Magazinevideo > Actus > Actus multimédia

MWC 2020 : quand le coronavirus terrasse la salon du mobile

17 février 2020 par magazinevideo


Il devait se tenir dans quelques jours, du 24 au 27 février 2020, à Barcelone. Le Mobile World Congress (MWC), l'un des plus grands rassemblements annuels de la téléphonie mobile, est purement et simplement annulé ! Les organisateurs ont officiellement annoncé ce coup de tonnerre le 12 février dernier en regard du risque que le coronavirus se propage via le salon.
 
L'affaire n'est pas banale vu l'énormité des enjeux. La grand-messe du MWC accueille chaque année près de 3000 exposants (dont 850 opérateurs) et plus de 100.000 visiteurs. Le genre de salon qu'on ne néglige pas d'un mouvement d'humeur... Sur un plan technologique, certains acteurs de ce marché devaient y confirmer la percée des nouveautés qui font beaucoup parler d'elles comme les smartphones pliables de Samsung et Motorola, la technologie 5G, ou la carte e-SIM, cette nouvelle carte intégrée qui fait gagner une place non-négligeable, et qui permet de naviguer sur Internet grâce à un Profil téléchargeable, même en l'absence de réseau.  
 
En dehors de ses aspects technologiques, l'abandon du MWC est un coup de massue pour les catalans. Le "Mondial du Mobile" est à la fois un rendez-vous dont ils sont fiers et un événement qui sert de poumon économique à la ville depuis 7 ans. D'après les informations du quotidien le Monde, la somme considérable de 492 millions d'euros de retombées économiques seraient perdues par cette seule décision... Et la pilule est d'autant plus difficile à avaler pour les autorités locales, que le coronavirus est resté quasi totalement à l'écart de l'Espagne et de la Catalogne. Seuls deux cas (qui vont bien) ont été recensés aux Baléares et aux Canaries. La seule crainte du virus venu de Chine a donc réussi à terrasser l'une des manifestations high-tech parmi les plus importantes au monde.
 
Il faut dire que les derniers préparatifs de l'événement ont montré des signes inquiétants de fébrilité. Depuis l'état d'urgence sanitaire décrété par l'OMS le 30 janvier, des fabricants renommés du secteur des mobiles, et non des moindres comme LG, Sony, Vodafone, ou Ericsson, ont annoncé un à un, leur défection pour l'édition 2020 du MWC. La peur des grands rassemblements, et la présence d'environ 5000 chinois au MWC, a semblé tétaniser les acteurs de ce salon. Par ailleurs, il faut comprendre qu'au-delà d'un certain quota de fabricants de poids qui déclarent forfait pour un salon d'importance, un effet domino se produit. Les exposants restants et les organisateurs s'interrogent alors sur l'opportunité d'honorer une manifestation qui risque d'attirer un public bien plus restreint que prévu. 
 
L'annulation pure et simple d'un salon prestigieux est rare quand on mesure les enjeux économiques de ce type d'événement, le temps de préparation ou le nombre de personnes mobilisées. Cependant ce n'est pas la toute première fois que certains salons sur le secteur des nouvelles technologies subissent les effets d'un contexte international ou local. 
 
Ainsi, après les attentats du 13 novembre 2015 en France, plusieurs gros acteurs du Salon de la Photo de Paris, salon qui avait lieu dans les jours qui ont suivi, avaient renoncé, notamment Sony, Panasonic, BlackMagic, RED, et GoPro. Ils avaient juré que leur défection était sans rapport avec l'anxiété générale post-attentats, mais ce fut difficile à croire. Le nombre de visiteurs avait aussi été impacté et s'était soldé par un bon -20% d'entrées. Un chiffre qui reste élevé pour un salon professionnel car sur ce type de manifestation, les visiteurs ne viennent pas sur un coup de tête, et programment leur venue très en amont. L'année 2015 fut donc vite oubliée...
 
Autre date, autre lieu. Il y a 18 mois, la célèbre Photokina de Cologne décidait de revoir ses dates en profondeur : au lieu d'un rendez-vous photo-vidéo tous les deux ans au mois de septembre, la "Kina" aurait lieu tous les ans au mois de mai ! Un pari audacieux qui a d'ailleurs commencé par un gros cafouillage à l'allumage. Ou plutôt une annulation. En effet, les organisateurs de la Photokina ont tout simplement surestimé la capacité des fabricants à présenter des nouveautés fortes en 8 mois seulement d'intervalle entre l'édition de septembre 2018 et l'édition de Mai 2019 qui devait inaugurer le nouveau rendez-vous du salon. Du coup, la Photokina 2019 a tout bonnement été annulée avec l'espoir que le salon reparte d'un bon pied en Mai 2020 (du 27 au 30 Mai). Si à cette date, le coronavirus n'occupe plus le devant de la scène, promesse impossible à tenir pour le moment...
Bénéficiez des tests Premium et téléchargez les fichiers natifs
Créez un compte Premium et abonnez-vous à l'indépendance

Articles correspondants

 

 

Je publie un avis

Mon pseudo
Mon email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu d'un nouvel avis
Mon commentaire (1000 caractères maxi)
Je valide

Vos avis !