Magazinevideo > Actus > Actus photo

Panasonic DC-S1 - DC-S1R : ils arrivent !

02 février 2019 par magazinevideo


Après les rumeurs en 2018 puis la confirmation à la Photokina, mais sans connaître toutes les caractéristiques, voici enfin le détail des Panasonic DC-S1 et DC-S1R. Il s'agit de deux boîtiers 35mm hybrides sans miroir en opposition frontale des Nikon Z6 et Z7, et du système Canon R. C'est la première fois que Panasonic lance un capteur plein format, à l’opposé de sa philosophie des hybrides micro 4/3 propulsés il y a 10 ans. On aurait pu imaginer que Panasonic se contente de sa série GH au gros succès, mais il s'agit probablement pour la marque de "profiter" de la perte de vigueur du marché du reflex en renforçant sa présence à la fois sur l'hybride micro 4/3 et désormais sur le plein format.
 
 
Changement de cap donc. Les nouveaux capteurs plein format de Panasonic totalisent 24,2 Mp pour le S1 et 47,3 Mp pour le S1R. Les deux boîtiers sont sensiblement identiques au premier abord, mais un peu comme chez Nikon, ils se distinguent par leurs caractéristiques internes. Ainsi le S1 (plus "photo-vidéo") dispose d'une sensibilité native qui va de 100 à 51200 avec extension possible de 50 à 20480 iso. Plus raisonnable, le S1R (plus "photo" pure) va de 100 à 25600 pour une extension de 50 à 51200 Iso. "Deux fois moins sensible" que le Z7 de Nikon donc, mais c'est aussi un gage de précaution...
 
 
Une confirmation : les S1 et SR1 sont relativement gros (148.9 x 110.0 x 96.7 mm) pour un poids de 1017 à 1021 grammes (selon carte) tout compris, soit environ 300 grammes de plus que chez Nikon. Ils sont aussi annoncés comme plus solides que leurs homologues chez Nikon ou Sony. Ils sont présentés comme ultra-résistants, c'est à dire tropicalisés, et résistant à une température de -10°C (ce qui n'est pas si froid entre parenthèses vu les températures actuelles aux Etats-Unis). 
 
 
Le viseur OLED est le plus défini à ce jour :  5 760 000 de points ! Et l'écran n'est pas mal non plus avec une diagonale de 3,2'' et une résolution de 2100 K. il est tactile et orientable selon 3 (?) axes. On peut viser dans le noir total grâce à un procédé infrarouge. On recense aussi un joystick à 8 (!) directions, et des touches Fn d'assignation.
 
En RAW, les S1 / S1R disposent respectivement de deux modes haute définition (187 et 96 Mps) combinant 8 images permettant de réaliser des photos publicitaires par exemple avec nettement plus de détails.
 
Notez que les S1 / S1R requièrent des cartes mémoire SD en UHS II ou des XQD qui seront ultérieurement compatibles CFExpress.
 
 
 
La monture est bien une monture Leica L, marque que Panasonic connaît bien, les deux compères étant historiquement liés ! Sigma est aussi de la partie, constituant un trio, réunis autour d'une alliance, la L-Mount Alliance, du nom de la monture.
 
La baïonnette repose sur une monture 51,6 mm, une taille évidemment plus large que sur un micro 4/3 (38mm) mais moindre que sur un reflex. L'intérêt d'un tirage optique plus court que sur un reflex est d'adapter des montures plus diversifiées. 
 
Toujours en photo, un mode Photo 6K offrant des rafale de 30 ips, fait son apparition, aux côtés du classique mode Photo 4K.
 

STABILISATION, AUTOFOCUS, 422

 
Les deux boîtiers sont affublés d'une stabilisation interne perfectionnée : c'est la fameuse stabilisation Dual IS 2 qui combine la stabilisation du capteur et des optiques. Le gain serait de 6 Il en photo et d'un gain appréciable à l'oeil en vidéo. Panasonic aurait intégré un algorithme spécifique qui comme souvent, est annoncé comme révolutionnaire... On peut faire confiance malgré tout au roi des hybrides.
 
L'Autofocus, bête noire de la série GH a t-il été amélioré ? Tout ce qu'on peut garantir pour le moment est qu'il s'agit de l'autofocus bien connu à détection de phase et de contraste reposant sur la technologie DFD (Depth From Defocus) rencontrée sur le GH5. La réactivité de l'autofocus serait de 0,08 secondes et les rafales pourraient aller jusqu’à 9 ips en AF-S. Détection des visages et des objets a été améliorée. Et le fameux mode de reconnaissance de l'oeil - équivalent du Eye AF de Sony et Nikon - est de la partie.
 
