la bande. Il n’est plus possible de numériser uniquement le son et/ou la vidéo, de même on ne peut pas choisir de numériser l’audio en stéréo, pistes séparées ou en biphonie. Le logiciel FCE ne travaille qu’en natif DV.

Impossible donc de choisir un niveau de qualité vidéo différent. Pas de basse compression pour effectuer un montage de travail. Vous êtes en DV de A à Z et vous y restez. Pas de mode Offline RT comme dans la version Pro.


Par ailleurs, vous n'entendez pas le son lors de la capture. Ceci est normal. Pour le "monitorer", vous devez raccorder (par exemple) un système d'écoute directement à votre source (camescope).

Final Cut Express
Final Cut Express dispose d’une fonction dérushage automatique très intéressante. La plupart des logiciels de montage découpent la séquence d’origine en autant de mini séquences que de plans pris au tournage. On se retrouve avec un chutier illisible et plein à craquer de petites imagettes. Final Cut Express se contente de placer un Marker à chaque changement de plan. Il est ultra simple de retrouver un plan sans avoir à farfouiller dans un chutier désordonné. Plutôt que de créer autant de nouveaux rushs que de plans, Final Cut Express se contente de placer des marqueurs à chaque changement de plan. Attention, cette fonction ne s’applique qu’à une bande originale avec un time code d’origine. En effet le logiciel reconnaît les changements de plan à la présence d’une impulsion présente dans l’intervalle de suppression trame enregistrée lors de l’arrêt et du redémarrage de l’enregistrement sur le camescope (temps où le spot de balayage passe du coin inférieur droit de l’écran au coin supérieur gauche).


(Final Cut Express)

Des montages comme on veut !

Final Cut Express

Lorsque vous installez FCE pour la première fois la configuration de la Timeline ne fait apparaître que 2 pistes audio et 2 pistes vidéo. Vous pouvez changez ce Preset pour en ajouter autant que vous voulez et ce, jusqu’à 99 pistes audio et 99 pistes vidéo. Il est possible à tout moment du montage de rajouter autant de pistes vidéo ou audio dans la limite de 99.


Il n’est donc pas nécessaire de tout définir au début du montage. Une musique supplémentaire ? Et hop une nouvelle piste créée. En fonction du nombre de pistes présentes sur le Timeline, il est possible de diminuer ou d’augmenter la taille de ces pistes pour une meilleure visualisation sur votre écran. Durant le montage, le Canvas donne un aperçu en image de la représentation graphique de la Timeline. Le Canvas représente le Master Tape.

Final Cut Express

La plupart des logiciels de montage grand public sont limités dans le nombre de projets que l’on peut suivre en parallèle. Avec FCE, une fois vos images numérisées, vous pouvez les utiliser autant de fois que vous voulez pour effectuer autant de montages et versions différentes que vous le souhaitez. Idéal pour monter plusieurs versions d’un même film, une version courte ou une longue. Il suffit de créer une nouvelle séquence et une nouvelle Timeline vide apparaît. Libre à vous de recopier le même montage dans cette nouvelle Timeline et d’y apporter les modifications nécessaires pour la transformer en nouvelle version sans toucher à votre montage d’origine. On peut aussi importer des fichiers vidéo appartenant à un autre projet.
 

Final Cut Express

Il existe de nombreuses méthodes pour effectuer un montage. La plus simple et la plus connue est la méthode du " drag and Drop " ou glisser déposer. Vos rushes sont dans le chutier, vous double-cliquez sur la séquence dans laquelle vous voulez saisir un plan. Ces images rushes s’ouvrent dans la Visionneuse (Viewer). A vous de déplacer les points d’entrée et de sortie sur le rush pour définir la partie que vous comptez utiliser.

Sur la Timeline vous devez définir la piste cible en validant en bout de piste la piste vidéo et les pistes audio que vous voulez utiliser. Il suffit alors de simplement déplacer votre séquence rush depuis le Viewer vers la Timeline en cliquant sur la fenêtre de visionnage et en prenant directement l’image à l’aide de la souris. Rien de plus simple. Si vous voulez insérer des images sur une bande son déjà existante il suffit de ne pas valider les pistes audio et vous ne posera sur la Timeline que de la vidéo.

