Magazinevideo > Actus > Actus multimédia

Quand des ouvriers chinois reçoivent une prime... néerlandaise !

01 janvier 2020 par Thierry Philippon


On connaît la société néerlandaise Fairphone, fabricant du smartphone équitable éponyme, pour son engagement en faveur des ouvriers qui fabriquent ses mobiles. Voici que pour la première fois, Fairphone va plus loin en versant une prime trimestrielle aux ouvriers de l’usine chinoise d'Arima qui produit ses smartphones. Un système de bonus qui va dans le sens d'une amélioration du bien-être des ouvriers de sa chaîne d'approvisionnement.  
 
Cette approche singulière dans l'industrie illustre la volonté de Fairphone de créer des modèles adaptables. En effet, si cette démarche inspirait aussi les autres marques travaillant avec Arima, 100 % des ouvriers travaillant pour Arima pourraient mieux gagner leur vie.
 
Cette prime vient compenser l'écart existant entre le salaire minimum chinois et un salaire dit "décent".  À long terme, cette prime pourrait aussi permettre aux employés d’Arima de réduire leur nombre d’heures supplémentaires. En effet en Chine, les salaires sont faibles et incitent des ouvriers à prolonger leurs journées de travail pour atteindre une rémunération qui leur permette de vivre décemment. 
 
 
La prime va jusqu'à 82 euros par personne - une somme à mettre en perspective du salaire minimum légal en Chine qui s’élève à 260 euros par mois. Lorsqu'un Fairphone 3 est vendu, la somme de 1,50 euros va directement aux employés, et ce, chaque trimestre. Le premier versement a été effectué le 15 novembre 2019, grâce aux ventes du Fairphone 3, lancé en août 2019 (voir test).
 
Fairphone a été plus loin : il a été décidé que la prime serait distribuée à tous les employés de l'entreprise, et pas seulement à ceux travaillant sur les produits Fairphone. Une idée maligne car un peu "communiste" qui a dû plaire aux représentants chinois de l'entreprise.
 
La prime pour un salaire décent ne serait qu'un des éléments de la collaboration continue entre Fairphone avec Arima pour l’optimisation du bien-être des ouvriers. En parallèle, les deux acteurs se sont engagés à investir 100 000 dollars par an pendant trois ans pour financer les prochaines mesures d’amélioration des conditions de travail et qui concernent la sécurité, la santé et la satisfaction des employés.
 
Quand verra-t-on Apple, Samsung ou Huawei verser de telles primes  ? J'ai peur qu'on en soit très très loin.
Bénéficiez des tests Premium et téléchargez les fichiers natifs
Créez un compte Premium et abonnez-vous à l'indépendance

Articles correspondants

 

 

Je publie un avis

Mon pseudo
Mon email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu d'un nouvel avis
Mon commentaire (1000 caractères maxi)
Je valide

Vos avis !