Magazinevideo > Caméras & Photo > Tests de caméras et drones > Tests de drones et caméras stabilisées

Test Gimbal Zhiyun Crane

la vidéo en équilibre

24 avril 2017 par Thierry P.

Prix fabricant : 749 Euros
 

Zhyiun cran

Les stabilisateurs 3 axes pour caméras d’action, smartphones et reflex se sont considérablement développés. Poursuivant la logique du DJI Osmo avec ses modèles Osmo, Osmo / Osmo mobile et Osmo Pro, le fabricant chinois Zhiyun décline depuis 2 ans plusieurs stabilisateurs électroniques conçus pour le pro et pour le grand-public.


Côté pro, vous disposez de deux déclinaisons : le Crane-M et le Crane (Crane = "Grue"), la différence étant une question de poids supporté. J’ai testé le modèle le plus évolué - le Crane - dans sa dernière version remodelée (V 1.x), inspirée en réalité de l’ergonomie du Crane-M, sorti avant lui.


Côté grand-public, vous pouvez choisir un dispositif de stabilisation conçu pour caméra GoPro Hero 5 (Zhiyun Evolution) ou smartphone (Zhiyun Smooth 3 et Q).


crane m et crane

Le Zhiyun Crane est conçu pour des boîtiers professionnels d'un poids intermédiaire comme les Mirrorless Lumix GH3 / GH4 / GH5 , les Sony Alpha 7S, la série DSC-RX, ou à la rigueur, le reflex Canon 5D Mark II (avec 16-35mm). La charge utile du Crane supporte entre 350g et 1.8kg. Pour sa part, le Crane-M supporte des appareils de 125 à 650 grammes et ne mesurant pas plus de 120 x 120 x 60 mm.


Les prix oscillent entre 549 euros pour le Crane-M et 749 € pour le Crane. Psychologiquement, on pourra noter que ce prix de 749 € correspond précisément à celui de l’Osmo+, mais ce dernier se différencie par l’intégration d’une caméra.


Les petits frères de Zhiyun - le Zhiyun Evolution, vaut environ 219 €, et les deux modèles Zhiyun Smooth sont proposés entre 149 et 300 euros.


Passons au test.


Testé sur Zhiyun Crane V2 et version v1.63 (application Crane Assistant).


Ce test a été rendu possible grâce au prêt d'un exemplaire par Digistore.



> LIRE LA SUITE : Le test du Zhiyun Crane

Le test du Zhiyun Crane

zhiyun crane

Le Zhiyun Crane est un produit sérieux, capable de stabiliser des plans grâce à ses 3 moteurs brushless (Tilt / Roll / Pan) fonctionnant à 360 degrés. Sa texture en aluminium anodisé inspire confiance, les pièces semblent bien usinées, et se vissent / dévissent correctement. Le modèle testé pèse 950 grammes nu. Un pas de vis 1/4’’ compatible 1/3,8’’ situé sous le manche, permet (entre autres) de fixer le Gimbal pendant qu’on équilibre l’appareil de prises de vues. Mais ce même pas de vis permet aussi de fixer différents accessoires, c’est assez bien vu.


valise

Le Crane est fourni dans une grande valise rembourrée qui est relativement volumineuse (la taille d'un cartable), mais je vous la recommande en cas de transport pour protéger votre Gimbal qui peut se rayer assez facilement.


La valise contient : le Gimbal, 2 batteries Li-Ion, le mini-chargeur de couleur blanche, un câble USB-micro-USB, 1 vis pour fixer l’appareil de prise de vues sur le Gimbal, enfin un support pour optique avec une vis (plus longue que la précédente) pour attache.


fixer
fixer

Fixer l’appareil photo sur le Gimbal Zhiyun est un peu plus difficile qu’avec un Karma Grip ou un modèle équivalent, au sens où une fois fixé, il faut équilibrer l’engin. Normal, un appareil photo, même Mirroless, est environ 7 fois plus lourd qu’une GoPro Hero 5 Black !