Final Cut Express

 
Une autre méthode beaucoup plus évoluée mais aussi beaucoup plus rigoureuse permet d’insérer, de remplacer ou de superposer des images dans la timeline. Les fonctions de montage sont au nombre de 5. en voici la liste et la fonction :

- Insert : permet d’insérer un plan à partir d’un point d’entrée défini sur la timeline, toutes les autres images et pistes sont décalées pour faire de la place à ce plan.
- Overwrite : (écrasement) : permet de poser un plan à partir d’un point d’entrée, le nouveau plan écrase toutes les images déjà placées sur la timeline à ce point d’entrée.
- Replace : permet de remplacer un plan par un autre sans toucher au reste du montage, le nouveau prend la place de l’ancien sur la Timeline et les anciennes durées, effets et transitions sont conservés.
- Fit to fill : permet d’insérer un plan entre un point d’entrée et de sortie déjà définis sur la timeline. Si le rush n’a pas la même durée, l’image sera accélérée ou ralentie pour satisfaire à la durée finale.
- Superimpose : permet de poser un rush sur une nouvelle piste en surimposition d’une autre piste. Idéal pour poser un titre par exemple.

L’utilisation des raccourcis clavier est très pratique et après quelques hésitations et tâtonnements, ils s’avèrent d’une aide précieuse. La vitesse de montage s’en trouve décuplée. Il est possible de vous procurer avec vos derniers deniers un clavier spécial Final Cut où les touches de toutes les couleurs rappellent les raccourcis du logiciel. La barre d’espace remplace la touche " stop-play ", les lettres i et o symbolisent les points d’entrée " in " et de sortie " out ".

Et si vous faites une erreur, FCE gère 32 niveaux d’annulation, qui vous permettent de remonter suffisamment en arrière pour retrouver ce que vous avez perdu. N’oubliez pas non plus de régler correctement votre sauvegarde automatique qui vous permettra de retrouver une ancienne version de votre montage si par malheur vous faisiez une erreur fatale.

A droite de la Timeline (mais vous pouvez les placer où bon vous semble !) une multitude d’outils sont à la disposition du monteur pour couper, raccourcir, sélectionner, ajuster les images sur la timeline. Ces différentes fonctions sont directement issues des logiciels de montage professionnels les plus évolués et les systèmes les plus pros du marché tels que Avid ou Média 100 ne possèdent même pas toutes ces fonctions.


(Final Cut Express)

Et l'audio dans tout ça ?

Final Cut Express

Avec ces 99 pistes audios possibles, Final Cut Express est presque aussi puissant que certains logiciels uniquement dédiés au traitement du son. Au même titre que la vidéo, le montage audio s’effectue en " glisser- déposer ". Au montage, le monteur peut choisir de lier ou non la piste vidéo et ses pistes audios associées. Il est ainsi possible d’utiliser un son avec une autre image par exemple.


Comme pour l’image, le montage du son se fait sur la Timeline. Avant de commencer une nouvelle séquence, il est important de valider les options de la timeline son si vous ne voulez pas rencontrer de sérieux problèmes par la suite. Il est impératif de valider l’option permettant de voir la forme d’onde de votre son. Une option indispensable pour pouvoir travailler le son à la manière d’un pro. Avec la forme d’onde, vous visualisez le son en détail et vous pouvez couper de manière beaucoup plus précise la fin d’une interview par exemple. Sur chaque piste audio vous pouvez créer une courbe de gain qui correspond au volume de votre piste son.


Contrairement aux logiciels de montage simple où il n’est possible que de changer le volume de la piste dans son ensemble, avec FCE vous pouvez créer de vraies courbes de volumes. Il suffit de placer des markers sur votre piste et de faire varier la courbe de gain en fonction du volume souhaité. Le gain peut varier de +12dB à –60dB. Attention, vous travailler ici en numérique. L’étalonnage des machines numériques est très différent des systèmes analogiques. En analogique il est encore possible de saturer le son, dans ce cas on obtient des distorsions. En numérique, si vous dépassez le seuil maximum de volume, le son disparaît purement et simplement. On est en présence d’un signal informatique constitué de 0 et de 1 et lorsque le maximum audio est atteint il n’y a plus ni 0 ni 1, c’est le néant ! Donc plus de son ! C’est pourquoi il a été défini que l’étalonnage des machines serait différent. Il est conseillé sur FCE de ne jamais dépasser –6dB sur le vumètre de contrôle. Vous gardez ainsi une marge de sécurité pour les éventuels pics audio.

