Magazinevideo > Actus > Actus photo

Naturalia II : des lieux désertés en 221 photos

02 mars 2021 par Thierry Philippon


Il a photographié des lieux étranges sur la planète : des lieux envahis par Mère Nature. Après un premier ouvrage en anglais sorti en 2018 intitulé Naturalia - il en prépare un deuxième - Naturalia II - sous la forme d'un pré-financement Ulule soumis au dépassement d'un objectif. 
 
"Il" s'appelle Jonk. C'est un photographe parisien passionné et un peu obsessionnel sans doute qui a parcouru de nombreux pays à la recherche de lieux désertés par les humains, puis envahis de façon souvent spectaculaire par la Nature. Au total 221 photos de 17 pays sachant que l'auteur indique avoir visités plus de 1500 sites dans 50 pays.
 
Des lieux qui rappellent que la place de l'Homme dans la Nature est relative : dès qu'il s'en va, la nature reprend le dessus ! Le livre sera préfacé par un habitué de cette thématique : Yann Arthus Bertrand, l'observateur infatigable et le défenseur de la nature bien connu.
 
Le travail photographique de Jonk, au vu des quelques photos dévoilées dans le dossier de presse, est soigné, presque poétique. Des lieux aussi incroyables qu'inattendus sont grignotés par la nature comme cette scène de spectacles à Taiwan, cette piscine au Danemark ou encore ce cimetière de voitures en Suède. Ces photos montrent un peu à quoi ressemblerait la Terre si l’Homme venait à disparaître.
 
Mais la vision de Jonk n'est pas celle de la collapsologie (théorie de l'effondrement) et encore moins celle d'une quelconque fin du monde. Comme il se plait à l'affirmer, cet ancien professionnel de la finance (!) essaie de contribuer à relever le défi écologique qui se présente à l’Homme en tentant d’éveiller la conscience de tout un chacun. Son travail a d'ailleurs été présenté à de nombreuses expositions collectives à travers le monde. 
 
Scène de spectacle à Taiwan.
Photo : © Jonk
 

UNE OEUVRE PRÉCÉDENTE

Dans ce domaine de l'étrange et des sites engloutis par la nature, Jonk n'est pourtant pas complètement le seul ni le premier à avoir été fasciné par les lieux abandonnés : il  rappelle celui d'un photographe et réalisateur autrichien, Nikolaus Geyrhalter qui a réalisé Homo sapiens, film documentaire environnemental sorti en 2016 après 4 ans passés à compiler des rushes de lieux (souvent) industriels abandonnés. Quatre-vingt-dix minutes sans un seul être humain, des plans parfaitement fixes scrutant des sites désertés, parfois juste balayés par les vents, tout comme le sont les lieux de Jonk. La fixité de l'objectif, force le rapprochement entre les deux projets, même si entre 2016 et 2021, l'oeuvre poétique et environnementale de Jonk s'inscrit dans une actualité encore plus brûlante.
 
Le livre de Jonk comportera 240 pages et vaudra 40€. Il est déjà en précommande en français ou en anglais. Il disposera de légendes, ce dont le premier Naturalia était dépourvu. Si vous voulez participer à la campagne Ulule, vous disposez encore de quelques jours jusqu'au 21 Mars 2021.
Bénéficiez des tests Premium et téléchargez les fichiers natifs
Créez un compte Premium et abonnez-vous à l'indépendance

Je publie un avis

Écrivez votre commentaire sur le forum >>

 

Articles correspondants