Cette étape d’équilibrage est extrêmement importante car le Zhiyun est un produit très précis au dixième de degré près. Quand il compense un mouvement, il le fait « rapidement » en 1/4 de seconde environ. Zhiyun annonce même un chiffre un peu « ronflant » de 4000 synchronisations par seconde… On comprend à quel point l’équilibrage va influer sur la manipulation ultérieure du Crane sur le terrain.


On peut suivre la notice (uniquement en anglais, dommage car elle bien faite !). Mais à dire vrai, j’ai jugé que de suivre la notice était plus compliqué que de suivre… son instinct. Et je vous conseille d’ailleurs de lâcher carrément la doc pour l’étape de l’équilibrage.


fast release plate

Comment installe-t-on le Crane ? Il faut d'abord fixer l'appareil photo sur la plateforme du Crane au moyen d'une vis (fournie) qui vient se glisser dans le pas de vis du boîtier. Zhiyun conseille de rapprocher le plus possible le boîtier photo du moteur (Tilt) situé à sa droite. La plateforme peut ensuite se mouvoir facilement d'avant en arrière pour trouver le point d'équilibre. Il convient ensuite d'ajuster l’horizontalité et l'inclinaison en serrant / desserrant les articulations des 3 moteurs. Au pire, des tutoriels d’installation existent comme ici. L’idée est de garder à l’esprit qu’après réglage, l’appareil photo doit toujours rester bien horizontal quel que soit l’axe que vous réglez ou le mouvement que vous infligez à l'appareil photo.


Notez que la fixation est un peu plus facile avec la version 1.1 qui dispose d’une nouvelle platine de type « Quick release », plus confortable à utiliser.


Pensez à déplier l'écran d'un GH4 avant de l'installer. Sinon l'équiilibrage sera faussé et l'écran butera.


crane
fixr

Par contre, le premier équilibrage vous prendra plusieurs minutes, voire plus (Zhiyun est très optimiste, évoquant une durée d'une minute !), alors que les fois suivantes iront beaucoup plus vite. Pour faciliter l'opération, Zhiyun a dessiné une échelle graduée qui constitue un bon repère pour savoir où positionner précisément l’appareil photo dans le sens avant / arrière. Par exemple, l’arrière gauche d’un GH4 coiffé d’une optique 12-35 m, tombe chez moi dans le repère gradué entre 4,7 et 4,8. Le fabricant a également placé (discrètement) une même échelle graduée près de chacun de ses moteurs.


Le calibrage - opération parfois vitale sur d’autres produits - est ici optionnelle. Vous n’êtes pas obligé d’y recourir si vous estimez avoir bien équilibré votre appareil de prise de vues.


fixer gimbal crane
Un conseil : pour équilibrer, trouvez une position à la fois ferme et confortable car l’ensemble est assez lourd et l’appareil photo va s’incliner brutalement sur la plateforme au début. L’idéal est d’utiliser le pas de vis 1/4'' du manche et de visser dessus le Gimbal nu. Puis de placer l’appareil photo et d’équilibrer.
ouvrir

On allume le Gimbal au niveau du Joystick de contrôle situé sur le manche. Les boutons sont correctement disposés mais loin du bas du manche si vous tenez le stabilisateur par l’extrémité, à une ou deux mains.


Par défaut, à l’allumage, le Gimbal suit les mouvements que vous transmettez par le manche, l’appareil de prise de vues restant stable et fixe. C’est ce que Zhiyun nomme le « Pan Following Mode ». Le Joystick permet d'incliner vers le haut ou vers le bas, c'est tout.


Vous pouvez opter pour l’un des deux autres modes. En pressant une fois sur le bouton Mode, vous passez en « Locking Mode ». Dans ce cas, les 3 mouvements possibles sont bloqués et l’appareil photo reste fixe et stable. Mais via le Joystick, vous pouvez incliner et cette fois, panoter. Enfin, vous pressez deux fois et vous passez dans le mode « Following Mode » (ou Full). Cette fois, l’appareil photo suit la direction des mouvements d’inclinaison ou de rotation que vous imprimez au Gimbal. Ainsi si vous orientez le manche vers le bas, l’appareil photo s’incline aussi vers le bas.