Final Cut Express

 
Final cut Express gère en temps réel les effets et réglages de 8 pistes audios. La bibliothèque d’effets se trouve dans le Browser. Pour utiliser un effet il suffit de le poser sur la partie de la bande son à traiter. En double cliquant sur la piste, les réglages de l’effet s’ouvrent et il est possible de modifier la totalité des paramètres.

Parmi les effets audio on trouve un équaliseur 3 bandes, des filtres passe haut ou passe bas, un équaliseur paramétrique, un limiteur compresseur et une panoplie d’effets de réverb, d’écho…toute la panoplie des outils pour effectuer réglages digne d’un studio pro. De nombreux plug in sont aussi disponibles pour rallonger une liste déjà impressionnante.

Pour importer un fichier audio, celui-ci doit être en format audio CD ou AIFF. Depuis un CD audio il suffit d’insérer le CD dans votre Mac et d’importer le morceau choisi via la fonction " importer fichier ".

Pour utiliser des fichiers audio provenant d’iTunes, il est recommandé de convertir les fichiers en AIFF, le MP3 n’est pas reconnu en natif par FCE et demande alors quelques temps de calcul pour la conversion.

FCE possède un outil audio plutôt rare dans le monde du montage, même pro : le Voice over. Cet outil permet d’enregistrer un commentaire sur une piste supplémentaire alors que vous lisez toutes les autres pistes. Un système très ingénieux pour enregistrer un commentaire sur un reportage. Le signal audio provient alors soit du port USB ou Firewire. L’idéal est d’utiliser le port USB pour entrer le signal audio, ainsi on peut continuer à utiliser le port Firewire pour visualiser l’image du montage via votre camescope relier par un câble un Firewire ou un convertisseur Firewire. Pour entrer le son vous pouvez utiliser le iMic d’Apple qui transforme un signal niveau ou ligne entrant par la prise jack 3,5 en signal USB. Le iMic sait aussi sortir un signal audio.


(Final Cut Express)

Effets, transitions et titrages

Final Cut Express

Un article entier pourrait être consacré aux effets, trucages et titrages du FCE tant les possibilités sont infinies. Par rapport à son grand frère Pro, FCE n’a pas à rougir car la plupart des bibliothèques ont été préservées. La méthode est d’autant plus simpliste. Contrairement à la plupart des systèmes de montage, FCE n’a pas de piste effet ou transitions. Pour assigner une transition entre 2 pistes, il suffit de prendre l’effet dans la bibliothèque et de le poser à la transition. Un double clic sur l’effet et une multitude paramètres s’ouvrent. Pour un simple fondu par exemple, il est possible de régler sa durée sa transparence, de le placer sur la transition, mais aussi avant ou après en fonction de la longueur des rushs sous-jacents disponibles.

Final Cut Express

Les effets dont le nom apparaît en caractère gras dans la bibliothèque ont une visualisation en temps réel dans la fenêtre du Canvas. Il faudra évidemment compiler ces effets pour une sortie ultérieure sur cassette. Le nom de certains effets est un peu déroutant et ne signifie bien souvent pas grand chose. Qui pourrait connaître l’effet visuel correspondant à " checker wipe " ? Il aurait été judicieux de faire correspondre une petite animation permettant de connaître l’effet en question. A vous d’essayer la multitude de possibilités.

Final Cut Express

Final Cut Express offre une quantité quasi illimitée de transitions et effets vidéo. Leur utilisation est on ne peut plus simple. Pour créer un fondu enchaîné, il suffit de prendre l’effet dans la bibliothèque et de le poser sur la transition dans la timeline. De nombreux effets ont une prévisualisation en temps réel dans la fenêtre de visualisation (en fonction de la puissance de votre machine).

Final Cut Express

Pour appliquer une transformation à une image (compression, image dans image, transformation 3D), il y a 2 méthodes. La première consiste à ouvrir la séquence à transformer dans le viewer puis de changer les paramètres en fonction de ce que vous désirez. La 2e solution plus ludique se fait dans le Canvas. En cliquant sur la séquence à modifier, vous pouvez, grâce à la souris, tordre et transformer l’image, diminuer sa taille…sans aucune limite.

