Magazinevideo > Actus > Actus multimédia

Enquête : Transcrire un discours avec YouTube ou Happy Scribe

29 janvier 2019 par Thierry Philippon


L'utilité de la transcription s'impose quand on est étudiant, chercheur, organisateur de débats, ou journaliste de presse écrite ou Web, et qu'on transcrit par écrit des propos oraux. Interviews, débats, etc ont besoin d'un support écrit dès lors qu'on envisage de publier des propos oraux dans un magazine papier, sur le Web ou cas qui noius intéresse ici davantage, comme support de sous-titrage d'une vidéo.
 
La transcription écrite peut aussi s'avérer nécessaire pour les très nombreux sourds et malentendants, susceptibles d'être intéressés par une vidéo qu'ils entendent pas ou mal.
 
Problème, le transcripteur mettra au bas mot 3 à 4 fois plus de temps que celui de la durée des paroles, voire plus. Transcrire une interview d'une heure nécessitera une transcription de 3 ou 4 heures, voire davantage. Un travail fastidieux, et intellectuellement peu productif. D'où l'utilité d'un logiciel qui vous aide à cette tâche ingrate.
 
Parmi les possibilités, deux utilitaires précieux en matière de transcription, l'un gratuit et grand-public (le module de sous-titrage de YouTube), l'autre payant et entièrement dévolu à cet usage (logiciel Happy Scribe)... Alors quelle est la qualité des algorithmes face à la transcription ? Les conditions d'enregistrement sont-elles vraiment prépondérantes ? L'écart entre la version grand-public et la version pro avantage-t-il la version payante de façon marquée ? Enfin, peut-on facilement importer le fichier dans son logiciel de montage ? Autant de questions auxquelles nous avons cherché à répondre, en partant de plusieurs essais dont 3 fichiers-tests réels : l'un facile, l'autre plus difficile et le dernier, très coriace.
 

 

 

Je publie un avis

Mon pseudo
Mon email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu d'un nouvel avis
Mon commentaire (1000 caractères maxi)
Je valide

Vos avis !