Dans les 3 modes, le Crane génère un bruit très faible. C’est un détail qui pourra sembler anecdotique excepté que le DJI Osmo ou le Feyiu Tech G5 se sont retrouvés disgraciés en partie par le niveau sonore de leur produit.


Selon le mode choisi, on peut jouer avec le Joystick : haut-bas, gauche droite, ou incliné vers la gauche, ou incliné vers la droite. Avec des boutons plus nombreux et reconfigurés, c’est désormais exactement le même Joystick que celui du Crane-M. Mais c’est un peu déroutant car chaque mode a ses possibilités ou ses restrictions. Il est donc nécessaire de mémoriser dans quel mode on se trouve et de bien retenir que dans tel mode, on peut faire ceci mais pas cela, ou ceci et cela. Cet effort de mémoire n'est pas évident d’autant qu’il faut cliquer une ou deux fois selon les cas, même si, comme toujours, on forge en forgeant.


Il me paraît encore moins évident de savoir dans quel mode on se trouve : rien ne l’indique hormis la nature des mouvements de l’appareil photo sur le Gimbal. Zhiyun aurait pu peut-être imaginer un système de voyant de couleur selon le mode ? En fait, la réponse se trouve dans l'application Crane Assistant (voir chapitre suivant) qui elle, indique dans quel mode vous vous trouvez.


Autre défaut, on peut faire pivoter l'axe Roll avec le Joystick mais si l'on veut revenir à l'horizontalité, c'est plutôt laborieux. Soit il faut faire pivoter l'axe Roll dans l'autre sens Mais c'est plus long et plus approximatif. Bref, moins bien. Soit il faut cliquer une fois pour revenir dans le mode intermédiaire puis 2 fois pour retrouver l'équilibre. Un peu long et source d'erreurs également.


Notez le curseur W-T qui ne s’active qu’avec un modèle Sony monté sur optique elle-même Sony. Possédant un GH4, je n’ai donc pas pu le mettre à l’épreuve. Dommage d’avoir placé le curseur de cette option Sony de façon si visible alors qu’il inutile pour les possesseurs de Lumix qui sont aussi nombreux, sinon plus, que les possesseurs de Sony.


batterie Crane
Côté batterie, elle tiennent longtemps. Mais vraiment longtemps. Et c’est un vrai plaisir. La batterie Li-Ion revendique 26500 mAh au lieu de 18650 mAh avec l'ancienne version. Zhiyun promet ainsi 10-12H (au lieu de 6 heures pour la version précédente) et cette autonomie ne m’a pas semblé exagérée, n’ayant jamais été interrompu pour tester l’engin. Mieux : on surveille l’état des batteries en consultant le nombre de voyants bleus qui clignotent. Avec quatre voyants, votre batterie dispose d’une charge de 76 à 100%. Alors qu’à 1 voyant, elle n’est que de 1 à 25%. Notez le temps de recharge de la batterie : 3 heures seulement, ce qui est raisonnable vu l'autonomie obtenue.
lourd crane
lourd

Sur le terrain, il est facile de manipuler le stabilisateur bien qu’il soit un peu lourd. Il faut dire qu’à lui seul, il pèse déjà 950 grammes. C’est autant que le poids d'un Mirroless + optique courte. On obtient donc un poids total d'un peu moins de 2 kilos. A titre de comparaison le Crane-M pèse 740 grammes, soit 200 grammes de moins. Cette lourdeur fluidifie incontestablement les prises de vues mais tenir un Zhiyun Crane à bout de bras demande un effort. On peut toutefois choisir un maintien à 2 mains, ce qui consolide la prise en mains.


Il existe par ailleurs au moins deux configurations de prises de vues avec le Gimbal : soit le manche est en bas, et la caméra en haut pour des vues à hauteur d'oeil. Soit on adopte un mode dit "inversé", c'est à dire que le manche est vers vous et la caméra se trouve plus ou moins près du sol, vers l'avant, offrant des prises de vues spectaculaires au ras du sol. Un petit conseil : prenez garde en passant d'un mode de prise en main à l'autre, le Crane peut s'en trouver perturbé. De préférence, faites-le gimbal éteint.