Plus décevante commercialement parlant, l'enregistrement vidéo joue une partition en deux temps : dans un premier temps, les S1 / S1R peuvent enregistrer en 4K 50 / 60p en 4:2:0 8 bits en interne ou en 4:2:210 bits via la HDMI, et dans un second temps, le 4:2:2 sera proposé en interne en 24/25 ou 30p sur le S1 (pas le S1R) via une mise à jour. Elle inclura aussi le V-log mais elle sera payante (mince...). Du Ralenti est d'emblée proposé en 4K en 60p et en 180p en FullHD.
 
Toujours côté  vidéo, micro et casque sont intégrés mais on n'en doutait pas trop ! Le Wi-FI et le Bluetooth, également.  La batterie est une 3050 mAh annonçant 360 à 380 vues. L'autonomie vidéo est de 70... à 140 minutes, entre le réel et le continu.
 
Enfin, Panasonic confirme le lancement parallèle de 3 optiques à monture L : un 50 mm f/1.4, un 24-105 mm f/4 et un 70-200 mm f/4. 
 
 
Lumix S1 boîtier nu: 2499€
Lumix S1M kit (+24-105 mm f/4) : 3399€
Lumix S1R boîtier nu: 3699€
Lumix S1RM kit (+24-105 mm f/4) : 4599
 
Disponibilité : fin mars-début avril 2019
 
Mise à jour 8/2/2019 : - Avec le S1, l'enregistrement s'arrête lorsque la durée d'enregistrement en continu dépasse 29 minutes et 59 secondes en [MP4] en [4K/60p]. Avec le S1R au contraire, vous pouvez poursuivre l'enregistrement sans interruption même si la taille du fichier dépasse 4 Go ou si sa durée excède 30 minutes.
 

Enfin, voici le séminaire sur ces produits (en anglais) si vous voulez l'info à la source !

Acheter

PANASONIC LUMIX S1 + 24-105MM F/4

Articles correspondants

 

 

Je publie un avis

Mon pseudo
Mon email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu d'un nouvel avis
Mon commentaire (1000 caractères maxi)
Je valide

Vos avis !

Eddy Yannakis Invité

08 Février 2019 à 09:09 - ( Répondre à Eddy Yannakis ) - Signaler un abus

C'est le S1R qui est orienté photo qui est débloqué en durée d'enregistrement... Alors que c'est le S1 qui est bridé en temps d'enregistrement qui est orienté vidéo. C'est quoi ce paradoxe ?? Savez vous si ces modèles supportent l'anamorphique ? Car c'est une très bonne alternative à un GH5s qui est bon en basse lumière mais n'est pas stabilisé. Car GH5s + metabonne + Ronin S on se retrouve avec un prix équivalent mais un encombrement qui n'a rien a voir !
avatar Thierry P. Premium

08 Février 2019 à 11:31 - ( Répondre ) - Signaler un abus

Bonjour, effectivement, il semblerait que vous ayez raison au vu des commentaires de caractéristiques. Le paradoxe trouve peut-être sa réponse dans l'écart de prix qui atteint 1200 euros. Car la suppression de la limite des 29 minutes entraîne des taxes plus élevées. Pour l'anamorphique, c'est difficile à dire sur des modèles pas encore sortis. Oui c'est une alternative possible au GH5S mais le format micro 4/3, plus compact et qui marche fort n'est pas prêt d'être abandonné, même à moyen terme, d'après nos informations.
avatar videobato Premium

04 Février 2019 à 23:03 - ( Répondre à videobato ) - Signaler un abus

Pour pouvoir rivaliser avec ses adversaires Panasonic se devait de proposer un boitier plein format, le micro 4/3 étant handicapé par des performances beaucoup trop réduites en basse lumière. Il semble que ce soit désormais les capacités des différents système autofocus qui puisse départager les compétiteurs. Dans ce contexte il faut impérativement que Pana propose un système autofocus ultra performant sous peine de rater son entrée. Sans oublier Fuji qui a aussi de beaux arguments à faire valoir avec ses capteurs APSC. La partie sembler donc loin d'être terminée. La surprise pourrait-elle venir de Chine avec DJI qui a pris le contrôle de Hasselblad et dont les ambitions ne semblent pas avoir de limite?
avatar Thierry P. Premium

05 Février 2019 à 10:46 - ( Répondre ) - Signaler un abus

oui bien vu en effet. Le S1 ou le S1R sera testé sur ce plan, il n'est pas dispo pour test pour le moment.