Magazinevideo > Apprendre > Enquêtes

Premium
Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

Micro-entrepreneur en photo ou en vidéo

Les règles, tout ce qu'il faut savoir

 

22 février 2020 par Thierry Philippon

La lecture complète de cet article est accessible aux abonnés Premium.
Accédez à tous les contenus Premium en illimité, aux fichiers natifs et PDF.
 

auto-entrepreneur

L'auto-entreprise, nommée aujourd'hui micro-entreprise, a le vent en poupe. Lancée en 2009, cette forme originale d'entreprise individuelle a connu un regain d'intérêt ces dernières années avec 241.786 micro-entreprises créées en 2017, 308.311 en 2018 et 386.000 en 2019, soit un bon de 25% en 12 mois ! En d'autres termes, 1200 Français s'y inscrivent chaque jour. La micro-entreprise représente désormais quasiment 1 création d'entreprise sur 2. C'est un régime plébiscité par une population de moins de 30 ans mais elle fait aussi de l'oeil aux retraités (environ 12%) car contrairement à une idée reçue, les retraités sont séduits par cette forme d'entreprise qui leur permet de poursuivre une activité légale tout en percevant une retraite souvent totale. A noter que d'un point de vue statistique, la micro-entreprise attire 6 hommes pour 4 femmes.


L'origine de ce succès s'explique : la micro-entreprise jouit d'une absence quasi-totale de prise de risque, des charges sociales basses (et "libératoires"), une facilité / rapidité de création de la structure, des formalités de paiement en ligne semi-automatisées, et un relèvement du plafond de chiffres d'affaires qui permet de rester dans ce régime sans alourdir la dynamique, même si votre affaire commence à bien se développer.


Cela dit, même s'il a tendance à augmenter sur les dernières années, le chiffre d'affaires moyen du micro-entrepreneur reste assez bas : le CA moyen tourne autour de 17.000 euros, un montant encore très loin des plafonds autorisés (72.500 et 176.200 euros). Le bénéfice, une fois les charges sociales et fiscales déduites, même si celles-ci sont réduites, n'est pas suffisant pour tenir ainsi plusieurs années de suite, à moins d'avoir une autre activité parallèle, ou un(e) conjoint(e) salarié(e) qui assure l'essentiel des revenus du couple, ou encore de se dire que la micro-entreprise sert de ballon d'essai pour tester un marché.


Mais passons aux grands principes de la micro-entreprise.


Lisez les 90% qu'il reste à découvrir de ce contenu

Pas encore Premium ?

Déjà Premium ? Je me connecte

 

Voir les 3 avis d'internautes et donner le vôtre