Le Crane offre indéniablement un avantage sur les mêmes vues réalisées "à nu", surtout quand on connaît l'instabilité des vues réalisées avec un appareil type GH4. Les mouvements sont vraiment fluides mais nécessitent comme toujours un bon entraînement avant de réaliser des résultats probants. On peut marcher vite, voire courir avec, en pliant les genoux. C'est facile mais quelques écueils surviennent rapidement avec le Crane :


-lorsque le Crane frôle le sol, il peut s'avérer difficile de voir l'écran et monitorer la scène. Un moindre mal : incliner l'écran vers soi.


-la mise au point étant difficile d'accès en cours de prises de vues, il faut se méfier de l'Autofocus qui peut réserver des (mauvaises) surprises. Il est grandement préférable de passer en mise au point manuelle en paramétrant une profondeur de champ suffisante (selon le sujet). Ou comme sur les GH4 / GH5, de faire appel à la mise au point tactile sur écran, plus accessible.


shiyun crane
câble zhyiun crane

-le déclenchement / arrêt de l'enregistrement n'est pas aisé puisqu'il n'est pas possible d'actionner le start / stop depuis le manche à la différence d'un Osmo ou d'un Karma Grip. On est donc contraint de lâcher le manche ou d'utiliser une main libre. Pas très pratique !


Toutefois Zhiyun a prévu le coup : grâce à un petit cordon optionnel, on peut déclencher l'enregistrement de l'appareil photo, voire le shutter. Vous enregistrez en tapant 2 fois sur le bouton d'alimentation du Crane. Et 2 nouvelles fois pour arrêter l'enregistrement.


Le cordon permet de relier un GH4 (Panasonic Camera Control Cable) en le connectant à l'embout micro-USB situé sur le manche. Un modèle similaire existe pour Sony (Sony Camera Control Cable). L’asservissement commande en plus le zoom optique si l'optique Sony en est pourvue (exemple : le 16-50mm f/3.5-5.6). Prix : environ 30 euros.


poignée doubl

Enfin chapitre Accessoires, parmi les compléments optionnels du Crane, on trouve une télécommande Bluetooth pour environ 40 euros (non testée). La télécommande reprend de très près l’action du Joystick du stabilisateur. Elle n’est ni mieux ni pire.


Autre accessoire possible, la poignée double (Dual Handle Set), également valable pour le Crane-M, permet de maintenir le Crane au centre d'une barre tenue à 2 mains (prix : environ 100 euros). Avantage : un moindre effort.



(Test Gimbal Zhiyun Crane)

Application Crane Assistant

control follow
mnu crane zhyiun réglags

Comme souvent, on peut aussi télécommander le Crane à distance via une application dédiée. Ici, il s'agit de l’application Crane Assistant, compatible Android (4.1.2 minimum) ou iOS (iOS 8.0 minimum), qui permet de piloter le Crane à une distance de 15 mètres (maximum) dans tous ses mouvements grâce à une liaison Bluetooth située… dans le manche du Zhiyun (sic).


C'est aussi par le biais de cette application que vous pouvez visualiser dans quel mode vous vous trouvez (Follow, Lock, Full), chose impossible sans cet assistant. C'est assez pratique pour s'entraîner en revanche.


L’application indique aussi le niveau de batterie, permet d’effectuer un recalibrage si nécessaire ou encore télécharge la dernière mise à jour.


Mais ce sont surtout les possibilités de réglages qui sont intéressantes. Vous pouvez par exemple régler le Following rate ou le Control rate (Joystick), ce qui va influer sur la rapidité (ou la lenteur) avec laquelle le Gimbal va réagir. L'unité de mesure est le nombre de degrés / seconde. Un taux bas et l'axe du Roll, du Tilt ou du Pan du Gimbal réagira lentement et vice versa...