Ces effets sont applicables sur les 99 pistes vidéo, le compositing n’a alors quasiment plus de limite. La multitude des filtres vidéo permet d’appliquer à l’image toutes sortes d’incrustation en chrominance, en luminance, aux flous (graphiques !), solarisation…chaque filtre étant entièrement paramétrable à l’infini.

Final Cut Express

Le correcteur colorimétrique est tellement puissant qu’il faut une bonne dose de courage pour en comprendre toutes les subtilités. Mais lorsque vous le maîtriserez, vous pourrez modifier une balance des blancs défaillante suivant les 3 composantes RGB aussi bien que les meilleurs laboratoires d’étalonnage cinéma.

Final Cut Express

Final Cut Express intègre un titreur 3D très puissant gérant les textures, les ombres, les détourages suivant des centaines de choix. Des presets donnent des formules prêtes à l’emploi. Un autre titreur simplifié permet de créer des déroulants, et textes simples.



(Final Cut Express)

Open Mind

iMovie 3

Comme tous les logiciels du monde Apple, FCE a une large ouverture d’esprit. Il sait communiquer avec tous les logiciels maisons…et bien d’autres. Natif QuickTime Final Cut Express n’a que peu de limite de dialogue avec l’extérieur. Photos, fichier Photoshop, animations After Effects, FCE est aussi compris par de nombreux logiciels externes. Dans le cas d’une importation d’images Photoshop, le logiciel reconnaît le format .psd et conserve les différentes couches de votre fichier d’origine, il devient alors très facile d’animer les différentes couches. Facile d’exporter une séquence vidéo par exemple et de la coder en Mpeg ou AVI pour la mettre sur le net. De la même manière il est aussi simple d’extraire des photos de vos séquences vidéo et de les ouvrir dans un logiciel de retouche d’image en format Jpeg ou autre. Pour le son c’est pareil, exporter vos pistes en mode AIFF et réimporter les dans n’importe quel logiciel de traitement audio. Une aubaine pour tout ceux qui possède déjà des produits de retouche d’image ou de traitement du son. Et si les chansons de votre petite amie sont dignes des plus grands tubes, exportez la séquence en AIFF, importer la dans iTunes et graver un CD audio en format MP3…comme quoi les limites sont difficiles à atteindre. Si votre initiation au montage virtuel s’est faite sur i Movie vous n’aurez aucun mal à importer vos anciens montage dans Final Cut Express à condition que vos films aient été montés sur une version i Movie 3.0. De même, si vous songez à plus long terme à passer à Final Cut Pro, vos projets seront entièrement compatibles.



(Final Cut Express)

Par ici la sortie

iDVD

Votre projet terminé, il ne reste plus qu’à le ressortir sur son support final. Plusieurs solutions s’offrent à vous. Vous pouvez encoder votre film en vue de créer un DVD ou une séquence Quicktime à mettre sur le net. IDVD ou DVD studio Pro reconnaissent même les marques que vous aurez mises sur la timeline pour créer les plages du DVD. Pour mettre votre film sur un CD video ou sur votre site internet, vous pourrez exporter votre film en format Quicktime en choisissant parmi une bonne dizaine de formats de compression, celui qui sera le mieux adapté à l’utilisation finale.

Si vous choisissez d’archiver vos films sur un support DV vous pouvez, Via le port Firewire, envoyez le signal vers votre camescope DV. De la même manière que vous avez digitalisé vos images, FCE reconnaîtra votre camescope et se chargera de lancer l’enregistrement au point d’entrée que vous aurez défini.

En conclusion, FCE est l’outil idéal pour tous ceux qui ont atteint les limites d’iMovie et qui souhaitent mettre à profit leurs longues soirées d’hiver à la découverte d’un logiciel directement inspiré du monde pro. D’ailleurs les limites sont quasiment inexistantes et seul votre esprit créatif permettra de mettre à profit la puissance d’un logiciel au prix finalement très correct au regard des offres proposées par la concurrence. Apple risque de faire mal, très mal, aux logiciels tels que Premiere ou Avid Express DV qui, pour des prix largement plus élevés, ne proposent pas beaucoup plus.

A l'initiative d'Apple, une comparaison entre FCE et Premiere 6.5 se trouve ici : http://www.apple.com/fr/finalcutexpress/comparison.html


(Final Cut Express)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Soutenez notre indépendance, bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !
Voir les avis d'internautes et donner le vôtre