Magazinevideo > Actus > Actus vidéo

Osmo Action : DJI passe à l'Action et concurrence GoPro

15 mai 2019 par magazinevideo


Pour 379 euros, DJI vient de dégainer une nouvelle arme (fatale ?), l'Osmo Action, une déclinaison inattendue de sa gamme Osmo, mais surtout une concurrente directe évidente de la GoPro Hero 6 et 7 Black. Evidente car la nouvelle Osmo en reprend le design, plusieurs de ses fonctionnalités et un prix relativement proche (50 euros de moins). Ce n'est pas la première fois que des fabricants clonent l'esthétisme cubique de la GoPro et donnent l'impression (à première vue) de proposer une GoPro bis, mais cette fois DJI s'en approche véritablement, en dépassant semble-t-il la Hero sur plusieurs paramètres.
 
 
L'Osmo Action embarque un capteur classique (Ambarella ?) 1/2,3'' de 12Mp. L'enregistrement s'effectue sur carte micro-SD en 4K (UHD) HDR en 60p en 100 Mbps (GoPro = 78 Mbps max).
 
DJI propose aussi du 2,7K (comme chez GoPro) ou du 1080p à différentes fréquences. Un ralenti 8x est intégré mais en 240 fps, qu'il conviendra de tester, le Ralenti pouvant être d'une qualité très fluctuante d'un appareil à l'autre. 
 
 
Fait remarquable, l'Actioncam dispose de deux écrans couleurs avant et arrière, les deux permettant de monitorer la scène, quelle que soit la façon dont on prend en mains la caméra. C'est une nette différence avec les Hero Black et Silver dont l'écran avant ne sert qu'à lire les données de la caméra. La caméra avant de l'Osmo, non-tactile, ne sert toutefois qu'à visualiser la scène, pas à accéder aux commandes, la caméra arrière offrant les deux fonctions.
 
L'objectif de l'Osmo Action ouvre à F/2.8 et comporte 3 couches asphériques afin de réduire l'éblouissement. L'angle de champ serait de 145 degrés, un angle unique alors que GoPro en propose 2 ou 3 selon la résolution. Par ailleurs, un revêtement anti-empreintes protégerait la caméra contre l'eau, la saleté et l'huile (?). La correction de la distorsion est prise en charge. Autre point technologique, la batterie de la caméra résisterait à des températures de -10° C en "fonctionnant correctement" (ce qui ne veut pas dire grand chose en réalité). La chaleur se dissiperait rapidement grâce à un système innovant.
 
 
La commande vocale est intégrée comme chez GoPro pour lancer des fonctions telles que celles consistant à lancer la vidéo, prendre une photo ou éteindre l'actioncam. Seul bémol, seul l'anglais (et le mandarin !) sont au programme de reconnaissance vocale pour le moment.
 
Sans caisson, l'Osmo Action plongerait jusqu'à 11 mètres de profondeur (DJI ne précise pas si c'est sans limite ?) et propose par ailleurs en option comme chez GoPro un "boîtier imperméable" pouvant plonger jusqu'à 60 mètres ainsi qu'une poignée flottante pour des prises de vues sous-marines.
 

STABILISATION ROCKSTEADY

 
La caméra est équipée d'un système de stabilisation nommé RockSteady que DJI qualifie de stabilisation avancée. Cette technologie n'est pas un système optique mais elle se base sur la stabilisation électronique de l’image en augmentant la vitesse d’obturation du capteur CMOS. Parallèlement, la caméra analyse les images prises par le capteur pour couper les bords de ces images. Plusieurs images sont ainsi superposées et combinées en une seule image. Le système est incompatible avec le mode HDR.
 
 
Coté réglages, plusieurs paramètres manuels et semi-automatiques permettent de gérer l'exposition au mieux. DJI évoque "un appareil idéal pour filmer le ciel la nuit". On verra bien. Une certitude : l'Osmo Action est également équipée d'un mode D-Cinelike. En outre, l'utilisateur peut enregistrer et réexploiter des modes personnalisés de prises de vues. Les adeptes des GoPro noteront l'absence de mode Protune.
 
Un Timelapse est de la partie comme chez GoPro ainsi qu'un mode Photo par intervalles capable d'enregistrer en RAW DNG (absent chez GoPro). 
 
L'autonomie est annoncée entre 63 et 135 minutes selon qu'on utilise ou non l'actioncam en 4K avec ou sans le stabilisateur. Il faut 90 minutes pour recharger la batterie. 
 
Côté ergonomie, 3 boutons qualifiés d'intuitifs sont combinés avec une interface utilisateur "efficace et conviviale". On recense aussi un bouton QS (Quick Switch) permettant d'accéder directement aux modes et aux paramètres ou de passer de l'écran avant à l'écran arrière. L'allumage / déclenchement de l'Actioncam s'effectuerait en moins de 2 secondes.
 
 
 
Côté audio, l’Osmo Action possède deux microphones intégrés. On peut également connecter un microphone via le port USB-C moyennant l'achat d'un adaptateur 3,5mm.
 
Parmi les accessoires, outre le boîtier à 60 mètres, on trouve notamment une station de recharge pour 3 batteries permettant de recharger l'ensemble en moins de 130 minutes, et une base à démontage rapide, permettant de fixer l'Osmo Action à divers accessoires. 
 
L'Osmo Action fonctionne avec l'excellente application DJI Mimo compatible iOS et Android, application déjà utilisée pour l'Osmo Pocket.
 

NOTRE AVIS

 
Concurrencer GoPro qui malgré ses déboires, détient toujours la pôle position des actioncams, particulièrelment sur le segment haut de gamme, ne sera pas chose aisée. On peut aussi se demander si en 2019, DJI n'arrive pas un peu tard sur ce marché qui commence à donner des signes logiques d'essouflement, après plus de 10 ans d'évolution. Mais la stratégie de DJI a été payante jusqu'à présent. Le match avec la firme californienne n'en sera que plus passionnant. Toute ressemblance avec des événements économico-politiques actuels ne serait que pure coïncidence... :)
 
 

RÉSOLUTIONS VIDÉO

 
4K (16:9) – 60, 50, 48, 30, 25, et 24ips
4K (4:3) – 30, 25, et 24ips
2,7K (4:3) – 30, 25, et 24ips
2,7K (16:9) – 60, 50, 48, 30, 25, et 24ips
1080p – 240, 200, 120, 100, 60, 50, 48, 30, 25, et 24ips
720p – 240, 200ips
 
 
Prix : 379 euros
Disponibilité : Mai 2019
 

Comparateur ou partenaire

Articles correspondants

 

 

Je publie un avis

Mon pseudo
Mon email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu d'un nouvel avis
Mon commentaire (1000 caractères maxi)
Je valide

Vos avis !