Ne vous amusez pas (sauf pour voir l'effet produit) à paramétrer des degrés trop bas (genre 5 °/s), l'effet de lenteur sera très spectaculaire, mais pour adopter une autre position, le Gimbal sera tellement peu réactif que vous ne parviendrez pas à suivre votre sujet ainsi. En revanche, un taux bas peut tout à fait se concevoir selon moi pour effectuer un panoramique très lent et très régulier. Avec un Control rate réglé à 3°/s par exemple sur l'axe du Pan, vous serez servi côté lenteur et régularité !


Autre possibilité, ajuster le degré de douceur (Degree smoothness). Plus vous paramétrez un chiffre bas (par défaut il est à 100), plus votre Gimbal va réagir avec douceur au détriment bien sûr de la réactivité. Mais pour ceux qui aiment des plans très coulés et qui ont prévu leurs mouvements à l'avance, c'est un plus de pouvoir régler ce paramètre.


Attention, lors des réglages, la différence n'est pas toujours très spectaculaire car il faut à la fois bien s'assurer que l'on a validé le réglage, faire des essais comparatifs à chaque fois et bien connaître déjà la réaction de l'engin face aux mouvements.



(Test Gimbal Zhiyun Crane)

Conclusion

conclusion

Le Zhiyun Crane est un très bon moyen de stabiliser ses prises de vues et de réaliser des travellings en marchant (voire en courant) lorsqu'on possède un appareil photo sans miroir type GH4 ou un reflex d'un poids intermédiaire type Sony Alpha 7S. Le Crane permet aussi de réaliser des panoramiques lents et réguliers si besoin. L’engin est souple et facile d'utilisation. Le Crane se fixe assez facilement mais il faut prendre le temps de bien l'équilibrer. Le stabilisateur procure une impression de solidité, et sa fabrication sent le pro avec des pièces bien usinées. L'autonomie de la batterie, portée à 10-12 heures avec la toute dernière version, est un avantage certain, tout comme le silence quasi total du produit.


Les réglages fins que permettent l'application Crane Assistant, sont un plus indéniable. On aime bien également la conception de la notice, assez claire, mais si Zhiyun souhaite montrer son respect pour les pays dans lesquels il importe et vend ses produits, il faudrait qu'il pense à franciser sa notice !


Le maniement de ce Gimbal made in China s'avère nettement plus exigeant qu'un Osmo ou qu'un Karma Grip allié à une GoPro, car avec ses 950 grammes nu (+ le boîtier), la gamme de poids est bien supérieure, même si la portabilité reste à la portée de tous.


On regrette que le passage d'un mode à l'autre (parmi les 3 modes que comprend le Crane) ne soit pas matérialisé par un signe distinctif comme une diode de couleur (par exemple). On s'y perd un peu sans l'application dédiée gratuite (Crane Assistant), qui heureusement, renseigne l'utilisateur à ce sujet mais reste difficile à utiliser en pleine action. Autre petit reproche, la partie centrale des boutons sur le manche inclut un curseur Wide-Tele qui ne sert strictement à rien avec un boîtier Panasonic. Pourquoi le mettre autant en évidence dans ce cas ?


Enfin, le prix de 749 euros reste raisonnable pour un produit pro. Mais l'achat du cordon optionnel me paraît impérative pour déclencher au moins l'enregistrement depuis le manche. La note réelle s'élève donc à environ 780 euros.


Le Zhiyun a peu de concurrents dans cette gamme de prix, hormis le Beholder MSPro (non testé), proposé à 778 euros. Citons aussi pour être complet le Came-Single Gimbal de Came TV (non testé) un peu plus lourd, et à plus de 1150 euros. Le concept du Beholder et du Came-Single restent très proches du Zhiyun Crane.



(Test Gimbal Zhiyun Crane)

Soutenez nos rédacteurs
Des tests objectifs, des articles pointus,
dépendent de votre soutien

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Prix fabricant : 749 Euros
Voir les 4 avis d'internautes et donner le vôtre