Magazinevideo > Actus > Actus vie du site

Ciné Azur, du Cinéma sur la Côte d'Azur

10 septembre 2018 par Thierry Philippon


Menton, Cannes, Roquebrune Cap-martin, Nice, l’arrière-pays niçois, les Studios de la Victorine, Monaco… Non je ne vous décris pas le parcours de mes dernières vacances d’été, mais les lieux mythiques ou méconnus dans lesquels des films célèbres ont été tournés. Lieux qui sont réunis dans le très intéressant ouvrage Ciné Azur paru aux éditions Baie des Anges (un nom de circonstance).
 
L’auteur, Claude Raybaud, réellement natif de Nice (contrairement à Brice..., film également présent dans l'ouvrage), a réussi à concilier ses deux passions : le tourisme à tendance randonnée, secteur pour lequel il a rédigé plusieurs ouvrages, et le cinéma. Un profil sans doute idéal pour décrire avec la pertinence nécessaire les lieux dans lesquels des figures mythiques du cinéma ont exercé leur talent. 
 
 
A l'image de son sous-titre - 60 ans de cinéma sur la Côte d'Azur - l’ouvrage progresse d’une façon chronologique : de 1955 à nos jours. On fait ainsi des sauts dans le temps en passant de la main au Collet d'Alfred Hitchcock (1955) à Brillantissime, le récent et premier film de Michelle Laroque sorti en 2018. On traverse les époques du Gendarme de Saint-Tropez de Jean Girault à De nos toutes nos forces de Nils Tavernier. Au fil des pages, on effectue la visite touristico-filmique du film les Spécialistes de Patrice Leconte, Flic ou voyou de Georges Lautner ou la Cité de la Peur d’Alain Berbérian ou encore Jamais plus Jamais d’Irvin Kershner… 
 
La majorité des films ou presque sont connus ou ont été des succès commerciaux, certains phénoménaux. Pour autant, Claude Raybaud s’attarde sur quelques films au parcours plus intimiste ou plus difficiles comme Kiss and Kill de Robert Luketic ou la Promesse de l’Aube de Jules Dassin. 
 
Sobrement illustré avec environ une photo par page, chaque film est traité sur deux pages excepté quelques rares oeuvres sur une seule page. L’auteur enchaîne et mélange avec un certain talent le déroulé de chaque film et les lieux de tournage, qu’il s’agisse d’un site touristique, une villa, une plage, une corniche, une rue ou un célèbre commissariat.. à Saint-Tropez ! Ce modus vivendi nous entraîne à la fois dans la description précise des lieux et dans les coulisses du tournage.
 
 
Parfois l’auteur s’accorde un intermède en décrivant un parcours complet comme celui des pages 32 et 33 qui propose un parcours pédestre de 2 à 3 heures autour du port de Nice.
 
Seul petit bémol au tableau, la part des films français est très prépondérante par rapport aux films étrangers. Même si cet écart reflète une réalité objective en matière de production de films, on aurait préféré un meilleur équilibre par le choix d'un plus grand nombre de films étrangers, et peut-être un peu moins de films de Georges Lautner par exemple (l’auteur en présente 7 !).
 
Une certitude : Ciné Azur donne une sacrée double envie : celle de (re)découvrir certains chefs-d’oeuvre du cinéma et d’arpenter les lieux gorgés de soleil qui sont si précisément décrits. Le petit prix de l'ouvrage est par ailleurs une bonne idée de cadeau.
 
 
Ciné Azur
Auteur : Claude Raybaud
Editeur : Baie des Anges (baiedesanges)
Parution : Mai 2018
Nombre de pages : 98
Prix : 14€
 

Partenaire

Articles correspondants

 

 

Je publie un avis

Mon pseudo
Mon email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu d'un nouvel avis
Mon commentaire (1000 caractères maxi)
Je valide

Vos avis !